Nota Bene

Nota Bene

Nota Bene : La Qualité, Non La Quantité - Forum Atypique Pour & Par la Littérature - Le Forum Que Vous N'Oublierez Pas De Sitôt - Histoire & Cinéma Sont Aussi Sur Nos Etagères - Réservé Aux Lecteurs Gourmets & Passionnés - Extrémistes & Trolls S'Abstenir
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  Évènements  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

 

Son voisin

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Auteur Message
yugcib
Littérophage Nota Beniste Yugcibien - Specimen Unique
Littérophage Nota Beniste Yugcibien - Specimen Unique
avatar

Masculin
Capricorne Cochon
Nombre de messages : 7843
Age : 70
Localisation : 186 route d'audon, 40400 TARTAS
Emploi : Sans activité
Loisirs : Vélo, promenade, littérature, écriture
Date d'inscription : 16/10/2005

MessageSujet: Son voisin   Mer 16 Mar - 14:02

Lé rovonu do Portugal son voisin
Y'avait quat' mois qué l'était parti
Quat' mois pendant lesquels il a fait sans lui le voisin
Sans le voir dans son jardin ni devant sa maison
Il vend la maison le voisin
Il repart vivre au Portugal
Because il se fait vieux surtout sa femme qu'a plus trop la santé
Y'a quat' mois le voisin il avait dit avant de partir
Je reviendrai quand y'aura un acheteur pour la maison
Juste le temps de faire les papiers et de vider la maison
Ça f'sait quat' mois qu'avait une pancarte "en vente"
C'est vrai que par les temps qui courent
Des maisons à vendre y'en a des dizaines dans le coin
Et qu'les acheteurs ça s'bouscule pas besef au portillon
Mais bon il est rovonu le voisin
Sans crier gare tout de go comme ça
On l'attendait pas on f'sait sans lui
D'autant plus qu'il avait pas donné d'nouvelles depuis quat' mois qué l'était parti
Du coup pour la tchatche à rallonge et que j'embraye et re-embraye deux heures chaque fois
Debout lui derrière la clotûre et bibi de l'autre côté
Enfin bibi...
Plutôt la femme de bibi pour la tchatche interminable
Du coup pour la tchatche avec le voisin à son retour sans tambour ni trompette
Comme ça parce qu'on le voit qu'il apparaît tel un cheveu sur la soupe
Faudrait tou'd'suite discutailler la pluie le beau temps la politicaille la société les salades les patates
Alors que toi t'as des tas d'trucs à faire t'es pressé ceci cela
C'est dur de trouver le bon moment pour la tchatche
C'est qu'il s'en est passé des choses et des choses depuis quat' mois
Et des choses pas forcément des plus joixes
Chacun des soucis
Des gros pour bibi entre autres
Du coup bibi il va fumer son clope dans l'entrée de sa maison ou du moins pas en vue
Des fois que le voisin y serait dans les parages et qu'il faudrait tchatcher des heures
C'est que pour la tchatche le voisin Portugais qu'a connu Salazar jusqu'à trente ans
Et qu'est d'la vieille école
Il est pompom il est fortiche
Causer salades patates tout va mal quel temps on vit
Des heures des heures
Sept ans durant Bibi quand la tchatche se mettait en route il laissait sa femme le premier quart d'heure commencer
Et oui Bibi il ratait allègrement à chaque fois le premier quart d'heure sinon la première demi-heure
Avant de se pointer finalement pour dire quand même bonjour et rester le nez au ciel la tête en l'air comme deux ronds de frite durant l'heure amputée du premier quart d'heure
Et qu'j'te rembraye et que je t'en remet une louche ça n'en finissait pas
Quat'mois
Quat' mois qu'il le voyait plus Bibi son voisin Portugais
Et il f'sait bien sans lui
D'autant plus qu'il donnait pas d'nouvelles
Et v'la-t-il pas qu'il débarque comme ça tout de go sans crier gare
Un beau matin
Ouais c'est vrai la baraque elle doit être vendue
Un acheteur a du se présenter enfin
Le temps de faire les papiers
De vider la baraque
Et basta
Basta cette fois pour toujours
Bon Bibi il promet
Au Paradu il se fendra d'un petit chouia d'éternitoque pour causer patates salades
Avec son voisin Portugais nostalgique de Salazar qu'avait soit dit en passant
Une petite bandaison pour Marine Le Pen
Une petite bandaison à sec car y'a déjà quelques années
Il s'était fait gratter l'crapaud le vieux voisin Portugais


NOTE : J'suis pas très chaud/chaud pour raconter cette histoire sur Facebook ni sur mon site ... Rire, rire, rire Yugcibien...



