Nota Bene

Nota Bene

Nota Bene : La Qualité, Non La Quantité - Forum Atypique Pour & Par la Littérature - Le Forum Que Vous N'Oublierez Pas De Sitôt - Histoire & Cinéma Sont Aussi Sur Nos Etagères - Réservé Aux Lecteurs Gourmets & Passionnés - Extrémistes & Trolls S'Abstenir
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  ÉvènementsÉvènements  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

 

Jack Palance

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Auteur Message
Masques de Venise
Souverainiste, Patriote & Fière de l'Être !
Souverainiste, Patriote & Fière de l'Être !
avatar

Féminin
Verseau Rat
Nombre de messages : 65549
Age : 58
Localisation : A la pointe de la Bretagne, au bord de l'Atlantique
Loisirs : Tout ce qui concerne les mots et les livres.
Date d'inscription : 06/05/2005

MessageSujet: Jack Palance   Sam 11 Nov - 11:52

Il était l'un des méchants les plus emblématiques du cinéma hollywoodien, à qui Morris rendit hommage en le croquant pour le personnage de "Phil Defer" (l'un des premiers albums de Lucky Luke, rédigé sans Goscinny) : Jack Palance, sa longue silhouette et son visage en lame de couteau (vous rappelez-vous "Passion sous les Tropiques", de Rudolph Maté où face à l'ancien boxeur interprété par Robert Mitchum, Palance campe un tueur amoureux plus vrai que nature ?) nous ont quittés hier :

Citation :
Véritable incarnation du Mal dans "L'homme des vallées perdues" (1952), un western où il jouait le rôle d'un bandit, Palance avait aussi joué, plus récemment, dans Bagdad Cafe, en 1987.

De son vrai nom Vladimir Palahnuik, d'origine ukrainienne, il était né en 1919 en Pennsylvanie. D'abord boxeur professionnel, il a été décoré pour ses faits d'armes pendant la Seconde Guerre mondiale avant d'entamer sa longue carrière au cinéma.

Les traits anguleux de l'acteur et sa voix râpeuse - résultat d'une blessure à la gorge survenue pendant un combat de boxe - l'avaient souvent conduit à interpréter des personnages inquiétants.


Son rôle dans "L'homme des vallées perdues", un classique du genre western, lui vaut d'être nommé aux Oscars. Dans ce film, son personnage, un tueur à gages, est abattu par le personnage joué par Alan Ladd.

Il est à nouveau nommé aux Academy Awards pour son rôle dans "Le masque arraché" (1952) où il interprète, aux côtés de Joan Crawford, un homme qui prépare l'assassinat de sa femme.

George Stevens Jr., le fils du réalisateur de "L'homme des vallées perdues", George Stevens, a expliqué que Palance arrivait en studio plusieurs semaines avant que ses scènes ne soient tournées.

"(Il) montait sur son cheval gris puis il s'éloignait et nous le voyions s'arrêter et s'entraîner à monter et descendre de cheval", a-t-il dit. "Il venait de New York et ne savait pas le faire. Il a aussi travaillé avec l'instructeur pour apprendre à dégainer son revolver. A la fin, l'instructeur était très impressionné."

L'interprétation éblouissante de Palance dans ce film lui a valu une série de grands rôles dans les années 1950 mais, tant au cinéma qu'à la télévision, il était le plus souvent cantonné à des rôles de méchants.


Il fait un comeback en 1991 avec "La vie, l'amour, les vaches", dans le rôle du cowboy Curly Washburn, encore coriace malgré les années.

Son porte-parole, Dick Guttman, a dit que Jack Palance s'était éteint à son domicile de Montecito, en Californie, entouré de membres de sa famille.(Sources L'Express)


_________________
"Mon Âme est une Infante en robe de parade,
Dont l'exil se reflète, éternel et royal,
Aux grands miroirs déserts d'un vieil Escurial,
Ainsi qu'une galère oubliée en la rade."  - 
Albert Samain

La France a perdu une bataille mais elle n'a pas perdu la guerre !
Charles de Gaulle


Et ce qui importait en fin de compte, c'était moins d'être vaincu que d'avoir une âme de vaincu car cela seul est sans remède.

Jean Hougron

Il y a si longtemps maintenant que j'attends mon cancer, je ne vais quand même pas partir sans lui. - Pierre Desproges

Les animaux sont moins intolérants que nous : un cochon affamé mangera du musulman. - Pierre Desproges
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://blog.bebook.fr/woland/index.php/

Jack Palance

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum: Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Nota Bene :: CINEMA, DVD, TELEVISION & C° :: Ciné-Club & DVD -