Nota Bene

Nota Bene

Nota Bene : La Qualité, Non La Quantité - Forum Atypique Pour & Par la Littérature - Le Forum Que Vous N'Oublierez Pas De Sitôt - Histoire & Cinéma Sont Aussi Sur Nos Etagères - Réservé Aux Lecteurs Gourmets & Passionnés - Extrémistes & Trolls S'Abstenir
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  Évènements  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

 

Un singe en hiver - Verneuil, Audiard

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Auteur Message
Lorenzaccio
Pape à la Bolognaise à la Basilic Nota Bene
Pape à la Bolognaise à la Basilic Nota Bene
avatar

Masculin
Verseau Buffle
Nombre de messages : 2279
Age : 32
Localisation : Dans la lune, souvent...
Emploi : compteur de moutons
Loisirs : l'art du socque et du cothurne
Date d'inscription : 27/05/2006

MessageSujet: Un singe en hiver - Verneuil, Audiard   Jeu 26 Avr - 23:58

"Mourir saoul, c'est mourir debout ! et j'me fous des racontars."

Il y a des petits chefs-d'oeuvres qui traînouillent parfois sur Arte...
J'n'avais jamais vu celui-là ! Inconditionnel d'Audiard, je me suis précipité dessus... magnifique ! Drôle, poétique, truculent...
Quelle réalisation ! ...Quels dialogues ! et quels acteurs ! Gabin, Belmondo, Roquevert... Et Suzanne Flon !
Je n'avais jamais vu Suzanne Flon jeune... je l'aimais beaucoup vieille, déjà, dans les films de Jean Becker et dans son dernier film (Fauteuils d'orchestre) Elle avait déjà cette douce voix, à l'époque.

Allez, pour le plaisir :
"- Écoute ma bonne Suzanne. Tu es une épouse modèle.
- Oh...
- Mais si, t'as que des qualités et physiquement, t'es restée comme je pouvais l'espérer. C'est le bonheur rangé dans une armoire. Et tu vois, même si c'était à refaire, je crois que je t'épouserai de nouveau. Mais tu m'emmerdes.
- Albert !
- Tu m'emmerdes gentiment, affectueusement, avec amour mais tu m'emmerdes."

et

"- Ton client là, Fouquet. Ton espagnol. Douze verres cassés ça te dis rien?
- Monsieur. Primo, voila quinze ans que je vous interdis de me parler. Deuxio, si vous ne vouliez pas qu'il boive, c'est simple, vous n'aviez qu'a pas le servir.
- Alors là monsieur, je vous rétorque que, primo, je l'ai viré. Deuxio, les ivrognes y'en a assez dans le pays sans que vous les fassiez venir de Paris.
- Un ivrogne?
- Ah ben oui ! Un peu ! Même le père Bardasse qui boit quatorze pastis par jour n'en revenait pas !
- Ah parce que tu mélanges tout ça, toi ! Mon espagnol, comme tu dis, et le père Bardasse. Les Grands Ducs et les boit-sans-soif.
- Les Grands Ducs?!
- Oui monsieur, les Princes de la cuite, les Seigneurs, ceux avec qui tu buvais le coup dans le temps et qu'ont toujours fait verre à part. Dis-toi bien que tes clients et toi, ils vous laissent à vos putasseries, les Seigneurs. Ils sont à cent mille verres de vous. Eux, ils tutoient les anges !
- Excuse-moi mais nous autres, on est encore capable de tenir le litre sans se prendre pour Dieu le Père.
- Mais c'est bien ce que je vous reproche. Vous avez le vin petit et la cuite mesquine. Dans le fond vous méritez pas de boire. Tu t'demandes pourquoi i’picole l'espagnol ? C'est pour essayer d'oublier des pignoufs comme vous."
_________________
"Les pattes du canard sont courtes, il est vrai ; mais les allonger ne lui apporterait rien." (Tchouang-Tseu)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.myspace.com/mpeloso
Loïc
Littérophage Notabéniste Avec Mention Spéciale.
Littérophage Notabéniste Avec Mention Spéciale.
avatar

Masculin
Taureau Buffle
Nombre de messages : 843
Age : 45
Localisation : France
Emploi : ouvrier
Loisirs : littérature
Date d'inscription : 29/01/2006

MessageSujet: Re: Un singe en hiver - Verneuil, Audiard   Mar 10 Juil - 22:22

oui, excellent.

à ce propos, je participe pas mal au forum consacré à Lino Ventura que vous retrouverez à cette adresse : http://tontonsflingueurs.actifforum.com/index.htm (parrdon je ne sais pas mettre de lien direct)

Lino Ventura a eu l'occasion dans sa vie d'acteur de lancer pas mal de répliques audiardiennes notamment dans le fameux 'les tontons flingueurs' ou l'excellentissime 'un taxi pour Tobrouk'.

Perso j'adore. J'adore le bonhomme et j'aime bcp ses films pour ce qu'ils sont (l'armée des ombres, garde à vue..).


Dernière édition par le Mer 11 Juil - 11:08, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://doelan.blogspirit.com/
Séraphine
Grande & Sulfureuse Prêtresse de Nota Bene
Grande & Sulfureuse Prêtresse de Nota Bene
avatar

Féminin
Taureau Chien
Nombre de messages : 3311
Age : 48
Localisation : Autres dimensions...
Emploi : Ecolière...
Loisirs : Le rêve...
Date d'inscription : 02/04/2006

MessageSujet: Re: Un singe en hiver - Verneuil, Audiard   Mer 11 Juil - 9:22

Lino Ventura !!!!

Quel charisme !

Quelle envergure !!
Quel acteur !!

Ce soir, j'irai voir ton lien !!

Et quand je relis ces dialogues, quelle DIFFICULTE à interpréter...

Essayez donc...
_________________
"Connais-toi toi-même."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Un singe en hiver - Verneuil, Audiard   

Revenir en haut Aller en bas

Un singe en hiver - Verneuil, Audiard

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum: Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Nota Bene :: UNE LARME D'EMOTION POUR NOS PREMIERES ARCHIVES :: Le Paradis -