Nota Bene

Nota Bene

Nota Bene : La Qualité, Non La Quantité - Forum Atypique Pour & Par la Littérature - Le Forum Que Vous N'Oublierez Pas De Sitôt - Histoire & Cinéma Sont Aussi Sur Nos Etagères - Réservé Aux Lecteurs Gourmets & Passionnés - Extrémistes & Trolls S'Abstenir
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  ÉvènementsÉvènements  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

 

Le Chaperon Rouge - Catherine Hardwicke

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Auteur Message
Masques de Venise
Souverainiste, Patriote & Fière de l'Être !
Souverainiste, Patriote & Fière de l'Être !
avatar

Féminin
Verseau Rat
Nombre de messages : 65549
Age : 58
Localisation : A la pointe de la Bretagne, au bord de l'Atlantique
Loisirs : Tout ce qui concerne les mots et les livres.
Date d'inscription : 06/05/2005

MessageSujet: Le Chaperon Rouge - Catherine Hardwicke   Mer 15 Avr - 20:18



Titre original : Red Riding Hood

Titre français : Le Chaperon Rouge

Réalisateur : Catherine Hardwicke

Scénario : David Leslie Johnson, d'après "Le Petit Chaperon Rouge" de Charles Perrault & la version donnée du même conte par les frères Grimm

Direction artistique : Bob Shaw

Direction de la photographie : Mandy Walker

Musique :  Brian Reitzell, Alex Heffes

Genre : Fantastique

Production : Leonardo DiCaprio  et Appian Way Productions avec Jennifer Davisson Killoran et Julie Yorn en tant que producteurs exécutifs

Studios : Warner Bros

Pays d'Origine : USA - 11 mars 2011


Sortie en France : 20 avril 2011 - Accord parental demandé

Durée : 100 mn

Audio : anglais, français, italien

Sous-titres : français, anglais, italien, néerlandais

Sous-titres pour malentendants : néant

Distribution : Amanda Seyfried (Valerie) - Shiloh Fernandez(Peter) - Max Irons (Henry Lazar) - Virginia Madsen (Suzette) - Billy Burke (Césaire) - Gary Oldman (Le père Salomon) - Julie Christie (Mère Grand) - Michael Shanks (Adrien Lazar) - Christine Willes (Mme Lazar) - Lukas Haas (Le père Auguste) - Alexandria Maillot (Lucie) - Shauna Kain (Roxanne)



Il paraît que, dès sa sortie, ce film a donné un très faible record d'audience, y compris aux Etats-Unis. Et, pour tout vous dire, ça ne m'étonne absolument pas.  Je ne m'étais pas aperçue que la réalisatrice avait déjà commis quelques (ou tous les ? ) "Twilight" cinématographiques. Sinon, je n'y eusse point jeté un seul coup d'oeil.

Voyons d'abord les points positifs. Attendez seulement que je me les remémore. Ca ne devrait pas être trop long, j'espère ...

.....

.....

.....

....


Ah ! oui , j'y suis :

1) la neige : elle est blanche et elle est très belle - même si elle est fausse ;

2) la cape faite par Mère Grand pour le Chaperon Rouge : elle est rouge mais d'un très beau rouge, bien vif (sur la neige, je vous raconte pas l'effet ) et d'une longueur quasi royale. En outre, elle permettra à l'amateur éclairé de prendre une petite bouffée d'oxygène en se rappelant le même modèle, porté par le comte Dracula - interprété justement par Gary Oldman - dans l'immortel long-métrage de Coppola ;

3) les arbres : ils sont pleins de piquants très, très phalliques - il faut bien qu'il y ait quelque chose de phallique dans ce film fondé tout de même sur un conte qui, lui, prévient avant tout les enfants de ne pas céder aux vilaines demandes du "Grand Méchant Loup" ;

4) et Gary Oldman  : il fait ce qu'il fait dans "Le Cinquième Elément" et comme toujours lorsqu'il ne peut pas jouer dans un vrai film, il s'en donne à coeur joie et heureusement qu'il est là, croyez-moi ! Il est méchant, méchant, méchant et implacable, implacable, implacable, avec du sadisme à revendre - un vrai régal !

