Nota Bene

Nota Bene

Nota Bene : La Qualité, Non La Quantité - Forum Atypique Pour & Par la Littérature - Le Forum Que Vous N'Oublierez Pas De Sitôt - Histoire & Cinéma Sont Aussi Sur Nos Etagères - Réservé Aux Lecteurs Gourmets & Passionnés - Extrémistes & Trolls S'Abstenir
 
AccueilPortailCalendrierÉvènementsGalerieFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

 

Daphné du Maurier.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Auteur Message
Masques de Venise
Souverainiste, Patriote & Fière de l'Être !
Souverainiste, Patriote & Fière de l'Être !
Masques de Venise

Féminin
Verseau Rat
Nombre de messages : 65658
Age : 59
Localisation : A la pointe de la Bretagne, au bord de l'Atlantique
Loisirs : Tout ce qui concerne les mots et les livres.
Date d'inscription : 06/05/2005

Daphné du Maurier. Vide
MessageSujet: Daphné du Maurier.   Daphné du Maurier. Icon_minitimeDim 25 Mar - 19:02

Elle naquit à Londres, le 13 mai 1907 et était la fille de l'acteur et metteur en scène de théâtre sir Gerald du Maurier. Son grand-père n'était autre que le célèbre satiriste et caricaturiste de Punch, George du Maurier, par ailleurs grand ami de Henry James et auteur de "Trilby." Son arrière-arrière-grand-mère maternelle (dont elle a conté le destin dans "Mary Ann" - Mary-Ann Clark avait été la maîtresse de Frédéric-Auguste, duc d'York et d'Albany, fils de George III et frère de George IV d'Angleterre. Enfin, elle était la cousine des frères Llewelyn-Davies qui ont servi de modèles pour le personnage de Peter Pan, créé par James M. Barrie.

Avec de tels antécédents, la jeune Daphné ne pouvait que se destiner à une carrière littéraire.
Son premier roman, "La Chaîne d'Amour", paraît en 1931. Mais le succès n'arrive réellement qu'en 1936, avec "L'Auberge de la Jamaïque" qui sera bientôt porté à l'écran - en 1939 - par Alfred Hitchcock avec Maureen O'Hara et Charles Laughton dans les rôles principaux. Et puis, deux ans plus tard, paraît le roman que l'on tient pour son oeuvre maîtresse : "Rebecca" dont David O'Selznick une fois encore rachètera les droits et qui permettra à Hitchcock - encore lui - de façonner l'une de ses plus belles réussites. Son auteur l'adaptera d'ailleurs pour la scène.

Outre des pièces de théâtre et des nouvelles - dont certaines ont paru en français au Livre de Poche sous le titre "Les Oiseaux", la nouvelle qui inspira à Hitchcock son film éponyme mais cette fois-ci en couleur - Du Maurier a également écrit d'autres romans comme "Ma cousine Rachel", qui sortit en 1951 ou "Le Bouc-Emissaire", l'une de ses dernières oeuvres, en 1982. Elle est aussi l'auteur d'une biographie sur son père, sir Gerald, d'une autre, assez renommée, sur Branwell Brontë : "Le Monde Infernal de Branwell Brontë" et a consacré au moins un volume aux origines françaises de sa famille : "Les Du Maurier" - sans oublier "Les Souffleurs de Verre."

Daphné du Maurier. Dumaurierdhn7

_________________
"Mon Âme est une Infante en robe de parade,
Dont l'exil se reflète, éternel et royal,
Aux grands miroirs déserts d'un vieil Escurial,
Ainsi qu'une galère oubliée en la rade."  - 
Albert Samain

La France a perdu une bataille mais elle n'a pas perdu la guerre !
Charles de Gaulle


Et ce qui importait en fin de compte, c'était moins d'être vaincu que d'avoir une âme de vaincu car cela seul est sans remède.