_________________
"Nous ne pouvons savoir! Nous sommes accablés d'un manteau d'ignorance et d'étroites chimères! [Arthur Rimbaud]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yugcib.e-monsite.com
yugcib
Littérophage Nota Beniste Yugcibien - Specimen Unique
Littérophage Nota Beniste Yugcibien - Specimen Unique
avatar

Masculin
Capricorne Cochon
Nombre de messages : 7843
Age : 70
Localisation : 186 route d'audon, 40400 TARTAS
Emploi : Sans activité
Loisirs : Vélo, promenade, littérature, écriture
Date d'inscription : 16/10/2005

MessageSujet: Re: Son voisin   Jeu 17 Mar - 14:37

... Il l'aperçut, ce jeudi 17 mars vers 11h 45, par une fenêtre donnant sur le jardin... Il poussait son motoculteur pour retourner une bonne pièce de son jardin (la moitié du jardin en pelouse et l'autre moitié pour des patates des choux des fayots...)
Bon sang! Il va tout de même pas refaire des patates! (comme s'il allait rester comme si la maison n'allait plus se vendre)!
Merde, c'est pas possible qu'il laisse trop longtemps sa femme au Portugal (elle n'est plus en très bonne santé la pauvre) ... D'autant plus qu'il est vieux lui aussi avec des "misères" qui le handicapent quelque peu notamment pour des efforts physiques de jardinage... Il manquerait plus que ça, qu'il lui arrive quelque chose (il est vrai qu'il a son copain Portugais qui vient l'aider et "tchatcher" comme lui patates salades le monde-qui-va-mal c'est plus comme dans le temps etc et patati patata j't'réembraye trois heures)...
J'lai pas encore vu! ça fait quat' jours qu'il est rev'nu du Portugal, je suis pas si pressé que ça de l'aborder de le voir (à chaque fois que je sors de ma maison j'ai toujours un truc hyper fissa à faire, et surtout j'ai des soucis qui font que j'ai pas envie de "m'étendre" et d'expliquer "en long en large et en travers" ! ... ça s'ra dur/dur de trouver le "bon moment" pour quand même/quand même en dire un minimum !
Ainsi va la vie! C'est pas que je sois "chien" pour le contact humain un minimum relationnel, mais je vais vous dire : j'ai horreur, horreur/horreur super horreur, de ces "longues discutions la pluie le beau temps patates salades le monde qui va mal c'est plus comme dans le temps et autres banalités à la con qui me pèlent à mort" (je suis "archi nul en tchatche" de banalités politicaille patates salades)!
Bon, va falloir que j'me jette à l'eau je vais finir par l'avoir dans mon rayon d'action! Surtout si la baraque elle est pas encore vendue et qu'il reste longtemps loin de sa femme!
Ah, putain, des patates encore! on aura tout vu! (Son champ de patates, il peut nourrir vingt personnes pendant un an ! ... Et il les vend pas au marché, putain qu'Est-ce qu'il va en foutre de ses patates! Sans compter les choux, les fayots... Et les pétards dans la terre sur le passage des taupes et des taupins!
_________________
"Nous ne pouvons savoir! Nous sommes accablés d'un manteau d'ignorance et d'étroites chimères! [Arthur Rimbaud]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yugcib.e-monsite.com
yugcib
Littérophage Nota Beniste Yugcibien - Specimen Unique
Littérophage Nota Beniste Yugcibien - Specimen Unique
avatar

Masculin
Capricorne Cochon
Nombre de messages : 7843
Age : 70
Localisation : 186 route d'audon, 40400 TARTAS
Emploi : Sans activité
Loisirs : Vélo, promenade, littérature, écriture
Date d'inscription : 16/10/2005

