Nota Bene

Nota Bene

Nota Bene : La Qualité, Non La Quantité - Forum Atypique Pour & Par la Littérature - Le Forum Que Vous N'Oublierez Pas De Sitôt - Histoire & Cinéma Sont Aussi Sur Nos Etagères - Réservé Aux Lecteurs Gourmets & Passionnés - Extrémistes & Trolls S'Abstenir
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

 

Le Locataire - Georges Simenon

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Auteur Message
Masques de Venise
Souverainiste, Patriote & Fière de l'Être !
Souverainiste, Patriote & Fière de l'Être !
avatar

Féminin
Verseau Rat
Nombre de messages : 58295
Age : 57
Localisation : A la pointe de la Bretagne, au bord de l'Atlantique
Loisirs : Tout ce qui concerne les mots et les livres.
Date d'inscription : 06/05/2005

MessageSujet: Le Locataire - Georges Simenon   Dim 12 Juil - 19:22



ISBN : 9782258093553

Notre Opinion
Personnages



Citation :
[...] ... Elie alluma une cigarette. La flamme du tison n'amena même pas un frémissement sur le visage de son compagnon.

Il n'y eut pas un moment précis où il prit une décision. Non ! Il tira quelques bouffées de sa cigarette. La fumée avait un goût spécial qu'il reconnaissait, car elle avait toujours ce goût-là lorsqu'il était enrhumé. Il jeta un bref coup d'oeil aux rideaux qui le séparaient du couloir.

La clef anglaise avait pris la température de sa main. Le train courait à toute allure en pleine campagne. Sans même se lever tout à fait, la pointe des fesses encore sur sa couchette, Elie leva son outil qu'il tint une seconde en suspens, le temps de viser le milieu du crâne, et il frappa aussi fort qu'il put.

Ce qui arriva alors fut si inattendu qu'il faillit éclater d'un rire nerveux. Les paupières de Van der Chose se soulevèrent lentement. Ses prunelles parurent. Et ce fut un regard étonné qui filtra dans la lumière bleue, simplement le regard d'un homme qui ne comprend pas pourquoi on le réveille. Et pourtant un filet de sang, se faufilant entre les cheveux, atteignait son front !

Il essaya de bouger, pour voir ce qui se passait. Elie frappa à nouveau, deux fois, trois fois, dix fois, avec colère, à cause de ces stupides yeux calmes qui le regardaient. ... [...]

_________________
"Mon Âme est une Infante en robe de parade,
Dont l'exil se reflète, éternel et royal,
Aux grands miroirs déserts d'un vieil Escurial,
Ainsi qu'une galère oubliée en la rade."

Albert Samain

Celui qui n'a pas fait tout ce qu'il pouvait faire n'a rien fait.
Charles Pathé


La France a perdu une bataille mais elle n'a pas perdu la guerre !
Charles de Gaulle


Et ce qui importait en fin de compte, c'était moins d'être vaincu que d'avoir une âme de vaincu car cela seul est sans remède.
Jean Hougron



https://www.notabeneculturelitteraire.com/
http://blog.bebook.fr/woland/index.php/
[/b]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://blog.bebook.fr/woland/index.php/
Masques de Venise
Souverainiste, Patriote & Fière de l'Être !
Souverainiste, Patriote & Fière de l'Être !
avatar

Féminin
Verseau Rat
Nombre de messages : 58295
Age : 57
Localisation : A la pointe de la Bretagne, au bord de l'Atlantique
Loisirs : Tout ce qui concerne les mots et les livres.
Date d'inscription : 06/05/2005

MessageSujet: Re: Le Locataire - Georges Simenon   Dim 12 Juil - 19:38

Citation :
[...] ... Valesco avait l'habitude, pour se raser, d'accrocher un miroir rond à l'espagnolette de la fenêtre. Il connut l'heure, ce matin-là, par les enfants que l'instituteur rassemblait devant l'école, puis par un vieux bonhomme qui prenait chaque jour le tramway à huit heures cinq. Les passants étaient rares et chacun était précédé par le nuage de son haleine.

Valesco passait de la joue gauche à la joue droite quand il vit trois hommes descendre du tram et regarder les numéros des maisons. Il y en avait un gros, dont le pardessus et le veston déboutonnés laissaient voir une chaîne de montre en or. Il portait le chapeau en arrière et fumait une pipe à tuyau courbe.

C'était le chef, cela se sentait.  Il avisa le 53, qu'il montra aux autres d'un mouvement du menton, et son regard, inspectant la façade, s'arrêta sur Valesco dont il ne devait distinguer qu'une silhouette confuse à travers les rideaux.

L'homme dit ensuite quelques mots au plus petit de ses compagnons, un être entre deux âges, au pardessus étriqué, aux moustaches tristes, qui tenait frileusement ses mains dans ses poches et qui resta seul, à battre la semelle, en face de l'épicerie, quand les deux autres s'éloignèrent.

Un instant, Valesco s'attendit à un coup de sonnette car les deux inconnus avaient traversé la rue, mais ce fut pour contourner le bloc des maisons et s'assurer qu'il n'y avait d'issue par-derrière.

Quand ils revinrent, ils avaient du givre sur les chaussures, ce qui indiquait qu'ils avaient marché dans l'herbe gelée du terrain vague.

Ils parlaient à nouveau tous les trois. Le petit faisait pitié, tant il était transi. Le gros, après une hésitation, entra à l'épicerie, d'où il ne sortit que cinq bonnes minutes plus tard, et dès lors la commerçante montra à tout moment un visage anxieux derrière son étalage.

- "Mme Baron ! ..." appela Valesco, du palier. .
.. [...]

_________________
"Mon Âme est une Infante en robe de parade,
Dont l'exil se reflète, éternel et royal,
Aux grands miroirs déserts d'un vieil Escurial,
Ainsi qu'une galère oubliée en la rade."

Albert Samain

Celui qui n'a pas fait tout ce qu'il pouvait faire n'a rien fait.
Charles Pathé


La France a perdu une bataille mais elle n'a pas perdu la guerre !
Charles de Gaulle


Et ce qui importait en fin de compte, c'était moins d'être vaincu que d'avoir une âme de vaincu car cela seul est sans remède.
Jean Hougron



https://www.notabeneculturelitteraire.com/
http://blog.bebook.fr/woland/index.php/
[/b]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://blog.bebook.fr/woland/index.php/

Le Locataire - Georges Simenon

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum: Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Nota Bene :: AUTOUR DES LIVRES & DE LA LITTERATURE :: Incitation A La Lecture & Morceaux Choisis -