Jean Hougron

Il y a si longtemps maintenant que j'attends mon cancer, je ne vais quand même pas partir sans lui. - Pierre Desproges

Les animaux sont moins intolérants que nous : un cochon affamé mangera du musulman. - Pierre Desproges


Dernière édition par Masques de Venise le Mar 12 Mai - 21:34, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://blog.bebook.fr/woland/index.php/
Masques de Venise
Souverainiste, Patriote & Fière de l'Être !
Souverainiste, Patriote & Fière de l'Être !
Masques de Venise

Féminin
Verseau Rat
Nombre de messages : 65658
Age : 59
Localisation : A la pointe de la Bretagne, au bord de l'Atlantique
Loisirs : Tout ce qui concerne les mots et les livres.
Date d'inscription : 06/05/2005

Daphné du Maurier. Vide
MessageSujet: Re: Daphné du Maurier.   Daphné du Maurier. Icon_minitimeDim 25 Mar - 19:27

L'un des thèmes cruciaux de "Rebecca", dont nous parlerons plus bas, est la relation pour le moins ambiguë que celle-ci a nouée très jeune avec Danny Danvers, sa "gouvernante." C'est un aspect qu'a admirablement saisi Alfred Hitchcock - la fameuse scène où Mrs Danvers-Judith Anderson, en plein délire, exhibe les toilettes et la lingerie de Rebecca devant la seconde Mrs de Winter-Joane Fontaine, demeure un sommet de l'oeuvre hitchockienne et l'un des coups les plus traîtres jamais portés au Code Hayes - à qui son passé britannique pouvait avoir soufflé quelques rumeurs assez désagréables sur les préférences sexuelles de Daphné du Maurier.

En 1932, elle avait cependant fait un beau mariage en épousant le Lieutenant-Général sir Frederick Browning.
Le couple eut trois enfants : deux filles et un garçon envers lesquels la mère ne semble pas avoir manifesté une particulière affection. Mais n'était-ce pas là l'héritage de sa jeunesse edwardienne ?

Ce qui ne semble en revanche passible d'aucun démenti, ce sont les liaisons, platoniques ou pas, qu'elle a entretenues avec l'actrice Gertrude Lawrence et Ellen Doubleday, femme de l'éditeur américain, et qui ressortirent au grand jour après la mort de la romancière. Dans ses mémoires, celle-ci explique d'ailleurs que son père avait souhaité qu'elle fût un garçon et que, en dépit de l'amour qu'il lui avait porté, elle n'avait cessé de "se penser" par la suite comme un garçon. Il faut aussi tenir compte de son enfance, brillante s'il en est, qui vit défiler chez ses parents le gratin du monde artistique et théâtral de l'époque où l'homosexualité et le lesbianisme étaient choses courantes - pour ne pas dire courues. Et pourtant, ironique paradoxe, Gerald du Maurier se voulait homophobe.

Enfin, dans une correspondance qui fut confiée après sa mort, survenue en 1989, à sa biographe officielle, Du Maurier explique à quelques personnes de confiance que sa personnalité était double : d'un côté la mère et l'épouse aimantes et attentionnées (son côté social) ; de l'autre, l'"amant" qu'elle définit elle-même comme une énergie purement masculine qui se dissimulait soigneusement, sauf dans ses écrits. Certains de ses romans - "Le Bouc-Emissaire" ou "La Maison sur la Plage" - sont d'ailleurs écrits par un homme et à la première personne.
_________________
"Mon Âme est une Infante en robe de parade,
Dont l'exil se reflète, éternel et royal,
Aux grands miroirs déserts d'un vieil Escurial,
Ainsi qu'une galère oubliée en la rade."  - 
Albert Samain

La France a perdu une bataille mais elle n'a pas perdu la guerre !
Charles de Gaulle


Et ce qui importait en fin de compte, c'était moins d'être vaincu que d'avoir une âme de vaincu car cela seul est sans remède.

Jean Hougron

Il y a si longtemps maintenant que j'attends mon cancer, je ne vais quand même pas partir sans lui. - Pierre Desproges

Les animaux sont moins intolérants que nous : un cochon affamé mangera du musulman. - Pierre Desproges
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://blog.bebook.fr/woland/index.php/
Masques de Venise
Souverainiste, Patriote & Fière de l'Être !
Souverainiste, Patriote & Fière de l'Être !
Masques de Venise

Féminin
Verseau Rat
Nombre de messages : 65658
Age : 59
Localisation : A la pointe de la Bretagne, au bord de l'Atlantique
Loisirs : Tout ce qui concerne les mots et les livres.
Date d'inscription : 06/05/2005

Daphné du Maurier. Vide
MessageSujet: Re: Daphné du Maurier.   Daphné du Maurier. Icon_minitimeDim 25 Mar - 20:14

Les critiques littéraires ne sont pas toujours tendres avec l'oeuvre de Daphné du Maurier, considérée comme de la littérature "féminine" ou encore un peu "à l'eau de rose." Ce n'est pas là raisonner en véritables littéraires et l'on se demande parfois si ces messieurs - et dames - ont pris la peine, tout simplement, de lire vraiment l'un de ses textes.

