Nota Bene

Nota Bene

Nota Bene : La Qualité, Non La Quantité - Forum Atypique Pour & Par la Littérature - Le Forum Que Vous N'Oublierez Pas De Sitôt - Histoire & Cinéma Sont Aussi Sur Nos Etagères - Réservé Aux Lecteurs Gourmets & Passionnés - Extrémistes & Trolls S'Abstenir
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

 

Le Chemin de la Falaise - Patricia Wentworth

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Auteur Message
Masques de Venise
Souverainiste, Patriote & Fière de l'Être !
Souverainiste, Patriote & Fière de l'Être !
avatar

Féminin
Verseau Rat
Nombre de messages : 59075
Age : 57
Localisation : A la pointe de la Bretagne, au bord de l'Atlantique
Loisirs : Tout ce qui concerne les mots et les livres.
Date d'inscription : 06/05/2005

MessageSujet: Le Chemin de la Falaise - Patricia Wentworth   Sam 7 Nov - 18:19



The Lonesome Road
Traduction : Anne-Marie Carrière


ISBN : ?

Notre Opinion
Personnages


Citation :
[...] ... Barlow, le chauffeur, attendait Rachel à la gare de Ledlington. Confortablement installée à l'arrière de la Bentley blanche, Rachel, un plaid de fourrure étalé sur les genoux, regardait défiler le paysage d'hiver, en savourant d'avance le bain chaud qu'elle ne manquerait pas de prendre dès son arrivée.

Hélas, lorsqu'elle entra dans le grand hall, elle eut la désagréable surprise d'y rencontrer six personnes : Mabel et Ernest, qu'elle s'attendait à trouver là, Richard Treherne et Caroline, mais aussi Maurice et Cherry Wadlow qui venaient d'arriver et avaient manifestement l'intention de se faire inviter à dîner, avant de repartir en ville.

Le rire faux et sans chaleur de Cherry emplit le hall.


- "On se croirait à l'hôtel, n'est-ce pas, mon chou ?"

Rachel contint son agacement. Sa nièce avait la manie de terminer ses phrases par cette expression ridicule, quel que soit son interlocuteur. Elle ressemblait à une gravure de mode : cheveux blonds décolorés, ongles pointus laqués de rouge, lèvres outrageusement maquillées. Rachel la compara mentalement à Caroline, une jeune fille aux cheveux bruns coupés court et aux grands yeux d'un bleu limpide. Cette dernière s'approcha de sa cousine et l'embrassa tendrement sur la joue.

- "As-tu fait un bon voyage, Rachel ?"
demanda-t-elle avec sollicitude.

- "Très bon, merci. Je ...

- Maurice, vous devriez rester ici ce soir", l'interrompit Mabel d'une voix pleurnicheuse. "D'ici une heure, la neige fondue va geler. La route sera très dangereuse !"

La main posée sur la main de son fils, elle se tourna vers Rachel. C'était une femme de petite taille, potelée, au teint fané, dont les cheveux autrefois blond vénitien avaient pris une couleur de paille sèche.

- "Rachel, tu auras peut-être plus d'influence sur eux. Ils ne veulent pas m'écouter. D'ailleurs, on n'écoute jamais ce que je dis !

- Allons, maman ..." soupira Maurice en la prenant par la taille.

Il avait les mêmes traits fins et réguliers que sa soeur, les mêmes yeux petits et rapprochés. Une moustache naissante ombrait sa lèvre supérieure. Parfois, il menaçait de se laisser pousser la barbe, pour le plaisir d'entendre sa mère protester. Depuis quelques mois, il avait décidé d'abandonner une carrière juridique prometteuse pour se consacrer à la politique, et espérait toujours convaincre Rachel de financer cette nouvelle initiative.

- "Ma tante, j'ai à te parler ..."
... [...]

_________________
"Mon Âme est une Infante en robe de parade,
Dont l'exil se reflète, éternel et royal,
Aux grands miroirs déserts d'un vieil Escurial,
Ainsi qu'une galère oubliée en la rade."

