Nota Bene

Nota Bene

Nota Bene : La Qualité, Non La Quantité - Forum Atypique Pour & Par la Littérature - Le Forum Que Vous N'Oublierez Pas De Sitôt - Histoire & Cinéma Sont Aussi Sur Nos Etagères - Réservé Aux Lecteurs Gourmets & Passionnés - Extrémistes & Trolls S'Abstenir
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

 

Mort A Crédit - Louis-Ferdinand Céline

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Auteur Message
Masques de Venise
Souverainiste, Patriote & Fière de l'Être !
Souverainiste, Patriote & Fière de l'Être !
avatar

Féminin
Verseau Rat
Nombre de messages : 58295
Age : 57
Localisation : A la pointe de la Bretagne, au bord de l'Atlantique
Loisirs : Tout ce qui concerne les mots et les livres.
Date d'inscription : 06/05/2005

MessageSujet: Mort A Crédit - Louis-Ferdinand Céline   Sam 22 Aoû - 18:06



ISBN : 9782070376926

Notre Opinion
Personnages



Citation :

[...] ... Le moment était mal choisi pour la recherche d'un emploi ... C'était plutôt calme le commerce à la veille de la morte-saison. On a tâtonné un petit peu ... on s'est enquis à droite, à gauche ... à des placiers qu'on connaissait ... Ils avaient rien en perspective. Ca ne pourrait guère recommencer qu'à la période des vacances ... même pour les boutiques étrangères.

Dans un sens ça tombait pas mal cette période d'inactivité, puisque j'avais plus de fringues du tout ... et qu'il fallait bien qu'on me retape avant que je reprenne mes démarches ... Mais alors pour cette garde-robe y a eu tout un sacré tirage ! ... C'étaient les fonds qui manquaient le plus ! ... J'attendrais, c'est tout, le mois de septembre pour les chaussures et le pardessus ! ... J'étais bien heureux du sursis ... je pouvais respirer encore un peu avant de leur montrer mon anglais ! ... Ca serait encore un baratin quand ils se rendraient un peu compte ... Enfin c'était pas pour tout de suite ! ... J'avais plus qu'une seule chemise ... J'en ai mis une à papa ... On me commanderait un veston et deux pantalons d'un coup ... Mais seulement pour le mois suivant ... Tout de suite y avait pas moyen ... On avait tout juste pour la croûte et encore c'était ric et rac ... Le terme tombait le huit et le gaz avait du retard ! et les contributions encore ! et la machine à papa ! ... On en sortait vraiment plus ! ... Il restait toujours des "sommations" à la traîne ! ... On en trouvait sur tous les meubles, violettes, rouges ou bleues ! ...

Donc, j'avais encore du répit ! Je pouvais pas aller relancer les patrons en costard limé, rapiécé, frangé, les manches raccourcies à mi-bras ... C'était pas possible ! Surtout dans la nouveauté et dans les comptoirs au détail où ils sont tous un peu gandins.

Mon père, il était tellement pris par ses exercices dactylos et par son angoisse d'être viré à la "Coccinelle" que, même au moment du dîner, il restait dans ses réflexions ! Je l'intéressais plus beaucoup. Il avait son idée formelle bien ancrée au fond du cassis, indélébile à mon sujet que j'étais exactement la nature même de la bassesse ! Le buse crétin pas remédiable ! Voilà tout. Que je collais pas aux soucis, aux anxiétés des natures élevées ... C'était pas moi dans l'existence qu'aurait tenu toute mon horreur plantée dans ma viande comme un vrai couteau ! Et qu'à chaque minute en plus je l'aurais trifouillée davantage ? Ah ! mais non ! mais non ! J'aurais secoué, trifouillé le manche ? Mieux ? Plus profond ? Ah ! plus sensiblement encore ! ... Que j'aurais hurlé des progrès de la souffrance ! Mais non ! Que j'aurais tourné fakir là au Passage ?  à côté d'eux ? pour toujours ? ... Et alors ? Devenir un quelque chose d'inouï ? oui ! de miraculeux ? D'adorable ? De bien plus parfait encore ? Ah ! oui ! Et bien plus hanté, tracassé, mineux dix mile fois ! ... Le Saint issu d'économie et d'acharnement familial ! ... Ah ! Eh bien ! Plus cafouillard ! Ah ! oui ainsi ! Cent-dix-mille fois plus économe ! Yop ! Lala ! Comme on aurait jamais vu, ni au Passage, ni ailleurs ! Et dans le monde entier ! ... Nom de Dieu ! Le miracle de tous les enfants ! Des banlieues et des provinces ! Le fils exquis ! Phénoménal ! Mais fallait rien me demander ! J'avais la nature infecte ... J'avais pas d'explications ! ... J'avais pas une bribe, pas un brimborion d'honneur ... Je purulais de partout ! Rebutant dénaturé ! J'avais ni tendresse, ni avenir ... J'étais sec comme cent trente six-mille triques ! J'étais le coriace débauché ! La substance de bouse ... Un corbeau des sombres rancunes ... J'étais la déception de la vie ! J'étais le chagrin soi-même. Et je mangeais là midi et soir et encore le café au lait ... Le Devoir était accompli ! J'étais la croix sur la terre ! J'aurais jamais la conscience ! ... J'étais seulement que des instincts et puis du creux pour tout bouffer la pauvre pitance des sacrifices des familles ... J'étais un vampire dans un sens ... C'était pas la peine de regarder ... [...]

_________________
"Mon Âme est une Infante en robe de parade,
Dont l'exil se reflète, éternel et royal,
Aux grands miroirs déserts d'un vieil Escurial,
Ainsi qu'une galère oubliée en la rade."

