Nota Bene

Nota Bene

Nota Bene : La Qualité, Non La Quantité - Forum Atypique Pour & Par la Littérature - Le Forum Que Vous N'Oublierez Pas De Sitôt - Histoire & Cinéma Sont Aussi Sur Nos Etagères - Réservé Aux Lecteurs Gourmets & Passionnés - Extrémistes & Trolls S'Abstenir
 
AccueilPortailCalendrierÉvènementsGalerieFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

 

Ed McBain (USA)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Auteur Message
Masques de Venise
Souverainiste, Patriote & Fière de l'Être !
Souverainiste, Patriote & Fière de l'Être !
Masques de Venise

Féminin
Verseau Rat
Nombre de messages : 65657
Age : 59
Localisation : A la pointe de la Bretagne, au bord de l'Atlantique
Loisirs : Tout ce qui concerne les mots et les livres.
Date d'inscription : 06/05/2005

Ed McBain (USA) Vide
MessageSujet: Ed McBain (USA)   Ed McBain (USA) Icon_minitimeLun 20 Fév - 19:46

Ed McBain (USA) Dubala11

Cop Hater
Traduction : Jacques Chabot


ISBN : 9782070473410


Extraits
Personnages

C'est en 1956 qu'Ed Mc Bain, de son vrai nom Salvatore Lombino, publie le premier opus des aventures de ses flics du 87ème District (87th Precinct) sous le titre : "Cop Hater", traduit en français de manière assez incongrue : "Du balai !".

Pour un premier contact avec Carella et consorts, c'est plutôt agréable. L'intrigue est simple : Mike Reardon, inspecteur du 87ème, se fait abattre vers les minuit, alors qu'il se rend à son travail pour prendre son service. A noter que Reardon est un inspecteur en civil et que, à moins de le connaître d'une façon ou d'une autre, nul n'aurait pu déduire de son apparence qu'il appartenait à la police.

Peu de temps après, c'est à l'inspecteur David Forster de se faire tuer, à peu près dans les mêmes conditions. Enfin, vient le tour de l'inspecteur Hank Bush (aucun rapport avec Dabelyou ... Ed McBain (USA) Cafeion2 )


Mais avec Bush, le meurtrier commet une erreur et laisse au policier le temps de dégainer et de le blesser à l'épaule.

Au début, bien entendu, l'hypohèse d'un malfrat qui aurait pété les plombs et qui se serait décidé à passer à l'acte pour exorciser sa haine de la police est retenue. Mais, peu à peu, lentement, sûrement, Carella finit par flairer une autre possibilité ...

L'analyse psychologique du meurtrier m'a paru un peu négligée. Comme la scène où Carella se laisse piéger par l'un de ces journalistes complètement irresponsables dont la presse américaine paraît avoir le secret. Mais nombreuses sont sans doute les affaires criminelles où, en dépit de tous les soins qu'ils apportent à les résoudre, les policiers ne parviennent pas à faire admettre au tueur la raison exacte pour laquelle il a tué.

En revanche, je recommanderai les dialogues de Mc Bain à tout romancier désireux de travailler ceux qu'il prête à ses propres personnages. Secs, précis et surtout incroyablement naturels - le summum, en somme, que l'on retrouve, sous une autre forme, dans les mots qu'un Wodehouse mettait dans la bouche de ses héros.

Et puis, de façon générale, pourquoi le cacher ? J'ai aimé et je lirai prochainement le second tome de la série : "Le Sonneur."

Un site sur Ed Mc Bain :

http://mathieu.lerouzic.free.fr/EdMcBainSite/
_________________
"Mon Âme est une Infante en robe de parade,
Dont l'exil se reflète, éternel et royal,
Aux grands miroirs déserts d'un vieil Escurial,
Ainsi qu'une galère oubliée en la rade."  - 
Albert Samain

La France a perdu une bataille mais elle n'a pas perdu la guerre !
Charles de Gaulle


Et ce qui importait en fin de compte, c'était moins d'être vaincu que d'avoir une âme de vaincu car cela seul est sans remède.