... Bon, ben, voilà, voilà, j'ai fait le tour. Quand je pense qu'on me dit toujours que je ne suis pas douée pour les résumés ... :non: :non:

Ah ! oui ! Il reste les mauvais aspects, suis-je bête. :cheers: Evidemment, si on me prend par les sentiments, je ne vais pas pouvoir piétiner longtemps dans le court ... Mr. Green Mr.Red

Tout d'abord, vous avez la jeune fille, Valerie, qui est belle, sans plus, mais belle, aussi belle que la neige et que la cape rouge, et qui a même deux ou trois grains d'intelligence - si ! et je vous défends de rire ! :rigoltourne: En plus, elle a du tempérament et elle fait très femme. Mauvais casting, donc puisque, qu'il s'agisse de Shiloh Fernandez (Peter) ou de Max Irons (Henry), nous avons affaire à deux gringalets bâtis à peu près sur le même modèle, à ceci près que l'un a les cheveux noirs et que l'autre, s'il n'est pas vraiment blond, les a plus clairs. De temps à autre, pour faire "le dur", Fernandez, qui a un visage un peu à la Delon jeune - vous savez, un triangle arrogant - creuse les joues et roule des yeux terribles. Irons, lui, qui doit faire moins "caïd" et même un peu mauviette (après tout, il a une situation, comme dit la mère de Valérie, alors que Peter n'est qu'un pauv' bûcheron ), redresse moins les épaules et joue d'une voix que la post-synchronisation en tous cas rend nettement moins virile. Bref, quand on les regarde l'un et l'autre, on se dit : "P ... ! B ... ! Mais c'est pas Dieu possible qu'ils aient trouvé le moyen de fourrer un loup-garou dans l'un des deux !"


Au risque de déflorer l'intrigue - à défaut de voir déflorer autre chose ou quelqu'un d'autre (excusez ma trivialité mais, que voulez-vous, de mon temps, on avait le "carré blanc" et tout ça et, forcément, ça nous a donné une idée beaucoup plus saine et beaucoup plus exigeante de la sexualité et de la sensualité  ) - je vous rassure sans plus attendre : le loup-garou, ce n'est aucun des gringalets  . Eux, ce sont seulement les "beaux gosses" de service qui, malheureusement, ont à mes yeux quelque chose de neutre - oserai-je le mot "androgyne"  ? - voire de carrément efféminé. Donc, rien à voir avec Clark Gable ou Robert Mitchum, je vous préviens tout de suite : mesdemoiselles (youhou ! Mme Belkacem et les pseudo-féministes ! allgreen :rigoltourne: ) et mesdames, sauf si vous aimez les éphèbes, vous déchanterez. Les amateurs de "gardes du corps" dans le style de ceux que se paie Karl Lagerfeld par contre devraient apprécier.

Bon, mais le loup-garou, dans tout ça ? Il y a bien un loup-garou, non ? Un Vilain, un Grand Méchant Loup ? ... Je vous entends déjà trépigner. Un peu de calme ! Merci

Ben oui, y en a un. Et c'est un scoop : c'est le père de Valerie. Notez, vu la façon dont, sous sa forme de loup, il s'adresse à elle, on ne se douterait jamais que c'est son père. Je n'irai pas jusqu'à prétendre qu'il y a de l'inceste là-dessous   - Hollywood nous en garde !   - mais tout de même ... En tout cas, une chose est sûre : c'est un loup, garou ou pas, entièrement dépourvu de sens filial puisqu'il assassine sa propre mère, la pauvre Mère Grand, parce qu'il ne voulait pas qu'elle le dénonce. Et un mauvais fils, c'est prouvé, peut faire un mauvais mari, un mauvais amant et ... un mauvais père. Je ne sors pas de là.  Tuer sa mère, quand elle vous a enfermé tout petit dans la cave et qu'elle plaçait son fauteuil sur la trappe donnant sur la dite cave, comme la mère d'Edmund Kemper le faisait, ça peut se comprendre. Mais la Mère Grand du film, interprétée par Julie Christie, excellente, soit-dit en passant, n'avait jamais fait ça à son fils, qu'elle adorait, qu'elle avait marié et encouragé à avoir des enfants, bref envers qui elle s'était toujours comportée en vraie mère. Shame, donc, shame on the warewolf !


