Nota Bene

Nota Bene

Nota Bene : La Qualité, Non La Quantité - Forum Atypique Pour & Par la Littérature - Le Forum Que Vous N'Oublierez Pas De Sitôt - Histoire & Cinéma Sont Aussi Sur Nos Etagères - Réservé Aux Lecteurs Gourmets & Passionnés - Extrémistes & Trolls S'Abstenir
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  Évènements  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

 

Pedro Almodovar

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Auteur Message
Dinou
Ataraxique
avatar

Féminin
Verseau Cochon
Nombre de messages : 463
Age : 34
Localisation : Paris
Emploi : Etudiante agrégative en philosophie
Loisirs : Philosophie, littérature, cinéma
Date d'inscription : 30/10/2005

MessageSujet: Pedro Almodovar   Jeu 25 Mai - 10:43

Nouveau film d'Almodovar en compétition officielle à Cannes... enfin je crois...


Je ne dirai qu'une chose : allez voir ce film !

C'est génial !!!

L'histoire est originale et le scénario bien construit.
Les femmes du film sont exceptionnelles : Pénelope Cruz et Carmen Maura en tête, of course!

La musique est géniale...

Les décors sont fabuleux, légèrement décalés, comme toujours...

Le ton est un mélange subtil de rire et de larme.


Tendresse, sympathie, désolation...



_________________
- Dinou -

http://vitamimpenderevero.blogspot.com
http://dinoutout.over-blog.com
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dinoutout.over-blog.com
Thomas
Ordonnateur des Basses Oeuvres de Nota Bene - il en est fier, en plus ...
Ordonnateur des Basses Oeuvres de Nota Bene - il en est fier, en plus ...
avatar

Masculin
Taureau Dragon
Nombre de messages : 9040
Age : 41
Localisation : Paris
Emploi : Passionnant mais indescriptible...
Loisirs : Littérature, Cinéma, Photo, Cuisine
Date d'inscription : 04/04/2006

MessageSujet: Re: Pedro Almodovar   Mar 27 Juin - 14:27

Volver n’est pas, loin s’en faut, le meilleur des films d’Almodovar, mais il reste empreint de l’esprit du réalisateur espagnol, qui continue à creuser le sillon qui lui est propre : l’exploration de la « vérité féminine ».

Cette fois encore, le film tourne autour d’une pléiade de personnages féminins et nous entraîne dans un tourbillon tout à la fois sombre et joyeux, noir et coloré, fantastique et bien réel.

Raimunda, sa sœur Sole(dad) et sa fille Paula rendent visite, après avoir entretenu la tombe de leurs parents, à la vieille Tante Paula. Quelques jours après leur retour chez elles, elles apprennent le décès de leur parente. Mais Raimunda, qui doit faire face à un événement imprévu et notablement dérangeant, ne peut se rendre aux funérailles. Sur place, Sole croit apercevoir le fantôme de leur mère…

Comme bien souvent chez Almodovar, l’intrigue, qui paraît simple voire ténue dans les premières bobines, se complique à souhait et prend une dimension extrêmement touchante, jusqu’à en être dérangeante : le maître espagnol ne fait pas dans le mièvre – certains lui reprochent d’ailleurs de choquer pour choquer ; il faut pourtant admettre que rien n’est jamais gratuit chez lui, que toute image, que tout propos un tant soit peu hors limites du convenable n’est là que pour être un argument de développement du film.

Les révélations familiales distillées petit à petit apportent leur lot de surprises, nous faisant découvrir des situations banales, malheureusement courantes ;, mais quand c’est Almodovar qui le fait, c’est avec un tel cœur, tellement d’émotion que l’ordinaire devient extraordinaire, qu’on est surpris malgré le peu d’originalité intrinsèque de la situation.

Aussi beau que soit le film, on ne parvient cependant pas à s’ôter de l’esprit qu’Almodovar pourrait bien être à bout de souffle : le peu d’originalité évoqué ci-dessus pour définir les situations peut souvent l’être également pour qualifier le film lui-même, mis en contexte de l’ensemble de l’œuvre du réalisateur. Almodovar a déjà fait ça, mais en mieux, comme dans Tout sur ma mère, qui faisait déjà évoluer une distribution en grande majorité féminine. Les deux derniers opus (Parle avec elle, La mauvaise éducation) étaient déjà en dessous du reste...

Néanmoins, la réalisation reste impeccable, la photo magnifique. Quant au jeu des actrices, de la plus jeune à la plus ancienne, il est impressionnant de justesse : Penelope Cruz y signe sa meilleure prestation – à mes yeux – depuis… Tout sur ma mère, et le reste de la distribution est à l’avenant.

