Nota Bene

Nota Bene

Nota Bene : La Qualité, Non La Quantité - Forum Atypique Pour & Par la Littérature - Le Forum Que Vous N'Oublierez Pas De Sitôt - Histoire & Cinéma Sont Aussi Sur Nos Etagères - Réservé Aux Lecteurs Gourmets & Passionnés - Extrémistes & Trolls S'Abstenir
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

 

Envoûtée - Megan Abbott

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Auteur Message
Masques de Venise
Souverainiste, Patriote & Fière de l'Être !
Souverainiste, Patriote & Fière de l'Être !
avatar

Féminin
Verseau Rat
Nombre de messages : 58380
Age : 57
Localisation : A la pointe de la Bretagne, au bord de l'Atlantique
Loisirs : Tout ce qui concerne les mots et les livres.
Date d'inscription : 06/05/2005

MessageSujet: Envoûtée - Megan Abbott   Sam 27 Juin - 18:43



Bury Me Deep
Traduction : Jean Esch

ISBN : 9782702434857

Notre Opinion

Personnages



Citation :
[...] ... Plus tard, Louise fit un lit à Marion sur le canapé, solidement bordé de mousseline.

- "Tu es seule," lui dit-elle. "On ne te laissera pas rester seule."

Marion sourit.

- "C'est curieux," chuchota Louise, la tête penchée comme pour faire une confidence. "Dans l'esprit de Ginny, les hommes ne servent qu'à s'amuser.

- Pas pour toi ?" répondit Marion, en murmurant elle aussi.

Louise secoua la tête.

- "Non, pas pour moi. Parfois, il y en a un qui me rentre dans la peau, comme une aiguille.

- Oui, c'est exactement ça," admit Marion malgré elle. "C'est exactement ça."

Dr Seeley, il faut comprendre ma situation désespérée. Je suis en danger. Je suis quasiment perdue.

Le vendredi s'étira de manière interminable à la clinique. Six nouveaux malades furent admis, il fallait mettre les papiers en règle pour l'inspection administrative de lundi et deux infirmières avaient été renvoyées la veille (Louise entendit dire et répéta à Marion qu'elles avaient été surprises dans la buanderie avec un patient et un bocal d'eau-de-vie de maïs, en tenue d'Eve, et l'homme occupé à tripoter les deux.)

La journée n'en finissait pas, les bas de Marion la grattaient, elle s'était coincé au moins trois vertèbres dans le dos, M. Lanigan l'avait oubliée définitivement, semblait-il, et elle n'avait jamais terminé la lettre au Dr Seeley, elle avait déchiré le brouillon et caché les morceaux au fond d'une de ses chaussures de mariage car elle craignait que Mme Gower ne les trouve si elle les jetait dans la corbeille à papier.

Dans le tramway qui la ramenait chez elle, elle posa sur ses genoux son sac-à-main alourdi par les dossiers médicaux incomplets, pour pouvoir glisser sa main dessous, entre les boutons de sa jupe, et se gratter les jambes, qui la démangeaient affreusement sous ses bas, ses bas usés et pas un sou en provenance du Mexique depuis trois semaines. Sous son sac, ses doigts rencontrèrent ses cuisses et elle se risqua à quelques éraflures avant de retirer sa main. Un homme se tenait en face d'elle, debout, imposant, chapeau sur la tête, yeux rapprochés, un cure-dents dansant entre les dents ; on aurait dit qu'il pouvait la voir, il y avait une vilaine étincelle dans ses yeux et quelque chose de brutal dans ses lèvres. La honte enflamma le visage de Marion. ... [...]

_________________
"Mon Âme est une Infante en robe de parade,
Dont l'exil se reflète, éternel et royal,
Aux grands miroirs déserts d'un vieil Escurial,
Ainsi qu'une galère oubliée en la rade."

