Nota Bene

Nota Bene

Nota Bene : La Qualité, Non La Quantité - Forum Atypique Pour & Par la Littérature - Le Forum Que Vous N'Oublierez Pas De Sitôt - Histoire & Cinéma Sont Aussi Sur Nos Etagères - Réservé Aux Lecteurs Gourmets & Passionnés - Extrémistes & Trolls S'Abstenir
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  Évènements  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

 

Jean Becker

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Auteur Message
Lorenzaccio
Pape à la Bolognaise à la Basilic Nota Bene
Pape à la Bolognaise à la Basilic Nota Bene
avatar

Masculin
Verseau Buffle
Nombre de messages : 2279
Age : 32
Localisation : Dans la lune, souvent...
Emploi : compteur de moutons
Loisirs : l'art du socque et du cothurne
Date d'inscription : 27/05/2006

MessageSujet: Jean Becker   Sam 9 Juin - 14:19

Inconditionnel des films de Jean Becker (enfin, des trois que j'ai vus : Les Enfants du marais, Un Crime au Paradis et Effroyables jardins), je me suis précipité vers Dialogue avec mon jardinier.

Le film peut sembler assez lent, plutôt pépère, quand on n'est pas habitué... il est assez hors du temps, finalement !
J'ai vraiment bien aimé : pour le décor rural et naturel, et pour l'ambiance générale...
De ce film aux saveurs impressionnistes peut se dégager la même phrase que pour Les Enfants du marais : "Le bonheur d'être libre, la liberté d'être heureux." Il prend le temps de vivre, de respirer... tranquille, bucolique, parfois drôle. Juste beau.

Quelques clichés, évidemment... mais j'aime bien, les clichés. Smile

Et les acteurs principaux sont parmi les meilleurs du cinéma français !


Ce qui me fait rire, c'est qu'il sort à peu près en même temps que Pirates des Caraïbes 3, Spiderman 3, Ocean's 13 et Shrek 3, toutes les superproductions américaines qui remplissent les salles (manque un Seigneurs des Anneaux 4 et un Harry Potter 8, hihi !)... et qu'aucun de tous ces films ne m'attire.

Quand je suis allé voir Dialogue avec mon jardinier, c'était le jour de sa sortie, et dans la salle on n'était même pas quinze. Oui, ce film est hors du temps.
Parmi les quinze spectateurs (et pas que des retraités comme on veut nous le faire croire), peu se sont levés avant la fin du générique !
_________________
"Les pattes du canard sont courtes, il est vrai ; mais les allonger ne lui apporterait rien." (Tchouang-Tseu)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.myspace.com/mpeloso
Julie
Grande Prêtresse du Livre
Grande Prêtresse du Livre
avatar

Féminin
Verseau Coq
Nombre de messages : 3712
Age : 37
Localisation : Paris/Bretagne
Emploi : En chasse
Loisirs : Lecture, cinéma, musique et découvertes en général
Date d'inscription : 31/03/2006

MessageSujet: Deux jours à tuer - Jean Becker   Sam 10 Mai - 21:46

Ce film est une bonne claque, il vous laisse sonné à la sortie de la salle. Pourtant, tout commence dans une jubilation destructrice comme on voudrait parfois la connaître : un homme lambda, Antoine (Albert Dupontel) lassé de son boulot de publicitaire, claque la porte de son agence. Lassé de ses amis et de leurs travers, il leur en envoie plein la figure lors de sa soirée-"surprise" d'anniversaire. Il lâche sa femme (Marie-Josée Croze, totalement paumée) et ses enfants et part en voiture jusqu'à Cherbourg. Là, il prend le ferry pour l'Irlande, où il va retrouver son père (Pierre Vaneck) dont il n'a pas eu de nouvelles depuis des lustres. Les retrouvailles promettent d'être glaciales, et Antoine a quelques compte à régler avec le vieux misanthrope. Mais... mais on apprend que tout ce qu'on a vu jusque-là n'était pas ce que l'on croyait.

