Nota Bene

Nota Bene

Nota Bene : La Qualité, Non La Quantité - Forum Atypique Pour & Par la Littérature - Le Forum Que Vous N'Oublierez Pas De Sitôt - Histoire & Cinéma Sont Aussi Sur Nos Etagères - Réservé Aux Lecteurs Gourmets & Passionnés - Extrémistes & Trolls S'Abstenir
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

 

Le brave soldat Chvéïk (Tchéquie)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Auteur Message
André B.
Trésorier du Grand Ordre de Nota Bene
Trésorier du Grand Ordre de Nota Bene
avatar

Nombre de messages : 4025
Date d'inscription : 10/05/2005

MessageSujet: Le brave soldat Chvéïk (Tchéquie)   Dim 17 Juin - 17:08

Ce bouquin est l'une des oeuvres mageures de la littérature tchèque.

Chvéïk est un personnage burlesque, il y a chez lui de l'Ubu et du Don Quichotte. C'est un " crétin congénital " déclaré " complétement idiot " par les médecins.

L'action commence à Prague en 1914 par l'annonce de l'assassinat à Saraïevo de Ferdinand, " celui de Konopiste, le gros calotin. "

Un " provocateur " ( les Tchèques sont sous domination autrichienne ) fait dire à Chvéïk un peu n'importe quoi et en profite pour le faire emprisonner. S'en suit alors un parcours à travers les prisons, les tribunaux jusqu'à ce que Chvéïk soit pris au service d'un aumonier militaire grotesque ( Dis que tu ne crois pas en Dieu ou tu n'auras plus de vin dit l'aumonier à un curé intégriste qu'il est parvenu à saoûler ) puis d'un lieutenant.

L'auteur, Jaroslav Hasek, était plus ou moins journaliste indépendant. Il écrivait des pièces politiques qu'il jouait lui-même mais aucun de ses articles, de ses contes ou de ses pièces n'a été conservé. En fait Hasek menait une vie de bohème et ses éditeurs ne savaient jamais à quelle adresse lui faire parvenir ses droits d'auteur. De 1918 à 1920 il s'engagea comme volontaire dans l'Armée rouge. C'était un noceur phénoménal, un pilier de bistrot. Il mourût d'ailleurs à 40 ans en 1923.

Ses amis terminèrent la rédaction du brave soldat Chvéïk qui connût un succès énorme dans toute l'Europe centrale.
_________________
Je ne suis qu'à moitié idiot et j'ai le vice de la tolérance.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Séraphine
Grande & Sulfureuse Prêtresse de Nota Bene
Grande & Sulfureuse Prêtresse de Nota Bene
avatar

Féminin
Taureau Chien
Nombre de messages : 3311
Age : 47
Localisation : Autres dimensions...
Emploi : Ecolière...
Loisirs : Le rêve...
Date d'inscription : 02/04/2006

MessageSujet: Re: Le brave soldat Chvéïk (Tchéquie)   Dim 22 Juil - 20:18

Je me souviens d'avoir lu cet ouvrage il y a quelques années et d'avoir apprécié.
Je ne savais pas que l'auteur était aussi insaisissable de son vivant.

C'est vrai que ça reste un grand classique...
_________________
"Connais-toi toi-même."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
André B.
Trésorier du Grand Ordre de Nota Bene
Trésorier du Grand Ordre de Nota Bene
avatar

Nombre de messages : 4025
Date d'inscription : 10/05/2005

MessageSujet: Re: Le brave soldat Chvéïk (Tchéquie)   Lun 23 Juil - 2:22

Oui, il était toujours en " riboul ", parfois même en France bien qu'il passât pour un éternel fauché. Il avait cependant fini par acheter un chenil dans son pays afin d'avoir une adresse.

Tu as remarqué qu'il n'existe pas parmi les auteurs tchèques connus en France d'auteur classique et sérieux un peu comme Zola par exemple.
_________________
Je ne suis qu'à moitié idiot et j'ai le vice de la tolérance.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
André B.
Trésorier du Grand Ordre de Nota Bene
Trésorier du Grand Ordre de Nota Bene
avatar

Nombre de messages : 4025
Date d'inscription : 10/05/2005

MessageSujet: Re: Le brave soldat Chvéïk (Tchéquie)   Lun 10 Déc - 1:00

La brasserie immortalisée par Hasek :



_________________
Je ne suis qu'à moitié idiot et j'ai le vice de la tolérance.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Masques de Venise
Souverainiste, Patriote & Fière de l'Être !
Souverainiste, Patriote & Fière de l'Être !
avatar

Féminin
Verseau Rat
Nombre de messages : 60624
Age : 57
Localisation : A la pointe de la Bretagne, au bord de l'Atlantique
Loisirs : Tout ce qui concerne les mots et les livres.
Date d'inscription : 06/05/2005

MessageSujet: Jaroslav Hašek (Tchécoslavaquie)   Dim 1 Juin - 21:06

Pour la biographie - succinte mais suffisante - de cet écrivain-symbole, voir dans notre rubrique "Les Anniversaires du Jour."
_________________
"Mon Âme est une Infante en robe de parade,
Dont l'exil se reflète, éternel et royal,
Aux grands miroirs déserts d'un vieil Escurial,
Ainsi qu'une galère oubliée en la rade."