Jean Hougron

Il y a si longtemps maintenant que j'attends mon cancer, je ne vais quand même pas partir sans lui. - Pierre Desproges

Les animaux sont moins intolérants que nous : un cochon affamé mangera du musulman. - Pierre Desproges


Dernière édition par Masques de Venise le Jeu 7 Fév - 11:08, édité 7 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://blog.bebook.fr/woland/index.php/
Vieux_Renard
Piège à Vieux Corbeaux.
Vieux_Renard

Masculin
Lion Chat
Nombre de messages : 1156
Age : 43
Localisation : dans sa tanière, bien au chaud.
Emploi : Imagerie informatique
Loisirs : Lecture, sport, ciné...
Date d'inscription : 18/07/2005

Ed McBain (USA) Vide
MessageSujet: Re: Ed McBain (USA)   Ed McBain (USA) Icon_minitimeMar 21 Fév - 7:44

Merci pour ces infos, MDV Wink
Je m'y mettrai... quand j'aurais rattrapé le retard que j'ai accumulé sur mes lectures.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://notabene.forumactif.com
Masques de Venise
Souverainiste, Patriote & Fière de l'Être !
Souverainiste, Patriote & Fière de l'Être !
Masques de Venise

Féminin
Verseau Rat
Nombre de messages : 65657
Age : 59
Localisation : A la pointe de la Bretagne, au bord de l'Atlantique
Loisirs : Tout ce qui concerne les mots et les livres.
Date d'inscription : 06/05/2005

Ed McBain (USA) Vide
MessageSujet: Le Sonneur (The Mugger) - 1956.   Ed McBain (USA) Icon_minitimeMar 21 Fév - 15:18

Ed McBain (USA) Sonneu11

The Mugger
Traduction : Jean Rosenthal


ISBN : 9782070387106

Extraits
Personnages

"Le Sonneur", tel est le surnom que les flics du 87ème District ont donné à un étrange escroc qui attaque les noctambules de sexe féminin pour leur arracher leur sac et s'enfuir avec son butin après leur avoir fait une espèce de salut digne d'un gentilhomme et leur avoir murmuré : "Clifford vous remercie."

Si le Sonneur cogne volontiers, il ne le fait jamais à mort. De même, il ne semble pas non plus porté sur le sexe.

Aussi Isola tout entier (le nom fictif de la ville où Mc Bain campe l'action de ses romans et qui évoque assez New-York) est-il stupéfait d'apprendre que le Sonneur a assassiné une jeune fille de 17 ans, Jeannie Paige. On a retrouvé sur les lieux du crime la moitié d'une paire de lunettes de soleil : car le Sonneur offre aussi la particularité de commettre ses agressions en portant des lunettes noires.

Le meurtre est évidemment confié à la Criminelle. Mais à la suite d'un concours de circonstances, l'agent Albert Kling, du 87ème District, va être amené à intervenir. Et c'est lui qui résoudra l'affaire.

Avec ce second volume, l'univers d'Isola et du 87ème, que Mc Bain nous avait présenté dans "Du Balai !" transpirant à grosses gouttes sous une canicule de cauchemar, s'infiltre un peu plus dans l'âme du lecteur. Si l'inspecteur Carella est en voyages de noces, Albert Kling, lui, n'est autre que le flic en tenue qui, à la suite d'un malentendu, avait reçu une balle de revolver à l'épaule, en lieu et place de Savage, le journaliste opportuniste de "Du balai !"

A l'arrière-plan, se précisent des personnages secondaires comme Hal Willis, le petit inspecteur qui ne paie pas de mine mais qui est en réalité un adepte redoutable des sports de combat ; Meyer, le policier d'origine juive, à qui son père n'avait trouvé rien de mieux à faire que de lui donner également Meyer comme prénom (!!!) ; le lieutenant Byrne qui, du fond de son bureau, supervise ses seize inspecteurs ...

En bref, on en redemande. Ed McBain (USA) Smileycl

_________________
"Mon Âme est une Infante en robe de parade,
Dont l'exil se reflète, éternel et royal,
Aux grands miroirs déserts d'un vieil Escurial,
Ainsi qu'une galère oubliée en la rade."  - 
Albert Samain

La France a perdu une bataille mais elle n'a pas perdu la guerre !
Charles de Gaulle


Et ce qui importait en fin de compte, c'était moins d'être vaincu que d'avoir une âme de vaincu car cela seul est sans remède.