Du Maurier est tout d'abord l'héritière moderne du conte gothique dans toute sa gloire
qu'elle a su épurer des outrances d'un Walpole ou d'une Radcliffe ainsi que des prêchi-prêcha que l'on rencontre un peu trop dans ce roman gothique par excellence qu'est "Jane Eyre."

En tant que romancière historique et d'un point de vue purement technique, elle se défend tout aussi bien avec des ouvrages comme "Le Général du Roi" ou "La Fortune de Sir Julius."

Enfin, nombre de ses nouvelles sont aussi insolites que celles d'un Bradbury quand elles ne sont pas franchement fantastiques (je pense au "Pommier" par exemple ou à "Don't look now").

Un auteur donc, vous le voyez, pas si facile à cataloguer qu'on le prétend.

Daphné du Maurier. Daphne10 

Daphné du Maurier. Chapeau2
_________________
"Mon Âme est une Infante en robe de parade,
Dont l'exil se reflète, éternel et royal,
Aux grands miroirs déserts d'un vieil Escurial,
Ainsi qu'une galère oubliée en la rade."  - 
Albert Samain

La France a perdu une bataille mais elle n'a pas perdu la guerre !
Charles de Gaulle


Et ce qui importait en fin de compte, c'était moins d'être vaincu que d'avoir une âme de vaincu car cela seul est sans remède.

Jean Hougron

Il y a si longtemps maintenant que j'attends mon cancer, je ne vais quand même pas partir sans lui. - Pierre Desproges

Les animaux sont moins intolérants que nous : un cochon affamé mangera du musulman. - Pierre Desproges


Dernière édition par Masques de Venise le Ven 13 Mai - 18:36, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://blog.bebook.fr/woland/index.php/
Masques de Venise
Souverainiste, Patriote & Fière de l'Être !
Souverainiste, Patriote & Fière de l'Être !
Masques de Venise

Féminin
Verseau Rat
Nombre de messages : 65658
Age : 59
Localisation : A la pointe de la Bretagne, au bord de l'Atlantique
Loisirs : Tout ce qui concerne les mots et les livres.
Date d'inscription : 06/05/2005

Daphné du Maurier. Vide
MessageSujet: Re: Daphné du Maurier.   Daphné du Maurier. Icon_minitimeDim 25 Mar - 20:48

Daphné du Maurier. Rebeccaks4

Rebecca
Traduction : Denise Van Moppès.


Cela faisait très précisément trente-six ans que je n'avais pas relu "Rebecca." A la lumière de mes quarante ans bien dépassés, allais-je lui trouver toujours autant de charme ?

La réponse est oui. L'aspect romantique du livre, cette histoire de Cendrillon gothique, m'importe désormais beaucoup moins mais comment ne pas s'incliner devant le sens de la progression dramatique qui caractérise l'auteur et devant cette construction quasi impeccable ? La charpente de ce roman, c'est du béton armé. Et tout l'art de Daphné du Maurier - maîtrise qui a peut-être joué un mauvais tour à sa réputation, l'étiquetant à tort comme "romancière féminine" - est de le dissimuler jusqu'au bout à son lecteur.

Pour ce faire, elle donne d'abord libre cours à ce qu'il y a en elle de plus gothique, de plus attaché à ce riche passé littéraire anglais où se confondent les noms de Byron, de Mary Shelley, de Mathew Lewis, de Maturin et de tant d'autres. Tout, dans "Rebecca" est sombre, tragique, orageux. Sous les beautés des jardins anglais, dans les fureurs de la mer des Cornouailles, entre le cliquetis distingué des tasses de thé et la grande théière d'argent, le Mal est là. Non un Mal grossier et manichéen mais un Mal subtil et terriblement ambivalent.

Maxime de Winter, le héros dont tombe follement amoureuse une narratrice dont on ignorera toujours le nom et le prénom, semble porter en lui une malédiction indicible. Sa jeune femme est traquée par un fantôme qui ne se matérialise jamais autrement que par telle ou telle remarque - en général jamais achevée - qui échappe à l'une ou à l'autre personne ayant jadis connu "la première Mme de Winter." A Manderley, somptueux domaine familial des de Winter, erre aussi une espèce de squelette ambulant, cette Mrs Danvers "aux yeux creux qui lui donnaient une tête de mort", ancienne gouvernante de la morte et qui, depuis le décès de celle-ci, continue à régenter les domestiques et les affaires internes de la maison. Et quand survient enfin le personnage du joyeux viveur que symbolise Jack Favell, le cousin de Rebecca, on s'aperçoit qu'il est, dans le fond, aussi sinistre que tout le reste.

