Nota Bene

Nota Bene

Nota Bene : La Qualité, Non La Quantité - Forum Atypique Pour & Par la Littérature - Le Forum Que Vous N'Oublierez Pas De Sitôt - Histoire & Cinéma Sont Aussi Sur Nos Etagères - Réservé Aux Lecteurs Gourmets & Passionnés - Extrémistes & Trolls S'Abstenir
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

 

Joseph L. Mankiewicz.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Auteur Message
Julie
Grande Prêtresse du Livre
Grande Prêtresse du Livre
avatar

Féminin
Verseau Coq
Nombre de messages : 3712
Age : 36
Localisation : Paris/Bretagne
Emploi : En chasse
Loisirs : Lecture, cinéma, musique et découvertes en général
Date d'inscription : 31/03/2006

MessageSujet: Joseph L. Mankiewicz.   Mar 19 Sep - 19:49



Le Dr Cukrowicz (Montgomery Clift) est soucieux. L’asile de la Nouvelle-Orléans où il travaille en tant que spécialiste d’une opération dangereuse et audacieuse pour l’époque, la lobotomie, connaît de sérieux dysfonctionnements, comme en atteste la scène horrifiante du début du film où il pratique une opération sous les yeux attentifs d’étudiants en médecine et soudain… plus de lumière au bloc opératoire. Lorsque son collègue le Dr Hockstader (Albert Dekker) lui lit la lettre que lui a adressée une riche veuve, Violet Venable (Katharine Hepburn), qui veut entretenir le spécialiste d’une affaire importante en contrepartie de fonds pour construire un nouveau bâtiment hospitalier, c’est une source d’espoir inattendue qui s’offre à lui.

Le Dr Cukrowicz se rend dans la villa somptuaire de la veuve, et la voit descendre par un étrange ascenseur ouvert où est placé un siège sur lequel elle trône telle une reine loufoque. Mrs Venable se lance dans un discours fleuri où son fils Sebastian est omniprésent : « Comme disait mon fils Sebastian… », « Mon fils Sebastian aurait trouvé que… ». Le médecin est désarçonné. Il ne tarde pas à apprendre que le fameux Sebastian, grand poète et grand esthète selon sa mère, est mort brutalement l’été qui vient de s’écouler, et elle se laisse aller à une logorrhée à son sujet, où elle raconte notamment une équipée qu’elle a fait avec lui dans des îles du Pacifique sur les traces d’Herman Melville. Sebastian, dit-elle, était fasciné par les mouvements des tortues de mer qui venaient pondre leurs œufs sur la plage et repartaient, presque mortes d’épuisement, vers la mer sans plus se préoccuper de leur progéniture. Des oiseaux de proie planaient dans le ciel et, une fois les œufs éclos et les petits commençant à suivre le même chemin que leurs mères, ils piquaient sur les bébés, les retournaient et leur crevaient le ventre pour s’en repaître. Sebastian était persuadé que ce spectacle terrible lui avait permis de contempler le visage de Dieu. Finalement, elle s’arrache à ce discours bizarre (dont on comprendra plus tard qu'il est une métaphore d'une partie de l'histoire) et finit par lui expliquer, au milieu d’une sorte de jungle sauvage - où trône une plante carnivore sous cloche de verre - qui lui tient lieu de jardin, et qui était en fait le jardin de Sebastian, la raison qui l’a poussée à lui écrire. Catherine Holly (Elizabeth Taylor), sa nièce, est folle. Elle a des accès de violence et d’obscénité qui ont obligé sa famille, sur la décision de sa tante, à l’interner dans une institution tenue par des bonnes sœurs, mais un scandale récent (elle a eu un accès de nymphomanie face à un jardinier de soixante ans et l’a accusé de lui avoir fait des avances) les oblige à reconsidérer leur décision : les religieuses ne peuvent pas continuer à supporter cette charge incontrôlable et compromettante, et il faut que Catherine soit traitée. Plus précisément, et Mrs Venable insiste là-dessus, il faut que le Dr Cukrowicz la lobotomise.

Le film prend alors des airs d’enquête. Le médecin, étonné par la hâte que manifeste la veuve à voir sa nièce opérée, va chez les sœurs à la rencontre de Catherine. Là, il trouve une jeune femme en détresse, qui ne désire rien tant que de sortir de cette geôle où elle ne voit personne hormis les religieuses – sa famille a reçu l’ordre de ne pas venir la voir. Il l’écoute, la questionne, et finit par découvrir que, l’été dernier, Catherine était avec Sebastian. Il sent qu’elle en a gros sur le cœur, mais qu’elle ne peut pas dire ce qui la hante. Après tout, faut-il la croire ?