Jean Hougron

Il y a si longtemps maintenant que j'attends mon cancer, je ne vais quand même pas partir sans lui. - Pierre Desproges

Les animaux sont moins intolérants que nous : un cochon affamé mangera du musulman. - Pierre Desproges


Dernière édition par Masques de Venise le Jeu 7 Fév - 12:06, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://blog.bebook.fr/woland/index.php/
Masques de Venise
Souverainiste, Patriote & Fière de l'Être !
Souverainiste, Patriote & Fière de l'Être !
Masques de Venise

Féminin
Verseau Rat
Nombre de messages : 65657
Age : 59
Localisation : A la pointe de la Bretagne, au bord de l'Atlantique
Loisirs : Tout ce qui concerne les mots et les livres.
Date d'inscription : 06/05/2005

Ed McBain (USA) Vide
MessageSujet: Le Fourgue (The Pusher) - 1956.   Ed McBain (USA) Icon_minitimeMar 21 Fév - 15:38

Ed McBain (USA) Fourgu11

The Pusher
Traduction : Henri Robillot


ISBN : 9782070494620


Extraits
Personnages

L'un des aspects les plus remarquables du "87ème District", c'est la façon absolument unique dont son auteur nous fait nous remémorer la vie que l'on menait dans les grandes villes américaines des années 50 et dont, pour peu que nous soyons un tant soit peu accros de cinéma, nous avons engrangé une incroyable mémoire visuelle par le biais des films de l'époque.

New-York sous la canicule dans "Sept ans de réflexion" ou encore dans "Fenêtre sur cour" (si l'on veut rester dans la catégorie policière Ed McBain (USA) Smileycl), c'est Isola dans "Du Balai !"

Le Sonneur qui donne son nom au deuxième volume de la saga évoque encore un New-York filmé dans les studios hollywoodiens par un Hitchcock ou un John Huston.

Mais avec "Le Fourgue", le parallèle qui s'impose est le suivant : Mc Bain dépeint une petite et une grande délinquance américaines qui, dans le sillage de la misère ou de la précarité, corrompt tout le tissu urbain en s'attaquant tout d'abord à ses bases : la jeunesse ; comme toujours, cela a mis du temps pour arriver en Europe mais enfin, en ce début des années 2000, ce phénomène est en train de se carrer bien douillettement dans nos propres grandes villes.

"Le Fourgue", c'est une histoire de dealers et de ratés. De petits dealers d'ailleurs. L'un d'entre eux apprend que le fils d'un officier de police se drogue à l'héroïne et le raconte à un compère. Le compère y voit une opportunité de faire chanter le policier. Mais, de fil en aiguille, rien ne marchera ainsi qu'il l'avait prévu et deux meurtres de sang-froid seront perpétrés avec une tentative de meurtre soldée par un échec à la clef ...

C'est net, ciselé, avec des dialogues qui épatent et un sens royal du détail qui fait vrai parce qu'il est vrai. L'émotion de Danny le Boiteux, l'indic de Carella, quand il apprend que le policier est entre la vie et la mort, est aussi authentique. En revanche, la "happy end" relative au fils drogué relève du plaqué.

Mais cette maladresse ne suffit pas à faire du "Fourgue" un mauvais roman. Lisez-le : vous verrez bien.
Ed McBain (USA) Chapeau2
_________________
"Mon Âme est une Infante en robe de parade,
Dont l'exil se reflète, éternel et royal,
Aux grands miroirs déserts d'un vieil Escurial,
Ainsi qu'une galère oubliée en la rade."  - 
Albert Samain

La France a perdu une bataille mais elle n'a pas perdu la guerre !
Charles de Gaulle


Et ce qui importait en fin de compte, c'était moins d'être vaincu que d'avoir une âme de vaincu car cela seul est sans remède.

