Nota Bene

Nota Bene

Nota Bene : La Qualité, Non La Quantité - Forum Atypique Pour & Par la Littérature - Le Forum Que Vous N'Oublierez Pas De Sitôt - Histoire & Cinéma Sont Aussi Sur Nos Etagères - Réservé Aux Lecteurs Gourmets & Passionnés - Extrémistes & Trolls S'Abstenir
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

 

Mortimer - Terry Pratchett

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Auteur Message
Masques de Venise
Souverainiste, Patriote & Fière de l'Être !
Souverainiste, Patriote & Fière de l'Être !
avatar

Féminin
Verseau Rat
Nombre de messages : 59664
Age : 57
Localisation : A la pointe de la Bretagne, au bord de l'Atlantique
Loisirs : Tout ce qui concerne les mots et les livres.
Date d'inscription : 06/05/2005

MessageSujet: Mortimer - Terry Pratchett    Ven 29 Mai - 17:35



Mort
Traduction : Patrick Couton


ISBN : 978-2841726912

Notre Opinion
Personnages

Nous L'Avons Relu
   


Citation :
[...] ... Il se précipita pour aider la silhouette étalée et se retrouva tenir une main qui n'était que de l'os poli, lisse et jauni comme une vieille boule de billard. Le capuchon de la silhouette retomba en arrière, et un crâne nu tourna vers le jeune homme ses orbites vides.

Pas tout à fait vides, pourtant. Loin au fond, comme par des fenêtres donnant sur les gouffres de l'espace, il voyait deux toutes petites étoiles bleues.

Il vint à l'esprit de Morty qu'il aurait dû se sentir terrifié, aussi fut-il surpris de découvrir que non. C'était un squelette qui se tenait assis devant lui, qui se frottait les genoux et ronchonnait, mais un squelette vivant, curieusement intimidant mais, pour une étrange raison, pas très effrayant.

- "MERCI, PETIT," fit le crâne. "COMMENT TU T'APPELLES ?

- Euh ..." dit Morty, "Mortimer ... monsieur. On m'appelle Morty, des fois Mort.

- QUELLE COÏNCIDENCE," fit le crâne. "AIDE-MOI A ME RELEVER, S'IL TE PLAÎT.

La silhouette se redressa sur des jambes mal assurées et s'épousseta. Morty constatait à présent qu'un lourd ceinturon lui ceignait la taille, auquel pendait une épée à garde d'argent.

- "J'espère que vous vous êtes pas fait mal, m'sieur," dit-il poliment.

Le crâne sourit. Evidemment, songea Morty, il n'a guère le choix.
"PAS DE MAL. J'EN SUIS SÛR." Le crâne regarda autour de lui et parut seulement remarquer Lezek [= le père de Morty], l'air gelé sur place. Morty se dit qu'une explication s'imposait.

- "Mon père," dit-il en essayant de se déplacer en un geste protecteur devant la pièce à conviction numéro un sans froisser l'inconnu. "Excusez-moi, m'sieur, mais vous êtes la Mort ?

- CORRECT. UN BON POINT POUR L'OBSERVATION, MON GARCON."


Morty
déglutit.

- "Mon père est un brave homme," dit-il. Il réfléchit un instant et ajouta : "Assez brave. J'aimerais autant que vous le laissiez tranquille, si ça vous ennuie pas. J'sais pas ce que vous y avez fait, mais j'voudrais que ça s'arrête. Sans vouloir vous offenser."

La Mort recula d'un pas, le crâne penché.

- "JE NOUS AI SEULEMENT MIS UN MOMENT HORS DU TEMPS," dit-il. "IL NE VERRA NI N'ENTENDRA RIEN D'INQUIETANT POUR LUI. NON, PETIT, C'EST POUR TOI QUE JE SUIS VENU.

- Pour moi ?

- TU CHERCHES BIEN UN EMPLOI ?"
... [...]

_________________
"Mon Âme est une Infante en robe de parade,
Dont l'exil se reflète, éternel et royal,
Aux grands miroirs déserts d'un vieil Escurial,
Ainsi qu'une galère oubliée en la rade."

