Nota Bene

Nota Bene

Nota Bene : La Qualité, Non La Quantité - Forum Atypique Pour & Par la Littérature - Le Forum Que Vous N'Oublierez Pas De Sitôt - Histoire & Cinéma Sont Aussi Sur Nos Etagères - Réservé Aux Lecteurs Gourmets & Passionnés - Extrémistes & Trolls S'Abstenir
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  ÉvènementsÉvènements  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

 

Le droit de l'enfant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Auteur Message
yugcib
Littérophage Nota Beniste Yugcibien - Specimen Unique
Littérophage Nota Beniste Yugcibien - Specimen Unique
avatar

Masculin
Capricorne Cochon
Nombre de messages : 7926
Age : 70
Localisation : 186 route d'audon, 40400 TARTAS
Emploi : Sans activité
Loisirs : Vélo, promenade, littérature, écriture
Date d'inscription : 16/10/2005

MessageSujet: Le droit de l'enfant   Mer 20 Avr - 8:35

Ces droits de l'enfant que l'on a définis, dont nos textes de loi font état, et qui sont "sacrés" comme on dit... Certes ces droits de nos jours protègent les enfants, alors que ce n'était point le cas au 19 ème siècle, et même encore durant une grande partie du 20ème, et, à plus forte raison du temps de Louis 14 et des siècles passés...
Soit dit en passant, les "droits de l'enfant" dans bon nombre de pays du monde aujourd'hui, n'existent pas...
Dans ces droits de l'enfant il en est un qui n'est pas considéré, qui est comme "mis sur la touche", en fait qui n'a pas d'existence, pas de reconnaissance devant les tribunaux, devant les juges...
C'est, pour l'enfant, le droit de choisir avec qui, de son père ou de sa mère, ou même d'une autre personne proche, de sa famille ou non, il veut vivre lorsque survient le drame d'une séparation, d'un divorce, de l'éclatement de la famille en l'occurrence...
C'est aussi pour l'enfant qui va être adopté, l'enfant qui va être confié à un, à des parents d'accueil, le droit de choisir si oui ou non il veut vivre avec cette, ces personnes là qui, à priori, selon ce que ressent ou pressent l'enfant, ne lui convient pas, ne l'attire guère...
Bon nombre d'enfants dans le monde d'aujourd'hui sont des enfants, encore des enfants certes, mais qui à l'âge de 6 ans, de 8 ans, sont déjà des témoins de ce qu'ils voient, des témoins qui sont tout à fait capables de dire, d'exprimer ce qu'ils ressentent, d'en expliquer à leur manière le pourquoi... Ils sont donc capables de réflexion, de pensée, d'argumentation, et en ce sens, ils doivent être entendus par les juges, par les tribunaux dont le rôle devrait être de statuer tel que le souhaiterait l'enfant après vérification des faits, après avoir entendu les témoignages de personnes qui ont eu connaissance de ce qu'a vécu l'enfant...
Ainsi dans le droit, dans les dispositions actuelles, statue-t-on pour l'enfant un week-end chez papa, ou chez maman, ou la moitié des vacances scolaires chez papa ou chez maman ; le droit de garde à la maman ou au papa... Mais qu'en est-il de ce que souhaite au fond de son coeur et de sa pensée, en fonction de son ressenti, de son vécu, l'enfant lui-même?
N'y-a-t-il pas là une atteinte au droit de l'enfant, à lui imposer un choix qui n'est pas le sien, un choix forcé en quelque sorte et dont il va souffrir parce qu'il ne veut plus voir son père ou sa mère, parce qu'il ne veut pas aller vivre avec cette ou ces personnes là pour telle ou telle raison invoquée par l'enfant ?
Dans le cas où le père ou la mère serait déçu ou même désespéré par le choix de l'enfant, mais où ce père ou cette mère aurait "failli" quelque peu dans son devoir de père ou de mère   alors j'ose dire sans état d'âme que la déception ou le chagrin s'il en est, du père ou de la mère qui ne veut plus être vu... Il n'y a pas à en faire un drame, à en saturer les réseaux sociaux, à en "confiturer des tartines" dans des courriers de lecteurs de magazines, ou à en bassiner ses voisins, ses connaissances, à en saisir je ne sais quelle instance publique ou association...
Merde au déçu ou à la déçue qui a failli à l'égard de l'enfant... Allons là où il faut aller selon moi dans le droit de l'enfant ! (l'enfant qui, en dépit de ses 6 ou de ses 8 ans seulement, est tout de même un être qui pense, qui réfléchit, qui ressent, qui peut témoigner, expliquer parfois même mieux encore qu'un adulte, en particulier lorsque cet adulte a perdu l'intelligence intuitive qu'il avait dans son enfance et qu'une connaissance de "sens du monde" a perverti)...
Juges, tribunaux, écoutez les gosses, merde ! Et donnez des coups de bâton aux adultes qui ont failli !

_________________
"Nous ne pouvons savoir! Nous sommes accablés d'un manteau d'ignorance et d'étroites chimères! [Arthur Rimbaud]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yugcib.e-monsite.com
yugcib
Littérophage Nota Beniste Yugcibien - Specimen Unique
Littérophage Nota Beniste Yugcibien - Specimen Unique
avatar

Masculin
Capricorne Cochon
Nombre de messages : 7926
Age : 70
Localisation : 186 route d'audon, 40400 TARTAS
Emploi : Sans activité
Loisirs : Vélo, promenade, littérature, écriture
Date d'inscription : 16/10/2005

MessageSujet: Re: Le droit de l'enfant   Mer 20 Avr - 8:43

... Toute personne ici ou ailleurs, qui a en elle, dont il reste en elle de l'enfance, me soutiendra !
J'ai été un enfant, je m'en rappelle très bien...

_________________
"Nous ne pouvons savoir! Nous sommes accablés d'un manteau d'ignorance et d'étroites chimères! [Arthur Rimbaud]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yugcib.e-monsite.com

Le droit de l'enfant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum: Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Nota Bene :: LES PETITS MONDES MAL PENSANTS ET POLITIQUEMENT INCORRECTS DE CERTAINS NOTA BENISTES :: Le Coin de Yugcib -