Nota Bene

Nota Bene

Nota Bene : La Qualité, Non La Quantité - Forum Atypique Pour & Par la Littérature - Le Forum Que Vous N'Oublierez Pas De Sitôt - Histoire & Cinéma Sont Aussi Sur Nos Etagères - Réservé Aux Lecteurs Gourmets & Passionnés - Extrémistes & Trolls S'Abstenir
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

 

Woody Allen

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Auteur Message
Julie
Grande Prêtresse du Livre
Grande Prêtresse du Livre
avatar

Féminin
Verseau Coq
Nombre de messages : 3712
Age : 36
Localisation : Paris/Bretagne
Emploi : En chasse
Loisirs : Lecture, cinéma, musique et découvertes en général
Date d'inscription : 31/03/2006

MessageSujet: Woody Allen   Mar 18 Juil - 14:59

Dans un restaurant new yorkais, quatre amis dînent en parlant théâtre. Il y a parmi eux deux auteurs, l’un tragique, l’autre comique, et ils ne sont pas d’accord sur la question : l’essence de la vie est-elle comique ou tragique ? Lorsqu’un des convives raconte l’histoire qui est arrivée à une jeune femme que connaissent des amis à lui, ils se saisissent tous les deux de ce sujet et le réinterprètent selon leur sensibilité. Ce sont ces deux réinterprétations croisées que présente le film, dans une mise en abyme agréable.

La jeune femme en question s’appelle Melinda (Radha Mitchell). Dans la version tragique, Melinda débarque, complètement perdue, chez un couple d’amis, Laurel (Chloë Sevigny) et son mari Lee (Jonny Lee Miller), acteur sans emploi, qui sont en train de recevoir à dîner (et d’essayer d’impressionner) un producteur qui pourrait engager Lee. Melinda vient de vivre des moments difficiles : fatiguée de jouer les femmes de médecin et les mères idéales dans le Midwest, elle s’est engagée dans une aventure avec un autre homme, mais ça s’est mal terminé. Son mari a exigé le divorce et a obtenu la garde des enfants. Melinda se retrouve abandonnée de tous et sombre dans la dépression. C’est là qu’elle a l’idée d’aller chez son amie d’enfance Laurel, et, donc, qu’elle fait irruption en plein milieu du dîner. Laurel et une autre amie d’enfance, Cassie (Brooke Smith), se mettent en tête de trouver un autre homme à Melinda pour lui changer les idées. Mais celle-ci ne tombe pas amoureuse de celui qui lui conviendrait…

Melinda version comique est aussi à la recherche de l’homme de ses rêves, mais cette fois elle n’a pas de mari ni d’enfants. Elle vit dans le même immeuble que Susan (Amanda Peet), une cinéaste indépendante, et Hobie (Will Ferrell), son mari acteur qui a du mal à trouver des rôles corrects. Melinda interrompt cette fois encore un dîner, et perturbe les espoirs des hôtes qui reçoivent là aussi un producteur (mais pour Susan) ; mais, loin de se laisser dériver et de céder au désespoir comme son alter ego tragique, c’est un personnage léger même dans des moments difficiles et elle fait rire le spectateur même quand elle ne va pas bien. Comme dans toute comédie sentimentale qui se respecte, il y a des chassés-croisés amoureux, les personnages cherchent à séduire celui ou celle qu’ils croient aimer et non pas celui ou celle qu’ils aiment vraiment, mais tout finit par rentrer dans l’ordre… Un autre grand ressort comique exploité ici aussi est le fait que le spectateur se rend compte avant les personnages de ce qui se passe derrière leur dos.

Les deux histoires sont intercalées, ce qui évite une impression de manichéisme tranché qui gâcherait le film, et lui donne même un certain relief. Les dialogues sont bien écrits, émouvants ou drôles selon la perspective dans laquelle ils s’inscrivent, et les personnages sont crédibles, notamment Radha Mitchell, magnifique dans les deux rôles, qui réussit une performance remarquable.

C'était la deuxième fois que je voyais ce film, mais j'ai passé un excellent moment sans impression pénible de déjà-vu. Si vous cherchez un film profond vous serez probablement déçu, car Woody Allen reste beaucoup dans les conventions des genres qu'il traite et ne creuse pas énormément ses personnages, mais en tant que tragi-comédie qui divertit et émeut le spectateur sans qu'il ne se pose trop de questions, c'est à conseiller.

