Nota Bene

Nota Bene

Nota Bene : La Qualité, Non La Quantité - Forum Atypique Pour & Par la Littérature - Le Forum Que Vous N'Oublierez Pas De Sitôt - Histoire & Cinéma Sont Aussi Sur Nos Etagères - Réservé Aux Lecteurs Gourmets & Passionnés - Extrémistes & Trolls S'Abstenir
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

 

La Dernière Tentation du Christ - Nikos Kazantzáki (ou Kazantzákis)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Auteur Message
Masques de Venise
Souverainiste, Patriote & Fière de l'Être !
Souverainiste, Patriote & Fière de l'Être !
avatar

Féminin
Verseau Rat
Nombre de messages : 58380
Age : 57
Localisation : A la pointe de la Bretagne, au bord de l'Atlantique
Loisirs : Tout ce qui concerne les mots et les livres.
Date d'inscription : 06/05/2005

MessageSujet: La Dernière Tentation du Christ - Nikos Kazantzáki (ou Kazantzákis)   Jeu 21 Mai - 18:49



Ο τελευταίος πειρασμός
Traduction : Michel Saunier - Notons que le titre original signifie "La Dernière Tentation"

ISBN : 978226602644

Notre Opinion
Personnages


Citation :
[...] ... Un lézard vert apparut dans un buisson épineux pour se chauffer au soleil. Il vit l'homme, comme un fauve terrible au-dessus de lui ; il eut peur ; ses veines commencèrent à battre violemment sous sa gorge ; mais il prit courage, se colla contre une pierre chaude, tourna un oeil rond et noir et regarda avec confiance le fils de Marie comme pour lui souhaiter la bienvenue, comme pour lui dire : j'ai vu que tu étais seul et je suis venu te tenir compagnie. Le fils de Marie se réjouit : il retint son souffle pour ne pas l'effrayer. Et tandis qu'il regardait et qu'il sentait son coeur battre comme celui du lézard, deux papillons vinrent voleter entre eux deux ; ils allaient de l'un à l'autre et ne voulaient pas s'en aller. Des papillons noirs, duveteux, avec des taches rouges. Ils volaient joyeusement, jouaient dans le soleil et vinrent enfin se poser sur le mouchoir de tête ensanglanté de l'homme, la trompe sur les taches rouges, comme s'ils voulaient aspirer le sang. Il sentit leur caresse au sommet de sa tête et se souvint des griffes de Dieu, il lui sembla qu'ailes de papillons et griffes de Dieu lui apportaient le même message ; ah ! pensa-t-il, si Dieu pouvait descendre toujours ainsi sur les hommes, et non pas comme un aigle aux serres crochues, comme la foudre ...

Tandis qu'il mêlait dans son esprit Dieu et les papillons, il sentit un picotement sous ses pieds, il inclina la tête et vit sous la voûte de ses pieds, en file, préoccupée, pressées, de grosses fourmis rouges et noires qui transportaient à deux ou trois un grain de blé dans leurs grosses mandibules. Elles les avaient volés dans la plaine, enlevés de la bouche même des hommes, et les traînaient dans leur fourmilière, remerciant Dieu, la Grande Fourmi, qui prend soin de son peuple élu, les fourmis et qui lance le déluge sur la plaine juste au bon moment, quand le blé est entassé dans les aires ...

Le fils de Marie soupira : ce sont aussi des créatures de Dieu, pensa-t-il, tout comme les hommes, les lézards, les cigales que j'entends chanter dans les oliviers, les chacals qui hurlent la nuit, les déluges, la faim ...

Il entendit quelqu'un haleter derrière lui ; il eut peur ; il l'avait oubliée pendant tout ce temps, mais elle ne l'oubliait pas ; il la sentait à présent assise elle aussi jambes croisées derrière lui, il entendait sa respiration.

- "C'est aussi une créature de Dieu que la Malédiction", murmura-t-il. ... [...]

_________________
"Mon Âme est une Infante en robe de parade,
Dont l'exil se reflète, éternel et royal,
Aux grands miroirs déserts d'un vieil Escurial,
Ainsi qu'une galère oubliée en la rade."