Un film beau et fort, qui flatte à la fois nos instincts les plus sauvages (qui n'a jamais rêvé de balancer ses quatre vérités à tout le monde au cours d'un repas) et nos penchants à la tendresse. Dupontel mérite un César. Courez-y !
_________________
En-dehors du chien, le livre est le meilleur ami de l'homme. En-dedans, il fait trop noir pour y lire. (Groucho Marx)

Le travail est la malédiction des classes buveuses. (Oscar Wilde)

http://www.peripheries.net/


Dernière édition par Julie le Dim 11 Mai - 13:42, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
gemini
¡ No pasarán !
¡ No pasarán !
avatar

Masculin
Balance Serpent
Nombre de messages : 2388
Age : 52
Localisation : mouais
Emploi : cosmonaute
Loisirs : lecture
Date d'inscription : 11/07/2007

MessageSujet: Re: Jean Becker   Sam 10 Mai - 23:47

Alléchant. C'est un film récent ? J'ai l'impression de n'en avoir jamais entendu parler
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.liberation.fr/
Julie
Grande Prêtresse du Livre
Grande Prêtresse du Livre
avatar

Féminin
Verseau Coq
Nombre de messages : 3712
Age : 37
Localisation : Paris/Bretagne
Emploi : En chasse
Loisirs : Lecture, cinéma, musique et découvertes en général
Date d'inscription : 31/03/2006

MessageSujet: Re: Jean Becker   Dim 11 Mai - 13:42

Il est sorti il y a deux semaines, je crois.
_________________
En-dehors du chien, le livre est le meilleur ami de l'homme. En-dedans, il fait trop noir pour y lire. (Groucho Marx)

Le travail est la malédiction des classes buveuses. (Oscar Wilde)

http://www.peripheries.net/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lorenzaccio
Pape à la Bolognaise à la Basilic Nota Bene
Pape à la Bolognaise à la Basilic Nota Bene
avatar

Masculin
Verseau Buffle
Nombre de messages : 2279
Age : 32
Localisation : Dans la lune, souvent...
Emploi : compteur de moutons
Loisirs : l'art du socque et du cothurne
Date d'inscription : 27/05/2006

MessageSujet: Re: Jean Becker   Dim 11 Mai - 14:05

Je voulais y aller, j'aime bien les films de Becker, en général... j'hésitais un peu à cause des critiques, mais j'aurais plutôt tendance à te croire ! Wink
_________________
"Les pattes du canard sont courtes, il est vrai ; mais les allonger ne lui apporterait rien." (Tchouang-Tseu)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.myspace.com/mpeloso
Julie
Grande Prêtresse du Livre
Grande Prêtresse du Livre
avatar

Féminin
Verseau Coq
Nombre de messages : 3712
Age : 37
Localisation : Paris/Bretagne
Emploi : En chasse
Loisirs : Lecture, cinéma, musique et découvertes en général
Date d'inscription : 31/03/2006

MessageSujet: Re: Jean Becker   Dim 11 Mai - 21:00

Je viens de l'entendre se faire massacrer au Masque et la plume sur Inter, par des critiques qui en plus se plaignaient de ne pas pouvoir divulguer la grosse surprise du film. Eh bien je n'ai pas reconnu le film que j'ai vu dans leurs diatribes. Les critiques blasés de tout m'agacent par moments. On ne peut pas faire du neuf en permanence, ni au cinéma, ni nulle part.
_________________
En-dehors du chien, le livre est le meilleur ami de l'homme. En-dedans, il fait trop noir pour y lire. (Groucho Marx)

Le travail est la malédiction des classes buveuses. (Oscar Wilde)

http://www.peripheries.net/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Carla
Déléguée Syndicalement Littéraire
Déléguée Syndicalement Littéraire
avatar

Féminin
Taureau Chat
Nombre de messages : 5850
Age : 55
Localisation : Aquitaine
Emploi : Informaticien parait-il
Loisirs : lecture, ciné
Date d'inscription : 16/08/2007

MessageSujet: Re: Jean Becker   Dim 11 Mai - 21:20

J'hésitais à aller le voir, mais ce que tu en dis me donne envie !
_________________
Avoir un Corps m'est effroi - Avoir une Âme m'est effroi
Profonde - précaire Propriété - Possession, non choisie
Emily Dickinson
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://feuillesd-acanthe.kazeo.com/
gemini
¡ No pasarán !
¡ No pasarán !
avatar

Masculin
Balance Serpent
Nombre de messages : 2388
Age : 52
Localisation : mouais
Emploi : cosmonaute
Loisirs : lecture
Date d'inscription : 11/07/2007

MessageSujet: Re: Jean Becker   Dim 11 Mai - 21:56

Julie a écrit:
Je viens de l'entendre se faire massacrer au Masque et la plume sur Inter, par des critiques qui en plus se plaignaient de ne pas pouvoir divulguer la grosse surprise du film. Eh bien je n'ai pas reconnu le film que j'ai vu dans leurs diatribes. Les critiques blasés de tout m'agacent par moments. On ne peut pas faire du neuf en permanence, ni au cinéma, ni nulle part.