[Petit bémol sans trop d'importance : j’ai eu du mal à entrer dans la scène du dîner chez Laurel et Lee ; vous allez me dire que c’est pour une très mauvaise raison, mais je ne me laisse pas entraîner lorsque je vois deux personnages désargentés (un acteur qui ne joue pas beaucoup et une prof de musique) vivre dans un énorme appartement lambrissé en plein New York… Pas très vraisemblable, mais enfin, ça donne de belles images…]
_________________
En-dehors du chien, le livre est le meilleur ami de l'homme. En-dedans, il fait trop noir pour y lire. (Groucho Marx)

Le travail est la malédiction des classes buveuses. (Oscar Wilde)

http://www.peripheries.net/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dinou
Ataraxique
avatar

Féminin
Verseau Cochon
Nombre de messages : 463
Age : 33
Localisation : Paris
Emploi : Etudiante agrégative en philosophie
Loisirs : Philosophie, littérature, cinéma
Date d'inscription : 30/10/2005

MessageSujet: Re: Woody Allen   Lun 4 Sep - 15:19

Moi j'ai été très déçue par ce film.
D'abors, c'est très court, et conséquemment, on n'a pas tout le temps de s'installer dans le rôle.
Ensuite, le tragique comme le comique restent ternes. On se demande même parfois si l'un ne vient pas contaminer l'autre. Du coup, on n'aboutit pas vraiment à une tragédie ou à une comédie, mais plutôt à deux choses un peu tiède qui penche très légèrement en faveur de l'un ou de l'autre. Disons que l'un se termine bien et l'autre un peu moins.

Et puis bizarrement, je n'ai pas trouvé Melinda si exceptionnelle que cela. Je l'ai trouvé très agaçante cette actrice au final.

Alors oui, on est avec Woody Allen, et on passe un moment agréable, mais sans plus... Un peu faiblard à mon goût.

http://dinoutout.over-blog.com/archive-07-18-2006.html

++
_________________
- Dinou -

http://vitamimpenderevero.blogspot.com
http://dinoutout.over-blog.com
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dinoutout.over-blog.com
Thomas
Ordonnateur des Basses Oeuvres de Nota Bene - il en est fier, en plus ...
Ordonnateur des Basses Oeuvres de Nota Bene - il en est fier, en plus ...
avatar

Masculin
Taureau Dragon
Nombre de messages : 9040
Age : 41
Localisation : Paris
Emploi : Passionnant mais indescriptible...
Loisirs : Littérature, Cinéma, Photo, Cuisine
Date d'inscription : 04/04/2006

MessageSujet: Scoop - Woody Allen   Jeu 9 Nov - 10:16

En vacances chez des amis anglais, Sondra Pransky, jeune américaine étudiante en journalisme, participe, lors d’une soirée de music-hall, au numéro du magicien Splendini.
Alors qu’elle est enfermée dans la boîte qui doit la « dématérialiser », elle voit apparaître le spectre de Joe Strombel, célèbre journaliste d’investigation disparu depuis peu. Le fantôme lui annonce que, juste avant sa mort, il était sur la piste du « Tueur aux tarots », et qu’il a acquis la certitude qu’il s’agit de Peter Lyman le fils de Lord Lyman.
Après s’être ouverte de sa rencontre à Splendini – dont le véritable nom est Sid Waterman – Sondra décide de prendre la suite de Strombel. Elle approche Lyman junior, prenant au passage le pseudonyme, plus glamour, de Jade Spence, et tente de collecter les indices qui lui permettront de le confondre.
Petit problème : elle tombe bientôt amoureuse de sa cible…


Les ingrédients d’une jolie comédie policière, des acteurs - pour la plupart - à la hauteur, un réalisateur qui, pour ceux qui apprécient son style, a largement fait ses preuves : cela aurait pu donner un très bon film. Je m’y suis d’ailleurs laissé prendre et, si j’avais écrit à juste après la séance, ou encore le lendemain, j’aurais eu un ton enjoué, charmé !
Le problème est que, comme un vin court en bouche, l’impression se délite petit à petit, le plaisir lié à quelques moments véritablement savoureux du film laisse la place à un goût de « trop peu », au sentiment que seule la surface des choses a été touchée, que les personnages n’ont pas de profondeur, qu’on a affaire à un tableau à deux dimensions, sur lequel serait apposé un vernis constitué des blagues et allusions-fétiches de Woody Allen.
Certains éléments, certes, rappellent des films intéressants du maître new-yorkais, notamment une photographie toujours impeccable et la faconde de l’acteur-réalisateur (un rien énervante cependant dans sa répétitivité). Scarlett Johansson continue à faire preuve de ses capacités à incarner des personnages divers, et cela fait du bien de voir Hugh Jackman débarrassé des favoris de Wolverine (X-Men), bien qu’il soit un peu trop lisse à mon goût (mais c’est peut-être, justement, lié au fait qu’il se soit rasé ? Wink ).
En résumé, j’espère que le prochain Woody Allen me convaincra un peu plus (comme, parmi ses derniers opus, il était parvenu à le faire dans Melinda & Melinda – je n’avais pas outre-mesure apprécié Match Point).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.google.fr
Julie
Grande Prêtresse du Livre
Grande Prêtresse du Livre
avatar

