Nota Bene

Nota Bene

Nota Bene : La Qualité, Non La Quantité - Forum Atypique Pour & Par la Littérature - Le Forum Que Vous N'Oublierez Pas De Sitôt - Histoire & Cinéma Sont Aussi Sur Nos Etagères - Réservé Aux Lecteurs Gourmets & Passionnés - Extrémistes & Trolls S'Abstenir
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

 

Loin d'elle - Sarah Polley

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Auteur Message
Thomas
Ordonnateur des Basses Oeuvres de Nota Bene - il en est fier, en plus ...
Ordonnateur des Basses Oeuvres de Nota Bene - il en est fier, en plus ...
avatar

Masculin
Taureau Dragon
Nombre de messages : 9040
Age : 41
Localisation : Paris
Emploi : Passionnant mais indescriptible...
Loisirs : Littérature, Cinéma, Photo, Cuisine
Date d'inscription : 04/04/2006

MessageSujet: Loin d'elle - Sarah Polley   Lun 14 Mai - 17:11



Fiona commence à avoir des pertes de mémoire, à ne plus savoir où se rangent ses ustensiles de cuisine, ni comment s'appelle ce liquide rouge qu'elle veut resservir, pendant le dîner, aux amis que Grant, son mari depuis près de 45 ans, et elle ont invité ce soir-là. Les tests effectués livent leur diagnostic : quoique encore jeune, Fiona est atteinte par la maladie d'Alzheimer.

Les incidents se répètent, deviennent de plus en plus préoccupants : partie skier au départ de leur maison de bord de lac dans l'Ontario, Fiona se perd. La nuit vient, Grant se lance à sa recherche et finit par la retrouver qui contemple l'eau bruissante sous un pont. Elle a l'air surprise de le voir là.

Il faut donc se résoudre à faire admettre Fiona dans une résidence spécialisée. Le problème, c'est que le règlement intérieur est très strict : absolument aucune visite extérieure n'est tolérée pendant le premier mois de résidence. Pour ces deux amoureux qui ne se sont pas quittés pendant quasiment un demi-siècle, la perspective de la séparation est déchirante.

Le jour où Grant, qui a pris des nouvelles sommaires de Fiona par l'intermédiaire d'une infirmière, revient pour la première fois à la résidence, sa femme ne le reconnaît pas. Elle s'est attachée à un autre pensionnaire, plus dépendant qu'elle.

Sans aucun pathos, Sarah Polley, qu'on avait pu voir, en tant qu'actrice, dans le remarquable film d'Isabel Coixet, Ma vie sans moi, où elle campait une jeune femme atteinte d'un cancer et qui organise la vie de ses proches après sa mort, parvient à parler avec discernement, chaleur, empathie, d'un problème des plus actuel : les maladies du grand âge, et plus particulièrement la plus célèbre d'entre elles (pour laquelle Nicolas Sarkozy a d'ailleurs annoncé pendant sa campagne le lancement d'un plan équivalent à celui dont bénéficie le cancer), la maladie d'Alzheimer.

Les similitudes d'esprit avec le film de Coixet existent d'ailleurs (sans que cela ôte une once de reconnaissance pour le travail de Polley), puisqu'il s'agit pour Grant de reconstruire sa vie sans Fiona, en tout cas sans la Fiona qu'il a rencontrée quand elle avait dix-huit ans et avec qui il a passé les deux tiers de sa vie. Son attitude est remarquable, et constitue une infinie preuve d'amour.

Tout est fait en finesse, les choses sont dites à demi-mot, ce qui ne les empêche pas d'être parfaitement comprises. Polley filme au plus près des visages, et ses acteurs sont excellents, qui parviennent à faire passer tellement de choses dans leurs regards.

Et que dire de la performance de Julie Christie, tellement vive et pleine de vie au début du film malgré ses premiers "trous", puis qu'on voit petit à petit s'entourer d'un voile de brouillard qui semble la protéger contre les assauts du monde, mais aussi l'isoler de plus en plus de celui dont elle a si longtemps partagé la vie ? Simplement ceci : elle fait complètement exister son personnage, même quand elle n'est plus elle-même et pas encore une autre totalement, au moment de la transformation où la douleur est la plus vive, pour la malade comme pour son mari...

Enfin, si Polley, dans cette belle adaptation d'une nouvelle d'Alice Munro, montre les côtés glauques de la résidence - la scène qui nous montre la fin de la journée de Noël est déchirante - elle ne fait pas un cheval de bataille des conditions de vie des patients (tout en donnant au spectateur les outils pour les comprendre et, pourquoi pas, s'en offusquer), car là n'est pas le propos du film.
_________________
"Le secret douloureux des dieux et des rois, c'est que les hommes sont libres." Jean-Paul Sartre, Les mouches
"La sensualité est la condition mystérieuse, mais nécessaire et créatrice, du développement intellectuel." Pierre Louÿs, Aphrodite


Dernière édition par le Mar 15 Mai - 10:02, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.google.fr
Julie
Grande Prêtresse du Livre
Grande Prêtresse du Livre
avatar

Féminin
Verseau Coq
Nombre de messages : 3712
Age : 36
Localisation : Paris/Bretagne
Emploi : En chasse
Loisirs : Lecture, cinéma, musique et découvertes en général
Date d'inscription : 31/03/2006

MessageSujet: Re: Loin d'elle - Sarah Polley   Lun 14 Mai - 20:22

Ah ! ça tu peux le dire... J'ai eu peur à un moment de sangloter pendant tout le film... Mais c'est magnifique... et ça m'a fait acheter tout de suite après la séance (car je n'ai rien à lire d'avance, bien sûr... ) deux recueils de nouvelles d'Alice Munro, alias "le Tchékhov canadien"... Et puis moi, les auteurs dont on peut faire tout un film à partir d'une nouvelle, ils m'attirent. Parce qu'il faut y aller pour écrire une nouvelle assez dense pour ça ! thumleft
_________________
En-dehors du chien, le livre est le meilleur ami de l'homme. En-dedans, il fait trop noir pour y lire. (Groucho Marx)

Le travail est la malédiction des classes buveuses. (Oscar Wilde)

http://www.peripheries.net/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Loin d'elle - Sarah Polley

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum: Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Nota Bene :: GRAND DEPOUSSIERAGE 2015/2017 :: Divers -