Nota Bene

Nota Bene

Nota Bene : La Qualité, Non La Quantité - Forum Atypique Pour & Par la Littérature - Le Forum Que Vous N'Oublierez Pas De Sitôt - Histoire & Cinéma Sont Aussi Sur Nos Etagères - Réservé Aux Lecteurs Gourmets & Passionnés - Extrémistes & Trolls S'Abstenir
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

 

Long Cours - Georges Simenon

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Auteur Message
Masques de Venise
Souverainiste, Patriote & Fière de l'Être !
Souverainiste, Patriote & Fière de l'Être !
avatar

Féminin
Verseau Rat
Nombre de messages : 58380
Age : 57
Localisation : A la pointe de la Bretagne, au bord de l'Atlantique
Loisirs : Tout ce qui concerne les mots et les livres.
Date d'inscription : 06/05/2005

MessageSujet: Long Cours - Georges Simenon   Lun 28 Sep - 12:48



ISBN : 9782258093560

Notre Opinion
Personnages



Citation :
[...] ... - "Stoppez les machines !" commanda la sonnerie du télégraphe.

Et la voix de Mopps :

- "Aux palans, vous autres !"

Mittel fut bousculé. Dix minutes ne s'étaient pas écoulées qu'on voyait un petit voilier, une goélette de pêche à moteur auxiliaire, s'approcher prudemment du cargo. Il fallut encore plus d'un quart d'heure avant que les deux bateaux fussent amarrés l'un à l'autre et un homme monta à bord, en costume de pêcheur, botté jusqu'au ventre, un tablier de caoutchouc sur les jambes. Malgré le froid, son front ruisselait de sueur et il serra en soupirant la main de Mopps.

- "Trois heures de panne," gronda-t-il. "J'ai failli f ... mon mécano à la mer ! Vous avez eu peur, hein ?

- Je suis descendu à Fécamp.

- ... n'ont rien dit ?

- Parlé d'un coussinet grillé ..."


Les palans étaient déjà en mouvement et hissaient sur le pont des caisses très lourdes qui sortaient de la cale du voilier. Mittel, qui en vit une de tout près, put lire : Les Glacières Fécampoises. Mais les caisses ne contenaient pas de la glace car elles eussent été humides.

Il en compta cinquante puis, comme le manège continuait, il n'eut plus la patience de compter.

Plus que jamais, il avait l'impression d'un univers inhumain. Par exemple, c'était miracle que toutes ces manoeuvres pussent s'effectuer sans accident, sans qu'un homme fût happé par les câbles d'acier, ou écrasé par une caisse, heurté par un palan. La goélette, à chaque houle, s'écartait du cargo et revenait vers lui brutalement, donnant un grand coup dans le flanc de fer. N'empêche que les marins sautaient sur l'échelle de corde, arrivaient sur le pont en quelques enjambées, malgré leurs bottes, leurs cirés raides, leurs gants faits avec de vieilles chambres à air d'auto.

Charlotte
parut un instant sur le pont. Elle avait les yeux pleins de sommeil. Elle sortait de la cabine, vacillante, les mains sur sa poitrine comme pour se protéger du froid, regardait sans voir, devinait confusément les hommes en manoeuvre et rentrait, trop lasse pour essayer de comprendre. ... [...]

_________________
"Mon Âme est une Infante en robe de parade,
Dont l'exil se reflète, éternel et royal,
Aux grands miroirs déserts d'un vieil Escurial,
Ainsi qu'une galère oubliée en la rade."