Albert Samain

Celui qui n'a pas fait tout ce qu'il pouvait faire n'a rien fait.
Charles Pathé


La France a perdu une bataille mais elle n'a pas perdu la guerre !
Charles de Gaulle


Et ce qui importait en fin de compte, c'était moins d'être vaincu que d'avoir une âme de vaincu car cela seul est sans remède.
Jean Hougron



https://www.notabeneculturelitteraire.com/
http://blog.bebook.fr/woland/index.php/
[/b]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://blog.bebook.fr/woland/index.php/
Masques de Venise
Souverainiste, Patriote & Fière de l'Être !
Souverainiste, Patriote & Fière de l'Être !
avatar

Féminin
Verseau Rat
Nombre de messages : 59075
Age : 57
Localisation : A la pointe de la Bretagne, au bord de l'Atlantique
Loisirs : Tout ce qui concerne les mots et les livres.
Date d'inscription : 06/05/2005

MessageSujet: Re: Le Chemin de la Falaise - Patricia Wentworth   Sam 7 Nov - 18:39

Citation :
[...] ... Arrivée à la hauteur du parapet écroulé, elle s'arrêta pour regarder la mer. On était à marée haute mais, en cette saison, la mer n'atteignait jamais le pied de la falaise. Emergeant de l'eau noir, à peine visibles, pointaient des récifs déchiquetés sur lesquels venaient s'écraser les vagues en gerbes d'écume.

Et puis soudain, il y eut ce bruit, juste derrière elle. Rachel n'eut pas le temps de se retourner. Elle se sentit violemment poussée par les épaules, trébucha, lâcha sa lampe et tomba dans le vide.

Tout se passa si vite qu'elle ne comprit même pas ce qui lui arrivait. Ses jambes battirent l'air, raclèrent la roche dure qui lui écorcha les genoux. Sa main gauche griffa une motte de terre, accrocha un touffe d'herbe, puis ses doigts agrippèrent par miracle le tronc d'un arbuste.

Elle resta là, suspendue dans le vide, consciente du silence, de la nuit et des récifs pointus dressés au-dessous d'elle. Elle comprit qu'elle ne tiendrait pas longtemps dans cette position. L'arbuste casserait sous son poids ou ses mains finiraient par lâcher prise.

Par bonheur, son pied gauche rencontra la saillie d'un petit rocher, très étroit, mais suffisamment solide pour que la pointe de sa chaussure y trouve un point d'appui.

Pourtant, lorsqu'elle releva la tête, sa joie éphémère s'évanouit. Elle pouvait à peine distinguer le bord de la falaise, en surplomb à environ deux mètres au-dessus d'elle.

Une brise glacée commençait à souffler. Bientôt, ses doigts allaient s'engourdir ... Et le seul être humain à des lieux à la ronde était celui - ou celle - qui l'avait poussée. Elle n'osa pas crier.

Soudain, elle entendit du bruit. Une sorte de grognement, puis le raclement d'une pierre contre le rocher. Elle leva la tête et vit un gros bloc noir basculer par-dessus le bord de la falaise. L'énorme pierre passa à quelques mètre d'elle et alla se fracasser sur les récifs.

Rachel hurla. Un long cri d'horreur qui montait de ses entrailles. Puis elle ferma les yeux, persuadée qu'une deuxième pierre du parapet allait tomber, et que cette fois elle aurait moins de chance. ... [...]

_________________
"Mon Âme est une Infante en robe de parade,
Dont l'exil se reflète, éternel et royal,
Aux grands miroirs déserts d'un vieil Escurial,
Ainsi qu'une galère oubliée en la rade."

Albert Samain

Celui qui n'a pas fait tout ce qu'il pouvait faire n'a rien fait.
Charles Pathé


La France a perdu une bataille mais elle n'a pas perdu la guerre !
Charles de Gaulle


Et ce qui importait en fin de compte, c'était moins d'être vaincu que d'avoir une âme de vaincu car cela seul est sans remède.
Jean Hougron



https://www.notabeneculturelitteraire.com/
http://blog.bebook.fr/woland/index.php/
[/b]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://blog.bebook.fr/woland/index.php/

Le Chemin de la Falaise - Patricia Wentworth

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum: Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Nota Bene :: AUTOUR DES LIVRES & DE LA LITTERATURE :: Incitation A La Lecture & Morceaux Choisis -