On passe un bon moment, mais il est à craindre que le chef-d’œuvre d’Almodovar soit derrière lui.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.google.fr
Julie
Grande Prêtresse du Livre
Grande Prêtresse du Livre
avatar

Féminin
Verseau Coq
Nombre de messages : 3712
Age : 37
Localisation : Paris/Bretagne
Emploi : En chasse
Loisirs : Lecture, cinéma, musique et découvertes en général
Date d'inscription : 31/03/2006

MessageSujet: Re: Pedro Almodovar   Mar 27 Juin - 18:43

Je connais peu Almodovar, j'ai vu La fleur de mon secret et Tout sur ma mère. Et voilà donc mon troisième. Volver est beaucoup moins puissant que Tout sur ma mère, certes, mais son sujet l'en empêche. Pourtant, des images magnifiques, une Penélope Cruz charismatique en mère courage porteuse d'un secret de taille, et même de plusieurs, une Carmen Maura en "fantôme" de mère qui vient réparer ses erreurs de "vivante" (ceux qui ont vu le film comprendront mes guillemets), et, d'une façon générale, tous les acteurs, portent un film très beau à voir, où des interrogations identitaires peut-être moins baroques qu'habituellement chez Almodovar constituent néanmoins un fil narratif solide, qu'on suit avec plaisir comme on suivrait un bon policier. Almodovar faiblit peut-être, mais comme c'est Almodovar, ses faiblesses restent d'un très bon niveau !
_________________
En-dehors du chien, le livre est le meilleur ami de l'homme. En-dedans, il fait trop noir pour y lire. (Groucho Marx)

Le travail est la malédiction des classes buveuses. (Oscar Wilde)

http://www.peripheries.net/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
jero
Littérophage Notabéniste.
Littérophage Notabéniste.
avatar

Capricorne Buffle
Nombre de messages : 99
Age : 32
Date d'inscription : 01/03/2006

MessageSujet: Re: Pedro Almodovar   Mer 28 Juin - 11:36

j'ai vu Volver pendant la fête du ciné, et la seule chose que je puisse dire c'est


Pedro Almodovar est certainement le meilleur réalisateur en activité qui sache mettre autant en valeur un univers quasi féminin.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Julie
Grande Prêtresse du Livre
Grande Prêtresse du Livre
avatar

Féminin
Verseau Coq
Nombre de messages : 3712
Age : 37
Localisation : Paris/Bretagne
Emploi : En chasse
Loisirs : Lecture, cinéma, musique et découvertes en général
Date d'inscription : 31/03/2006

MessageSujet: La fleur de mon secret - Pedro Almodovar   Mar 18 Juil - 15:31

Leo Macias (Marisa Paredes) est écrivain. Elle noircit des pages et des pages depuis toujours, mais n'a jamais rien publié. Rien, sauf des best-sellers sentimentaux, sous le mystérieux pseudonyme d'Amanda Gris dont personne ne sait rien puisqu'elle n'a jamais autorisé la publication d'interviews ou de photos. Son mari Paco (Imanol Arias) est un militaire basé à Bruxelles qui ne rentre pas souvent retrouver sa femme à Madrid. Leo, qui est folle amoureuse de lui, ne va pas fort, elle commence même à boire un peu trop. Son amie Betty (Carmen Elias), psychologue, lui propose de lui faire rencontrer le directeur de la rubrique culturelle du quotidien "El Pais", Angel (Juan Echanove), pour voir s'il pourrait l'embaucher. La démarche est audacieuse, mais elle paie ; Angel, conquis par le roman et les essais que lui soumet Leo (et aussi conquis par Leo, il faut bien le dire), la rappelle et lui offre une opportunité : écrire un compte-rendu sur... le dernier Amanda Gris. Leo ne bronche pas, ne révèle pas l'identité véritable de la Barbara Cartland espagnole, et écrit une critique au vitriol.

Pendant ce temps, un scénario se prépare en vue du tournage d'un film, dont l'intrigue ressemble étrangement au roman de Leo (et l'intrigue de ce dernier ressemble étrangement à celle de... Volver !). Mais celle-ci, qui pensait que son texte était complètement raté, n'en prend pas ombrage : après tout, elle n'avait pas déposé de copyright. Leo est de toute façon bien plus préoccupée par ses proches : sa mère (Chus Lampreave), qui vit chez son autre fille Rosa (Rossy de Palma) et se chamaille avec elle à longueur de journée, tant et si bien qu'elle décide de rentrer dans son village natal (Là encore ceux qui ont vu Volver ne seront pas dépaysés : c'est le même village, ou du moins la même région de la Mancha), et Paco, qui rentre le temps d'une permission-éclair et avec qui elle se dispute violemment comme d'habitude, jusqu'à la rupture.

Le temps est venu pour Leo de faire un bilan. Après une tentative de suicide, elle part avec sa mère au village pour remettre de l'ordre dans sa vie. Elle y parviendra, et elle comprendra même pourquoi le scénario ressemble beaucoup à son roman...

Un beau film sur un personnage de femme complexe, à la fois très attachante et énervante au dernier degré par son narcissisme et son aveuglement (mais l'amour rend aveugle, c'est bien connu !), qui cherche à retrouver un équilibre loin des excès de ses joies et de ses chagrins immenses. De très belles images de Madrid, une Marisa Paredes de toute beauté, une bonne histoire (certes pas aussi fouillée que les films plus récents d'Almodovar, mais excellente tout de même), de sublimes scènes de danse, j'ai beaucoup aimé La fleur de mon secret. Et puis je l'avoue, quand il y a un personnage d'écrivain, surtout comme celui-là, j'accroche facilement !
_________________
En-dehors du chien, le livre est le meilleur ami de l'homme. En-dedans, il fait trop noir pour y lire. (Groucho Marx)

Le travail est la malédiction des classes buveuses. (Oscar Wilde)

http://www.peripheries.net/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Pedro Almodovar   

Revenir en haut Aller en bas

Pedro Almodovar

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum: Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Nota Bene :: GRAND DEPOUSSIERAGE 2015/2017 :: Divers -