Il la transfère dans son propre asile, où il insiste pour qu’elle soit installée dans des conditions particulières qui l’empêcheront de se sentir une patiente, une malade, du moins pour un temps. Elle revoit sa mère et son frère, qui ont eux aussi un intérêt financier à voir leur fille et sœur opérée… Je ne vous en dis pas plus. Le médecin continue son enquête, rencontre à nouveau Mrs Venable et se rend compte qu’il y a quelque chose qui cloche dans toute l’histoire. Il ne va avoir de cesse de faire remonter de la mémoire de Catherine les souvenirs de l’été dernier, ces souvenirs que Mrs Venable a tellement envie de voir disparaître et qui semblent avoir profondément traumatisé la jeune fille. Et si Sebastian n’était pas ce que dit sa mère enamourée, et si sa mort n’avait pas été due à une simple crise cardiaque ?...

Il s’agit là d’un véritable chef-d’œuvre, Soudain, l’été dernier n’a pas du tout vieilli. Les images en noir et blanc sont magnifiques et intenses, les acteurs sont vraiment formidables (Liz Taylor en jeune femme qui souffre sait doser ses effets et n’en fait pas des tonnes, Montgomery Clift est très bon en médecin qui se pose des questions et craint de commettre une erreur fatale, quant à Katharine Hepburn, en veuve aimable mais qui ne tourne pas si rond qu’on pourrait le penser au début du film, elle est géniale). L’histoire est totalement captivante, très éprouvante, tout en ne montrant (presque) rien d’insoutenable mais en laissant le spectateur, à force de suggestions subtiles, construire l’horrible puzzle qui lui donne la clé de l’histoire. Détail d’importance, l’excellent scénario est de Tennessee Williams et Gore Vidal, deux étoiles de la littérature américaine. Ce classique n’a rien d’une vieillerie poussiéreuse, et il pourrait en remontrer à bien des films qui veulent nous faire frissonner d’horreur à coups d’effets faciles…


Affiche américaine du film



Tandis que Katharine Hepburn tente de convaincre Montgomery Clift de la folie de sa nièce et de la nécessité de la lobotomiser, Elizabeth Taylor leur tourne le dos sur le lit de sa cellule psychiatrique.

_________________
En-dehors du chien, le livre est le meilleur ami de l'homme. En-dedans, il fait trop noir pour y lire. (Groucho Marx)

Le travail est la malédiction des classes buveuses. (Oscar Wilde)

http://www.peripheries.net/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Masques de Venise
Souverainiste, Patriote & Fière de l'Être !
Souverainiste, Patriote & Fière de l'Être !
avatar

Féminin
Verseau Rat
Nombre de messages : 60569
Age : 57
Localisation : A la pointe de la Bretagne, au bord de l'Atlantique
Loisirs : Tout ce qui concerne les mots et les livres.
Date d'inscription : 06/05/2005

MessageSujet: Re: Joseph L. Mankiewicz.   Mer 20 Sep - 11:39

Tu dis bien, Julie : je me rappelle combien ce film m'avait fait peur la première fois que je l'ai vu. Ces rythmes sauvages, ces images morcelées qui accompagnent la lente poursuite dans les rues par la horde de jeunes de Sébastien et de sa cousine.

C'est l'un des meilleurs rôles de Taylor - l'un des seule où elle a montré qu'elle savait jouer. Ce fut d'ailleurs pour cette raison qu'elle réclama Mankiewicz pour le tournage de "Cléopâtre". Mais là, comme elle ne fit aucun effort, ce fut le massacre ...
_________________
"Mon Âme est une Infante en robe de parade,
Dont l'exil se reflète, éternel et royal,
Aux grands miroirs déserts d'un vieil Escurial,
Ainsi qu'une galère oubliée en la rade."

Albert Samain

Celui qui n'a pas fait tout ce qu'il pouvait faire n'a rien fait.
Charles Pathé


La France a perdu une bataille mais elle n'a pas perdu la guerre !
Charles de Gaulle


Et ce qui importait en fin de compte, c'était moins d'être vaincu que d'avoir une âme de vaincu car cela seul est sans remède.
Jean Hougron



https://www.notabeneculturelitteraire.com/
http://blog.bebook.fr/woland/index.php/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://blog.bebook.fr/woland/index.php/
Julie
Grande Prêtresse du Livre
Grande Prêtresse du Livre
avatar

Féminin
Verseau Coq
Nombre de messages : 3712
Age : 36
Localisation : Paris/Bretagne
Emploi : En chasse
Loisirs : Lecture, cinéma, musique et découvertes en général
Date d'inscription : 31/03/2006