Albert Samain

Celui qui n'a pas fait tout ce qu'il pouvait faire n'a rien fait.
Charles Pathé


La France a perdu une bataille mais elle n'a pas perdu la guerre !
Charles de Gaulle


Et ce qui importait en fin de compte, c'était moins d'être vaincu que d'avoir une âme de vaincu car cela seul est sans remède.
Jean Hougron



https://www.notabeneculturelitteraire.com/
http://blog.bebook.fr/woland/index.php/
[/b]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://blog.bebook.fr/woland/index.php/
Masques de Venise
Souverainiste, Patriote & Fière de l'Être !
Souverainiste, Patriote & Fière de l'Être !
avatar

Féminin
Verseau Rat
Nombre de messages : 58295
Age : 57
Localisation : A la pointe de la Bretagne, au bord de l'Atlantique
Loisirs : Tout ce qui concerne les mots et les livres.
Date d'inscription : 06/05/2005

MessageSujet: Re: Mort A Crédit - Louis-Ferdinand Céline   Sam 22 Aoû - 18:35

Citation :
[...] ... Mais nos pauvres pigeons voyageurs, à partir de ce moment-là, ils avaient bien plus raison d'être ... On les nourrissait pas beaucoup depuis déjà plusieurs mois ... parfois seulement tous les deux jours ... et ça revenait quand même très cher ! ... Les graines, c'est toujours fort coûteux, même achetées en gros ... Si on les avait revendus ... Sûrement qu'ils auraient rappliqué comme je les connaissais ... Jamais ils se seraient accoutumés à des autres patrons ... C'étaient des braves petites bêtes loyales et fidèles ... Absolument familiales ... Ils m'attendaient dans la soupente ... Dès qu'ils m'entendaient remuer l'échelle ... Ils roucoulaient double ! ... Courtial, il nous parlait déjà de se les taper "à la cocotte" ... Mais je ne voulais pas les donner à n'importe qui ... Tant qu'à faire de les occire, j'aimais mieux m'en charger moi-même ! ... J'ai réfléchi à un moyen ... J'ai pensé comme si c'était moi ... Moi j'aimerais pas au couteau ... Non ! ... J'aimerais pas à être écartelé ... détripé ... fendu en quatre ... Ca me faisait quand même un peu de peine ! ... Je les connaissais extrêmement bien ... Mais y avait plus à démordre ... Il fallait se résoudre à quelque chose ... J'avais plus de graines depuis quatre jours ... Je suis donc monté un tantôt comme ça vers quatre heures. Ils croyaient que je ramenais de la croûte ... Ils avaient parfaitement confiance ... Ils gargouillaient à toute musique ... Je leur fais : "Allez ! radinez-vous, les glouglous ! C'est la foire qui continue. Pour la balade, en voiture ... !" Ils connaissaient ça fort bien ... J'ouvre tout grand leur beau panier ... le rotin des ascensions ... Ils se précipitent tous ensemble ... Je ferme bien la tringle ... Je passe encore des cordes dans les anses ... Je ligote en large, en travers ... Ainsi c'était prêt ... Je laisse le truc d'abord dans le couloir. Je redescends un peu ... Je dis rien à Courtial ... J'attends qu'il s'en aille prendre son dur ... J'attends encore après le dîner ... La Violette me tape au carreau ... Je lui réponds : "Reviens donc plus tard ... gironde ... Je pars en course dans un moment ! ..." Elle reste ... elle rouscaille ...

- Je veux te dire quelque chose, Ferdinand !" qu'elle insiste comme ça ...

- Barre !" que je lui fais.

Alors je monte chercher mes bestioles ... Je redescends de la soupente. Je me mets le panier sur la tête ... et je m'en vais en équilibre ... Je sors par la rue Montpensier ... Je traverse tout le Carrousel ... Arrivé au quai Voltaire, je repère bien l'endroit ... Je vois personne du tout ... Sur la berge, en bas des marches ... J'attrape un pavé, un gros ... Je l'amarre à mon truc ... Je regarde bien encore autour ... J'agrafe tout le fourbi à deux poignes et je le balance en plein jus ... Le plus loin que je peux ... Ca a pas beaucoup fait de bruit ... J'ai fait ça automatique ...

Le lendemain matin, Courtial, je lui ai cassé net le morceau ... J'ai pas attendu ... J'ai pas pris trente-six tournures ... Il a rien eu à répondre ... Elle non plus d'ailleurs, la chérie, qui était aussi dans le magasin ... Ils ont bien vu à mon air que c'était pas du tout le moment de venir me faire chier la bite. ... [...]

_________________
"Mon Âme est une Infante en robe de parade,
Dont l'exil se reflète, éternel et royal,
Aux grands miroirs déserts d'un vieil Escurial,
Ainsi qu'une galère oubliée en la rade."

Albert Samain

Celui qui n'a pas fait tout ce qu'il pouvait faire n'a rien fait.
Charles Pathé


La France a perdu une bataille mais elle n'a pas perdu la guerre !
Charles de Gaulle


Et ce qui importait en fin de compte, c'était moins d'être vaincu que d'avoir une âme de vaincu car cela seul est sans remède.
Jean Hougron



https://www.notabeneculturelitteraire.com/
http://blog.bebook.fr/woland/index.php/
[/b]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://blog.bebook.fr/woland/index.php/

Mort A Crédit - Louis-Ferdinand Céline

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum: Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Nota Bene :: AUTOUR DES LIVRES & DE LA LITTERATURE :: Incitation A La Lecture & Morceaux Choisis -