Nota Bene

Nota Bene

Nota Bene : La Qualité, Non La Quantité - Forum Atypique Pour & Par la Littérature - Le Forum Que Vous N'Oublierez Pas De Sitôt - Histoire & Cinéma Sont Aussi Sur Nos Etagères - Réservé Aux Lecteurs Gourmets & Passionnés - Extrémistes & Trolls S'Abstenir
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

 

Petite Digression Sur La Naissance du "Roman"

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Auteur Message
Masques de Venise
Souverainiste, Patriote & Fière de l'Être !
Souverainiste, Patriote & Fière de l'Être !
avatar

Féminin
Verseau Rat
Nombre de messages : 56665
Age : 57
Localisation : A la pointe de la Bretagne, au bord de l'Atlantique
Loisirs : Tout ce qui concerne les mots et les livres.
Date d'inscription : 06/05/2005

MessageSujet: Petite Digression Sur La Naissance du "Roman"   Dim 31 Mai - 18:58

Je sais que ça ne va pas faire plaisir à certains mais, voyez-vous, il faut bien parler ethnies si l'on veut parler langues.

Adoncques, dans ce qui allait devenir la France, après les civilisation mégalithiques, nous dirons qu'apparurent les Celtes, connus aussi comme les Gaulois. Malgré les efforts de certains chefs, dont Vercingétorix - que sa mémoire soit bénie à jamais par Toutatis le Grand lol! - la Gaule se trouva envahie par les troupes romaines, sous le commandement d'un certain Jules César, chef de guerre et écrivain à ses heures, dont "La Guerre des Gaules" connaît d'ailleurs toujours un certain succès de librairie.

Les choses étant ce qu'elles sont et le monde ce que nous savons , l'Empire romain tomba à son tour en déliquescence et la Gaule (comme le reste de l'Europe) se retrouva envahie par des peuplades essentiellement germaniques et nordiques. Du coup, un élément germanique vint se greffer au vieux fond gallo-romain. Mais, et il convient de le souligner, notre langue doit assez peu à la langue celtique et encore moins à la langue germanique - et ceci bien que vous trouviez des ressemblances très nettes entre le breton, l'allemand et l'anglais modernes .

Non, le grand vainqueur, l'Ancêtre vénéré du français actuel, et qui le restera parce qu'il est dans nos gènes, c'est le latin. Merci

Le latin était déjà parlé dans la "Provincia romana" qui allait devenir notre Provence et, en remontant vers le Nord, les troupes romaines ne firent que permettre à leur langue de s'étendre à tout le pays. Ce qui fait que, quand ils débarquèrent, les barbares germains et scandinaves trouvèrent, solidement installé et bien déterminé à le rester, un latin quasi omniprésent. Bon, avouons-le, ce n'était pas le latin de Cicéron - bien au contraire. C'était un latin familier, un tantinet vulgaire, bien différent de l'écrit, un latin qui disait par exemple "caballus" pour "equus" (cheval) et "tabula" pour "mensa" (table).

Les déclinaisons aussi s'étaient simplifiées. On disait "corpus, corpi" pour "corps" , tout à fait comme s'il s'agissait d'un nom masculin, alors que la forme normale est "corpus, corporis" et appartient au neutre. De même, "rosas", en principe un accusatif pluriel, était devenu un nominatif, en lieu et place de "rosae."

Question conjugaisons, un genre où les Latins avaient fait très fort, n'importe quel latiniste pourra vous le confirmer , les Gaulois avaient aussi rechigné pas mal : "Amor", forme classique (et passive) de "Je suis aimé" était devenu "Amatus sum." Pour "j'aimerai", c'est à dire "amabo" en bon latin, on disait "amare habeo". Ou encore "habeo scriptum" pour "scripsi" (j'écrivis ou j'ai écrit).

La syntaxe avait suivi le même chemin de relâchement et la mémorable proposition infinitive latine - vous rappelez-vous comme nous avons planché dessus en la maudissant parfois, chers ami(e)s latinistes qui me lisez ? - était devenue, en beaucoup plus lourd il est vrai (enfin, ce n'est que mon avis) , une proposition complément d'objet introduite par "quod."

C'est ce latin un peu paresseux qui est le "père" de notre français actuel.

_________________
"Mon Âme est une Infante en robe de parade,
Dont l'exil se reflète, éternel et royal,
Aux grands miroirs déserts d'un vieil Escurial,
Ainsi qu'une galère oubliée en la rade."