Albert Samain

Celui qui n'a pas fait tout ce qu'il pouvait faire n'a rien fait.
Charles Pathé


La France a perdu une bataille mais elle n'a pas perdu la guerre !
Charles de Gaulle


Et ce qui importait en fin de compte, c'était moins d'être vaincu que d'avoir une âme de vaincu car cela seul est sans remède.
Jean Hougron



https://www.notabeneculturelitteraire.com/
http://blog.bebook.fr/woland/index.php/
[/b]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://blog.bebook.fr/woland/index.php/
Masques de Venise
Souverainiste, Patriote & Fière de l'Être !
Souverainiste, Patriote & Fière de l'Être !
avatar

Féminin
Verseau Rat
Nombre de messages : 58380
Age : 57
Localisation : A la pointe de la Bretagne, au bord de l'Atlantique
Loisirs : Tout ce qui concerne les mots et les livres.
Date d'inscription : 06/05/2005

MessageSujet: Re: La Dernière Tentation du Christ - Nikos Kazantzáki (ou Kazantzákis)   Jeu 21 Mai - 19:16

Citation :
[...] ... Cependant, dans la maison de Lazare, Jésus se penchait sur ses Disciples, et s'efforçait de faire entrer un peu de lumière dans leur esprit pour qu'ils ne s'épouvantent pas de ce qu'ils allaient voir et ne se dispersent pas.

- "C'est moi qui suis le chemin," leur disait-il, "et la maison où vous allez. Je suis aussi le voyageur et vous venez à ma rencontre. Ayez confiance en moi, n'ayez pas peur, quoi que vous voyiez, je ne peux pas mourir. Entendez-vous ? Je ne peux pas mourir."

Judas était tout seul dans la cour et déterrait les cailloux de son orteil. Jésus tournait à chaque instant les yeux vers lui, le regardait et sur son visage se répandait une tristesse inexprimable.

- "Maître," dit Jean sur un ton de reproche, "pourquoi l'appelles-tu tout le temps auprès de toi ? Si tu regardes dans la prunelle de ses yeux, tu verras un poignard.

- Non, Jean bien-aimé," répondit Jésus, "pas un poignard. Une croix."

Les Disciples se regardèrent, bouleversés.

- "Une croix !" dit Jean en s'appuyant sur la poitrine de Jésus. "Maître, qui est le crucifié ?

- Celui qui se penche sur cette prunelle et regarde, verra son visage sur la croix. Je m'y suis penché et j'ai vu le mien."

Les Disciples ne comprirent pas, certains se mirent à rire.

- "Tu as bien fait de nous le dire, rabbi," lança Thomas. Jamais je ne me pencherai sur les prunelles du rouquin.

- Ce sont tes enfants et tes petits-enfants qui s'y pencheront, Thomas," répondit Jésus, observant par la fenêtre Judas qui, à présent, debout sur le pas de la porte, regardait vers Jérusalem.

Matthieu
se plaignit :

- "Tes paroles sont obscures, maître," dit-il. Il tenait depuis longtemps son roseau et ne parvenait pas à comprendre quoi que ce soit pour le noter. "Tes paroles sont obscures, comment veux-tu que je les inscrive sur mes papiers ?

- Je ne parle pas pour que tu écrives, Matthieu," répondit Jésus avec amertume. "On a bien raison de vous appeler coqs, vous autres gratte-papier. Vous croyez que le soleil ne se lève pas si vous ne l'appelez pas. Il me vient des envies de prendre tes papiers et ton roseau et de les jeter au feu !"

Matthieu
ramassa prestement ses papiers et rentra la tête dans les épaules. La fureur de Jésus durait encore.

- "Je dis une chose, vous en écrivez une autre, et ceux qui vous lisent en comprennent une troisième ! Je dis : croix, mort, Royaume des Cieux, Dieu et que comprenez-vous ? Chacun de vous met dans ces mots sacrés, ses passions, ses intérêts, ce qui l'arrangent, et ma parole disparaît, mon âme se perd, je n'en peux plus !" ... [...]

_________________
"Mon Âme est une Infante en robe de parade,
Dont l'exil se reflète, éternel et royal,
Aux grands miroirs déserts d'un vieil Escurial,
Ainsi qu'une galère oubliée en la rade."

Albert Samain

Celui qui n'a pas fait tout ce qu'il pouvait faire n'a rien fait.
Charles Pathé


La France a perdu une bataille mais elle n'a pas perdu la guerre !
Charles de Gaulle


Et ce qui importait en fin de compte, c'était moins d'être vaincu que d'avoir une âme de vaincu car cela seul est sans remède.
Jean Hougron



https://www.notabeneculturelitteraire.com/
http://blog.bebook.fr/woland/index.php/
[/b]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://blog.bebook.fr/woland/index.php/

La Dernière Tentation du Christ - Nikos Kazantzáki (ou Kazantzákis)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum: Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Nota Bene :: AUTOUR DES LIVRES & DE LA LITTERATURE :: Incitation A La Lecture & Morceaux Choisis -