Nota Bene

Nota Bene

Nota Bene : La Qualité, Non La Quantité - Forum Atypique Pour & Par la Littérature - Le Forum Que Vous N'Oublierez Pas De Sitôt - Histoire & Cinéma Sont Aussi Sur Nos Etagères - Réservé Aux Lecteurs Gourmets & Passionnés - Extrémistes & Trolls S'Abstenir
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

 

L'Ennemi Sans Visage - Stanislas-André Steeman

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Auteur Message
Masques de Venise
Souverainiste, Patriote & Fière de l'Être !
Souverainiste, Patriote & Fière de l'Être !
avatar

Féminin
Verseau Rat
Nombre de messages : 59664
Age : 57
Localisation : A la pointe de la Bretagne, au bord de l'Atlantique
Loisirs : Tout ce qui concerne les mots et les livres.
Date d'inscription : 06/05/2005

MessageSujet: L'Ennemi Sans Visage - Stanislas-André Steeman   Lun 2 Nov - 19:41



ISBN : ?

Notre Opinion
Personnages


Citation :
[...] ... - "Well ? Que dites-vous de tout ceci, Jund ?" fit Mr. Ramshaw, revenant au slang, le condamné ne comprenant, de son propre aveu, que le mauvais américain.

Jund se laissa tomber sur un vieux sofa recouvert de peluche verte.

- "Ce que j'en dis ? Il me semble n'avoir quitté une prison que pour une autre ! Les couloirs ... Ils ressemblent à ceux de là-bas ... Tout aussi froids, tout aussi nus ... Mais ici on ne sait trop ce qu'on trouvera à l'autre bout ... Je m'y perdrais ...

- Tant mieux. Vous y regarderez peut-être ainsi à deux fois avant d'essayer de me brûler la politesse ... Une belle chambre que l'on nous a donnée là, Jund ! Une chambre Empire ! La première que je vois ..."

Jund réprima un frisson.


- "Dites donc ... Le vieux ? ... Il n'a pas l'air commode ...

- Un drôle de type," admit Mr Ramshaw. "Vous savez, les savants, c'est comme les chambres Empire, je n'en avais encore jamais vus de près. Je me les imaginais tous avec de grandes barbes blanches, des manchettes empesées leur tombant sur les poignets, et des pantalons en tire-bouchon.

- On dirait que ... Ne trouvez-vous pas que ses enfants auraient dû être là pour l'accueillir ?" ... [...]

_________________
"Mon Âme est une Infante en robe de parade,
Dont l'exil se reflète, éternel et royal,
Aux grands miroirs déserts d'un vieil Escurial,
Ainsi qu'une galère oubliée en la rade."

Albert Samain

Celui qui n'a pas fait tout ce qu'il pouvait faire n'a rien fait.
Charles Pathé


La France a perdu une bataille mais elle n'a pas perdu la guerre !
Charles de Gaulle


Et ce qui importait en fin de compte, c'était moins d'être vaincu que d'avoir une âme de vaincu car cela seul est sans remède.
Jean Hougron



https://www.notabeneculturelitteraire.com/
http://blog.bebook.fr/woland/index.php/
[/b]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://blog.bebook.fr/woland/index.php/
Masques de Venise
Souverainiste, Patriote & Fière de l'Être !
Souverainiste, Patriote & Fière de l'Être !
avatar

Féminin
Verseau Rat
Nombre de messages : 59664
Age : 57
Localisation : A la pointe de la Bretagne, au bord de l'Atlantique
Loisirs : Tout ce qui concerne les mots et les livres.
Date d'inscription : 06/05/2005

MessageSujet: Re: L'Ennemi Sans Visage - Stanislas-André Steeman   Lun 2 Nov - 19:56

Citation :
[...] ... Charles, le chauffeur, apparut à son tour, boutonné de travers.

- "Bon Dieu ! ... On dirait le tocsin ! ... Qu'est-il arrivé au patron ? ...

- J'en sais rien !" jeta Hector, haletant. "J'étais en haut, au premier ... J'ai d'abord entendu un bruit sourd, comme une détonation, puis le gong ! ... Ils ont tous l'air de se battre là-dedans ! ...

- Crénom ! Il faut entrer !

- Impossible. La porte est fermée à clef de l'intérieur.

- Et les fenêtres ?

- Défendues par les volets de fer."

Les deux hommes se regardèrent, perplexes.

- "Les autres !" s'écria soudain le chauffeur. "Cours les chercher ! ... Ils sont donc tous sourds ? ..."

Provenant du laboratoire, un bruit plus violent encore que les précédents lui couvrit la parole. Quelqu'un semblait s'acharner à détruire tout l'ameublement de la pièce.

Charles
, dès lors, n'hésita plus. S'emparant d'un lourd fauteuil qu'il souleva avec l'aide d'Hector, il le projeta sur la porte de toutes ses forces.

On perçut un craquement, mais le battant résista.

- "Allons-y !" cria Charles, faisant signe à son compagnon et se ramassant pour bondir, l'épaule en avant.

La porte céda plus vite qu'il ne s'y attendait et le chauffeur, entraîné par son élan, buta contre un corps étendu.

Il se baissa, poussa un juron.

- "Le patron !" ... [...]

_________________
"Mon Âme est une Infante en robe de parade,
Dont l'exil se reflète, éternel et royal,
Aux grands miroirs déserts d'un vieil Escurial,
Ainsi qu'une galère oubliée en la rade."

Albert Samain

Celui qui n'a pas fait tout ce qu'il pouvait faire n'a rien fait.
Charles Pathé


La France a perdu une bataille mais elle n'a pas perdu la guerre !
Charles de Gaulle


Et ce qui importait en fin de compte, c'était moins d'être vaincu que d'avoir une âme de vaincu car cela seul est sans remède.
Jean Hougron



https://www.notabeneculturelitteraire.com/
http://blog.bebook.fr/woland/index.php/
[/b]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://blog.bebook.fr/woland/index.php/

L'Ennemi Sans Visage - Stanislas-André Steeman

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum: Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Nota Bene :: AUTOUR DES LIVRES & DE LA LITTERATURE :: Incitation A La Lecture & Morceaux Choisis -