Nota Bene

Nota Bene

Nota Bene : La Qualité, Non La Quantité - Forum Atypique Pour & Par la Littérature - Le Forum Que Vous N'Oublierez Pas De Sitôt - Histoire & Cinéma Sont Aussi Sur Nos Etagères - Réservé Aux Lecteurs Gourmets & Passionnés - Extrémistes & Trolls S'Abstenir
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  Évènements  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

 

Le jardin des âmes

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Auteur Message
yugcib
Littérophage Nota Beniste Yugcibien - Specimen Unique
Littérophage Nota Beniste Yugcibien - Specimen Unique
avatar

Masculin
Capricorne Cochon
Nombre de messages : 7630
Age : 70
Localisation : 186 route d'audon, 40400 TARTAS
Emploi : Sans activité
Loisirs : Vélo, promenade, littérature, écriture
Date d'inscription : 16/10/2005

MessageSujet: Le jardin des âmes   Lun 19 Oct - 20:26


... S'il en était ainsi de nos cimetières de France, comme dans ce jardin des âmes d'un village Norvégien, alors opterais-je pour une pierre fichée en terre venue du ciel telle une météorite...
Je vois dans tous les cimetières de France et de la plupart des pays d'Europe de tradition catholique (sans doute moins dans les pays de tradition protestante)... Ces fiers monuments, ces sortes de "grands lits de marbre" ou de "grandes demeures ouvragées", qu'une fois l'an l'on fleurit de chrysanthèmes... mais aussi ces familles déchirées à cause de ce qu'il reste du patrimoine du défunt, ces familles dispersées aux quatre coins de la Terre, ces familles interrompues devenues des troncs d'arbre dépourvus de branches... Et ces monuments d'un siècle précédent tels de gros livres de pierre à la couverture brisée, à demi enfoncés dans la terre...
Je vois cependant aussi et surtout dans tous les cimetières de France et d'ailleurs, non plus les fiers monuments, non plus les familles déchirées, non plus les familles dispersées, non plus les familles interrompues... Mais ces êtres dont j'imagine la vie qui fut la leur, pour la plupart d'entre eux que je n'ai jamais rencontrés, ces êtres qui furent "tout seuls dans leur peau jusqu'à la fin de leurs jours", dont on a dit "ah il était ceci/il était cela..."

_________________
"Nous ne pouvons savoir! Nous sommes accablés d'un manteau d'ignorance et d'étroites chimères! [Arthur Rimbaud]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yugcib.e-monsite.com
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le jardin des âmes   Mar 20 Oct - 8:56

Je considère les cimetières comme de grands pans de notre histoire. On y découvre souvent des personnalités qui nous sont méconnues mais ayant œuvré à leur époque (XIXe très souvent).

Malheureusement, avec la crémation maintenant, tout ceci est amené à disparaître et je trouve cela bien dommage. Il n'y aura plus aucune trace de notre passage sauf pour ceux qui ont une petite case au columbarium mais ce n'est pas le cas de tous.
Revenir en haut Aller en bas
yugcib
Littérophage Nota Beniste Yugcibien - Specimen Unique
Littérophage Nota Beniste Yugcibien - Specimen Unique
avatar

Masculin
Capricorne Cochon
Nombre de messages : 7630
Age : 70
Localisation : 186 route d'audon, 40400 TARTAS
Emploi : Sans activité
Loisirs : Vélo, promenade, littérature, écriture
Date d'inscription : 16/10/2005