Jean Hougron

Il y a si longtemps maintenant que j'attends mon cancer, je ne vais quand même pas partir sans lui. - Pierre Desproges

Les animaux sont moins intolérants que nous : un cochon affamé mangera du musulman. - Pierre Desproges


Dernière édition par Masques de Venise le Jeu 7 Fév - 17:11, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://blog.bebook.fr/woland/index.php/
Masques de Venise
Souverainiste, Patriote & Fière de l'Être !
Souverainiste, Patriote & Fière de l'Être !
Masques de Venise

Féminin
Verseau Rat
Nombre de messages : 65657
Age : 59
Localisation : A la pointe de la Bretagne, au bord de l'Atlantique
Loisirs : Tout ce qui concerne les mots et les livres.
Date d'inscription : 06/05/2005

Ed McBain (USA) Vide
MessageSujet: Faites-moi confiance (The Con man) - 1957.   Ed McBain (USA) Icon_minitimeVen 24 Fév - 13:41

Ed McBain (USA) Faites11

The Con Man
Traduction : J. Péniguian


ISBN : 978-2264015778


Extraits
Personnages

Tandis qu'une paire d'escrocs sévit à Isola auprès de gogos fortunés venus de province, Steve Carella se voit confier la résolution d'une affaire de cadavre retrouvé dans la Harb - le fleuve qui passe dans la ville.

Il s'agit d'un cadavre de sexe féminin, qui a séjourné pas mal de temps sous l'eau et qu'on ne reconnaîtra que par l'examen dentaire. Bien sûr, sur sa main droite, entre la base du pouce et de l'index, la jeune noyée possédait un tatouage, un petit coeur avec les initiales MAC à l'intérieur mais au départ, cela n'éclaircit pas vraiment les choses. Sans compter qu'un second cadavre est retrouvé dans les mêmes conditions, portant un tatouage identique à l'exception de l'inscription : NAC cette fois-ci.

Finalement, Carella retrouve le tatoueur, un Chinois fort sympathique, dénommé Charlie Chen mais que tout le monde surnomme "Charlie Chan." Et la vérité commence à se faire jour ...


En toile de fond de cette histoire, l'escroquerie. L'escroquerie aux capitaux , pratiquée en douceur ou alors avec violence. Une escroquerie qui se fonde dans les deux cas sur la naïveté de la proie avec, dans la seconde hypothèse, une odieuse escroquerie aux sentiments les plus privés de l'être humain.

A lire en s'étonnant une fois de plus de la finesse psychologique avec laquelle Mc Bain fait le tour du problème qu'il a pris pour thème central.
_________________
"Mon Âme est une Infante en robe de parade,
Dont l'exil se reflète, éternel et royal,
Aux grands miroirs déserts d'un vieil Escurial,
Ainsi qu'une galère oubliée en la rade."  - 
Albert Samain

La France a perdu une bataille mais elle n'a pas perdu la guerre !
Charles de Gaulle


Et ce qui importait en fin de compte, c'était moins d'être vaincu que d'avoir une âme de vaincu car cela seul est sans remède.

Jean Hougron

Il y a si longtemps maintenant que j'attends mon cancer, je ne vais quand même pas partir sans lui. - Pierre Desproges

Les animaux sont moins intolérants que nous : un cochon affamé mangera du musulman. - Pierre Desproges


Dernière édition par Masques de Venise le Jeu 7 Fév - 17:59, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://blog.bebook.fr/woland/index.php/
Masques de Venise
Souverainiste, Patriote & Fière de l'Être !
Souverainiste, Patriote & Fière de l'Être !
Masques de Venise

Féminin
Verseau Rat
Nombre de messages : 65657
Age : 59
Localisation : A la pointe de la Bretagne, au bord de l'Atlantique
Loisirs : Tout ce qui concerne les mots et les livres.
Date d'inscription : 06/05/2005

Ed McBain (USA) Vide
MessageSujet: Victime au choix (Killer's choice) - 1957.   Ed McBain (USA) Icon_minitimeVen 24 Fév - 13:49

Ed McBain (USA) Victim11

Killer's choice
Traduction : Jacques Baudou


ISBN : 9782258010673

Extraits
Personnages


Le cadavre d'une belle jeune femme divorcée, Annie Boome, git dans une mare d'alcool, sur le sol de la boutique de Vins & Spiritueux qu'elle gérait pour son patron, Mr Phelps, lequel, dès son premier interrogatoire par l'inspecteur Meyer, fait preuve d'une étonnante dureté de coeur en se préoccupant plus des dommages matériels causés que de la mort brutale de son employée.