MessageSujet: Re: Son voisin   Sam 19 Mar - 21:50

... Lorsqu'en décembre 2007 il acheta la maison, le premier travail qu'il réalisa fut de boucher la piscine...
Cette maison avait été précédemment habitée par un couple d'une trentaine d'années ayant trois enfants, trois filles... Ce couple ayant divorcé, la maison fut vendue et durant un an, de décembre 2006 à décembre 2007 elle fut habitée par un autre couple qui avait quatre enfants. Lequel couple pour raison travail déménagea pour s'installer en région Sud Est de la France...
Et c'est Francisco et sa "Francisca", un vieux couple de retraités portugais qui acheta cette maison. Ils venaient de la région Parisienne où Francisco avait travaillé dans le bâtiment durant 30 ans après avoir passé sa jeunesse au Portugal sous Salazar...
A peine arrivé à Tartas dans les Landes, la première chose qu'il fit, le Francisco, c'est de boucher la piscine (avec je sais pas combien de mètres cubes de terre et de caillasse) et de faire à la place... des patates ! (et planté 2 oliviers et semé de la pelouse et faire des belles allées dallées)...
J'avais beaucoup ri (à en crever) quand il avait dit qu'il en avait rien à foutre de la piscine, et j'avais au moins ce point commun avec lui, c'est la détestation des piscines privées (quoique pour cette maison là qui avait été habitée par 2 familles avec enfants, du fait que cette piscine existait à l'origine, je "concevais" on va dire...
Je trouvais qu'il avait eu raison de boucher la piscine parce que ses enfants avec petits enfants de la région parisienne en fait, ne venaient guère très souvent le voir lui, le vieux papa et elle la vieille maman...
Sa "Francisca" la pauvre, une femme effacée, soumise et ne sachant pas lire ni écrire (mais bonne comme le pain blanc soit dit en passant) a mal digéré le choix de son mari de se fixer à 750 km loin de ses enfants, prétextant que Tartas dans les Landes c'était à mi chemin entre Paris et Porto au Portugal (en effet il est de la région de Porto, le Francisco , où il a passé son enfance, sa jeunesse jusqu'à 30 ans sous Salazar)...
Résultat en 2015, "Francisca" tombe malade, et raisonnablement, il vaut mieux qu'ils retournent tous les deux au Portugal en prévoyant une place là bas, en maison de retraite... Et la maison de Tartas, donc, en vente depuis cinq mois...
Chez le Francisco, y'a pas un bouquin et encore moins une bibliothèque ! D'ailleurs chez les Portugais de cette génération du temps de Salazar, y'a jamais de bouquins!
J'évitais en été, dans mon jardin, d'être visible pour lire (je me foutais derrière des lauriers de trois mètres de haut, au fond)... Et j'arrivais toujours avec une bonne demi-heure de retard pour la "tchatche salades patates la pluie le beau temps c'est plus comme dans le temps" entre ma femme et Francisco et sa Francisca (laquelle Francisca d'ailleurs laissait causer son mari on voyait qu'elle en avait marre d'être là debout à écouter avec son rateau ou son outil de jardin à la main)...
_________________
"Nous ne pouvons savoir! Nous sommes accablés d'un manteau d'ignorance et d'étroites chimères! [Arthur Rimbaud]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yugcib.e-monsite.com
yugcib
Littérophage Nota Beniste Yugcibien - Specimen Unique
Littérophage Nota Beniste Yugcibien - Specimen Unique
avatar

Masculin
Capricorne Cochon
Nombre de messages : 7843
Age : 70
Localisation : 186 route d'audon, 40400 TARTAS
Emploi : Sans activité
Loisirs : Vélo, promenade, littérature, écriture
Date d'inscription : 16/10/2005