Féminin
Verseau Coq
Nombre de messages : 3712
Age : 36
Localisation : Paris/Bretagne
Emploi : En chasse
Loisirs : Lecture, cinéma, musique et découvertes en général
Date d'inscription : 31/03/2006

MessageSujet: Re: Woody Allen   Jeu 9 Nov - 11:01

Un film qui fait pschit, comme dirait quelqu'un ? Wink
_________________
En-dehors du chien, le livre est le meilleur ami de l'homme. En-dedans, il fait trop noir pour y lire. (Groucho Marx)

Le travail est la malédiction des classes buveuses. (Oscar Wilde)

http://www.peripheries.net/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MC
Littérophage Notabéniste Avec Mention Spéciale.
Littérophage Notabéniste Avec Mention Spéciale.
avatar

Féminin
Verseau Chat
Nombre de messages : 1826
Age : 29
Localisation : Strasbourg
Emploi : étudiante
Loisirs : cinéma, lecture, écriture
Date d'inscription : 30/03/2009

MessageSujet: Re: Woody Allen   Lun 18 Oct - 10:47

You Will Meet a Tall Dark Stranger, dernier né de notre cher Woody :


Woody has his own cinematographic touch involving a soundtrack almost missing and the film beginning in the middle of things in order to the audience to be projected among the characters. Don't be afraid the story alternates between flashbacks and present time. You will not get lost and you will not miss a thing of the plot. In addition, the stories cross over to dynamize the film..

You Will Meet a Tall Dark Stranger is above all the story of Helena (Gemma Jones, always at her best) whose husband divorce her not so long ago. The film begins by her visiting a fortune teller named Cristal. Obviously that woman is a crook, using basic playing cards to see future, telling what Helena wants and needs to hear.

From Helena we will follow as well the lives of her ex husband Alfie (Anthony Hopkins) and of their daughter Sally and her husband Roy (Naomi Watts and Josh Brolin). Alfie wishes for a new youth, her daughter's couple is on the skids due to a lack of money and a lack of pregnancy. To put it another way, Roy is a novelist with a medicine diploma who has sold one best-seller and struggles to complete his latest, leaving aside the want of his wife to become a mother.

There is also a glimpse at Sally's boss Greg's (Antonio Banderas) life who has troubles at home, just like her. No need to mention the sex appeal of this beautiful foreigner and his accent which will put Sally to a severe test as far as her faithfulness is concerned. Roy's faithfulness will also be challenged by his encounter with the red-dressed neighbour Dia (the rising Freida Pinto)

So Helena manages to move on as well as being happy again, thanks to Cristal's guidance. The latter will predict Helena's meeting with a man coined the tall dark stranger..how thrilling. Maybe.

This new born Woody Allen resembles more to a tableau than to a film. Actually there is a feeling of disappointment at the end. The story stops when the audience would have expected some more clues to solve the issues brought forward throughout the film. We have popped in and out of their lives without more information.

All in all, You Will Meet a Tall Dark Stranger is about being strong before the vagaries of life, about how to face them, what your instinct tells you to do. But our dear director is not as his best with this film. Although the plot presents very interesting elements, a feeling of déjà-vu remains. We miss the great philosophical speeches that we were glad to rediscover in Whatever Works.

_________________
Noirs et Blancs et sa nouvelle version à suivre Mots et Merveilles
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://noirsetblancs.blogspot.com
mile
Littérophage Aloysiusbertranophile
Littérophage Aloysiusbertranophile
avatar

Masculin
Lion Chat
Nombre de messages : 2394
Age : 66
Localisation : Bourgogne
Emploi : neant
Loisirs : poesie, musique
Date d'inscription : 24/08/2009

MessageSujet: Re: Woody Allen   Jeu 21 Oct - 11:12

Comment ? Ah ! ben ! l'Anglais est dans la place, dirait Albert Quentin. C'est Fachoda.
_________________
"Pour l'idéaliste, l'existence n'est pas nécessaire à la vérité qu'il conçoit" Albert Thibaudet.
"Je suis d'un autre pays que le vôtre, d'un autre quartier, d'une autre solitude". Léo Ferré

http://monamilouisbertrand.blogspot.com
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
MC
Littérophage Notabéniste Avec Mention Spéciale.
Littérophage Notabéniste Avec Mention Spéciale.
avatar