Cette fois-ci, c'est Albert Kling, le jeune agent sorti du rang pour devenir inspecteur de 3ème classe, qui s'y colle. De la mère de la victime à son ex-mari en passant par les hommes avec lesquels elle sortait au moment de sa mort, tous lui renvoient une image contradictoire de la disparue : à la fois sobre (pas plus d'un doigt de muscat, jamais) et alcoolique (fin saoûle dans un bar), très intelligente (tellement plus intelligente que son ex-époux, de l'aveu même de celui-ci) et pas très fine (selon l'opinion de la mère). Dans tout cela, qui était la vraie Annie Boone ? Et surtout, quelle Annie Boone a-t-on tuée ?


Ce volume voit la disparition de l'inspecteur Havilland, le "mauvais flic" des épisodes précédents, et l'apparition de l'inspecteur Hawes qui, issu du 30ème District riche et tranquille, met un certain temps avant de se faire à l'atmosphère du 87ème.
_________________
"Mon Âme est une Infante en robe de parade,
Dont l'exil se reflète, éternel et royal,
Aux grands miroirs déserts d'un vieil Escurial,
Ainsi qu'une galère oubliée en la rade."  - 
Albert Samain

La France a perdu une bataille mais elle n'a pas perdu la guerre !
Charles de Gaulle


Et ce qui importait en fin de compte, c'était moins d'être vaincu que d'avoir une âme de vaincu car cela seul est sans remède.

Jean Hougron

Il y a si longtemps maintenant que j'attends mon cancer, je ne vais quand même pas partir sans lui. - Pierre Desproges

Les animaux sont moins intolérants que nous : un cochon affamé mangera du musulman. - Pierre Desproges


Dernière édition par Masques de Venise le Jeu 7 Fév - 17:36, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://blog.bebook.fr/woland/index.php/
Masques de Venise
Souverainiste, Patriote & Fière de l'Être !
Souverainiste, Patriote & Fière de l'Être !
Masques de Venise

Féminin
Verseau Rat
Nombre de messages : 65657
Age : 59
Localisation : A la pointe de la Bretagne, au bord de l'Atlantique
Loisirs : Tout ce qui concerne les mots et les livres.
Date d'inscription : 06/05/2005

Ed McBain (USA) Vide
MessageSujet: Crédit Illimité (Killer's payoff) - 1958.   Ed McBain (USA) Icon_minitimeVen 24 Fév - 13:58

Ed McBain (USA) Crydit10

Killer's Payoff
Traduction : Jacques Baudou


Ce roman débute par une scène qui aurait trouvé sa place dans le "Scarface" de Howard Hawks : un citoyen d'Isola est froidement abattu en pleine rue par une balle de fusil de chasse tirée d'une voiture passant en trombe. Cet homme, c'est Seymour, dit Sy Kramer et de son vivant, il exerçait la délicate mais très lucrative profession de maître-chanteur.

Avec une victime de ce genre, il est normal que les suspects se bousculent au portillon : un ancien mannequin ayant posé jadis pour des "photos de charme" mais qui s'est rangée des voitures en épousant un citoyen en vue d'Isola ; le directeur d'une société de jus de fruits poursuivi parce que l'un de ses clients avait découvert un mulot en décomposition dans une bouteille de jus de pamplemousse ; un expert-comptable qui a truqué quelques comptes et, pour tout dire, deux ou trois autres personnes.

Au milieu de tout cela, un mystérieux Phil Kettering, qui a disparu depuis plusieurs mois et qui pourrait être aussi bien l'assassin de Kramer qu'une autre victime ...


La solution de l'énigme, qui surprendra l'inspecteur Hawes, m'a rappelé celle qu'avait imaginée le belge Stanislas-André Steeman pour l'un de ses romans les plus célèbres. Là, je vous donne un indice de taille. Mais si ! mais si ! Quand vous aurez lu "Crédit Illimité", vous verrez que je disais vrai ... Wink
_________________
"Mon Âme est une Infante en robe de parade,
Dont l'exil se reflète, éternel et royal,
Aux grands miroirs déserts d'un vieil Escurial,
Ainsi qu'une galère oubliée en la rade."  - 
Albert Samain

La France a perdu une bataille mais elle n'a pas perdu la guerre !
Charles de Gaulle


Et ce qui importait en fin de compte, c'était moins d'être vaincu que d'avoir une âme de vaincu car cela seul est sans remède.

