Nota Bene

Nota Bene

Nota Bene : La Qualité, Non La Quantité - Forum Atypique Pour & Par la Littérature - Le Forum Que Vous N'Oublierez Pas De Sitôt - Histoire & Cinéma Sont Aussi Sur Nos Etagères - Réservé Aux Lecteurs Gourmets & Passionnés - Extrémistes & Trolls S'Abstenir
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

 

Todd Haynes

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Auteur Message
Julie
Grande Prêtresse du Livre
Grande Prêtresse du Livre
avatar

Féminin
Verseau Coq
Nombre de messages : 3712
Age : 36
Localisation : Paris/Bretagne
Emploi : En chasse
Loisirs : Lecture, cinéma, musique et découvertes en général
Date d'inscription : 31/03/2006

MessageSujet: Todd Haynes   Mar 20 Fév - 14:43

Cathy Whitaker (Julianne Moore) est une femme au foyer obéissante et énergique. Dans la banlieue où elle habite avec son mari et ses deux enfants, on l’apprécie malgré ce qu’on prend pour des lubies étranges (elle s’intéresse au combat des Noirs pour l’égalité, il faut dire qu’on est dans les années cinquante). Sa vie semble sans tache et elle rentre bien dans le moule assigné aux femmes à l’époque : être discrète mais efficace et surtout ne pas avoir d’ambition.

Mais un jour, elle découvre que son mari a un secret, et pas n’importe lequel… Le problème, c’est qu’elle ne peut en parler à aucune de ses amies sous peine d’être exclue de la petite communauté lisse et bien-pensante. Elle se tourne alors vers son jardinier, un homme noir qui lui inspire confiance. Elle découvre une personne qui partage son absence de préjugés et elle commence à interroger certains aspects de sa vie…

La grande réussite de ce film est d’être réaliste : le personnage de Julianne Moore est certes ouvert d’esprit mais pas totalement en décalage avec son milieu (sa réaction lorsqu’elle découvre la vie cachée de son mari en atteste), et c’est son évolution qui est intéressante. Dennis Quaid joue un mari torturé qui m’a rappelé Montgomery Clift et Dennis Haysbert un homme à la fois paisible et révolté qui essaie tant bien que mal d’élever sa petite fille en-dehors des conflits raciaux.

Finalement, à travers les questionnements et les frustrations que découvre Cathy en elle-même, le film nous montre bien que dans ces grandes maisons impeccables et ces jardins proprets où se tiennent des mères de famille irréprochables sans désir coupable, on est… bien loin du paradis. Un excellent film !
_________________
En-dehors du chien, le livre est le meilleur ami de l'homme. En-dedans, il fait trop noir pour y lire. (Groucho Marx)

Le travail est la malédiction des classes buveuses. (Oscar Wilde)

http://www.peripheries.net/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Masques de Venise
Souverainiste, Patriote & Fière de l'Être !
Souverainiste, Patriote & Fière de l'Être !
avatar

Féminin
Verseau Rat
Nombre de messages : 60454
Age : 57
Localisation : A la pointe de la Bretagne, au bord de l'Atlantique
Loisirs : Tout ce qui concerne les mots et les livres.
Date d'inscription : 06/05/2005

MessageSujet: I'm Not There - Todd Haynes   Dim 2 Déc - 20:38

Julie et Tom, vous irez le voir ? ...
_________________
"Mon Âme est une Infante en robe de parade,
Dont l'exil se reflète, éternel et royal,
Aux grands miroirs déserts d'un vieil Escurial,
Ainsi qu'une galère oubliée en la rade."

Albert Samain

Celui qui n'a pas fait tout ce qu'il pouvait faire n'a rien fait.
Charles Pathé


La France a perdu une bataille mais elle n'a pas perdu la guerre !
Charles de Gaulle


Et ce qui importait en fin de compte, c'était moins d'être vaincu que d'avoir une âme de vaincu car cela seul est sans remède.
Jean Hougron



https://www.notabeneculturelitteraire.com/
http://blog.bebook.fr/woland/index.php/


Dernière édition par Masques de Venise le Jeu 20 Mar - 19:04, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://blog.bebook.fr/woland/index.php/
Thomas
Ordonnateur des Basses Oeuvres de Nota Bene - il en est fier, en plus ...
Ordonnateur des Basses Oeuvres de Nota Bene - il en est fier, en plus ...
avatar

Masculin
Taureau Dragon
Nombre de messages : 9040
Age : 41
Localisation : Paris
Emploi : Passionnant mais indescriptible...
Loisirs : Littérature, Cinéma, Photo, Cuisine
Date d'inscription : 04/04/2006

MessageSujet: Re: Todd Haynes   Lun 3 Déc - 8:28

Et comment !