Albert Samain

Celui qui n'a pas fait tout ce qu'il pouvait faire n'a rien fait.
Charles Pathé


La France a perdu une bataille mais elle n'a pas perdu la guerre !
Charles de Gaulle


Et ce qui importait en fin de compte, c'était moins d'être vaincu que d'avoir une âme de vaincu car cela seul est sans remède.
Jean Hougron



https://www.notabeneculturelitteraire.com/
http://blog.bebook.fr/woland/index.php/
[/b]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://blog.bebook.fr/woland/index.php/
Masques de Venise
Souverainiste, Patriote & Fière de l'Être !
Souverainiste, Patriote & Fière de l'Être !
avatar

Féminin
Verseau Rat
Nombre de messages : 58380
Age : 57
Localisation : A la pointe de la Bretagne, au bord de l'Atlantique
Loisirs : Tout ce qui concerne les mots et les livres.
Date d'inscription : 06/05/2005

MessageSujet: Re: Long Cours - Georges Simenon   Lun 28 Sep - 13:13

Citation :
[...] ... - "Si tu voulais, tu deviendrais fort. Tu nages mieux que Tioti ... Lui a dû sortir de l'eau tout de suite ... Il boit trop ... Il manque de souffle ..."

Elle redressa sa petite tête bien dessinée et tendit le cou, comme une biche qui a perçu un bruit dans la forêt. Mittel comprit bientôt la cause de son émoi.

On se disputait, derrière les arbustes ... En tous cas, il y avait des éclats de voix et quelqu'un répétait :

- "Calmez-vous, voyons ! ... Calmez-vous ..."

Puis la voix plus forte de Mopps articulait :

- "Je te dis que tu es un petit voyou, voilà ! Un vilain petit voyou qui a une vilaine gueule et qui pourrait bien se la faire casser ..."

Tita
se redressait de plus en plus. Mittel cherchait son pantalon autour de lui.

- "Ne dis pas de bêtises ... Je ne savais pas ... Tu n'as jamais rien dit ...

- Je n'ai jamais rien dit parce que je croyais que tu étais un copain. Or, tu es un petit voyou ...

- Mopps ! ... Tioti ! ... Taisez-vous ... Buvez ..."

Car c'était à Tioti que Mopps faisait des déclarations si catégoriques.

- "Viens voir ..." souffla Tita.

Mais, avant leur arrivée, Mopps s'était déjà éloigné. On le voyait monter tout seul dans sa voiture, faire une marche arrière périlleuse, frôler un camion de cinéma et se diriger vers Papeete. Tioti paraissait navré. Charlotte, à l'écart, haussait les épaules.

- "Qu'est-ce qu'il y a eu ?" demanda Tita à une amie.

- Je crois qu'il les a surpris !

- Qui ?


- Nous étions en train de boire ... Mopps racontait des histoires ... Tout à coup, il a demandé :

- "Où est Charlotte ?"

"Nous, on ne savait pas ...
On buvait aussi ... Il a fait quelques pas ... Il a disparu là-derrière et quand il est revenu, il était accompagné de Tioti et l'engueulait ..."

Charlotte, pendant ce temps, bavardait avec le secrétaire du gouverneur.

- "Alors, Charlotte et Tioti ..." pouffa Tita.

- "Oui ! ... Mopps est devenu tout rouge ..." .
.. [...]

_________________
"Mon Âme est une Infante en robe de parade,
Dont l'exil se reflète, éternel et royal,
Aux grands miroirs déserts d'un vieil Escurial,
Ainsi qu'une galère oubliée en la rade."

Albert Samain

Celui qui n'a pas fait tout ce qu'il pouvait faire n'a rien fait.
Charles Pathé


La France a perdu une bataille mais elle n'a pas perdu la guerre !
Charles de Gaulle


Et ce qui importait en fin de compte, c'était moins d'être vaincu que d'avoir une âme de vaincu car cela seul est sans remède.
Jean Hougron



https://www.notabeneculturelitteraire.com/
http://blog.bebook.fr/woland/index.php/
[/b]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://blog.bebook.fr/woland/index.php/

Long Cours - Georges Simenon

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum: Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Nota Bene :: AUTOUR DES LIVRES & DE LA LITTERATURE :: Incitation A La Lecture & Morceaux Choisis -