"Rebecca" peut aussi se définir comme l'histoire d'une femme à qui sa jeunesse et son inexpérience, sans oublier l'incapacité dans laquelle se trouvent les êtres plus âgés qu'elle à faire face à leurs démons personnels, si terribles qu'ils soient, font s'imaginer le contraire de ce que fut (et ce qu'est) la réalité. Si le gothique était poussé jusqu'au bout, la malheureuse en viendrait à se suicider - Mrs Danvers l'incite d'ailleurs à se jeter par la fenêtre de la chambre de Rebecca - ou alors, elle sombrerait dans la folie.

Peut-on dire pour autant que "Rebecca" nous donne une fin "morale" ?


Certes, on l'apprend à la fin (et on sourit souvent devant les circonlocutions un peu pompeuses dont se sert Du Maurier pour évoquer le lesbianisme de Rebecca tout en lui laissant le masque d'une sexualité un peu trop débridée, une espèce de nymphomanie aiguë), la "première Mrs de Winter" était une garce de la plus belle eau. Quand les langues se délient, tout le monde en convient plus ou moins.
Spoiler:
 

Ainsi peut-on penser que le terrible incendie qui ravage sur la fin Manderley n'est pas là uniquement pour consommer la haine que Mrs Danvers,
Spoiler:
 
doit à tout prix extérioriser.
Dans la lignée de l'incendie qui ravage le Thornton Hall de Mr Rochester dans "Jane Eyre" et tirant évidemment sa puissance de l'imagerie traditionnelle des flammes infernales, l'incendie de Manderley est l'ultime salut que le Mal adresse aux héros de "Rebecca" - et bien entendu à son lecteur fasciné.

Et la romancière a beau en rejeter une dernière fois le blâme sur Rebecca - "Rebecca a gagné", dit en substance de Winter en pressentant la fin qui guette son manoir bien-aimé - le lecteur referme ce roman superbe et surprenant sans partager un seul instant cette conviction benoite et bien-pensante.
Daphné du Maurier. Chapeau2
_________________
"Mon Âme est une Infante en robe de parade,
Dont l'exil se reflète, éternel et royal,
Aux grands miroirs déserts d'un vieil Escurial,
Ainsi qu'une galère oubliée en la rade."  - 
Albert Samain

La France a perdu une bataille mais elle n'a pas perdu la guerre !
Charles de Gaulle


Et ce qui importait en fin de compte, c'était moins d'être vaincu que d'avoir une âme de vaincu car cela seul est sans remède.

Jean Hougron

Il y a si longtemps maintenant que j'attends mon cancer, je ne vais quand même pas partir sans lui. - Pierre Desproges

Les animaux sont moins intolérants que nous : un cochon affamé mangera du musulman. - Pierre Desproges


Dernière édition par le Lun 26 Mar - 19:45, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://blog.bebook.fr/woland/index.php/
Masques de Venise
Souverainiste, Patriote & Fière de l'Être !
Souverainiste, Patriote & Fière de l'Être !
Masques de Venise

Féminin
Verseau Rat
Nombre de messages : 65658
Age : 59
Localisation : A la pointe de la Bretagne, au bord de l'Atlantique
Loisirs : Tout ce qui concerne les mots et les livres.
Date d'inscription : 06/05/2005

Daphné du Maurier. Vide
MessageSujet: Re: Daphné du Maurier.   Daphné du Maurier. Icon_minitimeDim 25 Mar - 21:07

Voici un ou deux passages qui révèlent l'ambiguïté foncière du personnage de Mrs Danvers - et, partant, de sa relation avec Rebecca :

Citation :
"[...] ... [Mrs Danvers] me prit par le bras. Je ne pouvais pas lui résister. Le contact de sa main me faisait frémir. Et sa voix était basse et intime, une voix que je détestais, qui me faisait peur.