Jean Hougron

Il y a si longtemps maintenant que j'attends mon cancer, je ne vais quand même pas partir sans lui. - Pierre Desproges

Les animaux sont moins intolérants que nous : un cochon affamé mangera du musulman. - Pierre Desproges


Dernière édition par Masques de Venise le Sam 11 Avr - 18:54, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://blog.bebook.fr/woland/index.php/
Masques de Venise
Souverainiste, Patriote & Fière de l'Être !
Souverainiste, Patriote & Fière de l'Être !
Masques de Venise

Féminin
Verseau Rat
Nombre de messages : 65657
Age : 59
Localisation : A la pointe de la Bretagne, au bord de l'Atlantique
Loisirs : Tout ce qui concerne les mots et les livres.
Date d'inscription : 06/05/2005

Ed McBain (USA) Vide
MessageSujet: Souffler N'Est Pas Tuer (Lady killer) - 1958.   Ed McBain (USA) Icon_minitimeVen 24 Fév - 14:05

Ed McBain (USA) Souffl10

Lady Killer
Traduction : Jacques Baudou


Tandis que la chaleur refait sa torride apparition à Isola, les inspecteurs du 87ème District sont confrontés à une lettre anonyme, apportée par un petit garçon tout aussi anonyme (en tous cas au début du roman). En lettres découpées dans des journaux du dimanche, l'inquiétante missive affirme :

"Je tuerai La Dame ce soir à 8 heures Qu'est-ce que vous pouvez faire ?"

Blague de mauvais goût ou préméditation de meurtre ?


Quoi qu'il en soit, l'histoire se lit comme une succession de voltes et de virvoltes sur des pistes à peine entrevues et qui peuvent être aussi bien vraies que fausses. Avec une adresse de prestidigitateur, l'auteur nous donne une solution un peu alambiquée mais qui demeure pourtant plausible. Ce n'est peut-être pas son meilleur ouvrage mais, comme tous ceux que je connais de lui jusqu'ici, il fait montre d'une technique et d'un sens du détail qui ne peuvent que séduire le lecteur.  Ed McBain (USA) Chapeau2
_________________
"Mon Âme est une Infante en robe de parade,
Dont l'exil se reflète, éternel et royal,
Aux grands miroirs déserts d'un vieil Escurial,
Ainsi qu'une galère oubliée en la rade."  - 
Albert Samain

La France a perdu une bataille mais elle n'a pas perdu la guerre !
Charles de Gaulle


Et ce qui importait en fin de compte, c'était moins d'être vaincu que d'avoir une âme de vaincu car cela seul est sans remède.

Jean Hougron

Il y a si longtemps maintenant que j'attends mon cancer, je ne vais quand même pas partir sans lui. - Pierre Desproges

Les animaux sont moins intolérants que nous : un cochon affamé mangera du musulman. - Pierre Desproges


Dernière édition par Masques de Venise le Sam 11 Avr - 18:57, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://blog.bebook.fr/woland/index.php/
Vieux_Renard
Piège à Vieux Corbeaux.
Vieux_Renard

Masculin
Lion Chat
Nombre de messages : 1156
Age : 43
Localisation : dans sa tanière, bien au chaud.
Emploi : Imagerie informatique
Loisirs : Lecture, sport, ciné...
Date d'inscription : 18/07/2005

Ed McBain (USA) Vide
MessageSujet: Nid de poulets   Ed McBain (USA) Icon_minitimeDim 9 Avr - 10:59

Ed McBain (USA) 2070422496.01.MZZZZZZZ

Quatrième de couverture : Carella, Meyer Meyer et tous les flics du 87e butinent le bitume, fréquentent les coulisses des théâtres, font des descentes dans les garnis des drogués, poursuivent les obsédés. Décidément la ville d'Isola est un vrai sac-poubelle...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://notabene.forumactif.com
Vieux_Renard
Piège à Vieux Corbeaux.
Vieux_Renard

Masculin
Lion Chat
Nombre de messages : 1156
Age : 43
Localisation : dans sa tanière, bien au chaud.
Emploi : Imagerie informatique
Loisirs : Lecture, sport, ciné...
Date d'inscription : 18/07/2005

Ed McBain (USA) Vide
MessageSujet: Re: Ed McBain (USA)   Ed McBain (USA) Icon_minitimeDim 9 Avr - 11:02