Les diatribes, c'est bien plus du l'ordre du ressenti, et le ressenti c'est trop personnel, ça ne se discute pas.
On doit normalement pouvoir reculer de trois pas et reconnaître qu'un film qu'on a pas apprécié peut pourtant être bon (certes, il faut encore définir des critères communs, et là ça se complique...)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.liberation.fr/
Thomas
Ordonnateur des Basses Oeuvres de Nota Bene - il en est fier, en plus ...
Ordonnateur des Basses Oeuvres de Nota Bene - il en est fier, en plus ...
avatar

Masculin
Taureau Dragon
Nombre de messages : 9040
Age : 42
Localisation : Paris
Emploi : Passionnant mais indescriptible...
Loisirs : Littérature, Cinéma, Photo, Cuisine
Date d'inscription : 04/04/2006

MessageSujet: Re: Jean Becker   Lun 12 Mai - 8:25

C'est un peu le problème avec cette émission : ils se posent en juges du bon goût sans avoir l'humilité de reconnaître que bon, c'est leur avis, mais que leur avis n'est pas parole d'évangile. Il y a des champions, pour ça, bien sûr ; les critiques des Inrocks, que ce soit en matière de cinéma ou de littérature, sont particulièrement imbuvables.

Je ne les écoute plus, d'ailleurs, que d'une oreille distraite mais néanmoins agacée quand Julie met la radio en route...
_________________
"Le secret douloureux des dieux et des rois, c'est que les hommes sont libres." Jean-Paul Sartre, Les mouches
"La sensualité est la condition mystérieuse, mais nécessaire et créatrice, du développement intellectuel." Pierre Louÿs, Aphrodite
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.google.fr
Carla
Déléguée Syndicalement Littéraire
Déléguée Syndicalement Littéraire
avatar

Féminin
Taureau Chat
Nombre de messages : 5850
Age : 55
Localisation : Aquitaine
Emploi : Informaticien parait-il
Loisirs : lecture, ciné
Date d'inscription : 16/08/2007

MessageSujet: Re: Jean Becker   Mar 13 Mai - 8:17

Ouille. J'ai vu la bande annonce hier soir et ça ne m'a pas du tout, mais pas du tout donné envie de le voir...
_________________
Avoir un Corps m'est effroi - Avoir une Âme m'est effroi
Profonde - précaire Propriété - Possession, non choisie
Emily Dickinson
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://feuillesd-acanthe.kazeo.com/
Julie
Grande Prêtresse du Livre
Grande Prêtresse du Livre
avatar

Féminin
Verseau Coq
Nombre de messages : 3712
Age : 37
Localisation : Paris/Bretagne
Emploi : En chasse
Loisirs : Lecture, cinéma, musique et découvertes en général
Date d'inscription : 31/03/2006

MessageSujet: Re: Jean Becker   Mar 13 Mai - 19:57

Qu'est-ce que tu n'as pas aimé ?
_________________
En-dehors du chien, le livre est le meilleur ami de l'homme. En-dedans, il fait trop noir pour y lire. (Groucho Marx)

Le travail est la malédiction des classes buveuses. (Oscar Wilde)

http://www.peripheries.net/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Carla
Déléguée Syndicalement Littéraire
Déléguée Syndicalement Littéraire
avatar

Féminin
Taureau Chat
Nombre de messages : 5850
Age : 55
Localisation : Aquitaine
Emploi : Informaticien parait-il
Loisirs : lecture, ciné
Date d'inscription : 16/08/2007

MessageSujet: Re: Jean Becker   Mer 14 Mai - 8:29

Dupontel qui m'a paru surjouer. Mais j'ai pris le café hier avec un de mes collègues qui l'a lui aussi trouvé très bien.
_________________
Avoir un Corps m'est effroi - Avoir une Âme m'est effroi
Profonde - précaire Propriété - Possession, non choisie
Emily Dickinson
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://feuillesd-acanthe.kazeo.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Jean Becker   

Revenir en haut Aller en bas

Jean Becker

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum: Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Nota Bene :: GRAND DEPOUSSIERAGE 2015/2017 :: Divers -