Féminin
Verseau Chat
Nombre de messages : 1826
Age : 29
Localisation : Strasbourg
Emploi : étudiante
Loisirs : cinéma, lecture, écriture
Date d'inscription : 30/03/2009

MessageSujet: Re: Woody Allen   Jeu 21 Oct - 12:26

Ça fait déjà quelques temps cher mile !
_________________
Noirs et Blancs et sa nouvelle version à suivre Mots et Merveilles
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://noirsetblancs.blogspot.com
mile
Littérophage Aloysiusbertranophile
Littérophage Aloysiusbertranophile
avatar

Masculin
Lion Chat
Nombre de messages : 2394
Age : 66
Localisation : Bourgogne
Emploi : neant
Loisirs : poesie, musique
Date d'inscription : 24/08/2009

MessageSujet: Re: Woody Allen   Jeu 21 Oct - 14:00

C'était juste pour vous faire un coucou, chère MC.
_________________
"Pour l'idéaliste, l'existence n'est pas nécessaire à la vérité qu'il conçoit" Albert Thibaudet.
"Je suis d'un autre pays que le vôtre, d'un autre quartier, d'une autre solitude". Léo Ferré

http://monamilouisbertrand.blogspot.com
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
MC
Littérophage Notabéniste Avec Mention Spéciale.
Littérophage Notabéniste Avec Mention Spéciale.
avatar

Féminin
Verseau Chat
Nombre de messages : 1826
Age : 29
Localisation : Strasbourg
Emploi : étudiante
Loisirs : cinéma, lecture, écriture
Date d'inscription : 30/03/2009

MessageSujet: Re: Woody Allen   Jeu 21 Oct - 18:57

Moi qui croyait que tu ne lisais (ou parcourais) pas mes écrits Crying or Very sad

Bien le bonjour mile
_________________
Noirs et Blancs et sa nouvelle version à suivre Mots et Merveilles
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://noirsetblancs.blogspot.com
mile
Littérophage Aloysiusbertranophile
Littérophage Aloysiusbertranophile
avatar

Masculin
Lion Chat
Nombre de messages : 2394
Age : 66
Localisation : Bourgogne
Emploi : neant
Loisirs : poesie, musique
Date d'inscription : 24/08/2009

MessageSujet: Re: Woody Allen   Jeu 21 Oct - 19:38

Quand ils sont en anglais, je vois qu'ils sont en anglais. C'est déjà pas mal ; je pourrais confondre avec un dialecte de Sumatra. Par contre, du point de vue de la compréhension, c'est kif kif.
_________________
"Pour l'idéaliste, l'existence n'est pas nécessaire à la vérité qu'il conçoit" Albert Thibaudet.
"Je suis d'un autre pays que le vôtre, d'un autre quartier, d'une autre solitude". Léo Ferré

http://monamilouisbertrand.blogspot.com
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
MC
Littérophage Notabéniste Avec Mention Spéciale.
Littérophage Notabéniste Avec Mention Spéciale.
avatar

Féminin
Verseau Chat
Nombre de messages : 1826
Age : 29
Localisation : Strasbourg
Emploi : étudiante
Loisirs : cinéma, lecture, écriture
Date d'inscription : 30/03/2009

MessageSujet: Re: Woody Allen   Jeu 21 Oct - 22:18

mile a écrit:
Quand ils sont en anglais, je vois qu'ils sont en anglais. C'est déjà pas mal

Tout à fait !
_________________
Noirs et Blancs et sa nouvelle version à suivre Mots et Merveilles
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://noirsetblancs.blogspot.com
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Woody Allen   Ven 22 Oct - 14:37

Merci pour cette analyse MC.
Revenir en haut Aller en bas
mile
Littérophage Aloysiusbertranophile
Littérophage Aloysiusbertranophile
avatar

Masculin
Lion Chat
Nombre de messages : 2394
Age : 66
Localisation : Bourgogne
Emploi : neant
Loisirs : poesie, musique
Date d'inscription : 24/08/2009

MessageSujet: Re: Woody Allen   Ven 22 Oct - 16:31

Y-aurait-il collusion de moqueuses ?
_________________
"Pour l'idéaliste, l'existence n'est pas nécessaire à la vérité qu'il conçoit" Albert Thibaudet.
"Je suis d'un autre pays que le vôtre, d'un autre quartier, d'une autre solitude". Léo Ferré

http://monamilouisbertrand.blogspot.com
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Woody Allen   Ven 22 Oct - 16:40