- "C'était son lit. Un beau lit, n'est-ce pas ? J'y laisse la couverture d'or, celle qu'elle préférait. Voilà sa chemise de nuit, dans la pochette. Vous l'avez touchée, n'est-ce pas ?" Elle sortit la chemise de nuit de son enveloppe et la déploya devant moi. "Touchez-la, prenez-la,"dit-elle. "Comme c'est doux et léger, n'est-ce pas ? Je ne l'ai pas lavée depuis qu'elle l'a mise pour la dernière fois. (...) C'est moi qui faisais tout pour elle," continua-t-elle en reprenant mon bras pour me conduire vers la robe de chambre et les mules. "Nous avons essayé plusieurs femmes de chambre mais aucune ne faisait l'affaire. (...) Regardez, voilà sa robe de chambre. Elle était bien plus grande que vous, vous vous rendez compte. Mettez-la contre vous. Elle traîne par terre. Elle avait un corps splendide. Voilà ses mules. Elle avait des petits pieds pour sa taille. Mettez vos mains dans les mules. Vous sentez comme elles sont étroites ? ... [...]

Un peu plus loin, alors que la narratrice et la femme de charge s'apprêtent à quitter la chambre de Rebecca :

Citation :
"[...] ... Ses manières étaient redevenues intimes, insinuantes, déplaisantes. Son sourire était faux.

- "Un jour, quand M. de Winter sera absent, si vous vous ennuyez, cela vous fera peut-être plaisir de venir dans cette chambre. Vous n'aurez qu'à me le dire. ... [...]"

Enfin, ce dernier où Mrs Danvers "se lâche" après le bal costumé :

Citation :
"[...] ... Les hommes n'avaient qu'à regarder [Mme de Winter] pour en être fous. J'en ai vus ici, des hommes qu'elle avait rencontrés à Londres et qu'elle ramenait pour les week-ends. Elle les emmenait se baigner en bateau, elle faisait des pique-niques le soir dans sa petite maison de la crique. Ils lui faisaient la cour, bien sûr. Elle riait, elle me racontait en rentrant tout ce qu'ils avaient dit et tout ce qu'ils avaient fait. Elle n'y attachait pas d'importance, c'était comme un jeu pour elle, comme un jeu. Qui n'aurait pas été jaloux ? Nous étions tous jaloux, tous fous d'elle : M. de Winter, Mr Jack, Mr Crawley, tous ceux qui la connaissaient, tous ceux qui venaient à Manderley. ... [...]"

Alors, convaincus ? ... Daphné du Maurier. Cafeion2

On peut même se demander si, jadis, ce n'est pas Mrs Danvers qui a "initié" Rebecca enfant ...
_________________
"Mon Âme est une Infante en robe de parade,
Dont l'exil se reflète, éternel et royal,
Aux grands miroirs déserts d'un vieil Escurial,
Ainsi qu'une galère oubliée en la rade."  - 
Albert Samain

La France a perdu une bataille mais elle n'a pas perdu la guerre !
Charles de Gaulle


Et ce qui importait en fin de compte, c'était moins d'être vaincu que d'avoir une âme de vaincu car cela seul est sans remède.

Jean Hougron

Il y a si longtemps maintenant que j'attends mon cancer, je ne vais quand même pas partir sans lui. - Pierre Desproges

Les animaux sont moins intolérants que nous : un cochon affamé mangera du musulman. - Pierre Desproges
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://blog.bebook.fr/woland/index.php/
Julie
Grande Prêtresse du Livre
Grande Prêtresse du Livre
Julie

Féminin
Verseau Coq
Nombre de messages : 3712
Age : 38
Localisation : Paris/Bretagne
Emploi : En chasse
Loisirs : Lecture, cinéma, musique et découvertes en général
Date d'inscription : 31/03/2006

Daphné du Maurier. Vide
MessageSujet: Re: Daphné du Maurier.   Daphné du Maurier. Icon_minitimeLun 26 Mar - 19:26

J'ai lu le roman il y a dix ans. J'ai trouvé ça époustouflant, pas du tout "à l'eau de rose". Le film d'Hitchcock, je l'ai vu il y a quelques semaines. Mrs Danvers ( Daphné du Maurier. Chapeau2 Judith Anderson) est terrifiante... De mon côté, le feu, je l'interprète comme une sorte de catharsis. Manderley portait tellement la marque de Rebecca (Les R partout sur les agendas, le linge de maison, etc., sa chambre-mausolée, et puis c'était elle qui avait meublé et décoré la maison) qu'il était Rebecca, en quelque sorte. Brûler Manderley, c'était brûler le seul témoignage tangible du souvenir de cette femme. On peut aussi interpréter cela comme un geste double de la part de Mrs Danvers si on suit la piste du lesbianisme : d'une, elle veut priver Max et sa deuxième femme d'une prise de possession de Manderley une fois que le secret de Rebecca est connu et qu'ils commencent à former un vrai couple et à laisser s'exprimer leur amour. De deux, on peut penser à du dépit amoureux : tu n'étais pas la femme parfaite que je croyais, je détruis ce que j'ai pieusement conservé de toi.
Spoiler:
 

