Nota Bene

Nota Bene

Nota Bene : La Qualité, Non La Quantité - Forum Atypique Pour & Par la Littérature - Le Forum Que Vous N'Oublierez Pas De Sitôt - Histoire & Cinéma Sont Aussi Sur Nos Etagères - Réservé Aux Lecteurs Gourmets & Passionnés - Extrémistes & Trolls S'Abstenir
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

 

Du "rififi un peu catastrok sur les bords" à une corrida de Bayonne

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Auteur Message
yugcib
Littérophage Nota Beniste Yugcibien - Specimen Unique
Littérophage Nota Beniste Yugcibien - Specimen Unique
avatar

Masculin
Capricorne Cochon
Nombre de messages : 7103
Age : 69
Localisation : 186 route d'audon, 40400 TARTAS
Emploi : Sans activité
Loisirs : Vélo, promenade, littérature, écriture
Date d'inscription : 16/10/2005

MessageSujet: Du "rififi un peu catastrok sur les bords" à une corrida de Bayonne   Mer 5 Aoû - 20:11

Lors d'une corrida dimanche dernier (ou lundi) fêtes de Bayonne début août, dans les arènes, un toro furieux qui n'a pu être maîtrisé a sauté dans le "callejon" (le couloir circulaire autour de l'arène) après avoir défoncé une "talanquère" en bois (protection côté intérieur arène derrière laquelle se réfugient écarteurs et aides)... Imaginez la force d'un animal de 900 kilos...
Deux photographes ont tenté de filmer la scène, mais ils ont été blessés gravement par le toro (taureau)... L'un d'eux a été encorné en profondeur de 25 cm à l'intérieur du ventre, la corne du toro ayant traversé et écrasé un testicule du photographe, s'est enfoncée par l'aine et lui a déchiré l'intestin, causant pas mal de dégâts dans le ventre... L'autre photographe a été atteint aux jambes...
Voilà un taureau qui "ne sera pas mort pour rien"... dont les oreilles ne feront pas "trophée" (soit dit en passant un jour j'ai écrit pour Sud Ouest Dimanche à propos de "deux oreilles pour le grand champion toréador du moment" "et pourquoi pas les couilles bordel"...)
On pourra dire -en fait plus précisément et plus "ostensiblement" JE DIS- " que ce taureau en ne mourant pas pour rien, en mourant en combattant pour sa vie, n'aura pas subi l'épreuve des six banderilles plantées l'une après l'autre pour l'affaiblir, sur son échine! "
Le Grand Hemingway qui fut un "aficionado" de la corrida de toro... J'encorne son âme bien que j'ai lu ses bouquins et que je reconnaisse que c'était un "grand écrivain"... (un peu sinon beaucoup "porté sur la bouteille" et sans doute les jolies femmes)...
Ce fait divers je l'imagine plus dramatique encore qu'il ne fut, me "plaisant" à imaginer -si j'ose dire et je le dis- ce "scénario encore plus catastrok" :
"Les huit toros de la corrida défoncent chacun en même temps les portes de leur cellule parce que le système électronique de fermeture des portes vient de tomber en panne, les huit toros soit huit fois neuf cents kilos, se précipitent sur les écarteurs, les aides, les journalistes, les personnalités présentes en défilé de parade... font un carnage, plusieurs morts, les tripes par terre, des têtes éclatées, de la cervelle répandue, et trois de ces toros enguirlandés aux cornes de paires de couilles humaines accrochées...


_________________
"Nous ne pouvons savoir! Nous sommes accablés d'un manteau d'ignorance et d'étroites chimères! [Arthur Rimbaud]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yugcib.e-monsite.com
yugcib
Littérophage Nota Beniste Yugcibien - Specimen Unique
Littérophage Nota Beniste Yugcibien - Specimen Unique
avatar

Masculin
Capricorne Cochon
Nombre de messages : 7103
Age : 69
Localisation : 186 route d'audon, 40400 TARTAS
Emploi : Sans activité
Loisirs : Vélo, promenade, littérature, écriture
Date d'inscription : 16/10/2005

MessageSujet: Re: Du "rififi un peu catastrok sur les bords" à une corrida de Bayonne   Mer 5 Aoû - 20:26

... On va dire... JE VAIS DIRE... "que cela est mon hommage (la manière dont je raconte ce fait divers) aux victimes (les photographes) de cette corrida de Bayonne début août 2015..."