MessageSujet: Re: Son voisin   Dim 27 Mar - 9:41

... Finalement (je pense), le Francisco, dimanche dernier c'était donc le 20 mars, après avoir séjourné tout seul dans sa maison de Tartas durant huit jours, il est reparti semble-t-il au Portugal... En effet, le lundi 21 mars, j'ai vu que la maison était complètement fermée volets roulants tous tirés...
Durant ces huit jours qu'il est resté à Tartas, je l'ai aperçu que depuis derrière l'une de mes fenêtres du rez de chaussée donnant sur le jardin, une fois il passait le motoculteur (mais ça doit pas être pour des patates!- peut-être pour aérer le sol?- ) Quoiqu'il en soit la maison est toujours en vente (panneau face à la route)...
Bon sang c'est vrai : pendant quatre mois qu'il était au Portugal, les quatre mois ils sont passés sans que je pense à lui, autrement dit on a fait sans lui, d'ailleurs il a pas du tout donné de nouvelles, son téléphone répondait "inexistant" ... Et v'là-t-il pas qu'un beau jour, le dimanche 13 mars, sans crier gare comme ça comme un cheveu sur la soupe il débarque ! Et il aurait fallu que je me "fende" d'une tchatche interminable pour expliquer ceci cela qui s'est passé dans ma vie récemment, alors que j'avais le temps de rien pour ça, à chaque moment de ma journée du matin jusqu'au soir le souci de ceci de cela... !
Beh merde, alors, autant pour moi ça m'économise de la salive et de la cogite, de plus le voir, qu'il soit reparti au Portugal !
J'ai "su" faire sans lui pendant quatre mois, je saurai d'autant plus et mieux faire sans lui pour toujours !

_________________
"Nous ne pouvons savoir! Nous sommes accablés d'un manteau d'ignorance et d'étroites chimères! [Arthur Rimbaud]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yugcib.e-monsite.com
yugcib
Littérophage Nota Beniste Yugcibien - Specimen Unique
Littérophage Nota Beniste Yugcibien - Specimen Unique
avatar

Masculin
Capricorne Cochon
Nombre de messages : 7843
Age : 70
Localisation : 186 route d'audon, 40400 TARTAS
Emploi : Sans activité
Loisirs : Vélo, promenade, littérature, écriture
Date d'inscription : 16/10/2005

MessageSujet: Re: Son voisin   Dim 27 Mar - 9:55

... Petite réflexion de ma part, en conclusion de cette affaire là :

La différence culturelle (sensibilité, lectures, pensée, mode de vie, vision du monde etc.) qui peut exister entre soi et l'Autre (et qui de fait existe bel et bien et est une réalité incontournable)... Même si toi, tu es "une belle âme" avec une vache de dimension d'humanité de pensée et tout le tralala... et même si tu fais l'effort qu'il faut pour essayer qu'elle ne soit pas un obstacle... Eh bien la différence culturelle, oui, qu'on le veuille ou non, elle demeure un obstacle !
... Alors alors, qu'on ne me "bassine" pas avec ce genre de propos qu'on entend partout de la part de bien des gens, et qu'on lit sur les forums et qui consistent en ceci : "il faut écouter l'autre, il faut se mettre à la place de l'Autre, il faut faire un effort, et patati et patata..."
Putain, moi, je le fais l'effort, et je vois ce que ça donne !
_________________
"Nous ne pouvons savoir! Nous sommes accablés d'un manteau d'ignorance et d'étroites chimères! [Arthur Rimbaud]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yugcib.e-monsite.com
yugcib
Littérophage Nota Beniste Yugcibien - Specimen Unique
Littérophage Nota Beniste Yugcibien - Specimen Unique
avatar

Masculin
Capricorne Cochon
Nombre de messages : 7843
Age : 70
Localisation : 186 route d'audon, 40400 TARTAS
Emploi : Sans activité
Loisirs : Vélo, promenade, littérature, écriture
Date d'inscription : 16/10/2005

MessageSujet: Re: Son voisin   Sam 23 Avr - 15:03


... C'est fou (et heureux) ce que cela peut être "confortable" (et "décassetête") ... Lorsque l'on sort de sa maison par la porte donnant sur son jardin et que l'on voit depuis plusieurs semaines, la maison de son voisin volets fermés, maison en vente, voisin Portugais parti au Portugal, voisin qui avait la tchatche longue rembrayant sans cesse patates salades taupins creuseurs de bourrelets de terre - le monde qui va mal c'est plus com'dan'l'temps - la politicaille les problèmes de société -la Marine elle a raison etc...etc...
C'est fou oui, ce que c'est confortable de ne plus avoir à "expliquer ceci/cela raconter sa vie ses soucis" juste au moment où t'arrives de courses envie de pipi sortant de ta bagnole ton voisin Portugais la tchatche longue en face de toi derrière la clôture en train de sarcler ses patates !

