Nota Bene

Nota Bene

Nota Bene : La Qualité, Non La Quantité - Forum Atypique Pour & Par la Littérature - Le Forum Que Vous N'Oublierez Pas De Sitôt - Histoire & Cinéma Sont Aussi Sur Nos Etagères - Réservé Aux Lecteurs Gourmets & Passionnés - Extrémistes & Trolls S'Abstenir
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  Évènements  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

 

La vie n'est pas un conte de fées

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Auteur Message
yugcib
Littérophage Nota Beniste Yugcibien - Specimen Unique
Littérophage Nota Beniste Yugcibien - Specimen Unique
avatar

Masculin
Capricorne Cochon
Nombre de messages : 7735
Age : 70
Localisation : 186 route d'audon, 40400 TARTAS
Emploi : Sans activité
Loisirs : Vélo, promenade, littérature, écriture
Date d'inscription : 16/10/2005

MessageSujet: La vie n'est pas un conte de fées   Lun 8 Aoû - 15:58

Si l'on pouvait parler de "hiérarchie du respect de la vie", moi qui déclare "respecter la vie" justement...
Je dirais... En fait je dis, je déclare...
Que les êtres vivants (les animaux) dont les représentants femelle ont une durée de gestation courte et donnent naissance à de nombreux petits... Donc, les animaux très prolifiques, ont une vie à mon sens "moins respectable" du fait de leur capacité à se reproduire en grand nombre, le nombre justement "mettant en cause" sinon "invalidant" le concept (aussi angélique qu'absurde) de "respect de la vie"...
Les "chiées", les "nuées", enfin, de par tous les termes dont on peut user pour parler du nombre, sont des "nuages de poussières". Et, "faire de l'angélisme, de la poésie, de la morale, de l'éthique, du conte de fée pour petites filles", pour un moucheron, pour une limace, pour un pou, pour une mouche, pour une guêpe, entre autres bestioles qui, éradiquées de la surface de la Terre "on s'en porterait pas plus mal" quoiqu'en disent ceux qui pensent qu'on mettrait la nature en déséquilibre... "faire de l'angélisme et de la poésie" pour ce qui vit et ne mérite pas la moindre considération... Justement il se trouve que c'est contraire au sens de la vraie pensée, de la vraie réflexion, du réalisme, du sens même de la vie, de cette vie qui en aucune façon, n'est "un conte de fée"...
Cependant, l'être vivant, quelqu'il soit, lorsqu'il est "isolé de la nuée" dans une situation particulière et que s'établit une "relation" entre cet être vivant à ce moment là et l'être humain que je suis (par exemple le bousier que je vois les pattes en l'air, sur le dos, et que je remets sur ses pattes ; ou la toile d'araignée sous laquelle je me baisse afin de ne pas la détruire)... Alors là je ne fais pas "d'angélisme" mais de la "soldarité d'être vivant à l'égard d'un autre être vivant"...
Car la vie "qui n'est pas un conte de fée" (et qui n'en sera jamais un) est faite de violence, de nécessité pour le chat de bouffer la souris, de nécessité pour le jardinier de tuer les limaces qui lui dévorent ses salades... Mais la vie "qui n'est pas un conte de fées" est aussi une histoire de symbiose, de coexistence, de "solidarité de l'espèce" (instinctive, programmée, transmissive) et parfois d'étranges, d'inexpliquables relations...
Certes, on peut avoir -certains d'entre nous êtres humains d'ailleurs ont- un cochon, un marcassin, un lapin, un serpent... "apprivoisé" en tant qu'animal aussi familier qu'un chien ou un chat ou un oiseau... Et c'est là ce qui fait "l'être isolé du nombre" (du nombre de ses autres congénères)...
Mais il n'en demeure pas moins que la vache met neuf mois pour faire un veau, un seul veau au plus deux et encore pas très souvent... Que la truie met trois mois pour faire dix gorets... Que la lapine met un mois pour faire douze lapereaux... Que la souris ou la rate met quinze jours pour faire dix douze souriceaux ou ratons... Et que, partant de cette constatation, la vie du souriceau, du lapereau, du porcelet... est plus poussière encore que n'est déjà poussière la vie d'un être humain...


_________________
"Nous ne pouvons savoir! Nous sommes accablés d'un manteau d'ignorance et d'étroites chimères! [Arthur Rimbaud]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yugcib.e-monsite.com
yugcib
Littérophage Nota Beniste Yugcibien - Specimen Unique
Littérophage Nota Beniste Yugcibien - Specimen Unique
avatar

Masculin
Capricorne Cochon
Nombre de messages : 7735
Age : 70
Localisation : 186 route d'audon, 40400 TARTAS
Emploi : Sans activité
Loisirs : Vélo, promenade, littérature, écriture
Date d'inscription : 16/10/2005

MessageSujet: Re: La vie n'est pas un conte de fées   Lun 8 Aoû - 17:06

... Une société où les élus, les élites, les gouvernants et les médias de l'information laissent croire au peuple que l'intellectuel acculé au fond d'une combe pourra "apprivoiser", avoir un "dialogue" ou quelquechose ressemblant à un dialogue ; avec une araignée géante mutante s'approchant de l'intellectuel mandibules en avant... Est une société qui nuit plus à la société, que la société du temps de Philippe Le Bel au 14 ème siècle où l'on trouvait "normal" de décapiter, de rouer, d'écarteler...

_________________
"Nous ne pouvons savoir! Nous sommes accablés d'un manteau d'ignorance et d'étroites chimères! [Arthur Rimbaud]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yugcib.e-monsite.com

La vie n'est pas un conte de fées

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum: Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Nota Bene :: LES PETITS MONDES MAL PENSANTS ET POLITIQUEMENT INCORRECTS DE CERTAINS NOTA BENISTES :: Le Coin de Yugcib -