Albert Samain

Celui qui n'a pas fait tout ce qu'il pouvait faire n'a rien fait.
Charles Pathé

La France a perdu une bataille mais elle n'a pas perdu la guerre !
Charles de Gaulle



https://www.notabeneculturelitteraire.com/
http://blog.bebook.fr/woland/index.php/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://blog.bebook.fr/woland/index.php/
Masques de Venise
Souverainiste, Patriote & Fière de l'Être !
Souverainiste, Patriote & Fière de l'Être !
avatar

Féminin
Verseau Rat
Nombre de messages : 56665
Age : 57
Localisation : A la pointe de la Bretagne, au bord de l'Atlantique
Loisirs : Tout ce qui concerne les mots et les livres.
Date d'inscription : 06/05/2005

MessageSujet: Re: Petite Digression Sur La Naissance du "Roman"   Dim 31 Mai - 19:24

Pour compliquer les choses, presque tous les Gaulois apprenaient le latin de manière orale, dans leurs contacts quotidiens avec les Romains. Ils n'en saisissaient donc pas exactement toutes les sonorités et l'on est en droit de se dire également que, de leur côté, les Romains possédaient des accents différents selon la province dont ils étaient originaires. En outre, habitués depuis des siècles à la langue celtique, radicalement différente (les bretonnants et celtisants actuels me comprendront facilement), ils en avaient reçu une sorte d'empreinte et déformaient joyeusement les sons latins. Le phénomène était encore plus patent chez ceux qui n'avaient pas accès aux textes écrits.

Survinrent les Germains (non, promis, je ne vous ferai pas l'ancêtre de l'accent allemand mais avec un petit effort, vous pourrez l'imaginer sans peine ... ) dont les sonorités linguistiques personnelles impressionnèrent beaucoup les Celtes. Le phénomène se compliqua encore du fait que, de leur côté et sans doute pour favoriser les communications (après tout, on ne pouvait pas passer son temps à se taper sauvagement dessus ), les Germains entreprirent de se mettre au latin mais, bien entendu, à leur manière.

En bref, l'ennemi, plein de bon sens, s'était intégré - à la différence de certains attardés dont je ne m'abaisserai pas à citer les origines - et, en conséquence, s'était romanisé. Des efforts de communication, de partage et d'union de tous ces peuples au départ si différents pour créer une véritable nation, est née une langue complexe, attachante et belle qui, comme l'indique notre ami Joachim dans le post précédent, fut jadis "la" reine des Langues dans l'Europe entière : le français. 

Souhaitons-lui de retrouver sa couronne : la Vie est si étrange, si imprévisible ... Jelisavecplaisir
_________________
"Mon Âme est une Infante en robe de parade,
Dont l'exil se reflète, éternel et royal,
Aux grands miroirs déserts d'un vieil Escurial,
Ainsi qu'une galère oubliée en la rade."

Albert Samain

Celui qui n'a pas fait tout ce qu'il pouvait faire n'a rien fait.
Charles Pathé

La France a perdu une bataille mais elle n'a pas perdu la guerre !
Charles de Gaulle



https://www.notabeneculturelitteraire.com/
http://blog.bebook.fr/woland/index.php/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://blog.bebook.fr/woland/index.php/
zizo



Masculin
Verseau Cheval
Nombre de messages : 1
Age : 27
Localisation : maroc
Emploi : etudiant
Loisirs : internet
Date d'inscription : 13/07/2016

MessageSujet: Re: Petite Digression Sur La Naissance du "Roman"   Sam 23 Juil - 16:36

merci infiniment pour ces informations j'ai beaucoup appris aujourd'hui Smile
_________________
http://apprendre.lescours.org/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://apprendre.lescours.org/
Masques de Venise
Souverainiste, Patriote & Fière de l'Être !
Souverainiste, Patriote & Fière de l'Être !
avatar

Féminin
Verseau Rat
Nombre de messages : 56665
Age : 57
Localisation : A la pointe de la Bretagne, au bord de l'Atlantique
Loisirs : Tout ce qui concerne les mots et les livres.
Date d'inscription : 06/05/2005

MessageSujet: Re: Petite Digression Sur La Naissance du "Roman"   Sam 23 Juil - 16:59

Nous vous remercions. Vous ne manquez pas vous-même de courage pour vous attaquer au vaste projet qu'est votre forum. lol! Administrer et gérer un forum, quel que soit le sujet traité, demande beaucoup de ténacité et de "présence." Ce qui n'est évident pour personne. Bonne chance à votre projet - qui m'a semblé déjà assez bien entamé. Cool
_________________
"Mon Âme est une Infante en robe de parade,
Dont l'exil se reflète, éternel et royal,
Aux grands miroirs déserts d'un vieil Escurial,
Ainsi qu'une galère oubliée en la rade."

Albert Samain

Celui qui n'a pas fait tout ce qu'il pouvait faire n'a rien fait.
Charles Pathé

La France a perdu une bataille mais elle n'a pas perdu la guerre !
Charles de Gaulle



https://www.notabeneculturelitteraire.com/
http://blog.bebook.fr/woland/index.php/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://blog.bebook.fr/woland/index.php/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Petite Digression Sur La Naissance du "Roman"   

Revenir en haut Aller en bas

Petite Digression Sur La Naissance du "Roman"

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum: Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Nota Bene :: Langue & Littérature Française : Histoire & Evolution :: Histoire de la Littérature Au Moyen-Âge -