_________________
"Le secret douloureux des dieux et des rois, c'est que les hommes sont libres." Jean-Paul Sartre, Les mouches
"La sensualité est la condition mystérieuse, mais nécessaire et créatrice, du développement intellectuel." Pierre Louÿs, Aphrodite
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.google.fr
Masques de Venise
Souverainiste, Patriote & Fière de l'Être !
Souverainiste, Patriote & Fière de l'Être !
avatar

Féminin
Verseau Rat
Nombre de messages : 60454
Age : 57
Localisation : A la pointe de la Bretagne, au bord de l'Atlantique
Loisirs : Tout ce qui concerne les mots et les livres.
Date d'inscription : 06/05/2005

MessageSujet: Re: Todd Haynes   Lun 3 Déc - 15:58

Je m'aperçois que j'avais omis de préciser qu'il s'agit d'un film sur Bob Dylan. Trois acteurs et une actrice (Kate Blanchett, je crois) interprètent tour à tour le rôle du chanteur et ce que j'ai vu de la bande-annonce m'a paru intéressant.
_________________
"Mon Âme est une Infante en robe de parade,
Dont l'exil se reflète, éternel et royal,
Aux grands miroirs déserts d'un vieil Escurial,
Ainsi qu'une galère oubliée en la rade."

Albert Samain

Celui qui n'a pas fait tout ce qu'il pouvait faire n'a rien fait.
Charles Pathé


La France a perdu une bataille mais elle n'a pas perdu la guerre !
Charles de Gaulle


Et ce qui importait en fin de compte, c'était moins d'être vaincu que d'avoir une âme de vaincu car cela seul est sans remède.
Jean Hougron



https://www.notabeneculturelitteraire.com/
http://blog.bebook.fr/woland/index.php/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://blog.bebook.fr/woland/index.php/
Thomas
Ordonnateur des Basses Oeuvres de Nota Bene - il en est fier, en plus ...
Ordonnateur des Basses Oeuvres de Nota Bene - il en est fier, en plus ...
avatar

Masculin
Taureau Dragon
Nombre de messages : 9040
Age : 41
Localisation : Paris
Emploi : Passionnant mais indescriptible...
Loisirs : Littérature, Cinéma, Photo, Cuisine
Date d'inscription : 04/04/2006

MessageSujet: Re: Todd Haynes   Lun 3 Déc - 16:09

La meilleure (au vu des bandes-annonces, puisque le film ne sort que mercredi) semble être Cate Blanchett, justement : elle est incroyablement dans le ton, les gestes, la démarche. C'est incroyable ! l'artiste !
_________________
"Le secret douloureux des dieux et des rois, c'est que les hommes sont libres." Jean-Paul Sartre, Les mouches
"La sensualité est la condition mystérieuse, mais nécessaire et créatrice, du développement intellectuel." Pierre Louÿs, Aphrodite
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.google.fr
Julie
Grande Prêtresse du Livre
Grande Prêtresse du Livre
avatar

Féminin
Verseau Coq
Nombre de messages : 3712
Age : 36
Localisation : Paris/Bretagne
Emploi : En chasse
Loisirs : Lecture, cinéma, musique et découvertes en général
Date d'inscription : 31/03/2006

MessageSujet: Re: Todd Haynes   Mer 2 Jan - 17:36

Ca y est, on est allés le voir. C'est un véritable OVNI et c'est absolument formidable.

On suit les histoires de plusieurs personnages. Elles s'intercalent sans logique apparente, mais on se laisse porter par l'atmosphère envoûtante de chacune.

- Il y a d'abord un petit garçon noir (Marcus Franklin) qui vagabonde avec sa guitare et voyage dans les trains de marchandise. Il s'appelle (ou dit s'appeler)... Woody Guthrie.

- Il y a ensuite, en noir et blanc, un jeune homme qui répond aux questions d'un juge. Il s'appelle Arthur Rimbaud (Ben Winshaw).

- Vient un acteur (Heath Ledger), et on assiste au début et au déroulement de sa carrière et de ses amours avec une peintre française, interprétée par Charlotte Gainsbourg.

- Noir et blanc à nouveau pour un musicien de rock du milieu des années soixante (Cate Blanchett) qui se heurte à l'incompréhension de son public qui souhaiterait qu'il se cantonne au folk de ses débuts. On le suit en concert, en tournée, en interview, à l'hôtel, on le voit réagir aux questions parfois à côté de la plaque des journalistes et aux comportements haineux de ses fans déçus. Et on le voit écrire un roman inspiré du seul et unique roman écrit par Dylan, Tarantula.

- On passe à la vie d’un ancien chanteur folk devenu musicien dans un groupe de gospel, ou du moins de musique d’inspiration religieuse (Christian Bale).

