Nota Bene

Nota Bene

Nota Bene : La Qualité, Non La Quantité - Forum Atypique Pour & Par la Littérature - Le Forum Que Vous N'Oublierez Pas De Sitôt - Histoire & Cinéma Sont Aussi Sur Nos Etagères - Réservé Aux Lecteurs Gourmets & Passionnés - Extrémistes & Trolls S'Abstenir
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

 

Entre Deux Âmes - Delly

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Auteur Message
Masques de Venise
Souverainiste, Patriote & Fière de l'Être !
Souverainiste, Patriote & Fière de l'Être !
avatar

Féminin
Verseau Rat
Nombre de messages : 58295
Age : 57
Localisation : A la pointe de la Bretagne, au bord de l'Atlantique
Loisirs : Tout ce qui concerne les mots et les livres.
Date d'inscription : 06/05/2005

MessageSujet: Entre Deux Âmes - Delly   Dim 30 Oct - 14:59



Editions : PLON

ISBN : Non usité à l'époque

Notre Opinion
Personnages


Citation :
[...] ... - "Voulez-vous monter, monsieur ?" dit-elle en désignant le vieux perron branlant dont la neige cachait l'état lamentable. "Je vais me débarrasser de ce linge, et je vous rejoins aussitôt."

Elle s'éloigna tandis que le jeune homme, gravissant le perron, entrait dans un large vestibule aux murs de pierre grisâtre, où, pour tout ornement, se voyaient quelques vieux trophées de chasse, trois ou quatre bancs et coffres de chêne usés ...

- "En vérité, tout cela sent la misère !"
murmura-t-il en jetant un coup d'œil autour de lui, tandis qu'il enlevait vivement l'opulente pelisse dont il était couvert et la déposait sur l'un des coffres.

Valderez apparut presque aussitôt, débarrassée de son tablier et de son capuchon ; elle fit entrer l'étranger dans un grand salon très nu, où demeuraient, seuls vestiges d'un passé meilleur, quelques vieux meubles assez beaux et un portrait représentant un seigneur du seizième siècle portant les insignes de la Toison d'Or.

- "Qui devrai-je annoncer à mon père, monsieur ?"

En adressant cette question, Valderez levait les yeux vers l'étranger. Et ces yeux d'un brun velouté, si grands et si profonds, étaient les plus beaux qui se pussent voir ; ils avaient une saisissante expression de fierté et de douceur, et laissaient rayonner, sans ombre, l'âme pure et grave de Valderez.

- "Le marquis de Ghiliac, mademoiselle," répliqua-t-il en s'inclinant.

Elle eut un léger tressaillement de surprise et rougit un peu. Dans son regard, Elie vit passer une expression d'étonnement intense, presque incrédule. La jeune provinciale ignorante du monde avait évidemment, malgré tout, entendu parler de cette célébrité et se demandait avec stupéfaction ce qu'un homme comme lui venait faire aux Hauts-Sapins.

Elle s'éloigna d'une allure souple, extrêmement gracieuse. M. de Ghiliac s'approcha d'une fenêtre. Celle-ci donnait sur le jardin, en ce moment vaste étendue de neige. Les yeux du marquis parurent suivre pendant quelques instants les jeux du soleil sur la blanche parure des sapins.

- "Il est amusant, mon cousin d'Essil, avec sa photo datant de trois ans !" songea-t-il avec un léger rire moqueur. ... [...]

_________________
"Mon Âme est une Infante en robe de parade,
Dont l'exil se reflète, éternel et royal,
Aux grands miroirs déserts d'un vieil Escurial,
Ainsi qu'une galère oubliée en la rade."