MessageSujet: Re: Le jardin des âmes   Mer 21 Oct - 7:58

... L'église catholique accepte désormais la crémation. Après la cérémonie religieuse, le service des pompes funèbres transporte le cercueil jusqu'au crématorium. La crémation dure environ 50 minutes (le corps est brûlé avec le cercueil). Pendant les dix premières minutes de ce temps de crémation, la famille les proches et les amis sont invités dans une petite salle à voir "partir le cercueil" derrière un rideau, sur un écran. Puis tout le monde s'en va.
Ensuite le service des pompes funèbres se charge du transport de l'urne (le jour même ou le lendemain) jusqu'au cimetière sur la tombe (la concession) familiale.
Donc, sur la tombe même où sont déjà enterrées d'autres personnes de la famille, ou bien sur une tombe (une concession) nouvellement acquise et prête à recevoir le défunt, est placée l'urne. L'urne alors, est en fait un "petit monument" de forme cubique en marbre, de trente et quelques centimètres de côté, et sur une face du "cube", est gravé le nom prénom du disparu, son année de naissance, l'année de sa mort.
Ainsi, pour mes ancêtres au cimetière d'Arengosse dans les Landes, sur la tombe de mes grands parents paternels, se trouvent deux urnes posées dessus (deux petits "monuments" cubiques) : l'urne contenant les cendres de ma tante Jeanne (fille aînée de mes grand parents paternels) et l'urne contenant les cendres de mon oncle Gaston (le mari de ma tante Jeanne).
C'est en général "ce qui se fait" (plus souvent depuis quelques années) dans bon nombre de familles (l'urne déposée sur la tombe), que les gens soient Catholiques ou non, croyants ou non, qu'ils soient passés par l'église ou non avant la crémation.
Reste -et c'est là où je te rejoins, Lydia – ce que l'on appelle en terme populaire (et officiel d'ailleurs) le "jardin du souvenir" : un coin recouvert de cailloux blancs sous lequel on a versé et enfoui dans la terre, les cendres du défunt.
Pour des raisons personnelles (quand c'est le choix de la personne dans ce cas) ou "plus prosaïquement" on va dire, pour des raisons d'ordre "pécunier", il est opté pour "direct le jardin du souvenir"...
Il y a aussi le Colombarium (celui du Père Lachaise à Paris, entre autres) ... Mais quand et où il y en a effectivement un, de colombarium : là, on y place l'urne dans une case avec un numéro sur la plaque et avec le nom prénom année de naissance année de décès du défunt.
Une concession au colombarium (case dans laquelle on peut mettre 2 urnes) a une durée soit de six ans soit de trente ans. Ensuite, au bout des six ans ou au bout des trente ans, il est possible pour un proche, pour un descendant, de renouveler (plusieurs fois six ans, plusieurs fois trente ans). Cela coûte environ 1100 euro environ pour un renouvellement de trente ans. Rien n'empêche par exemple au descendant d'un proche de la cinquième ou sixième génération, de renouveler trente ans de plus alors qu'il y aurait déjà eu 3 fois trente ans...
En ce qui concerne une urne déposée au cimetière sur une tombe (concession) familiale, en général on a opté pour une concession dite "à perpétuité" (la tombe existante). La "perpétuité" en fait, n'a qu'une durée maximum (et "normale") de 99 ans. Au bout des 99 ans la tombe est déclarée " soumise à reprise (destruction) et déclarée abandonnée SAUF si un proche, un descendant donc, acquitte un droit pour conserver la concession (avec cependant l'accord des autres descendants éventuels).
Conclusion : tant qu'il y a un descendant quand bien même ça serait un arrière/arrière petit fils/fille et même un arrière/arrière cousin éloigné... qui renouvelle ou reprend, la tombe au cimetière est maintenue, la case au colombarium est maintenue.
Le "fait de société et de civilisation actuel" (depuis la fin du 20 ème siècle) c'est que les familles (souvent éclatées ou défaites et ou recomposées) "s'en foutent" (de la durée, de la perpétuation du souvenir) et ne jugent plus nécéssaire de renouveler, d'entretenir... D'où toutes ces tombes abandonnées, dont les contours ou la stèle s'affaisse, se brise, devient ruine...

_________________
"Nous ne pouvons savoir! Nous sommes accablés d'un manteau d'ignorance et d'étroites chimères! [Arthur Rimbaud]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yugcib.e-monsite.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le jardin des âmes   

Revenir en haut Aller en bas

Le jardin des âmes

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum: Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Nota Bene :: LES PETITS MONDES MAL PENSANTS ET POLITIQUEMENT INCORRECTS DE CERTAINS NOTA BENISTES :: Le Coin de Yugcib -