- Et enfin, on suit un personnage qui a la soixantaine (Richard Gere), qui vit à l’écart d’une espèce de village ancien avec son chien. L’époque est assez floue, il y a des relents de XIXè siècle mais aussi de périodes plus proches. Il y a des forains, un maire à moustache blanche armé d’un pistolet, des robes à crinolines et des charettes.



Tout cela est entremêlé de passages qui ressemblent à des interviews : Julianne Moore campe un personnage inspiré par Joan Baez, on voit une choriste noire du groupe religieux, d’autres musiciens, un producteur. Ils livrent leurs souvenirs sur un mystérieux chanteur à différentes époques de sa vie.



Kaléidoscope fascinant pour certains, bazar esthétisant pour d’autres, le film de Todd Haynes n’a rien à voir avec un film biographique. D’ailleurs il annonce la couleur dès le générique de début, lorsque s’affiche à l’écran « Un film inspiré des multiples vies de Bob Dylan » ou quelque chose de ce genre. On peut s’amuser à reconnaître ici ou là les personnages illustres qui ont croisé la route de Dylan, mais on peut aussi s’en fiche totalement et se laisser porter par un film dont l’ambition n’est pas de nous transporter dans la vie de Dylan mais dans un univers qui porte sa marque : Guthrie et Rimbaud ne sont pas là par hasard. Les images sont magnifiques, les personnages captivants même si on ne comprend pas tout à l’agencement du film, à la raison d’être de tel ou tel épisode, la musique omniprésente sans être envahissante. La bande-son contient des chansons de Dylan par lui-même et par des artistes d’aujourd’hui, et elle est reprise sur un double album magnifique. (« I’m Not There » est un titre inédit que Dylan n’avait jamais sorti, et est interprété en générique de fin par le groupe Sonic Youth. Le CD contient cette version très inspirée et une autre, récente, de Dylan.) Il y a tout de même une progression dans chacune des histoires, ce qui évite l’impression de surplace et maintient l’intérêt du début jusqu’à la fin du film. Aucun des personnages ne s’appelle Bob Dylan, même si certains passages (notamment ceux où figure une Cate Blanchett incroyable de mimétisme avec le chanteur jusque dans la nervosité de ses gestes et son sens de l’humour absurde) sont repris tels quels dans des interviews ou des souvenirs de tel ou tel témoin d’époque. Mais ils sont des éléments parmi d’autres, et il n’y a vraiment pas besoin de connaître quoi que ce soit à Bob Dylan pour se laisser embarquer dans ce voyage en images et en sons qui ressemble à une rêverie. J'ai bien envie de le revoir...


_________________
En-dehors du chien, le livre est le meilleur ami de l'homme. En-dedans, il fait trop noir pour y lire. (Groucho Marx)

Le travail est la malédiction des classes buveuses. (Oscar Wilde)

http://www.peripheries.net/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Thomas
Ordonnateur des Basses Oeuvres de Nota Bene - il en est fier, en plus ...
Ordonnateur des Basses Oeuvres de Nota Bene - il en est fier, en plus ...
avatar

Masculin
Taureau Dragon
Nombre de messages : 9040
Age : 41
Localisation : Paris
Emploi : Passionnant mais indescriptible...
Loisirs : Littérature, Cinéma, Photo, Cuisine
Date d'inscription : 04/04/2006

MessageSujet: Re: Todd Haynes   Mer 2 Jan - 17:46

Julie a écrit:
[J'ai bien envie de le revoir...

Moi aussi ! Wink
_________________
"Le secret douloureux des dieux et des rois, c'est que les hommes sont libres." Jean-Paul Sartre, Les mouches
"La sensualité est la condition mystérieuse, mais nécessaire et créatrice, du développement intellectuel." Pierre Louÿs, Aphrodite
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.google.fr
gemini
¡ No pasarán !
¡ No pasarán !
avatar

Masculin
Balance Serpent
Nombre de messages : 2388
Age : 52
Localisation : mouais
Emploi : cosmonaute
Loisirs : lecture
Date d'inscription : 11/07/2007

MessageSujet: Re: Todd Haynes   Sam 5 Jan - 0:23

Bon alors je l'ai vu et c'est un film magnifiquement construit, riche, Cate Blanchett est impressionante, certaines scènes sont splendides ou drôles, mais... pour moi l'ensemble ne m'a pas transportée. J'ai dû rater un truc hein. J'ai vu plein de petites musiques éparses mais il manquait une musique d'ensemble.
Le reproche que je fais à ce film est de fonctionner par rapport au lien que le spectateur entretient avec Dylan, et de ne pas fonctionner sans lui.