C'est, à noter, de ma part... non pas de la haine pour les assassins de taureaux préalablement banderillés... MAIS de l'humour (rire)...

Et, en matière d'humour, on a le droit de tout être, de tout faire, de tout dire, de tout écrire ou dessiner, de tout exprimer... puisque c'est de l'humour (et que la haine c'est "autre chose" de différent)... ("logique yugcibienne"-à prendre ou à laisser")... (rire)...
_________________
"Nous ne pouvons savoir! Nous sommes accablés d'un manteau d'ignorance et d'étroites chimères! [Arthur Rimbaud]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yugcib.e-monsite.com
yugcib
Littérophage Nota Beniste Yugcibien - Specimen Unique
Littérophage Nota Beniste Yugcibien - Specimen Unique
avatar

Masculin
Capricorne Cochon
Nombre de messages : 7103
Age : 69
Localisation : 186 route d'audon, 40400 TARTAS
Emploi : Sans activité
Loisirs : Vélo, promenade, littérature, écriture
Date d'inscription : 16/10/2005

MessageSujet: Re: Du "rififi un peu catastrok sur les bords" à une corrida de Bayonne   Mer 5 Aoû - 22:04

... Je pense (j'ai dans l'idée que) "c'est difficile de : à la fois, en même temps, appuyer sur la gâchette de la kalachnikov, tuer des êtres humains en face... ET faire de l'humour"...
... Et que c'est tout aussi difficile, ou du moins mal aisé, de... raconter une histoire rigolote iconoclaste irrespectueuse, donc de faire de l'humour, de faire un dessin sur une feuille de papier, d'écrire un truc insolent qui fait rire (humour noir) ... ET en même temps, d'avoir le doigt prêt à appuyer sur la gâchette de la kalachnikov... En effet, déjà, il faut les deux mains, les deux bras, pour tenir la kalachnikov, et, le temps que les deux bras sont mobilisés pour tenir et se servir de la kalachnikov, on ne peut pas faire un dessin... Et puis, le bruit causé par la kalachnikov en action, empêche d'entendre ce qu'on pourrait dire de rigolo en même temps, et qui de ce fait n'a aucune portée (seules alors, les balles tirées ont de la portée)...
... En somme, l'humour en particulier l'humour le plus noir et le plus interdit, le plus iconoclaste, serait-à mon sens- une sorte d'antidote à la violence réelle en action, violence accompagnée de haine comme on peut le constater bien souvent puisqu'il s'agit d'éliminer des salauds détestés... Certes, l'antidote est aléatoire ou incertain (et donc n'éradique pas la haine qui peut venir ensuite ou qui existe à l'état latent, n'éradique pas la violence)... Mais c'est, l'humour, le "chemin possible" qui "retarde" la violence réelle, qui "défigure" la haine...
_________________
"Nous ne pouvons savoir! Nous sommes accablés d'un manteau d'ignorance et d'étroites chimères! [Arthur Rimbaud]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yugcib.e-monsite.com
Masques de Venise
Souverainiste, Patriote & Fière de l'Être !
Souverainiste, Patriote & Fière de l'Être !
avatar

Féminin
Verseau Rat
Nombre de messages : 56279
Age : 57
Localisation : A la pointe de la Bretagne, au bord de l'Atlantique
Loisirs : Tout ce qui concerne les mots et les livres.
Date d'inscription : 06/05/2005

MessageSujet: Re: Du "rififi un peu catastrok sur les bords" à une corrida de Bayonne   Jeu 6 Aoû - 19:06

Ce taureau est mort en véritable combattant ! La Mort lui a rendu hommage en piétinant ses bourreaux.
_________________
"Mon Âme est une Infante en robe de parade,
Dont l'exil se reflète, éternel et royal,
Aux grands miroirs déserts d'un vieil Escurial,
Ainsi qu'une galère oubliée en la rade."