Albert Samain

Celui qui n'a pas fait tout ce qu'il pouvait faire n'a rien fait.
Charles Pathé


La France a perdu une bataille mais elle n'a pas perdu la guerre !
Charles de Gaulle


Et ce qui importait en fin de compte, c'était moins d'être vaincu que d'avoir une âme de vaincu car cela seul est sans remède.
Jean Hougron



https://www.notabeneculturelitteraire.com/
http://blog.bebook.fr/woland/index.php/
[/b]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://blog.bebook.fr/woland/index.php/
Masques de Venise
Souverainiste, Patriote & Fière de l'Être !
Souverainiste, Patriote & Fière de l'Être !
avatar

Féminin
Verseau Rat
Nombre de messages : 59664
Age : 57
Localisation : A la pointe de la Bretagne, au bord de l'Atlantique
Loisirs : Tout ce qui concerne les mots et les livres.
Date d'inscription : 06/05/2005

MessageSujet: Re: Mortimer - Terry Pratchett    Ven 29 Mai - 17:56

Citation :
[...] ... Il s'agissait bel et bien d'Albert. Morty trouva plusieurs références au pain frit.

- "On va voir ce qu'il fait en ce moment," dit Ysabell.

- Vous croyez ? C'est un peu comme de l'espionnage.

- Et alors ? T'as la trouille ?

- D'accord."


Il feuilleta l'ouvrage jusqu'à ce qu'il arrive aux pages blanches, puis revint en arrière pour trouver l'histoire de la vie d'Albert qui s'écrivait à une vitesse surprenante, étant donné l'heure indue ; la plupart des biographies n'avaient pas grand chose à raconter sur le sommeil quand on n'avait pas de rêves agités.

- "Tenez votre bougie droite, vous voulez bien ? J'veux pas faire tomber du gras sur sa vie.

- Pourquoi pas ? Il aime ça, le gras.

- Arrêtez de rire bêtement,
vous allez nous faire dégringoler tous les deux. Tenez, regardez ce passage ..."

Il avançait sur la pointe des pieds dans les ténèbres poussiéreuses des Rangements,
lut Ysabell, les yeux fixés sur la toute petite lueur de la bougie là-haut. Ils fouinent, songeait-il, ils fourrent leur nez dans ce qui ne les regarde pas, les petits monstres ...

- "Morty ! Il ...

- Taisez-vous ! Je lis !"

... pas tarder à y mettre le holà. Albert s'approcha silencieusement du pied de l'échelle, cracha dans ses mains et s'apprêta à pousser. Le maître ne le saurait jamais ; il était bizarre ces temps-ci ; tout ça, c'était la faute de ce gamin, et ...

Morty leva les yeux dans ceux, horrifiés, d'Ysabell.

La fille lui retira alors le livre des mains, le tendit à bout de bras, les yeux rivés à ceux de son compagnon, et le lâcha.

Morty
regarda bouger ses lèvres et se rendit soudain compte que, lui aussi, il comptait tout bas.

Trois, quatre ...

Un choc mat, un cri assourdi et le silence. "Vous croyez que vous l'avez tué ?" demanda Morty après un moment.

- Quoi, ici ? De toutes façons, tu n'as pas trouvé de meilleure idée, toi.

- Non, mais ... il est vieux, tout de même.

- Non, il n'est pas vieux," répliqua sèchement Ysabell qui commença de redescendre l'échelle.

- Deux mille ans !

- Soixante-sept, pas un jour de plus.

- Les livres disaient ...

- Je te le répète, le temps ne compte pas, ici. Pas le vrai temps. (...)"
... [...]

_________________
"Mon Âme est une Infante en robe de parade,
Dont l'exil se reflète, éternel et royal,
Aux grands miroirs déserts d'un vieil Escurial,
Ainsi qu'une galère oubliée en la rade."

Albert Samain

Celui qui n'a pas fait tout ce qu'il pouvait faire n'a rien fait.
Charles Pathé


La France a perdu une bataille mais elle n'a pas perdu la guerre !
Charles de Gaulle


Et ce qui importait en fin de compte, c'était moins d'être vaincu que d'avoir une âme de vaincu car cela seul est sans remède.
Jean Hougron



https://www.notabeneculturelitteraire.com/
http://blog.bebook.fr/woland/index.php/
[/b]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://blog.bebook.fr/woland/index.php/

Mortimer - Terry Pratchett

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum: Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Nota Bene :: AUTOUR DES LIVRES & DE LA LITTERATURE :: Incitation A La Lecture & Morceaux Choisis -