Nota Bene

Nota Bene

Nota Bene : La Qualité, Non La Quantité - Forum Atypique Pour & Par la Littérature - Le Forum Que Vous N'Oublierez Pas De Sitôt - Histoire & Cinéma Sont Aussi Sur Nos Etagères - Réservé Aux Lecteurs Gourmets & Passionnés - Extrémistes & Trolls S'Abstenir
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

 

Le Temple des Oies Sauvages - Mizukami Tsutomu

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Auteur Message
Masques de Venise
Souverainiste, Patriote & Fière de l'Être !
Souverainiste, Patriote & Fière de l'Être !
avatar

Féminin
Verseau Rat
Nombre de messages : 59664
Age : 57
Localisation : A la pointe de la Bretagne, au bord de l'Atlantique
Loisirs : Tout ce qui concerne les mots et les livres.
Date d'inscription : 06/05/2005

MessageSujet: Le Temple des Oies Sauvages - Mizukami Tsutomu   Sam 9 Avr - 20:09



Gan no tera
Traduction : Didier Chiche, avec le concours du Cercle National des Lettres


ISBN : 9782809710649

Notre Opinion
Personnages



Citation :
[...] ... L'emploi du temps de Jinen était le suivant. Lever à cinq heures, toilette, office matinal et préparation du repas. Une fois ces activités achevées, il disposait sur le sol de la cuisine un tapis de paille pour le petit déjeuner. Puis, à huit heures et demie, il sortait du temple, et, par un petit chemin, prenait la direction de Kuramaguchi. Passant par la rue Sembon, il se rendait à l'école de Murasakino, dans le voisinage-ouest du Daitoku-ji, sur l'avenue Kitaôji. Les temples zen, autrefois, avaient eu la gestion de cet établissement, qui portait alors le  nom de Hannyarin. Mais par la suite, les lois scolaires en avaient fait une école secondaire, dont les programmes comprenaient des exercices de préparation militaire. Uniforme et jambières constituaient donc l'attirail obligatoire des élèves. Toutefois, en sa qualité d'ancien établissement religieux, cette école avait un emploi du temps conçu de manière à convenir à la vie des novices, pris comme ils pouvaient l'être par les activités de leur temple. Les cours n'occupaient que la matinée. Jinen, après les cours, se hâtait de prendre le chemin du Kinugasa pour rentrer. Il arrivait à une heure et déjeunait. A partir de deux heures, il se consacrait aux tâches matérielles, c'est-à-dire aux travaux d'entretien. Selon les cas, il lui fallait couper du bois, enlever les mauvaises herbes du jardin, nettoyer les immondices dans les lieux d'aisance. Ces tâches ne prenaient fin qu'au coucher du soleil. A six heures, il revenait dans la partie résidentielle, et préparait le dîner, lequel se terminait à huit heures. Ensuite, il se consacrait à recopier des textes sacrés, et se couchait à dix heures. Au spectacle de la vie qu'il menait, Satoko ne pouvait s'empêcher de penser combien le noviciat était chose pénible. ... [...]

_________________
"Mon Âme est une Infante en robe de parade,
Dont l'exil se reflète, éternel et royal,
Aux grands miroirs déserts d'un vieil Escurial,
Ainsi qu'une galère oubliée en la rade."

Albert Samain

Celui qui n'a pas fait tout ce qu'il pouvait faire n'a rien fait.
Charles Pathé


La France a perdu une bataille mais elle n'a pas perdu la guerre !
Charles de Gaulle


Et ce qui importait en fin de compte, c'était moins d'être vaincu que d'avoir une âme de vaincu car cela seul est sans remède.
Jean Hougron



https://www.notabeneculturelitteraire.com/
http://blog.bebook.fr/woland/index.php/
[/b]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://blog.bebook.fr/woland/index.php/
Masques de Venise
Souverainiste, Patriote & Fière de l'Être !
Souverainiste, Patriote & Fière de l'Être !
avatar

