Nota Bene

Nota Bene

Nota Bene : La Qualité, Non La Quantité - Forum Atypique Pour & Par la Littérature - Le Forum Que Vous N'Oublierez Pas De Sitôt - Histoire & Cinéma Sont Aussi Sur Nos Etagères - Réservé Aux Lecteurs Gourmets & Passionnés - Extrémistes & Trolls S'Abstenir
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  ÉvènementsÉvènements  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

 

Conversation(s) avec une femme - Hans Canosa

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Auteur Message
Julie
Grande Prêtresse du Livre
Grande Prêtresse du Livre
avatar

Féminin
Verseau Coq
Nombre de messages : 3712
Age : 37
Localisation : Paris/Bretagne
Emploi : En chasse
Loisirs : Lecture, cinéma, musique et découvertes en général
Date d'inscription : 31/03/2006

MessageSujet: Conversation(s) avec une femme - Hans Canosa   Jeu 13 Juil - 13:23

Une femme (Helena Bonham-Carter) en tenue de demoiselle d'honneur s'ennuie à un mariage. Un homme (Aaron Eckhart) s'approche d'elle et lui offre une coupe de champagne. La discussion s'engage. Le film, construit en "split screen" (l'écran est divisé en deux parties qui permettent de ne pas perdre une miette à la fois de la conversation des personnages et des réactions qui s'affichent sur leur visage), permet de ne pas sombrer dans l'ennui en suivant une histoire où il ne se passe pas grand-chose, et qui est en fait une longue conversation sur la vie sentimentale des deux protagonistes. Elle est mariée avec un cardiologue plus âgé qu'elle et qui vit à Londres, où elle s'était réfugiée après une rupture douloureuse dans son New York natal, où se déroule le mariage, lui vit une aventure légère mais pas complètement satisfaisante avec une jeune comédienne après avoir vécu une grande histoire d'amour. Eh oui, l'amour ça rend parfois un peu ...

Ils finissent par monter dans sa chambre à lui pour continuer leur conversation une fois la soirée terminée, et le passé refait surface... Dans une des parties du split screen, leurs amours de jeunesse s'installent, et les secrets se révélent...

Le principe du film est risqué mais intéressant, et j'avoue que, mauvais public en général pour les expérimentations formelles, je me suis laissée séduire par celle-ci. Helena Bonham-Carter dégage un charme qui n'a rien du glamour hollywoodien, c'est une femme normale avec ses mignonnes imperfections corporelles (mais si, c'est mignon, les imperfections corporelles !), et Aaron Eckhart est très séduisant lui aussi. Le sentiment de s'immiscer dans leur conversation sans y participer assouvit nos fantasmes d'être de petites souris qui voient sans être vues, mais cela n'empêche pas le film d'être peut-être un peu trop bavard et verbeux. C'était tout de même un défi difficile à relever, et le film est plein d'émotion et de remarques justes.
_________________
En-dehors du chien, le livre est le meilleur ami de l'homme. En-dedans, il fait trop noir pour y lire. (Groucho Marx)

Le travail est la malédiction des classes buveuses. (Oscar Wilde)

http://www.peripheries.net/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Conversation(s) avec une femme - Hans Canosa

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum: Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Nota Bene :: GRAND DEPOUSSIERAGE 2015/2017 :: Divers -