Nota Bene

Nota Bene

Nota Bene : La Qualité, Non La Quantité - Forum Atypique Pour & Par la Littérature - Le Forum Que Vous N'Oublierez Pas De Sitôt - Histoire & Cinéma Sont Aussi Sur Nos Etagères - Réservé Aux Lecteurs Gourmets & Passionnés - Extrémistes & Trolls S'Abstenir
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  Évènements  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

 

Désaccord parfait - Antoine de Caunes

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Auteur Message
Julie
Grande Prêtresse du Livre
Grande Prêtresse du Livre
avatar

Féminin
Verseau Coq
Nombre de messages : 3712
Age : 37
Localisation : Paris/Bretagne
Emploi : En chasse
Loisirs : Lecture, cinéma, musique et découvertes en général
Date d'inscription : 31/03/2006

MessageSujet: Désaccord parfait - Antoine de Caunes   Lun 27 Nov - 14:11

Quelqu'un a vu ce film ? Nous, ça fait un petit moment et je serais bien en peine de vous le résumer, sinon pour dire que c'est l'histoire explosive d'une actrice anglaise devenue l'égérie du théâtre britannique d'avant-garde (Charlotte Rampling) qui retrouve à l'occasion d'une remise de prix son cinéaste d'ex-mari (Jean Rochefort), qui n'a rien fait de vraiment bien depuis les années 70 - période faste où il faisait tourner sa compagne d'alors, c'est-à-dire l'actrice en question, qui le quitte avec fracas peu après. Autant dire qu'ils se seraient bien passés de ces retrouvailles imposées trente ans après et que, vus leurs caractères, ça ne s'annonce pas de tout repos...

Le film utilise les ficelles de la relation d'amour-haine entre la France et l'Angleterre, ce qui n'est pas très neuf mais toujours drôle, ainsi que de l'humour un peu gras - grâce notamment à un bouledogue péteur. Les deux acteurs principaux valent le détour (je pense à une scène où ils dînent chez des "beaufs"-parvenus québécois et où Rochefort se déchaîne), mais le tout a un petit côté théâtre filmé et rebattu qui l'empêche d'être aussi réussi que Prête-moi ta main par exemple. Il y a des moments où on rit tout de même, mais il ne faut s'attendre à rien de nouveau si on va voir ce film.
_________________
En-dehors du chien, le livre est le meilleur ami de l'homme. En-dedans, il fait trop noir pour y lire. (Groucho Marx)

Le travail est la malédiction des classes buveuses. (Oscar Wilde)

http://www.peripheries.net/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Désaccord parfait - Antoine de Caunes

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum: Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Nota Bene :: GRAND DEPOUSSIERAGE 2015/2017 :: Divers -