MessageSujet: Re: Joseph L. Mankiewicz.   Mer 20 Sep - 18:33

Oh que oui ça fait peur !! C'est la grande force de ce film : jouer sur plusieurs types d'angoisse, de manière à rendre ce sentiment quasi-omniprésent. On n'est pas angoissé de la même façon par l'ambiance dans l'hôpital, ou la première apparition de Katharine Hepburn et son aura mortifère, que par le passage que tu cites, avec cette musique affreuse et ces gamins féroces. Ah oui, c'est du grand art !
_________________
En-dehors du chien, le livre est le meilleur ami de l'homme. En-dedans, il fait trop noir pour y lire. (Groucho Marx)

Le travail est la malédiction des classes buveuses. (Oscar Wilde)

http://www.peripheries.net/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Julie
Grande Prêtresse du Livre
Grande Prêtresse du Livre
avatar

Féminin
Verseau Coq
Nombre de messages : 3712
Age : 36
Localisation : Paris/Bretagne
Emploi : En chasse
Loisirs : Lecture, cinéma, musique et découvertes en général
Date d'inscription : 31/03/2006

MessageSujet: L'aventure de Mme Muir   Ven 9 Fév - 14:43

Lucy Muir (Gene Tierney) vient de perdre son mari. Après une tentative de cohabitation avec sa belle-mère sirupeuse et sa belle-sœur acariâtre et une rentrée d’argent bienvenue, elle décide de prendre son envol et de vivre seule avec sa petite fille. Elle a toujours rêvé d’habiter au bord de la mer : qu’à cela ne tienne, elle se met en route vers la côte anglaise (la Cornouaille ou quelque chose de ce genre) et entre chez un agent immobilier. Une propriété très alléchante est à louer, mais l’agent ne semble pas très désireux de la lui proposer. Mme Muir est une femme de caractère et ne lâche pas le morceau : elle veut voir cette maison, et elle la verra. Il l’emmène à regret ; c’est l’ancienne demeure d’un marin au long cours mort depuis quelque temps. La décoration est particulière, mais la vue magnifique et la maison spacieuse. Mme Muir la prend malgré les réticences de l’agent qui persiste à vouloir lui montrer autre chose. Et découvre, alors qu’elle s’y est installée depuis peu avec sa fille et sa gouvernante, qu’elle est hantée… Malheureusement pour le fantôme, elle est aussi courageuse que têtue et elle entreprend de mener une vie aussi normale que possible dans la maison malgré la présence de l’intrus. Elle a même dans l’idée de le mater… Le fantôme et Mme Muir vivront ensemble des aventures peu communes, notamment la rédaction d’un livre qui ouvrira à la jeune femme les portes des éditeurs londoniens, mais lui fera faire des rencontres masculines peut-être pas tout à fait enviables…

Encore un chef-d’œuvre signé Mankiewicz ! Encore un film à la personnalité forte, unique et prenante, rangé dans la case des « comédies romantiques » mais qui est bien plus que cela. Des images merveilleusement filmées racontent une histoire à la fois belle, légère, drôle, émouvante et pleine de gravité, voire morale, mais sans qu’aucun de ces aspects ne prenne complètement le pas sur les autres : le résultat donne une impression de totalité, de mélange comme la vie peut en offrir. On a l’impression de lire un roman en regardant ce film. Gene Tierney est une interprète fabuleuse pour Mme Muir, et Rex Harrison un fantôme plus vrai que nature ! En un mot : un bijou.
_________________
En-dehors du chien, le livre est le meilleur ami de l'homme. En-dedans, il fait trop noir pour y lire. (Groucho Marx)

Le travail est la malédiction des classes buveuses. (Oscar Wilde)

http://www.peripheries.net/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lisia
Littérophage Notabéniste Avec Mention Spéciale.
Littérophage Notabéniste Avec Mention Spéciale.


Nombre de messages : 1223
Date d'inscription : 07/01/2006

MessageSujet: Re: Joseph L. Mankiewicz.   Ven 9 Fév - 23:06

J'ai cru, Julie que tu parlais encore de "Soudain, l'été dernier", tu as continué sur le même fil. Very Happy
J'ai finalement compris que tu parlais d'un autre, "L'aventure de Mme Muir".

Je ne crois pas les avoir vus, ni l'un ni l'autre, mais je note dans un coin de ma mémoire, en espérant très bientôt retrouver le temps de louer des DVD et retourner au cinéma.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Masques de Venise
Souverainiste, Patriote & Fière de l'Être !
Souverainiste, Patriote & Fière de l'Être !
avatar

Féminin
Verseau Rat
Nombre de messages : 60569
Age : 57
Localisation : A la pointe de la Bretagne, au bord de l'Atlantique
Loisirs : Tout ce qui concerne les mots et les livres.
Date d'inscription : 06/05/2005

MessageSujet: Re: Joseph L. Mankiewicz.   Sam 10 Fév - 10:15



Film malicieux et tendre, en noir et blanc, qui reste l'un des meilleurs de son auteur - et aussi de Gene Tierney. Rex Harrison est prodigieux dans le rôle du terrible Capitaine - j'aime bien quand il fait fuir les deux horribles tantes. Et il y a aussi George Sanders, toujours aussi élégant, aussi distingué.