_________________
En-dehors du chien, le livre est le meilleur ami de l'homme. En-dedans, il fait trop noir pour y lire. (Groucho Marx)

Le travail est la malédiction des classes buveuses. (Oscar Wilde)

http://www.peripheries.net/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Masques de Venise
Souverainiste, Patriote & Fière de l'Être !
Souverainiste, Patriote & Fière de l'Être !
Masques de Venise

Féminin
Verseau Rat
Nombre de messages : 65658
Age : 59
Localisation : A la pointe de la Bretagne, au bord de l'Atlantique
Loisirs : Tout ce qui concerne les mots et les livres.
Date d'inscription : 06/05/2005

Daphné du Maurier. Vide
MessageSujet: Re: Daphné du Maurier.   Daphné du Maurier. Icon_minitimeLun 26 Mar - 19:47

Comme quoi, tu le confirmes, Julie, il est injuste de cataloguer ce livre dans les "petits" romans : il est très complexe.

Hier, j'avais oublié les spoilers. :oops: Mieux vaut en effet les utiliser pour ceux qui n'ont pas encore lu "Rebecca" - ni vu le film.
_________________
"Mon Âme est une Infante en robe de parade,
Dont l'exil se reflète, éternel et royal,
Aux grands miroirs déserts d'un vieil Escurial,
Ainsi qu'une galère oubliée en la rade."  - 
Albert Samain

La France a perdu une bataille mais elle n'a pas perdu la guerre !
Charles de Gaulle


Et ce qui importait en fin de compte, c'était moins d'être vaincu que d'avoir une âme de vaincu car cela seul est sans remède.

Jean Hougron

Il y a si longtemps maintenant que j'attends mon cancer, je ne vais quand même pas partir sans lui. - Pierre Desproges

Les animaux sont moins intolérants que nous : un cochon affamé mangera du musulman. - Pierre Desproges
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://blog.bebook.fr/woland/index.php/
Masques de Venise
Souverainiste, Patriote & Fière de l'Être !
Souverainiste, Patriote & Fière de l'Être !
Masques de Venise

Féminin
Verseau Rat
Nombre de messages : 65658
Age : 59
Localisation : A la pointe de la Bretagne, au bord de l'Atlantique
Loisirs : Tout ce qui concerne les mots et les livres.
Date d'inscription : 06/05/2005

Daphné du Maurier. Vide
MessageSujet: Re: Daphné du Maurier.   Daphné du Maurier. Icon_minitimeLun 6 Aoû - 13:10

Daphné du Maurier. Lesoiseauxxk4

Les Oisaux et autres nouvelles
The Birds
Traduction : Denise Van Moppès et Florence Glass


Voir dans la section "Terreur."
_________________
"Mon Âme est une Infante en robe de parade,
Dont l'exil se reflète, éternel et royal,
Aux grands miroirs déserts d'un vieil Escurial,
Ainsi qu'une galère oubliée en la rade."  - 
Albert Samain

La France a perdu une bataille mais elle n'a pas perdu la guerre !
Charles de Gaulle


Et ce qui importait en fin de compte, c'était moins d'être vaincu que d'avoir une âme de vaincu car cela seul est sans remède.

Jean Hougron

Il y a si longtemps maintenant que j'attends mon cancer, je ne vais quand même pas partir sans lui. - Pierre Desproges

Les animaux sont moins intolérants que nous : un cochon affamé mangera du musulman. - Pierre Desproges
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://blog.bebook.fr/woland/index.php/
Carla
Déléguée Syndicalement Littéraire
Déléguée Syndicalement Littéraire
Carla

Féminin
Taureau Chat
Nombre de messages : 5850
Age : 56
Localisation : Aquitaine
Emploi : Informaticien parait-il
Loisirs : lecture, ciné
Date d'inscription : 16/08/2007

Daphné du Maurier. Vide
MessageSujet: Re: Daphné du Maurier.   Daphné du Maurier. Icon_minitimeMer 13 Mai - 20:35

Auteure très prolifique - et très longtemps - elle a donc produit du bon et du moins bon. Comme toi MdV, j'ai été très impressionnée par sa nouvelle Le Pommier, qui m'a fortement marquée.
Dis-moi, avoue : as-tu toi aussi fantasmé sur Capitaine du Roi à l'adolescence ? Wink
_________________
Avoir un Corps m'est effroi - Avoir une Âme m'est effroi
Profonde - précaire Propriété - Possession, non choisie
Emily Dickinson
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://feuillesd-acanthe.kazeo.com/
Masques de Venise
Souverainiste, Patriote & Fière de l'Être !
Souverainiste, Patriote & Fière de l'Être !
Masques de Venise