... Il allait bientôt pleuvoir... Je voulais profiter encore de 2 heures devant moi avant que ça se mette à saucer pour passer la tondeuse, et merde vl'à le Francisco qué s'radine la tchatche qui commence... Mais bon, heureusement y'avait ma femme qu'arrivait, je laissais la tchache commencer et je tirais sec sur le lanceur de la tondeuse...
Fini fini, le problème là!
Et je peux tranquille sans complexe, bouquiner sur mon banc sans que le Francisco lui, qui n'a jamais lu un bouquin d'sa vie, me dise pour la je sais pas combien de fois-ième que quand il a une seule page de quoique ce soit à lire ça lui fait mal à la tête !

... Quand cette maison aura de nouveaux occupants j'espère que ce seront des gens qui auront des tas de bouquins, qui s'éterniseront pas en tchatche patates salades, et qui "culturellement parlant" seront donc de "bons voisins" pour moi...

_________________
"Nous ne pouvons savoir! Nous sommes accablés d'un manteau d'ignorance et d'étroites chimères! [Arthur Rimbaud]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yugcib.e-monsite.com
yugcib
Littérophage Nota Beniste Yugcibien - Specimen Unique
Littérophage Nota Beniste Yugcibien - Specimen Unique
avatar

Masculin
Capricorne Cochon
Nombre de messages : 7843
Age : 70
Localisation : 186 route d'audon, 40400 TARTAS
Emploi : Sans activité
Loisirs : Vélo, promenade, littérature, écriture
Date d'inscription : 16/10/2005

MessageSujet: Re: Son voisin   Sam 30 Avr - 21:12

... Dans le fond, je l'aimais bien le Fransisco ! Il avait un fond de bonté en lui... enfin, c'était pas le mauvais type!
Seulement, quat' mois qué l'était parti au Portugal, contrairement aux autres fois qu'il allait au Portugal pendant trois semaines un mois, cette fois le Fransisco il avait pas donné d'nouvelles ! Alors quand il est revenu tout seul sans sa femme une semaine en mars, ça m'emmerdait de devoir, l'apercevant dans son jardin, lui raconter ma vie mes ennuis mes emmerdes, surtout impromptu comme ça tout de go en sortant de ma bagnole retour de courses envie de pipi tout le bordel à ranger pressé que j'étais...
Et j'ai pas fait semblant, la semaine qu'il était là, je m'arrangeais pour l'éviter, heureusement il partait une grande partie de la journée en bagnole sauf une fois que je l'ai vu passer le motoculteur depuis une fenêtre d'en bas de ma maison j'allais pas sortir à ce moment là!
... J'vais vous dire les amiches : si mon voisin au lieu du Fransisco ç'a avait été Jérôme ou Lydia ou Sylvie ou Joachim (entre autres de Nb) j'aurais dit, en sortant d'ma bagnole des courses plein super envie de pipi "excuse moi, j'ai envie de pipi je reviens tout de suite" !
C'est que quat' mois c'est long long et y's passe des choses en quat' mois! Qu'on a pas forcément envie de raconter dans le détail quand y' a la vie qui court, je suis pressé pipi qui me talonne !
C'est pourquoi ça me repose, de voir la baraque du Fransisco les volets clos ces jours d'avril et jusqu'à ce que la maison soit achetée par de nouvelles personnes et donc réoccupée... On verra...

_________________
"Nous ne pouvons savoir! Nous sommes accablés d'un manteau d'ignorance et d'étroites chimères! [Arthur Rimbaud]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yugcib.e-monsite.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Son voisin   

Revenir en haut Aller en bas

Son voisin

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum: Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Nota Bene :: LES PETITS MONDES MAL PENSANTS ET POLITIQUEMENT INCORRECTS DE CERTAINS NOTA BENISTES :: Le Coin de Yugcib -