La 4ème de couverture de l'édition poche folio ne dit pas grand chose. Ed McBain (USA) J_aipast
Je le termine lundi ou mardi et posterai ma critique à ce moment là. Ou peut-être que quelqu'un d'autre l'a lu ?...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://notabene.forumactif.com
Masques de Venise
Souverainiste, Patriote & Fière de l'Être !
Souverainiste, Patriote & Fière de l'Être !
Masques de Venise

Féminin
Verseau Rat
Nombre de messages : 65657
Age : 59
Localisation : A la pointe de la Bretagne, au bord de l'Atlantique
Loisirs : Tout ce qui concerne les mots et les livres.
Date d'inscription : 06/05/2005

Ed McBain (USA) Vide
MessageSujet: Re: Ed McBain (USA)   Ed McBain (USA) Icon_minitimeDim 9 Avr - 12:04

Non, pas encore mais ça viendra. De toutes façons, les intrigues s'entrecroisent. Et puis, il faut voir l'année car la violence, aux USA comme d'ailleurs en Europe, ne cesse d'évoluer. A mon avis, les derniers volumes d'Ed Mc Bain sont plus hard et plus noirs que les premiers.
_________________
"Mon Âme est une Infante en robe de parade,
Dont l'exil se reflète, éternel et royal,
Aux grands miroirs déserts d'un vieil Escurial,
Ainsi qu'une galère oubliée en la rade."  - 
Albert Samain

La France a perdu une bataille mais elle n'a pas perdu la guerre !
Charles de Gaulle


Et ce qui importait en fin de compte, c'était moins d'être vaincu que d'avoir une âme de vaincu car cela seul est sans remède.

Jean Hougron

Il y a si longtemps maintenant que j'attends mon cancer, je ne vais quand même pas partir sans lui. - Pierre Desproges

Les animaux sont moins intolérants que nous : un cochon affamé mangera du musulman. - Pierre Desproges
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://blog.bebook.fr/woland/index.php/
Vieux_Renard
Piège à Vieux Corbeaux.
Vieux_Renard

Masculin
Lion Chat
Nombre de messages : 1156
Age : 43
Localisation : dans sa tanière, bien au chaud.
Emploi : Imagerie informatique
Loisirs : Lecture, sport, ciné...
Date d'inscription : 18/07/2005

Ed McBain (USA) Vide
MessageSujet: Re: Ed McBain (USA)   Ed McBain (USA) Icon_minitimeMar 11 Avr - 15:02

Paco Lopez, une petite frappe de dealer, est assassiné. 3 jours plus tard, Sally Anderson, danseuse d'une comédie musicale à succès, est retrouvée morte à la porte de son domicile. Aucun lien ne permet de rapprocher le premier meurtre du second excepté le fait que c'est la même arme qui est utilisée à chaque fois. L'inspecteur Carella et ses collègues du commissariat du 87° mènent l'enquête.
L'intrigue est bien construite, sans plus. Même si finalement les suspects sont peu nombreux, le secret n'est dévoilé que dans les dernières pages du roman.

Je ne connais pas très bien l'univers d'Ed McBain (mort l'année dernière). J'avais lu un ou deux romans, il y a longtemps, mais ils ne m'avaient pas laissé un souvenir impérissable. Le style est plutôt familier et rappelle un peu celui d'Harlan Coben (dire que le style de Coben ressemble à celui de Ed McBain serait plus juste). En revanche, si l'auteur conserve une trame principale dans son histoire, son récit part parfois un peu dans tous les sens. Sans être déroutant pour autant, ça peut surprendre aux premiers abords. McBain nous raconte en effet les aventures des autres flics travaillant dans le même commissariat comme autant de petites histoires annexes. Puisqu'il s'agit de personnages récurants, je suppose alors qu'il faut lire plusieurs romans pour saisir toute la teneur et la richesse de son univers. En tout cas - et s'ils sont tous de ce tonneau là -, Ed McBain démontre que l'on écrire des romans de qualité tout en étant prolifique. Plus de 120 romans en "seulement" 50 ans ! Ed McBain (USA) Musiques
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://notabene.forumactif.com
Masques de Venise
Souverainiste, Patriote & Fière de l'Être !
Souverainiste, Patriote & Fière de l'Être !
Masques de Venise