Voici donc, mes amis, le Grand Méchant Loup version Catherine Hardwicke-Twilight 2011, revue et corrigée par les producteurs hollywoodiens. (A mon avis, DiCaprio a dû se mordre les doigts de son investissement.) Mais il faut dire que le projet présentait plutôt bien : tenez, fermez les yeux et imaginez ce que ça aurait pu donner avec des acteurs principaux plus préoccupés de leur rôle que de leur physique et, bien entendu, un scénario sulfureux, érotique (et pas nounouille-nunuche ), des effets spéciaux autres qu'esthétiques et un Vrai Loup-Garou, torride et bien méchant-méchant, se laissant amadouer par la Belle comme la Bête du conte de Mme Leprince de Beaumont ? ...

D'un autre côté, vous me direz que c'est un poète et cinéaste français, Jean Cocteau, qui nous a offert cette somptueuse suite filmique qui s'appelle justement "La Belle et la Bête" ! (Et, comble du comble, avec un interprète principal qui, lui, était un homosexuel reconnu .) C'est sûr, les producteurs américains sont incapables de pareille subtilité. En général, dirai-je. Et vous avez vu leur conception de l'adolescence actuelle ? Répugnante, tout à fait répugnante ... C'est vrai, quoi, dans les années soixante-dix, ils inventaient des psychopathes plus ou moins marinés dans le fantastique et l'horreur, plus ou moins défigurés, plus ou moins obsédés, pour poursuivre les jeunes (et trucider les plus vieux au passage)  avec d'énormes couteaux. Mais, dans les années 2010, ils édulcorent tout de façon invraisemblable et lénifiante ... Ainsi, au lieu de suivre son amant, mordu par le loup-garou et qui, de ce fait, est devenu un loup-garou potentiel, que croyez-vous que fait l'héroïne ? ...

... Elle lui promet seulement - et bêtement : "Je t'attendrai ... " Quel romantisme ! Quelle passion !  Ah ! Quelle foutue époque, oui, lâche et sans aucune imagination !


Alors, c'est simple. Je vous propose de vous bricoler votre petit film personnel. Vous coupez les scènes de Gary Oldman et celles avec Julie Christie, vous mixez le tout, ce sera incompréhensible mais au moins, vous aurez ce que recherche tout spectateur (et lecteur), a fortiori sur Nota Bene : la Qua-Li-Té !

_________________
"Mon Âme est une Infante en robe de parade,
Dont l'exil se reflète, éternel et royal,
Aux grands miroirs déserts d'un vieil Escurial,
Ainsi qu'une galère oubliée en la rade."  - 
Albert Samain

La France a perdu une bataille mais elle n'a pas perdu la guerre !
Charles de Gaulle


Et ce qui importait en fin de compte, c'était moins d'être vaincu que d'avoir une âme de vaincu car cela seul est sans remède.

Jean Hougron

Il y a si longtemps maintenant que j'attends mon cancer, je ne vais quand même pas partir sans lui. - Pierre Desproges

Les animaux sont moins intolérants que nous : un cochon affamé mangera du musulman. - Pierre Desproges
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://blog.bebook.fr/woland/index.php/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le Chaperon Rouge - Catherine Hardwicke   Mer 15 Avr - 20:40

Moi, j'adore quand tu regardes des navets parce que ça donne une critique qui me fait toujours rire ! :app:
Revenir en haut Aller en bas

Le Chaperon Rouge - Catherine Hardwicke

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum: Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Nota Bene :: CINEMA, DVD, TELEVISION & C° :: Ciné-Club & DVD -