A revoir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.liberation.fr/
Julie
Grande Prêtresse du Livre
Grande Prêtresse du Livre
avatar

Féminin
Verseau Coq
Nombre de messages : 3712
Age : 36
Localisation : Paris/Bretagne
Emploi : En chasse
Loisirs : Lecture, cinéma, musique et découvertes en général
Date d'inscription : 31/03/2006

MessageSujet: Re: Todd Haynes   Sam 5 Jan - 18:44

gemini a écrit:
Le reproche que je fais à ce film est de fonctionner par rapport au lien que le spectateur entretient avec Dylan, et de ne pas fonctionner sans lui.

Tu as eu l'impression que certains passages t'échappaient ? Que tu ne comprenais pas ce qu'ils signifiaient ou simplement que tu ne saisissais pas une allusion à la vie de Dylan ?
_________________
En-dehors du chien, le livre est le meilleur ami de l'homme. En-dedans, il fait trop noir pour y lire. (Groucho Marx)

Le travail est la malédiction des classes buveuses. (Oscar Wilde)

http://www.peripheries.net/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
gemini
¡ No pasarán !
¡ No pasarán !
avatar

Masculin
Balance Serpent
Nombre de messages : 2388
Age : 52
Localisation : mouais
Emploi : cosmonaute
Loisirs : lecture
Date d'inscription : 11/07/2007

MessageSujet: Re: Todd Haynes   Sam 5 Jan - 19:12

Certains passages m'ont échappé, c'est clair (comme celui avec l'araignée que j'ai compris en lisant ton message, Julie). Mais ils ne m'ont pas pour autant gênée pour la compréhension de l'ensemble du film.
J'ai trouvé l'ensemble décousu, et je me demande si ce n'est pas en partie parce que je n'ai aucun affectif vis à vis de Dylan (si ce n'est que j'aime beaucoup ses chansons), et peut être en partie aussi parce que la structure m'a déroutée. Pourtant, je ne pense pas exiger d'un film qu'il ait une linéarité narrative.
Je me demande si quelqu'un qui n'est pas déjà acquis à la "cause" Dylan sera touché par le film.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.liberation.fr/
Thomas
Ordonnateur des Basses Oeuvres de Nota Bene - il en est fier, en plus ...
Ordonnateur des Basses Oeuvres de Nota Bene - il en est fier, en plus ...
avatar

Masculin
Taureau Dragon
Nombre de messages : 9040
Age : 41
Localisation : Paris
Emploi : Passionnant mais indescriptible...
Loisirs : Littérature, Cinéma, Photo, Cuisine
Date d'inscription : 04/04/2006

MessageSujet: Re: Todd Haynes   Sam 5 Jan - 19:37

Bon, c'est sûr que j'ai relié le film à ce que je savais de Dylan, mais j'en sais très peu, et j'aurais donc pu être décontenancé par certaines scènes : il y a plein de choses que je n'ai pas comprises, mais que j'ai appréciées quand même ; au total, je ne trouve pas justement qu'il y ait forcément besoin d'être un ponte dylanien pour l'aimer. Mais de toute façon, sachant qu'il se base tout de même sur lui, je doute que beaucoup de monde en dehors des personnes qui s'y intéressent iront voir le film - et quoi qu'il en dise, je pense que Haynes le savait très bien quand il a commencé à travailler dessus !
_________________
"Le secret douloureux des dieux et des rois, c'est que les hommes sont libres." Jean-Paul Sartre, Les mouches
"La sensualité est la condition mystérieuse, mais nécessaire et créatrice, du développement intellectuel." Pierre Louÿs, Aphrodite
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.google.fr
Julie
Grande Prêtresse du Livre
Grande Prêtresse du Livre
avatar

Féminin
Verseau Coq
Nombre de messages : 3712
Age : 36
Localisation : Paris/Bretagne
Emploi : En chasse
Loisirs : Lecture, cinéma, musique et découvertes en général
Date d'inscription : 31/03/2006

MessageSujet: Re: Todd Haynes   Lun 7 Jan - 11:05

gemini a écrit:
Certains passages m'ont échappé, c'est clair (comme celui avec l'araignée).

Cette araignée, on peut aussi l'interpréter comme on veut. Hallucination due à la drogue, morbidité des milieux musicaux à cette époque-là, signe que le personnage de Blanchett commence à aller vraiment mal...
_________________
En-dehors du chien, le livre est le meilleur ami de l'homme. En-dedans, il fait trop noir pour y lire. (Groucho Marx)

Le travail est la malédiction des classes buveuses. (Oscar Wilde)

http://www.peripheries.net/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Todd Haynes   

Revenir en haut Aller en bas

Todd Haynes

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum: Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Nota Bene :: GRAND DEPOUSSIERAGE 2015/2017 :: Divers -