Féminin
Verseau Rat
Nombre de messages : 65658
Age : 59
Localisation : A la pointe de la Bretagne, au bord de l'Atlantique
Loisirs : Tout ce qui concerne les mots et les livres.
Date d'inscription : 06/05/2005

Daphné du Maurier. Vide
MessageSujet: Re: Daphné du Maurier.   Daphné du Maurier. Icon_minitimeVen 22 Mai - 19:51

Oui, je vois de quel roman tu parles, Carla. Mais en fait, il faudrait que je le relise : il ne m'avait pas marquée. Au contraire de "Rebecca."
_________________
"Mon Âme est une Infante en robe de parade,
Dont l'exil se reflète, éternel et royal,
Aux grands miroirs déserts d'un vieil Escurial,
Ainsi qu'une galère oubliée en la rade."  - 
Albert Samain

La France a perdu une bataille mais elle n'a pas perdu la guerre !
Charles de Gaulle


Et ce qui importait en fin de compte, c'était moins d'être vaincu que d'avoir une âme de vaincu car cela seul est sans remède.

Jean Hougron

Il y a si longtemps maintenant que j'attends mon cancer, je ne vais quand même pas partir sans lui. - Pierre Desproges

Les animaux sont moins intolérants que nous : un cochon affamé mangera du musulman. - Pierre Desproges
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://blog.bebook.fr/woland/index.php/
Carla
Déléguée Syndicalement Littéraire
Déléguée Syndicalement Littéraire
Carla

Féminin
Taureau Chat
Nombre de messages : 5850
Age : 56
Localisation : Aquitaine
Emploi : Informaticien parait-il
Loisirs : lecture, ciné
Date d'inscription : 16/08/2007

Daphné du Maurier. Vide
MessageSujet: Re: Daphné du Maurier.   Daphné du Maurier. Icon_minitimeSam 23 Mai - 19:52

J'ai honte de le dire, ce Capitaine du Roi était très "fleur bleue". Toutefois j'en garde un très bon souvenir, en particulier en ce qui concerne l'aspect historique. Veux-tu que je te l'envoie ?
_________________
Avoir un Corps m'est effroi - Avoir une Âme m'est effroi
Profonde - précaire Propriété - Possession, non choisie
Emily Dickinson
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://feuillesd-acanthe.kazeo.com/
Masques de Venise
Souverainiste, Patriote & Fière de l'Être !
Souverainiste, Patriote & Fière de l'Être !
Masques de Venise

Féminin
Verseau Rat
Nombre de messages : 65658
Age : 59
Localisation : A la pointe de la Bretagne, au bord de l'Atlantique
Loisirs : Tout ce qui concerne les mots et les livres.
Date d'inscription : 06/05/2005

Daphné du Maurier. Vide
MessageSujet: Re: Daphné du Maurier.   Daphné du Maurier. Icon_minitimeDim 30 Oct - 11:07

Daphné du Maurier. Macous12


My Cousin Rachel
Traduction : Denise Van Moppès

Extraits
Personnages


Englué dans une atmosphère singulièrement sombre, si ce n'est glauque avec les pages du début qui s'ouvrent sur un gibet encore garni, "Ma Cousine Rachel" est le roman du Doute et du Non-Dit. Son rythme est à l'image de l'ambiance : lent, voire pesant et même lassant pour ceux qui, ne connaissant pas d'autres oeuvres de l'auteur, commencerait par "Ma Cousine Rachel" pour se plonger dans son univers (ce que je déconseille fortement). Moi-même, à certains moments, comme par le passé, j'ai failli décrocher mais j'ai pris sur moi et résolu d'aller jusqu'au bout du périple.

En apparence, le thème est simple : un riche propriétaire terrien britannique du XIXème, Ambrose Ashley, qui a élevé son neveu Philip plus comme son fils que comme un simple neveu, doit, pour sa santé, aller prendre le soleil sur le continent. Après avoir confié sa propriété à Philip, devenu jeune homme, Ambrose entreprend donc son tour de l'Europe méridionale et tombe sous le charme de l'Italie et de la jeune veuve qu'il y rencontre, la comtesse Rachel Sangaletti. Bien entendu et malgré leur différence d'âge, il finit par l'épouser et remet indéfiniment son retour dans la pluvieuse Angleterre. Et puis, voilà que les lettres envoyées régulièrement à Philip commencent à s'espacer et, plus grave encore, à devenir incohérentes, évoquant désormais la douce Rachel comme une empoisonneuse en puissance qui tente de se débarrasser de son second mari ...