Il existe un roman : "Mrs Muir et le Fantôme", de R.A. Dick. Un livre qui se lit vite et qui est tout aussi charmant que le film. Il a été publié originellement chez L'Atalante, puis en 10/18.
_________________
"Mon Âme est une Infante en robe de parade,
Dont l'exil se reflète, éternel et royal,
Aux grands miroirs déserts d'un vieil Escurial,
Ainsi qu'une galère oubliée en la rade."

Albert Samain

Celui qui n'a pas fait tout ce qu'il pouvait faire n'a rien fait.
Charles Pathé


La France a perdu une bataille mais elle n'a pas perdu la guerre !
Charles de Gaulle


Et ce qui importait en fin de compte, c'était moins d'être vaincu que d'avoir une âme de vaincu car cela seul est sans remède.
Jean Hougron



https://www.notabeneculturelitteraire.com/
http://blog.bebook.fr/woland/index.php/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://blog.bebook.fr/woland/index.php/
Julie
Grande Prêtresse du Livre
Grande Prêtresse du Livre
avatar

Féminin
Verseau Coq
Nombre de messages : 3712
Age : 36
Localisation : Paris/Bretagne
Emploi : En chasse
Loisirs : Lecture, cinéma, musique et découvertes en général
Date d'inscription : 31/03/2006

MessageSujet: Re: Joseph L. Mankiewicz.   Sam 10 Fév - 12:21

Eh oui Lisia, ça m'a posé problème quand j'ai voulu poster. Mais je ne savais pas comment m'y prendre, alors je l'ai posté comme ça... en espérant que MDV remettrait ça d'équerre, ce qu'elle n'a pas manqué de faire !

Ce qui m'impressionne avec ce Mankiewicz, c'est sa facilité à passer d'un genre à l'autre. Rien, à part sa manière fabuleuse de filmer, n'indique que Soudain... et Mme Muir sont du même réalisateur tant ils sont différents. C'est du génie, ça ! En tout cas, il faut voir les deux !!
_________________
En-dehors du chien, le livre est le meilleur ami de l'homme. En-dedans, il fait trop noir pour y lire. (Groucho Marx)

Le travail est la malédiction des classes buveuses. (Oscar Wilde)

http://www.peripheries.net/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Julie
Grande Prêtresse du Livre
Grande Prêtresse du Livre
avatar

Féminin
Verseau Coq
Nombre de messages : 3712
Age : 36
Localisation : Paris/Bretagne
Emploi : En chasse
Loisirs : Lecture, cinéma, musique et découvertes en général
Date d'inscription : 31/03/2006

MessageSujet: Eve   Mar 20 Fév - 14:27

Vous allez dire que je me répète, mais Eve de Mankiewicz, All about Eve en anglais, mérite la même appellation que Soudain l’été dernier, L’aventure de Mme Muir et sans doute bien d’autres de ses films : chef-d’œuvre. C’est encore magnifiquement filmé, plein de trouvailles visuelles appréciables même par un non-spécialiste, et le film se construit autour d’un grand flash-back pour vous mettre en appétit (le début est un morceau d’anthologie : pendant une cérémonie type Oscars, un narrateur invisible commente un peu sarcastiquement la remise de prix et s’arrête avec ironie sur différents personnages, dont beaucoup vont s’avérer les protagonistes du film : une entrée en matière originale et délicieuse à suivre). L’histoire : Margo Channing (Bette Davis) est une grande actrice de Broadway. Elle vit dans le monde du théâtre, entourée de gens du métier (son habilleuse, son amant-metteur en scène, un ami dramaturge, la femme de ce dernier, Karen …). Un soir, une jeune fille timide et un peu gauche, Eve (Anne Baxter), se présente à la femme du dramaturge et lui confie qu’elle vient voir la pièce tous les soirs dans l’espoir secret de rencontrer Margo, son idole absolue. Touchée, Karen l’emmène dans la loge de la comédienne. Là, dévorée d’admiration, Eve raconte l’histoire de sa vie – et c’est pathétique : elle est encore bien jeune mais déjà veuve, et se voit obligée de renoncer à son ambition de comédienne pour travailler dans une entreprise qui fabrique de la bière. Emue par son histoire et son air travailleur, Margo l’embauche comme assistante. Eve se fait confidente, secrétaire, femme de chambre… avec peut-être un peu trop de zèle. Suffisamment en tout cas pour mettre la puce à l’oreille de Margo et la faire se demander si cette jeune fille fraîche pleine d’allant est totalement dénuée de mauvaises intentions…