Albert Samain

Celui qui n'a pas fait tout ce qu'il pouvait faire n'a rien fait.
Charles Pathé

La France a perdu une bataille mais elle n'a pas perdu la guerre !
Charles de Gaulle



https://www.notabeneculturelitteraire.com/
http://blog.bebook.fr/woland/index.php/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://blog.bebook.fr/woland/index.php/
yugcib
Littérophage Nota Beniste Yugcibien - Specimen Unique
Littérophage Nota Beniste Yugcibien - Specimen Unique
avatar

Masculin
Capricorne Cochon
Nombre de messages : 7103
Age : 69
Localisation : 186 route d'audon, 40400 TARTAS
Emploi : Sans activité
Loisirs : Vélo, promenade, littérature, écriture
Date d'inscription : 16/10/2005

MessageSujet: Re: Du "rififi un peu catastrok sur les bords" à une corrida de Bayonne   Jeu 6 Aoû - 19:27

... Voilà qui est bien dit, chère Sylvie !

La seule corrida de toro que j'ai vue dans ma vie, c'était en 1965, à Alicante : ce n'était pas du tout une corrida avec banderilles plantées sur l'échine du taureau ni avec mise à mort "sacralisée" : c'était en fait un spectacle avec des clowns nains qui "faisaient des passes" et des "tours amusants" devant les taureaux...


_________________
"Nous ne pouvons savoir! Nous sommes accablés d'un manteau d'ignorance et d'étroites chimères! [Arthur Rimbaud]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yugcib.e-monsite.com
yugcib
Littérophage Nota Beniste Yugcibien - Specimen Unique
Littérophage Nota Beniste Yugcibien - Specimen Unique
avatar

Masculin
Capricorne Cochon
Nombre de messages : 7103
Age : 69
Localisation : 186 route d'audon, 40400 TARTAS
Emploi : Sans activité
Loisirs : Vélo, promenade, littérature, écriture
Date d'inscription : 16/10/2005

MessageSujet: Re: Du "rififi un peu catastrok sur les bords" à une corrida de Bayonne   Jeu 6 Aoû - 22:49

... Ce qui est paradoxal chez moi, c'est que pour un type "anti corrida" que je suis, eh bien, quand je vois un tableau de peinture (de vraie qualité, et réalisé par un artiste "accompli") ayant pour thème la corrida, je peux dire que c'est beau, ce tableau... Sans doute parce que je fais dans mon esprit, la différence entre l'Art (tous sujets, tous thèmes même les plus "impossibles" ou "immoraux"), et l'acte de torréer, de mettre à mort le taureau, en tant qu'acte et en tant que spectacle dans une arène devant des centaines de gens...
Je pense qu'en Art, qu'en Littérature, il n'y a pas de "Bien ni de Mal, ni de Morale : il n'y a que ce qui EST, qui EST dans toute sa réalité, dans son authenticité, sa force, son impact sur l'esprit, et que la beauté ou la laideur (du sujet, du thème, de ce qui est représenté) n'est beauté ou laideur que par rapport à un jugement, à un ressenti qui fait du bien ou du mal selon le cas ; et que, au delà, bien au delà de l'émotion, de ce qu'on définit comme une "valeur" (ou une "contre valeur")... au delà donc du Bien et du Mal, au delà de la Morale... Il y a ce qui vient comme une "révélation", une sorte de "vérité", une beauté en somme qui n'a plus rien à voir avec la beauté telle qu'on la définit, la beauté "dans le sens du monde" (une jolie femme, un beau paysage, un beau coucher ou lever du soleil, l'atmosphère d'une planète approchée, une galaxie en forme de nuage aux vives couleurs, etc.)... Y'a que l'Art et la Littérature pour ça (pour cette beauté là au delà de la beauté vue et ressentie)... Peut-être parce que, par l'Art et par la Littérature, il y a, par ce qui est représenté, suggéré, traduit, une "réflexion"et un "imaginaire" qui viennent (et impactent) ...
_________________
"Nous ne pouvons savoir! Nous sommes accablés d'un manteau d'ignorance et d'étroites chimères! [Arthur Rimbaud]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yugcib.e-monsite.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Du "rififi un peu catastrok sur les bords" à une corrida de Bayonne   

Revenir en haut Aller en bas

Du "rififi un peu catastrok sur les bords" à une corrida de Bayonne

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum: Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Nota Bene :: AUTOUR DES LIVRES & DE LA LITTERATURE :: Bavardages Divers & Lecturama du Mois -