Accouru trop tard en Italie, un Philip remonté et au bord de l'explosion y apprend la mort de son oncle et le départ de "la contessa" que l'étrange et trop séduisant homme d'affaires de Rachel, Rainaldi, dépeint au jeune homme comme une fuite légitime loin du chagrin provoqué par la mort d'Ambrose. Il ne reste donc plus au jeune Anglais qu'à regagner son pays.

Quelques mois plus tard, il reçoit une lettre de sa cousine Rachel, lui demandant s'il veut bien prendre en charge les divers papiers, bagages, etc ... ayant appartenu à son époux et qu'elle ramène dans la patrie de celui-ci. Poussé par les uns, mis en garde par les autres, Philip accepte de recevoir la jeune femme dans la propriété dont il est pour l'instant le seul héritier, son oncle n'ayant pas eu le temps de modifier son testament.

Débute alors un étonnant ballet dont les différents tableaux vont insensiblement amener Philip à revoir son opinion sur Rachel, puis à tomber amoureux d'elle et enfin à la demander en mariage. Pourtant, le doute finira par triompher et la jeune femme n'aura jamais de troisième mari. Mais tout cela ne s'achèvera pas sans avoir transformé Philip lui-même en assassin.

Ce qu'il y a d'incroyable dans ce roman, c'est l'habileté avec laquelle, peu à peu, Daphne du Maurier, fait partager à son lecteur les doutes, les rages, la répugnance et à nouveau les doutes, puis l'horreur de Philip Ashley.
On en sort sans bien savoir si l'on a rêvé ou pas, si oui ou non, Rachel a empoisonné non seulement son deuxième mari mais aussi le comte Sangaletti, si, enfin, elle a tenté d'agir de même envers Philip après que celui-ci lui eût assuré son avenir financier. Certes, il y a ces baies de cytise qui surgissent ici et là, en quelques éclairs maléfiques, tantôt dans la gaieté du soleil de Florence, tantôt dans les tiroirs du bureau, dans l'appartement occupé par Rachel chez son jeune cousin. Mais est-ce suffisant ? La preuve directe, éclatante, manque toujours - et ne cessera de manquer.

A la fin du roman, Philip, pourtant, convaincu que le seul intérêt guide les actes de Rachel, laisse celle-ci partir en promenade dans le parc alors en plein travaux du domaine, espérant bien (mais sans le confier à quiconque) qu'il lui arrivera malheur. Seulement, après le drame, le pauvre garçon n'est à nouveau plus sûr de rien, hormis d'une chose : il a quant à lui, c'est certain, provoqué la mort de celle qu'il aimait.

Un roman glauque, noir, compact et qui laisse son lecteur dans le doute. Eût-il possédé un rythme plus enlevé et dépeint le caractère des personnages avec un brio semblable à celui entrevu dans "Rebecca", que "Ma Cousine Rachel" ne serait pas resté cantonné dans ce que j'appellerai les oeuvres "mineures" de son auteur.
Daphné du Maurier. Chapeau2
_________________
"Mon Âme est une Infante en robe de parade,
Dont l'exil se reflète, éternel et royal,
Aux grands miroirs déserts d'un vieil Escurial,
Ainsi qu'une galère oubliée en la rade."  - 
Albert Samain

La France a perdu une bataille mais elle n'a pas perdu la guerre !
Charles de Gaulle


Et ce qui importait en fin de compte, c'était moins d'être vaincu que d'avoir une âme de vaincu car cela seul est sans remède.

Jean Hougron

Il y a si longtemps maintenant que j'attends mon cancer, je ne vais quand même pas partir sans lui. - Pierre Desproges

Les animaux sont moins intolérants que nous : un cochon affamé mangera du musulman. - Pierre Desproges
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://blog.bebook.fr/woland/index.php/
Contenu sponsorisé




Daphné du Maurier. Vide
MessageSujet: Re: Daphné du Maurier.   Daphné du Maurier. Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas

Daphné du Maurier.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum: Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Nota Bene :: MODESTE PANORAMA DE LA LITTERATURE :: Littérature Anglo-saxonne et anglophone (sauf Pays celtes & USA) -