Du tout Mile, j'étais sincère. Mais il voit le mal partout !
Revenir en haut Aller en bas
mile
Littérophage Aloysiusbertranophile
Littérophage Aloysiusbertranophile
avatar

Masculin
Lion Chat
Nombre de messages : 2394
Age : 66
Localisation : Bourgogne
Emploi : neant
Loisirs : poesie, musique
Date d'inscription : 24/08/2009

MessageSujet: Re: Woody Allen   Ven 22 Oct - 16:48

Ben, dans la mesure ou je comprends que couic au texte de "MC" l'aiguille de ma démence paranoïde cherche son pôle. :gorgedéployée:
_________________
"Pour l'idéaliste, l'existence n'est pas nécessaire à la vérité qu'il conçoit" Albert Thibaudet.
"Je suis d'un autre pays que le vôtre, d'un autre quartier, d'une autre solitude". Léo Ferré

http://monamilouisbertrand.blogspot.com
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Woody Allen   Ven 22 Oct - 16:53

Ah là là ! Mais non Mile, range ta parano . Je ne faisais que répondre à MC !
Revenir en haut Aller en bas
mile
Littérophage Aloysiusbertranophile
Littérophage Aloysiusbertranophile
avatar

Masculin
Lion Chat
Nombre de messages : 2394
Age : 66
Localisation : Bourgogne
Emploi : neant
Loisirs : poesie, musique
Date d'inscription : 24/08/2009

MessageSujet: Re: Woody Allen   Ven 22 Oct - 17:13

Vouais ! vouais ! on dit ça. J'va vous causer en bourguignon, moa tin. Te vai vor c'qu'a so.
_________________
"Pour l'idéaliste, l'existence n'est pas nécessaire à la vérité qu'il conçoit" Albert Thibaudet.
"Je suis d'un autre pays que le vôtre, d'un autre quartier, d'une autre solitude". Léo Ferré

http://monamilouisbertrand.blogspot.com
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Woody Allen   Sam 23 Oct - 12:30

Allez Mile, une petite analyse de film en bourguignon. Je vois bien Les vieux de la vieille...
Revenir en haut Aller en bas
mile
Littérophage Aloysiusbertranophile
Littérophage Aloysiusbertranophile
avatar

Masculin
Lion Chat
Nombre de messages : 2394
Age : 66
Localisation : Bourgogne
Emploi : neant
Loisirs : poesie, musique
Date d'inscription : 24/08/2009

MessageSujet: Re: Woody Allen   Sam 23 Oct - 14:13

Il n'est pas question d'aller à Gouillette ; y a pas d'pinard.
_________________
"Pour l'idéaliste, l'existence n'est pas nécessaire à la vérité qu'il conçoit" Albert Thibaudet.
"Je suis d'un autre pays que le vôtre, d'un autre quartier, d'une autre solitude". Léo Ferré

http://monamilouisbertrand.blogspot.com
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Woody Allen   Sam 23 Oct - 14:34

Revenir en haut Aller en bas
June
Littérophage Notabéniste.
Littérophage Notabéniste.
avatar

Féminin
Cancer Chien
Nombre de messages : 84
Age : 23
Localisation : nantes
Emploi : lycéenne
Loisirs : cinéma, musique, et littérature.
Date d'inscription : 10/07/2010

MessageSujet: Re: Woody Allen   Mar 2 Aoû - 11:34

Whatever Works de Woody Allen, sorti en 2009.
Je crois que c'est seulement le deuxième Woody Allen que je vois, simplement parce qu'après avoir vu Vicky Christina Barcelona j'avais peur d'être déçue. C'est un bon film dans l'ensemble, mais quelques passages sont trop fantasques pour moi, pas assez vraisemblable, trop tiré par les cheveux (le dénouement est bâclé je trouve..). J'ai vraiment accroché par contre à l'humour du film, au personnage du vieux grincheux misanthrope, qui a râté son Prix Nobel, râté son mariage, râté son suicide. J'ai vraiment rit.
J'ai aimé aussi l'entrée des nouveaux personnages de façon théâtrale, pendant la 3ème de Beethoven, qui est comparé "au destin qui frappe à la porte". C'était réussi.
Dans l'ensemble très bonne comédie, mais dommage que la fin (je trouve) soit raté.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://swer.skyblog.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Woody Allen   

Revenir en haut Aller en bas

Woody Allen

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum: Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Nota Bene :: GRAND DEPOUSSIERAGE 2015/2017 :: Divers -