Féminin
Verseau Rat
Nombre de messages : 59664
Age : 57
Localisation : A la pointe de la Bretagne, au bord de l'Atlantique
Loisirs : Tout ce qui concerne les mots et les livres.
Date d'inscription : 06/05/2005

MessageSujet: Re: Le Temple des Oies Sauvages - Mizukami Tsutomu   Sam 9 Avr - 20:36

Citation :
[...] ... Le huit novembre, survinrent des événements inattendus, à l'intérieur comme à l'extérieur du Kohôan. Jikai n'était pas rentré : Satoko, prise d'un violent mal de tête, jetait sur Jinen des regards furieux et se mit à le harceler. Jikai, jusque là, était toujours rentré - même tard. En visite chez ses paroissiens, éventuellement invité à boire, il était chaque fois revenu avant deux heures. Quand il devait dormir à l'extérieur, il avait sans faute prévenu dès le début. Aussi eut-elle le sentiment que, s'il n'était pas rentré, c'est qu'il s'était passé quelque chose. Mais en cas d'accident, le responsable du Genkô-ji aurait sans doute prévenu. Jikai buvait beaucoup : s'il avait été quelque part victime d'une attaque cérébrale, un hôpital ou bien les gens qui l'auraient trouvé auraient certainement fait signe. Il était midi, et il n'y avait toujours pas de nouvelles.

- "Jinen, que t'a dit le maître avant de sortir ?" demanda-t-elle sur un ton dur.

- Eh bien ... il m'a fait venir dans la salle principale et m'a parlé du séminaire dans lequel j'irais.

- Et quand ?

- Euh ... juste avant que j'aille officier chez les Hisama.

- Il t'a parlé du séminaire : bon. Et à part ça ?

- Quand on devient moine itinérant, il y a ce qu'on appelle les "journées d'ascèse" (il s'agit d'une étape par laquelle doivent passer les moines, et consistant à rester assis, et à jeûner). Il m'a dit : "Tu resteras assis jusqu'à ce qu'on t'ouvre la porte !"

Etranges paroles, que celles de Jikai ! Satoko
se souvenait de l'avoir entendu évoquer, avant de s'endormir, la vie des futurs moines, astreints à l'ascèse d'une existence itinérante.

- "C'est tout ?

- Il m'a indiqué le nom bouddhique de M. Hisama.

- Et puis ?

- Il m'a dit : "Lis le Daihishin-darani et le Segaki. Ensuite, ça ira avec le Fumonbon du Kannon-kyô, que tu as copié dans ton cahier." Et à deux heures, je suis sorti : alors, ce qui s'est passé ensuite ... je n'en sais rien !"

Jinen la regarda de ses yeux étrangement brillants, que surplombait un front proéminent. Satoko fut troublée par ce regard : elle se sentait comme une cible. La veille, après son départ, Jikai l'avait déshabillée pour jouir d'elle. Elle se demanda si Jinen n'avait pas assisté à la scène. ... [...]

_________________
"Mon Âme est une Infante en robe de parade,
Dont l'exil se reflète, éternel et royal,
Aux grands miroirs déserts d'un vieil Escurial,
Ainsi qu'une galère oubliée en la rade."

Albert Samain

Celui qui n'a pas fait tout ce qu'il pouvait faire n'a rien fait.
Charles Pathé


La France a perdu une bataille mais elle n'a pas perdu la guerre !
Charles de Gaulle


Et ce qui importait en fin de compte, c'était moins d'être vaincu que d'avoir une âme de vaincu car cela seul est sans remède.
Jean Hougron



https://www.notabeneculturelitteraire.com/
http://blog.bebook.fr/woland/index.php/
[/b]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://blog.bebook.fr/woland/index.php/

Le Temple des Oies Sauvages - Mizukami Tsutomu

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum: Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Nota Bene :: AUTOUR DES LIVRES & DE LA LITTERATURE :: Incitation A La Lecture & Morceaux Choisis -