Un véritable roman filmé, où il se passe sans arrêt quelque chose. Les personnages sont bien dépeints, leurs sentiments et revirements aussi, le petit monde du théâtre s’anime devant nous et Mankiewicz nous amène à nous interroger sur le rapport entre comédie et authenticité, et le crédit qu’il faut accorder aux émotions qu’expriment des gens dont le métier consiste à les jouer. Cerise sur le gâteau, une apparition rigolote de Marilyn Monroe en actrice débutante et pas très futée !
_________________
En-dehors du chien, le livre est le meilleur ami de l'homme. En-dedans, il fait trop noir pour y lire. (Groucho Marx)

Le travail est la malédiction des classes buveuses. (Oscar Wilde)

http://www.peripheries.net/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Thomas
Ordonnateur des Basses Oeuvres de Nota Bene - il en est fier, en plus ...
Ordonnateur des Basses Oeuvres de Nota Bene - il en est fier, en plus ...
avatar

Masculin
Taureau Dragon
Nombre de messages : 9040
Age : 41
Localisation : Paris
Emploi : Passionnant mais indescriptible...
Loisirs : Littérature, Cinéma, Photo, Cuisine
Date d'inscription : 04/04/2006

MessageSujet: Re: Joseph L. Mankiewicz.   Mar 20 Fév - 14:42

C'est incroyable comme le cinéma de Mankiewicz était moderne ! Aujourd'hui encore, on peut s'enthousiasmer devant les mouvements de caméra (même si un Welles était moderne avant lui dans ce domaine - ah, les plans de Citizen Kane !), la construction de ses films (entre Soudain l'été dernier, L'aventure de Mme Muir et Eve, on est servi au niveau de la déstructuration, temporelle notamment, qui fait une part du charme de ces oeuvres !), le jeu de ses acteurs et actrices, et tout simplement ses histoires !

J'ai moi aussi passé d'excellents moments (d'effroi, de rire ou simplement d'admiration) en regardant ces trois films !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.google.fr
Julie
Grande Prêtresse du Livre
Grande Prêtresse du Livre
avatar

Féminin
Verseau Coq
Nombre de messages : 3712
Age : 36
Localisation : Paris/Bretagne
Emploi : En chasse
Loisirs : Lecture, cinéma, musique et découvertes en général
Date d'inscription : 31/03/2006

MessageSujet: Chaînes conjugales   Ven 2 Nov - 13:55

Trois femmes qui vivent dans la banlieue huppée de New York. Trois mariages extrêmement différents : l’une s’est engagée dans la Marine pour sortir de sa campagne et y a rencontré son mari, mais elle est bourrée de complexes : elle n’a pas d’aussi belles robes que ses voisines, n’a pas leurs bonnes manières, ni leur aisance… (pour couronner le tout, elle est un peu nunuche sur les bords, ce qui n'arrange rien) ; la deuxième écrit des feuilletons radiophoniques un peu idiots mais qui lui rapportent beaucoup, ce qui blesse un peu la fierté de son mari, professeur d’anglais (interprété par Kirk Douglas) ; la troisième, qui n’a pas froid aux yeux ni sa langue dans sa poche, a épousé son patron, et ils s’asticotent beaucoup en public. Une quatrième femme a son rôle à jouer dans l’histoire, mais on ne la verra jamais à l’écran. C’est une voix off comme les affectionne Mankiewicz (d’ailleurs c’est elle qui raconte le début de l’histoire au spectateur tandis qu’on découvre le lieu de l’action dans les premières images du film, comme dans Eve). Elle s’appelle Addie Ross, et les autres parlent d’elle en termes extrêmement flatteurs, quoiqu’un peu agacés : Addie est de ces femmes parfaites qui ont toujours un petit mot gentil pour vous, vous invitent à ses soirées somptueuses, n’oublient jamais votre anniversaire, ni celui de votre mari...

Mais un jour, alors qu’elles accompagnent un groupe d’enfants pour une sortie, on leur remet une lettre. Elle commence sur une note très élégiaque, sur le thème : mes chères amies, je pars, comme vous allez me manquer. Elle se termine très différemment : en effet, Addie n’est pas partie seule. Elle a emmené avec elle… un des maris de nos trois amies. Lequel ? C’est ce qu’elles ne vont avoir de cesse de découvrir en replongeant dans leurs passés respectifs, ce que Mankiewicz nous montre sous forme de flash-backs qui leurs viennent alors qu’elles réfléchissent chacune de son côté avec inquiétude pendant la sortie – tout en insinuant aux deux autres que c’est probablement un de leurs maris mais certainement pas le sien. Dans ces flash-back, on en apprend, des choses, sur leurs mariages… et pas toujours ce qu’on aurait pensé.