Albert Samain

Celui qui n'a pas fait tout ce qu'il pouvait faire n'a rien fait.
Charles Pathé


La France a perdu une bataille mais elle n'a pas perdu la guerre !
Charles de Gaulle


Et ce qui importait en fin de compte, c'était moins d'être vaincu que d'avoir une âme de vaincu car cela seul est sans remède.
Jean Hougron



https://www.notabeneculturelitteraire.com/
http://blog.bebook.fr/woland/index.php/
[/b]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://blog.bebook.fr/woland/index.php/
Masques de Venise
Souverainiste, Patriote & Fière de l'Être !
Souverainiste, Patriote & Fière de l'Être !
avatar

Féminin
Verseau Rat
Nombre de messages : 58295
Age : 57
Localisation : A la pointe de la Bretagne, au bord de l'Atlantique
Loisirs : Tout ce qui concerne les mots et les livres.
Date d'inscription : 06/05/2005

MessageSujet: Re: Entre Deux Âmes - Delly   Dim 30 Oct - 15:29

Citation :
[...] ... Le malaise qui l'avait saisie à son entrée dans cette pièce augmentait. Ces parfums étaient intolérables ... et jamais le regard d'Elie ne l'avait troublée comme aujourd'hui.

- "Je serais très heureux de vous être agréable. Il s'agit de ?

- Un jeune homme qui sollicitait une place de secrétaire, un pauvre garçon maladif, mais très honnête, qui est venu me trouver tout à l'heure avec sa mère ...

- Un nommé Louis Dubiet ? En effet. Il m'apportait d'excellentes références au double point de vue moral  et intellectuel, mais quel physique ! Ce malheureux garçon semble sortir de la tombe, et vraiment je ne me soucierais pas d'avoir auprès de moi cette triste figure. Aurait-il imaginé d'en appeler près de vous ?

- Oui, sa mère et lui m'ont demandé d'essayer de changer votre résolution. Il faut dire que la mine et les vêtements du pauvre garçon ne préviennent pas en sa faveur, mais il a l'air si honnête ! Avec une bonne nourriture et la tranquillité d'esprit, sa santé s'améliorerait certainement.

- Mais il conserverait toujours sa figure ingrate, et sa taille exiguë n'en grandirait pas d'un pouce pour cela.

- Oh ! vous attachez-vous donc à si peu de chose ? Qu'est-ce que cela lorsqu'il s'agit de rendre service à un malheureux, de le sauver d'une détresse navrante ? Essayez au moins, je vous en prie !"

Ses grands yeux émus exprimaient une timide supplication, ses lèvres tremblaient un peu, car ... Oh ! oui, décidément, il lui en coûtait trop de solliciter quelque chose de lui !

Il se pencha et elle vit, tout près d'elle, étinceler son regard entre les cils foncés.

- "Vous avez l'éloquence du coeur ... et celle de la beauté. Je ne puis que m'avouer vaincu. J'accepte votre protégé, je vous promets d'être patient ... et de ne pas le regarder."

Elle balbutia :

- "Je vous remercie ... Vous êtes très bon ..."

Un étourdissement la gagnait
. Elle se leva en murmurant :

- "Ouvrez une fenêtre, je vous en prie !" ... [...]

_________________
"Mon Âme est une Infante en robe de parade,
Dont l'exil se reflète, éternel et royal,
Aux grands miroirs déserts d'un vieil Escurial,
Ainsi qu'une galère oubliée en la rade."

Albert Samain

Celui qui n'a pas fait tout ce qu'il pouvait faire n'a rien fait.
Charles Pathé


La France a perdu une bataille mais elle n'a pas perdu la guerre !
Charles de Gaulle


Et ce qui importait en fin de compte, c'était moins d'être vaincu que d'avoir une âme de vaincu car cela seul est sans remède.
Jean Hougron



https://www.notabeneculturelitteraire.com/
http://blog.bebook.fr/woland/index.php/
[/b]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://blog.bebook.fr/woland/index.php/

Entre Deux Âmes - Delly

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum: Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Nota Bene :: AUTOUR DES LIVRES & DE LA LITTERATURE :: Incitation A La Lecture & Morceaux Choisis -