Féminin
Verseau Rat
Nombre de messages : 65657
Age : 59
Localisation : A la pointe de la Bretagne, au bord de l'Atlantique
Loisirs : Tout ce qui concerne les mots et les livres.
Date d'inscription : 06/05/2005

Ed McBain (USA) Vide
MessageSujet: Ed McBain.   Ed McBain (USA) Icon_minitimeLun 12 Fév - 17:28

Bien avant que "Hill Street Blues" n'en eût fait une mode à la télévision, Ed McBain imposa la vie au jour le jour d'un commissariat new-yorkais. Une vie qui colle au plus près non seulement aux enquêtes menées par ses héros mais aussi à la vie privée de ceux-ci.

Mais McBain - qui était né Salvatore Lombino en 1926 - n'écrivit pas que du policier.
Il fit de la SF, des scénarii pour le cinéma ("Les Oiseaux" d'Hitchcock, c'est lui) et la TV (devinez pour lesquels il fut consultant ... Wink) et aussi des romans comme "Graine de Violence" dont Richard Brooks devait tirer un film à la fin des années 50.

Evidemment, McBain usa de trente-six pseudonymes, dont celui d'Evan Hunter qui est, en général, celui qu'on cite immédiatement après son nom faussement écossais.

Il nous a quittés en 2005, des suites d'un cancer du larynx.

Mais il nous a laissé - entre autres - Steve Carella et toute l'équipe du "87th District." Wink

Ed McBain (USA) Edmcba10

Ed McBain dans les années 80.

_________________
"Mon Âme est une Infante en robe de parade,
Dont l'exil se reflète, éternel et royal,
Aux grands miroirs déserts d'un vieil Escurial,
Ainsi qu'une galère oubliée en la rade."  - 
Albert Samain

La France a perdu une bataille mais elle n'a pas perdu la guerre !
Charles de Gaulle


Et ce qui importait en fin de compte, c'était moins d'être vaincu que d'avoir une âme de vaincu car cela seul est sans remède.

Jean Hougron

Il y a si longtemps maintenant que j'attends mon cancer, je ne vais quand même pas partir sans lui. - Pierre Desproges

Les animaux sont moins intolérants que nous : un cochon affamé mangera du musulman. - Pierre Desproges


Dernière édition par Masques de Venise le Ven 6 Juil - 13:22, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://blog.bebook.fr/woland/index.php/
Masques de Venise
Souverainiste, Patriote & Fière de l'Être !
Souverainiste, Patriote & Fière de l'Être !
Masques de Venise

Féminin
Verseau Rat
Nombre de messages : 65657
Age : 59
Localisation : A la pointe de la Bretagne, au bord de l'Atlantique
Loisirs : Tout ce qui concerne les mots et les livres.
Date d'inscription : 06/05/2005

Ed McBain (USA) Vide
MessageSujet: Re: Ed McBain (USA)   Ed McBain (USA) Icon_minitimeLun 12 Fév - 17:32

Le site officiel en anglais :

http://www.edmcbain.com/

Un site français à voir absolument :

http://mathieu.lerouzic.free.fr/EdMcBainSite/index.htm

et un monument francophone dédié au 87ème District :

http://perso.orange.fr/jean-louis.laurin/
_________________
"Mon Âme est une Infante en robe de parade,
Dont l'exil se reflète, éternel et royal,
Aux grands miroirs déserts d'un vieil Escurial,
Ainsi qu'une galère oubliée en la rade."  - 
Albert Samain

La France a perdu une bataille mais elle n'a pas perdu la guerre !
Charles de Gaulle


Et ce qui importait en fin de compte, c'était moins d'être vaincu que d'avoir une âme de vaincu car cela seul est sans remède.

Jean Hougron

Il y a si longtemps maintenant que j'attends mon cancer, je ne vais quand même pas partir sans lui. - Pierre Desproges

Les animaux sont moins intolérants que nous : un cochon affamé mangera du musulman. - Pierre Desproges
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://blog.bebook.fr/woland/index.php/
Contenu sponsorisé




Ed McBain (USA) Vide
MessageSujet: Re: Ed McBain (USA)   Ed McBain (USA) Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas

Ed McBain (USA)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum: Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Nota Bene :: NOIR COMME LE SANG :: Romans noirs & d'Atmosphère - Thrillers -