C’est une comédie douce-amère que nous offre le cinéaste, une réflexion qui parfois prend des accents dramatiques, sur le mariage, ses hauts et ses bas. Ces trois femmes connaissent-elles vraiment leurs maris, et ces derniers savent-ils vraiment qui ils ont épousé ?... On passe un très bon moment avec ce film romanesque et tout en nuances.
_________________
En-dehors du chien, le livre est le meilleur ami de l'homme. En-dedans, il fait trop noir pour y lire. (Groucho Marx)

Le travail est la malédiction des classes buveuses. (Oscar Wilde)

http://www.peripheries.net/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
P'tit Marcel
Littérophage Notabéniste Avec Mention Spéciale.
Littérophage Notabéniste Avec Mention Spéciale.


Masculin
Sagittaire Tigre
Nombre de messages : 603
Age : 67
Localisation : Paname
Emploi : oui
Loisirs : oui
Date d'inscription : 18/11/2007

MessageSujet: Re: Joseph L. Mankiewicz.   Mar 20 Nov - 21:37

Désolé, je n'ai pas le courage d'écrire de longs messages comme tu le fais, Julie, juste quelques mots sur Mankiewicz. Trois femmes est à mon avis nettement en dessous des autres films que tu cites. Assez plan plan, pas très très subtil. J'ai un faible pour Mme Muir, esthétiquement admirable, émouvant, assez féministe aussi (la place des femmes chez Mankiewicz est en général bien plus importante que dans la plupart des films hollywodiens classiques). Deux autres films d'un très haut niveau que je vous conseille: l'Affaire Cicéron (un polar, avec Danielle Darrieux :loveheart: ) et La Comtesse aux pieds nus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://weeneecampbell.com
gemini
¡ No pasarán !
¡ No pasarán !
avatar

Masculin
Balance Serpent
Nombre de messages : 2388
Age : 52
Localisation : mouais
Emploi : cosmonaute
Loisirs : lecture
Date d'inscription : 11/07/2007

MessageSujet: Re: Joseph L. Mankiewicz.   Mar 20 Nov - 22:09

Je garde une image très forte de la Comtesse aux pieds nus, qui donne ça



Tu me donnes envie de revoir le film, je devais être ptiote la dernière fois !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.liberation.fr/
P'tit Marcel
Littérophage Notabéniste Avec Mention Spéciale.
Littérophage Notabéniste Avec Mention Spéciale.


Masculin
Sagittaire Tigre
Nombre de messages : 603
Age : 67
Localisation : Paname
Emploi : oui
Loisirs : oui
Date d'inscription : 18/11/2007

MessageSujet: Re: Joseph L. Mankiewicz.   Mer 21 Nov - 11:05

Ah oui, Ava Garner, hein...
Mazette! En regardant une filmo de Mankievicz je m'aperçoit que j'ai oublié de citer Un marriage à Boston, film inédit en France jusqu'en 2004. Je l'ai vu à cette époque, je ne m'en souviens pas en détail, mais j'en garde un souvenir ébloui.
(et puis sinon, le film que j'ai appelé 3 femmes s'appelle en fait Chaîne conjugale :oops: )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://weeneecampbell.com
Julie
Grande Prêtresse du Livre
Grande Prêtresse du Livre
avatar

Féminin
Verseau Coq
Nombre de messages : 3712
Age : 36
Localisation : Paris/Bretagne
Emploi : En chasse
Loisirs : Lecture, cinéma, musique et découvertes en général
Date d'inscription : 31/03/2006

MessageSujet: Re: Joseph L. Mankiewicz.   Mer 21 Nov - 13:11

Je suis d'accord avec toi, Chaînes conjugales n'a pas la profondeur de Mrs Muir ou de La comtesse aux pieds nus. Mais dans son genre il est réussi. Le talent de Mankiewicz pour passer d'un registre à l'autre est étonnant.
_________________
En-dehors du chien, le livre est le meilleur ami de l'homme. En-dedans, il fait trop noir pour y lire. (Groucho Marx)

Le travail est la malédiction des classes buveuses. (Oscar Wilde)

http://www.peripheries.net/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Carla
Déléguée Syndicalement Littéraire
Déléguée Syndicalement Littéraire
avatar

Féminin
Taureau Chat
Nombre de messages : 5850
Age : 54
Localisation : Aquitaine
Emploi : Informaticien parait-il
Loisirs : lecture, ciné
Date d'inscription : 16/08/2007