Albert Samain

Celui qui n'a pas fait tout ce qu'il pouvait faire n'a rien fait.
Charles Pathé


La France a perdu une bataille mais elle n'a pas perdu la guerre !
Charles de Gaulle


Et ce qui importait en fin de compte, c'était moins d'être vaincu que d'avoir une âme de vaincu car cela seul est sans remède.
Jean Hougron



https://www.notabeneculturelitteraire.com/
http://blog.bebook.fr/woland/index.php/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://blog.bebook.fr/woland/index.php/
Masques de Venise
Souverainiste, Patriote & Fière de l'Être !
Souverainiste, Patriote & Fière de l'Être !
avatar

Féminin
Verseau Rat
Nombre de messages : 60624
Age : 57
Localisation : A la pointe de la Bretagne, au bord de l'Atlantique
Loisirs : Tout ce qui concerne les mots et les livres.
Date d'inscription : 06/05/2005

MessageSujet: Le Brave Soldat Chveïk   Dim 1 Juin - 21:41



Dobrý voják Švejk
Traduction : Henry Horejsi


Rarement auteur aura si bien mérité le qualificatif de "pince-sans-rire." Car l'humour, chez Ha
šek, n'est ni lourdaud, ni grossier, ni même vraiment apparent. A l'image de son héros, ce brave homme de Chveïk, que les premières pages du roman cueillent le lendemain de l'attentat commis à Sarajevo contre l'archiduc-héritier d'Autriche-Hongrie, il avance bien tranquillement, s'arrête pour admirer les beautés du paysage, discute éventuellement le bout de gras et passe son temps à faire des "déclarations respectueuses" aux gradés qui défilent.

Il est si fin en fait qu'il contraint souvent le lecteur à suspendre sa lecture et à se relire afin de mieux le saisir.

Anarchiste, il n'épargne rien ni personne et surtout pas l'armée. Mais c'est quand il s'attaque à la religion, avec l'inénarrable personnage du Feldkurat (= aumonier) dont Chveïk est un temps l'ordonnance empressée, qu'il atteint, à mon sens, à ses plus hauts sommets, un Everest d'absurdité matoise et cynique qui aurait émerveillé Jarry.

Tout l'art de Hašek tient d'ailleurs en l'habileté avec laquelle il brosse le portrait de Chveïk, sur lequel ni ses chefs, ni ses lecteurs ne parviennent vraiment à se faire une opinion tranchée.

Chveïk est-il un benêt,
un peu simplet sur les bords, qui dit et fait des choses énormes d'audace et d'insolence sans se rendre compte des dangers que cela lui fait courir ?

Ou bien est-il un phénomène de ruse et d'opportunisme qui, sachant parfaitement qu'il ne pourra échapper au conflit qui va endeuiller l'Europe entière, décide de courber les épaules, de faire le dos le plus rond possible et de mettre à profit la sottise et la rigidité d'esprit de l'administration autro-hongroise ?

A moins que Chveïk ne soit fou, purement et simplement. Mais, sur ce point-là non plus, les personnages qui l'entourent comme les lecteurs qui lisent leurs aventures ne parviennent pas à trancher.

Au-delà du mystère de la personnalité chvéïkienne, demeure un livre unique - je n'en ai jamais lu de semblable - d'une gaieté insolite, où la tragédie de la Grande guerre se dissout peu à peu dans l'absurdité des raisonnements de ceux qui la déclarèrent, et qui porte témoignage des trésors de philosophie, d'humour et de cynisme dont le peuple tchèque dut faire montre pour survivre aux longues années de colonisation qu'il traversa.

_________________
"Mon Âme est une Infante en robe de parade,
Dont l'exil se reflète, éternel et royal,
Aux grands miroirs déserts d'un vieil Escurial,
Ainsi qu'une galère oubliée en la rade."

Albert Samain

Celui qui n'a pas fait tout ce qu'il pouvait faire n'a rien fait.
Charles Pathé


La France a perdu une bataille mais elle n'a pas perdu la guerre !
Charles de Gaulle


Et ce qui importait en fin de compte, c'était moins d'être vaincu que d'avoir une âme de vaincu car cela seul est sans remède.
Jean Hougron



https://www.notabeneculturelitteraire.com/
http://blog.bebook.fr/woland/index.php/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://blog.bebook.fr/woland/index.php/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le brave soldat Chvéïk (Tchéquie)   

Revenir en haut Aller en bas

Le brave soldat Chvéïk (Tchéquie)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum: Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Nota Bene :: MODESTE PANORAMA DE LA LITTERATURE :: Littérature d'Europe Orientale (sauf Russie) -