Nota Bene

Nota Bene

Nota Bene : La Qualité, Non La Quantité - Forum Atypique Pour & Par la Littérature - Le Forum Que Vous N'Oublierez Pas De Sitôt - Histoire & Cinéma Sont Aussi Sur Nos Etagères - Réservé Aux Lecteurs Gourmets & Passionnés - Extrémistes & Trolls S'Abstenir
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  Évènements  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

 

Sylvie Testud

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Auteur Message
Elisabeth
Ecrivain Néophyte de Polars Bizarres
Ecrivain Néophyte de Polars Bizarres
avatar

Féminin
Vierge Dragon
Nombre de messages : 8432
Age : 65
Localisation : BRUGUIERES
Emploi : Professeur
Loisirs : lecture cinéma peinture cuisine jardinage déco home
Date d'inscription : 05/05/2013

MessageSujet: Sylvie Testud    Ven 20 Mar - 15:37




Il n'y a pas beaucoup d'étoiles ce soir  Sylvie Testud


D'elle, le grand public a surtout retenu son interprétation à la télévision, de l'écrivain Françoise Sagan; coiffée "à la Sagan" avec une épaisse frange blonde, mince voire maigre, osseuse, brusque, gauche, cocasse, insolente, désinvolte......Une Sagan -sosie qui m'avait réconciliée avec cet écrivain devenue célèbre durant mon enfance avec un titre  Bonjour tristesse dont la poésie dissimulait un sujet encore presque tabou dans ces années là, le divorce et le sort de ces enfants devenus sans famille, sans ancrage.....
Bref, j'avais trouvé cette interprétation douée;
Douée, Sylvie Testud l'est; avec un rien de "surdouée";
Elle écrit comme elle joue et comme elle est = à l'emporte pièce, avec cocasserie, fraîcheur, simplicité; ici, ce sont des souvenirs d'actrice.....Déjà ? car elle n'est pas bien vieille, elle a quoi ? 29 ans ? bien jeune pour égrener des souvenirs;
Mais lorsqu'on a cette personnalité d'écorchée vive, fine, humble, drôle qui sait douter de soi et se parler dans sa tête avec humour, on a plein de choses à raconter; sur soi, son métier, les gens, la vie qui va.....
Cela se lit d'un trait, sans prétendre à grand chose d'autre qu'à être un moment passé avec elle au fil de ses réflexions; on y apprend qu'elle fume "comme une cheminée" et a failli faire étouffer une célèbre critique New Yorkaise, qu'elle a ( en voulant se rendre utile aux ouvriers qui font des travaux chez elle et qui lui ont demandé de faire des courses pour eux) créé un presque'esclandre au BHV en étant reconnue sans qu'elle soit seulement ni douchée ni coiffée et sollicitée pour signer des autographes par toute la file de gens qui attendaient pour payer ( sauf la cliente de devant qui, vraiment ne sait pas qui elle est); que le tournage d'un film peut-être un calvaire atroce la nuit à Amsterdam par moins dix degrés ou une chose réellement dangereuse ( cascades meurtrières, tournage avec un crabe ou un cobra); que le trac rend malade au premier degré pire que la grippe ou une crise cardiaque; qu'une récompense au César vous transforme en femme objet de (grand) luxe et vous transforme en porte manteau de robes ( Chanel) de souliers ( Chanel) de Bijoux ( Cartier) prêtés et assurés, que l'on vous arrache dès que vous êtes passés sur scène; tant pis si vous finissez à poil ou presque au restaurant;
Cela semble bien banal dit ainsi, mais ne l'est pas;
Car tout est surprise pour cette jeune femme simple, fraîche, qui s'attache à l'essentiel à sa famille, ses amis, ses enfants et mari, ses animaux, à la vie, quoi; et qui pourrait être vous, si elle n'était pas fabuleusement douée pour l'art théâtral;
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Elisabeth
Ecrivain Néophyte de Polars Bizarres
Ecrivain Néophyte de Polars Bizarres
avatar

Féminin
Vierge Dragon
Nombre de messages : 8432
Age : 65
Localisation : BRUGUIERES
Emploi : Professeur
Loisirs : lecture cinéma peinture cuisine jardinage déco home
Date d'inscription : 05/05/2013

MessageSujet: Re: Sylvie Testud    Ven 20 Mar - 15:56




C'est le métier qui rentre Sylvie Testud


Cette fois-ci Sylvie Testud écrit "une histoire" que l'on devine vécue;
En fait, on peut la classer dans les "mésaventures" ; mésaventure d'une jeune comédienne qui est en train ( elle en a écrit 4 lignes) d'écrire un scénario pour faire "son" film à elle; bon; elle vient d'achever un tournage, et elle va faire à ses enfants la surprise d'aller les chercher à l'école, en se promettant les petites douceurs qui vont avec, les petits cadeaux surprises achetés sur le parcours, planter là la nounou.....etc;
Cela n'arrivera jamais;
Car à cinquante mètres de l'école, son portable sonne et une voix aiguë, voire hystérique retentit; c'est Gundrund Ceauscescou la célèbre productrice; elle a appris que Sylvie Testud écrit un scénario et VEUT faire son film;
Rien n'y fera;
Ni les timides hésitations de Sylvie ( juste 4 lignes d'écrites) ni, surtout l'horreur grandissante de l'entourage = cette productrice a une réputation à faire pâlir celle de Landru et de la Tchéka réunis;
De fil en aiguille, séduite, ahurie, vampirisée, fascinée, Sylvie Testud "marche" et se contorsionne pour obéir à toutes les exigences;
Ça finira mal, ou plutôt bien, car la Morale est sauve, et le film jeté à la trappe;
Nous aurons eu une étourdissante démonstration de la faune cinématographique, de sa férocité, malhonnêteté, et une descente en flammes de-sans doute- quelques personnages très en vue dans les milieux cinématographiques......Serait-ce en définitive un "roman à clé" ???? NE FAISANT PAS PARTIE DE CETTE INTELLIGENTSIA, je l'ignore, mais j'ai beaucoup ri; c'est pétillant, d'un mimétisme étourdissant, et on ne lache pas le livre avant la fin;
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne

Sylvie Testud

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum: Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Nota Bene :: HISTOIRE & LITTERATURE :: Document ou biographie inclassable ? C'est ici ... -