Nota Bene

Nota Bene

Nota Bene : La Qualité, Non La Quantité - Forum Atypique Pour & Par la Littérature - Le Forum Que Vous N'Oublierez Pas De Sitôt - Histoire & Cinéma Sont Aussi Sur Nos Etagères - Réservé Aux Lecteurs Gourmets & Passionnés - Extrémistes & Trolls S'Abstenir
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  ÉvènementsÉvènements  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

 

Le Dernier Rite - Peter Cornwell

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Auteur Message
Masques de Venise
Souverainiste, Patriote & Fière de l'Être !
Souverainiste, Patriote & Fière de l'Être !
avatar

Féminin
Verseau Rat
Nombre de messages : 65594
Age : 58
Localisation : A la pointe de la Bretagne, au bord de l'Atlantique
Loisirs : Tout ce qui concerne les mots et les livres.
Date d'inscription : 06/05/2005

MessageSujet: Le Dernier Rite - Peter Cornwell   Lun 16 Mar - 19:36



Titre original : The Haunting in Connecticut

Titre français : Le Dernier Rite

Réalisateur : Peter Cornwell

Scénario :  Tim Metcalfe & Adam Simon

Direction de la photographie : Adam Swica

Montage : Tom Elkins

Décors : Alicia Keywan

Costumes : Meg McMillan

Musique : Robert J. Kral

Genre : Horreur

Studios : Lions Gate & Gold Circle Films

Pays d'Origine : USA - 1er juin 2009


Sortie en France : Non crédité

Durée : 92 mn

Audio : anglais, français

Sous-titres : français

Sous-titres pour malentendants : néant

Distribution : Virginia Madsen (Sarah Campbell) - Kyle Gallner (Matt, son fils) - Elias Koteas (Révérend Popescu) - Amanda Crew (Wendy) - Martin Donovan (Peter Campbell) - Sophi Knight (Mary) - Ty Wood (Billy Campbell) - D. W. Browns (Dr Brooks, oncologue)


Bon, ce soir, je ne serai pas méchante - enfin, je vais essayer   . Ce film, basé, paraît-il sur des faits réels qui se déroulèrent dans l'Etat du Connecticut, est certainement un cran au-dessus de "Possédée" dont nous traitions hier. Tout d'abord parce que, ici, il y a une réelle direction d'acteurs (à éclipses, soit, mais elle existe) et que, parmi les comédiens, on note la présence de Kyle Gallner, issu de la télévision où il tint des rôles importants notamment dans la série "Veronica Mars" ainsi que dans "Smalville" où il interprète Flash. En 2013, il fut aussi Zack dans "The Walking Deads."

Mais le rôle le plus marquant qu'il a tenu jusqu'à ce jour au cinéma est celui de Matt Campbell, dans "Le Dernier Rite." Souffrant du cancer et expérimentant un nouveau traitement, le jeune homme contraint en quelque sorte sa famille à se rapprocher de l'hôpital où se déroulent les injections. La maison louée par les parents a jadis servi de salon funéraire mais, au fur et à mesure que se déroule le film, on comprend vite que le thanatopracteur de l'époque organisait aussi des séances de spiritisme avec le concours d'un adolescent très doué, Jonah ...

La présence de celui-ci se manifeste, insistante et, semble-t-il, hostile, dès que Matt s'installe dans la maison. Des événements étranges se succèdent, les effets spéciaux habituels font aussi leur apparition (ah ! quelle horreur !  affraid ) ... Disons que le scénario, en essayant de coller au plus près à l'histoire originelle, ne fait pas de miracle mais Gallner parvient à imprimer à son personnage un côté à la fois inquiétant et en même temps pathétique qui introduit une pointe d'originalité certaine dans le film. Du même coup, à quelques moments il est vrai trop rares, il nous fait frissonner avec plaisir et nous inquiéter aussi en dépit de toute logique. Est-il possédé ? Ne l'est-il pas ? Si oui, par qui ? ...

La fin se perd, hélas ! dans une succession de bons sentiments. On rend aux morts ce qui leur était dû depuis si longtemps et, pour avoir peut-être frôlé la Mort elle-même de très près dans l'incendie final, Matt voit son cancer régresser. Eh ! bien, c'est un fait médicalement observé. Cela arrive aussi sans expérience avec l'Au-Delà donc, pourquoi pas avec, après tout ?

Avec un film pareil, on n'est pas tout à fait frustré. Mais, sans le jeu de Gallner, surtout dans la première partie du film, il y aurait beaucoup à redire : un scénario coincé entre l'imagination et la réalité, des décors sans grande imagination, un manque absolu d'ambiance horrifique ou simplement glauque, le "passé" n'est pas suffisamment explicité, les "morts" revenus se venger ne sont guère impressionnants, le metteur-en-scène est tantôt là, tantôt semble perdre le fil et toujours, toujours cette foutue manie de vouloir faire "une suite" (si ce ne sont plusieurs) qui bloque tout le premier film dans la perspective des bénéfices financiers du second, du troisième, du quat ...

C'est, disons-le de manière générale, l'un des aspects actuels les plus pénibles du cinéma, américain ou pas mais surtout américain. Si le premier "Freddy" est si bien, si le premier "Halloween" nous fait si peur, c'est justement parce que, au départ, aucune suite n'était prévue. Scénaristes, acteurs, metteurs en scène, etc ... toute l'équipe s'en donnait à coeur joie. La joie, justement, c'est ce qui manque le plus à ce genre de production (oui, on peut faire un film d'horreur en s'amusant pas mal) et aussi, probablement, des metteurs en scène valables, comme le furent Carpenter et Craven pour ne citer qu'eux. J'attends avec impatience que le prix du dernier Scott Derrickson ("Sinister") ait baissé pour voir s'il tient la route auprès de son illustre aîné.

Seul point honorable et contradictoire dans cette histoire de productions diverses : de temps à autre, on tombe sur une perle. C'est encore plus vrai en S. F. avec des films comme "Planète Hurlante" de Christian Dugay (dont nous parlerons bientôt) ou même "Moon" de Duncan Jones, visionné hier et même "Cargo", film suisse-allemand (si je ne me trompe pas) d'Ivan Engler.

"Le Dernier Rite" : ne le regardez que si vous êtes néophyte en la matière ou si vous appréciez Kyle Gallner. Sinon, mon Dieu, ça se laisse voir mais bof ...  En tous cas, on y croit plus qu'à "Possédée" c'est déjà ça.

_________________
"Mon Âme est une Infante en robe de parade,
Dont l'exil se reflète, éternel et royal,
Aux grands miroirs déserts d'un vieil Escurial,
Ainsi qu'une galère oubliée en la rade."  - 
Albert Samain

La France a perdu une bataille mais elle n'a pas perdu la guerre !
Charles de Gaulle


Et ce qui importait en fin de compte, c'était moins d'être vaincu que d'avoir une âme de vaincu car cela seul est sans remède.

Jean Hougron

Il y a si longtemps maintenant que j'attends mon cancer, je ne vais quand même pas partir sans lui. - Pierre Desproges

Les animaux sont moins intolérants que nous : un cochon affamé mangera du musulman. - Pierre Desproges
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://blog.bebook.fr/woland/index.php/

Le Dernier Rite - Peter Cornwell

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum: Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Nota Bene :: CINEMA, DVD, TELEVISION & C° :: Ciné-Club & DVD -