Nota Bene

Nota Bene

Nota Bene : La Qualité, Non La Quantité - Forum Atypique Pour & Par la Littérature - Le Forum Que Vous N'Oublierez Pas De Sitôt - Histoire & Cinéma Sont Aussi Sur Nos Etagères - Réservé Aux Lecteurs Gourmets & Passionnés - Extrémistes & Trolls S'Abstenir
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  ÉvènementsÉvènements  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

 

Emergence de l'Ancien français.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Auteur Message
Masques de Venise
Souverainiste, Patriote & Fière de l'Être !
Souverainiste, Patriote & Fière de l'Être !
avatar

Féminin
Verseau Rat
Nombre de messages : 65585
Age : 58
Localisation : A la pointe de la Bretagne, au bord de l'Atlantique
Loisirs : Tout ce qui concerne les mots et les livres.
Date d'inscription : 06/05/2005

MessageSujet: Emergence de l'Ancien français.   Dim 17 Déc - 18:53

Mais attention : très vite, la langue romane se divise elle-même en langue d'Oc - déformation du "hoc" latin qui signifiait "oui, si" - que l'on parle surtout dans le sud du pays et la langue d'Oil - contraction de "hoc ille" - qui prévaut dans le nord.

Chose curieuse, si la langue d'Oc devient très vite homogène, la langue d'Oil s'éparpille entre picard, lorrain, wallon, bourguignon, anglo-normand, francien ... Ce dernier est d'ailleurs promis à une belle et longue carrière puisque, renforcé par la centralisation du pouvoir royal, il finira par imposer ses canons au pays tout entier.

Nous sommes alors en présence de l'"Ancien français", langue féodale au vocabulaire essentiellement tourné vers le concret et surtout dotée d'une déclinaison simplifiée qui ne connaît plus que le substantif et l'accusatif.

Cet ancien français, particulièrement musical et équilibré dans ses sonorités, culmine dans les textes à la fin du XIIème siècle.
_________________
"Mon Âme est une Infante en robe de parade,
Dont l'exil se reflète, éternel et royal,
Aux grands miroirs déserts d'un vieil Escurial,
Ainsi qu'une galère oubliée en la rade."  - 
Albert Samain

La France a perdu une bataille mais elle n'a pas perdu la guerre !
Charles de Gaulle


Et ce qui importait en fin de compte, c'était moins d'être vaincu que d'avoir une âme de vaincu car cela seul est sans remède.

Jean Hougron

Il y a si longtemps maintenant que j'attends mon cancer, je ne vais quand même pas partir sans lui. - Pierre Desproges

Les animaux sont moins intolérants que nous : un cochon affamé mangera du musulman. - Pierre Desproges
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://blog.bebook.fr/woland/index.php/

Emergence de l'Ancien français.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum: Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Nota Bene :: LANGUE ET LITTERATURE FRANÇAISE : HISTOIRE & EVOLUTION :: Histoire de la Littérature Au Moyen-Âge -