MessageSujet: Re: Joseph L. Mankiewicz.   Jeu 17 Juil - 10:37

Le cinéma de ma commune lui consacre une rétrospective cet été !
_________________
Avoir un Corps m'est effroi - Avoir une Âme m'est effroi
Profonde - précaire Propriété - Possession, non choisie
Emily Dickinson
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://feuillesd-acanthe.kazeo.com/
Carla
Déléguée Syndicalement Littéraire
Déléguée Syndicalement Littéraire
avatar

Féminin
Taureau Chat
Nombre de messages : 5850
Age : 54
Localisation : Aquitaine
Emploi : Informaticien parait-il
Loisirs : lecture, ciné
Date d'inscription : 16/08/2007

MessageSujet: Re: Joseph L. Mankiewicz.   Lun 21 Juil - 20:22

Vu La Comtesse aux Pieds Nus cet après-midi. J'ai bien apprécié, mis à part Boggart à qui je trouve définitivement un air simiesque assez déplaisant (j'ai vu African Queen il y a qq semaines sur Arte, quelle horreur !). Ah, Ava Gardner !!!
_________________
Avoir un Corps m'est effroi - Avoir une Âme m'est effroi
Profonde - précaire Propriété - Possession, non choisie
Emily Dickinson
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://feuillesd-acanthe.kazeo.com/
Camille
Littérophage Notabéniste Avec Mention Spéciale.
Littérophage Notabéniste Avec Mention Spéciale.
avatar

Masculin
Cancer Chèvre
Nombre de messages : 903
Age : 62
Localisation : B
Emploi : E
Loisirs : A
Date d'inscription : 25/11/2007

MessageSujet: Re: Joseph L. Mankiewicz.   Lun 21 Juil - 22:51

ah bon tu préfères les femmes, c'est courageux de le dire
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://simon-lio@numericable.fr
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
Julie
Grande Prêtresse du Livre
Grande Prêtresse du Livre
avatar

Féminin
Verseau Coq
Nombre de messages : 3712
Age : 36
Localisation : Paris/Bretagne
Emploi : En chasse
Loisirs : Lecture, cinéma, musique et découvertes en général
Date d'inscription : 31/03/2006

MessageSujet: Re: Joseph L. Mankiewicz.   Mar 22 Juil - 20:36

Moi, simiesque ou pas, je l'aime bien Bogart. Il a une vraie gueule. Mais je préfère Montgomery Clift. Ava Gardner est formidable dans La comtesse aux pieds nus, tu as raison ! Mais je crois que je l'ai encore préférée dans La nuit de l'iguane.
_________________
En-dehors du chien, le livre est le meilleur ami de l'homme. En-dedans, il fait trop noir pour y lire. (Groucho Marx)

Le travail est la malédiction des classes buveuses. (Oscar Wilde)

http://www.peripheries.net/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Morgane la fée
Our Witch-Ambassadress to Albion
Our Witch-Ambassadress to Albion
avatar

Féminin
Lion Dragon
Nombre de messages : 2493
Age : 29
Localisation : Dublin, Ir
Emploi : ?
Loisirs : lecture, cinéma, écriture, voyages, shopping
Date d'inscription : 23/01/2006

MessageSujet: Re: Joseph L. Mankiewicz.   Mar 22 Juil - 21:34

Bah faut pas critiquer Bogie Crying or Very sad .

Il vient du temps où c'était encore la mode des hommes qui ressemblaient à des hommes . Maintenant malheureusement les choses ont changé Crying or Very sad .


Aaaaaaaaaaaaaaaaah! C'est trop dur! Je vais finir vieille fille à me radoter les même choses toute seule dans mon petit appartement, je le sais.

C'est affreux, je vais avoir 20 ans dans trois semaines et je parle déjà comme une grand-mère.
_________________
-We live as we dream--alone  Heart of Darkness J. Conrad

“and then, in dreaming,
The clouds methought would open and show riches
Ready to drop upon me that, when I waked,
I cried to dream again. “ Caliban
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://notabene.forumactif.com/profile.forum
Julie
Grande Prêtresse du Livre
Grande Prêtresse du Livre
avatar

Féminin
Verseau Coq
Nombre de messages : 3712
Age : 36
Localisation : Paris/Bretagne
Emploi : En chasse
Loisirs : Lecture, cinéma, musique et découvertes en général
Date d'inscription : 31/03/2006

MessageSujet: Re: Joseph L. Mankiewicz.   Mar 22 Juil - 22:16

T'inquiète Morgane, Bogie doit bien avoir des fils spirituels !
_________________
En-dehors du chien, le livre est le meilleur ami de l'homme. En-dedans, il fait trop noir pour y lire. (Groucho Marx)

Le travail est la malédiction des classes buveuses. (Oscar Wilde)

http://www.peripheries.net/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Carla
Déléguée Syndicalement Littéraire
Déléguée Syndicalement Littéraire
avatar

Féminin
Taureau Chat
Nombre de messages : 5850
Age : 54
Localisation : Aquitaine
Emploi : Informaticien parait-il
Loisirs : lecture, ciné
Date d'inscription : 16/08/2007

MessageSujet: Re: Joseph L. Mankiewicz.   Ven 1 Aoû - 12:09

Le Limier



Film de 1972, avec Laurence Olivier et Michael Caine.