Albert Samain

Celui qui n'a pas fait tout ce qu'il pouvait faire n'a rien fait.
Charles Pathé


La France a perdu une bataille mais elle n'a pas perdu la guerre !
Charles de Gaulle


Et ce qui importait en fin de compte, c'était moins d'être vaincu que d'avoir une âme de vaincu car cela seul est sans remède.
Jean Hougron



https://www.notabeneculturelitteraire.com/
http://blog.bebook.fr/woland/index.php/
[/b]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://blog.bebook.fr/woland/index.php/
Masques de Venise
Souverainiste, Patriote & Fière de l'Être !
Souverainiste, Patriote & Fière de l'Être !
avatar

Féminin
Verseau Rat
Nombre de messages : 58380
Age : 57
Localisation : A la pointe de la Bretagne, au bord de l'Atlantique
Loisirs : Tout ce qui concerne les mots et les livres.
Date d'inscription : 06/05/2005

MessageSujet: Re: Envoûtée - Megan Abbott   Sam 27 Juin - 19:00

Citation :
[...] ... - "Je viens chercher ces deux malles.

- Ah, on peut dire que je suis verni," répondit le préposé aux bagages, "parce qu'elles pèsent aussi lourd qu'une belle-mère et j'croyais que j'allais devoir me les trimballer jusqu'aux non-réclamés. Qu'est-ce que vous avez mis dedans, ma parole ? Elles empestent sacrément."

Marion sourit d'un air radieux.

- "Oh, je suis désolée.

- Vous savez quoi ?" dit l'homme en lorgnant les malles. "L'an dernier, un type de Montréal, au Canada, a tué sa femme avec un pied-de-biche et il l'a expédiée ici dans une malle de bateau. Après dix jours de voyage, elle est restée bloquée dans les Grandes Plaines à cause du mauvais temps. Quand elle est arrivée ici, restait plus grand chose à l'intérieur, à part des os et un truc gluant. Ils l'ont identifiée grâce à ses dents. Sa peau s'était détachée comme une peau de pêche moisie. La vache, ce qu'elle puait. J'aurais encore préféré recevoir une autre dose de gaz moutarde, comme dans la Marne, de loin," dit l'homme en lui tendant le document à signer.

Voyant l'expression de Marion, il s'empressa d'ajouter.

- "Oh, mille excuses. J'arrête pas de jacasser. Tout va bien, mademoiselle ? J'vous ai fait devenir toute pâle, on dirait.

- Oui, ça va," dit-elle en portant délicatement ses doigts à ses lèvres. "C'est le voyage qui m'a rendue un peu malade. Elles vont rentrer dans un taxi ?

- De vous à moi, vous feriez mieux de louer un chariot. J'connais un gars qui fait le trajet entre ici et l'Hôpital du Bon Samaritain avec un chariot de linge.

- Vous voulez bien l'appeler ?"

Elle lui montra toutes ses dents ; elle n'avait pas fait un tel sourire depuis qu'elle avait joué la petite Eva dans la pièce de théâtre [= inspirée de "La Case de l'Oncle Tom", de Beecher-Stowe], à l'école primaire.

- "C'est comme s'il était déjà en chemin. L'odeur lui plaira pas plus qu'à moi, mais si vous lui refilez quelques biffetons en plus, il se pincera le nez jusqu'à l'arrivée." ... [...]

_________________
"Mon Âme est une Infante en robe de parade,
Dont l'exil se reflète, éternel et royal,
Aux grands miroirs déserts d'un vieil Escurial,
Ainsi qu'une galère oubliée en la rade."

Albert Samain

Celui qui n'a pas fait tout ce qu'il pouvait faire n'a rien fait.
Charles Pathé


La France a perdu une bataille mais elle n'a pas perdu la guerre !
Charles de Gaulle


Et ce qui importait en fin de compte, c'était moins d'être vaincu que d'avoir une âme de vaincu car cela seul est sans remède.
Jean Hougron



https://www.notabeneculturelitteraire.com/
http://blog.bebook.fr/woland/index.php/
[/b]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://blog.bebook.fr/woland/index.php/

Envoûtée - Megan Abbott

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum: Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Nota Bene :: AUTOUR DES LIVRES & DE LA LITTERATURE :: Incitation A La Lecture & Morceaux Choisis -