Sir Andrew Wyke, un riche auteur de romans policiers anglais, a invité Milo Tindle, un coiffeur londonien d'origine plus modeste, à lui rendre visite dans sa somptueuse résidence, aménagée et décorée avec un art consommé du trompe-l'oeil. Maniaque de l'énigme et de la mystification, cachant mal son mépris pour ce parvenu dont il connaît la liaison avec son épouse Marguerite, Andrew lui propose de simuler un cambriolage pour toucher l'argent de l'assurance. Milo, impressionné par Wyke, accepte... (résumé : Allociné)
La copie était assez mauvaise, voire très mauvaise pour un film somme toute récent, n'empêche, le face à face des deux acteurs valait le déplacement. Des rebondissements inattendus, des décors très très originaux (en particulier la collection d'automates anciens), et, surtout, un duel verbal particulièrement appréciable en VO.
Bref, de quoi passer une après-midi très agréable (malgré un petit air désuet tout de même), surtout vu la chaleur qu'il faisait hier !


_________________
Avoir un Corps m'est effroi - Avoir une Âme m'est effroi
Profonde - précaire Propriété - Possession, non choisie
Emily Dickinson
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://feuillesd-acanthe.kazeo.com/
P'tit Marcel
Littérophage Notabéniste Avec Mention Spéciale.
Littérophage Notabéniste Avec Mention Spéciale.


Masculin
Sagittaire Tigre
Nombre de messages : 603
Age : 67
Localisation : Paname
Emploi : oui
Loisirs : oui
Date d'inscription : 18/11/2007

MessageSujet: Re: Joseph L. Mankiewicz.   Ven 1 Aoû - 13:26

Argh!!! Honte sur moi! Je n'ai toujours pas vu le Limier Sniffsniff
_________________
Le boudin sacré a été remplacé par des chipolatas
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://weeneecampbell.com
Carla
Déléguée Syndicalement Littéraire
Déléguée Syndicalement Littéraire
avatar

Féminin
Taureau Chat
Nombre de messages : 5850
Age : 54
Localisation : Aquitaine
Emploi : Informaticien parait-il
Loisirs : lecture, ciné
Date d'inscription : 16/08/2007

MessageSujet: Re: Joseph L. Mankiewicz.   Ven 1 Aoû - 13:53

Eh voilà ! tu es rentré trop tôt à Paris ! :langue:
_________________
Avoir un Corps m'est effroi - Avoir une Âme m'est effroi
Profonde - précaire Propriété - Possession, non choisie
Emily Dickinson
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://feuillesd-acanthe.kazeo.com/
P'tit Marcel
Littérophage Notabéniste Avec Mention Spéciale.
Littérophage Notabéniste Avec Mention Spéciale.


Masculin
Sagittaire Tigre
Nombre de messages : 603
Age : 67
Localisation : Paname
Emploi : oui
Loisirs : oui
Date d'inscription : 18/11/2007

MessageSujet: Re: Joseph L. Mankiewicz.   Ven 1 Aoû - 13:58

Tu plaisantes!!! Je ne sais pas encore comment j'ai tenu, deux semaines loin du bitume parisien drunken
_________________
Le boudin sacré a été remplacé par des chipolatas
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://weeneecampbell.com
Camille
Littérophage Notabéniste Avec Mention Spéciale.
Littérophage Notabéniste Avec Mention Spéciale.
avatar

Masculin
Cancer Chèvre
Nombre de messages : 903
Age : 62
Localisation : B
Emploi : E
Loisirs : A
Date d'inscription : 25/11/2007

MessageSujet: Re: Joseph L. Mankiewicz.   Ven 1 Aoû - 20:15

Le limier entre nous soit dit c'est chiant.
Jean Rhys dans un de ses romans parle des hommes calmes et intelligents, quel ennui !
Mankiewicz est plutôt de ceux-là.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://simon-lio@numericable.fr
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Joseph L. Mankiewicz.   

Revenir en haut Aller en bas

Joseph L. Mankiewicz.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2 Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum: Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Nota Bene :: CINEMA, DVD, TELEVISION & C° :: Ciné-Club & DVD -