Nota Bene

Nota Bene

Nota Bene : La Qualité, Non La Quantité - Forum Atypique Pour & Par la Littérature - Le Forum Que Vous N'Oublierez Pas De Sitôt - Histoire & Cinéma Sont Aussi Sur Nos Etagères - Réservé Aux Lecteurs Gourmets & Passionnés - Extrémistes & Trolls S'Abstenir
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  ÉvènementsÉvènements  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

 

Va, vis, deviens - Radu Mihaileanu

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Auteur Message
coline
Invité



MessageSujet: Va, vis, deviens - Radu Mihaileanu   Ven 8 Juil - 2:09

Un film français de Radu Mihaileanu( réalisateur juif roumain qui a fait ses études de cinéma en France)
-avec Yaël Abecassis, Roschdy Zem, Moshe Agazai, Mosche Abele,Sirak M. Sabahat….

Présenté au Festival de Berlin dans le cadre du Panorama, « Va, vis et deviens » a décroché les deux principales récompenses de cette section : le prix du jury et le prix du public.

« Va, vis et deviens » commence comme un film historique:
Ethiopie en 1984/85 – après une famine catastrophique, des milliers de Juifs éthiopiens meurent ou fuient. L’occident chante « we are the world »Et pour sauver ce peuple des « Falashas », qui se trouvent dans un camp de réfugiés au Soudan, Israël décide de mener à bien une opération de sauvetage unique en son genre sous la direction du Mossad et avec l’aide des Etats-Unis. Presque 8 000 personnes, dont de nombreux orphelins hagards et squelettiques ont l'opportunité d'échapper à la famine et se retrouvent ainsi en Terre Sainte.

Dans le film, lors de cette opération baptisée « l’Opération Moïse » (un pont aérien), une mère chrétienne pousse son fils de neuf ans à se déclarer juif pour le sauver de la famine et de la mort. Elle lui ordonne de fuir, lui dit de partir, de vivre et de devenir. L’enfant ne comprends pas, il se sent rejeté par sa mère
Une jeune mère juive lui prend la main et le fait passer pour son fils, lui donnant le nom juif de Schlomo. Arrivée en Israêl, la jeune femme meurt d'épuisement et Schlomo est adopté par un couple israélien d’origine française (Yael Abecassis et Roschdy Zem)
Dès les premiers moments Schlomo va être obligé de mentir, pris entre sa nostalgie de l'Ethiopie et de sa mère, et son désir de s'intégrer dans cette nouvelle vie. Il grandit avec la peur que l'on découvre son double-secret et mensonge : ni juif, ni orphelin, seulement noir. Il découvrira l'amour, la culture occidentale, la judaïté mais également le racisme et la guerre dans les territoires occupés. Vivant avec l'obsession de retrouver sa mère, restée dans le camp de réfugiés, il découvre deux maux de son nouveau pays : les faucons qui souhaitent la guerre contre les Palestiniens et les racistes qui font régner une sorte d'apartheid au sein de la société israélienne. L'intégration des Falachas en Israël n'a jamais été réellement digérée. Ils sont considérés par une partie de la population, hostile au métissage, comme des juifs atypiques, pas casher.

Sirak M. Sabahat qui joue le rôle de Shlomo adulte, a lui-même vécu les événements retracés dans le film : né en Ethiopie en 1981, il quitte son pays natal à 10 ans, avec ses parents et ses trois frères cadets, pour rejoindre Israël. Après une longue marche vers la capitale éthiopienne, Addis-Abeba, où il reste pendant 5 mois, il embarque avec sa famille dans un avion militaire dans le cadre de "l'opération Salomon". Arrivé en Israël, l'adaptation est difficile pour le jeune homme, seul Noir de son école. Après son service militaire, il décide de se lancer dans la comédie.

Ce film aurait pu s'appeler « L'Enfant des mères ». Schlomo a la chance de tomber sur quatre mères exceptionnelles : la sienne, capable de dire " ce n'est pas mon fils ", pour le sauver ; la deuxième, Juive éthiopienne, qui retrouve une raison de vivre en recueillant Schlomo et en l'arrachant à la mort ; la troisième, la mère adoptive issue d'une autre culture, qui accepte de faire un pas vers Schlomo ; enfin, Sarah, l'amoureuse, qui en devenant mère à son tour finit par comprendre Schlomo et le renvoie vers sa mère originelle."


La musique, superbe, reflète le mélange des cultures prôné par le film : elle mêle en effet orchestre classique, violoncelle et doudouk, un instrument traditionnel arménien (une sorte de flûte).

Mihaileanu soulève les questions d'identité, d'intégration, de racisme, d'amour filial, de judaïté, d’adoption, de déracinement, de cultures, le conflit israélo-palestinien,amour...
Ce grand et long film les aborde avec simplicité, humanité et humour.

Yaël Abecassis, la mère adoptive, est magnifique et sauvagement maternelle.

Ce film est riche de messages de paix et d'espoir, sans aucune idéologie sous-jacente. Il est d’une beauté sans pareil et les dialogues sont faits d’amour et de paix.
Revenir en haut Aller en bas
Cécile prozac
Littérophage Nota Beniste En Herbe.
Littérophage Nota Beniste En Herbe.


Nombre de messages : 34
Localisation : Nantes
Date d'inscription : 20/07/2005

MessageSujet: Re: Va, vis, deviens - Radu Mihaileanu   Dim 24 Juil - 13:48

Va, vis, deviens est l'un des plus beau film que j'ai vu. Belle réalisation, on ne voit pas le temps passer. On est ému. On en sort bouleversé.
_________________
Ecrire, c'est entrer sans frapper à la porte (Marina Tsvetaieva)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://terreaciel.free.fr
rotko
Invité



MessageSujet: Re: Va, vis, deviens - Radu Mihaileanu   Dim 24 Juil - 16:28

vu ce que j'ai entendu dire, dès qu'il passe, j'y serai !
Revenir en haut Aller en bas
Cécile prozac
Littérophage Nota Beniste En Herbe.
Littérophage Nota Beniste En Herbe.


Nombre de messages : 34
Localisation : Nantes
Date d'inscription : 20/07/2005

MessageSujet: Re: Va, vis, deviens - Radu Mihaileanu   Dim 24 Juil - 20:34

Maintenant, je pense qu'il faut attendre le dvd...
_________________
Ecrire, c'est entrer sans frapper à la porte (Marina Tsvetaieva)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://terreaciel.free.fr
coline
Invité



MessageSujet: Re: Va, vis, deviens - Radu Mihaileanu   Dim 24 Juil - 23:22

Oh oui...Il est sorti en mars...Petit nombre de copies sans doute...DVD attendu pour l'automne vraisemblablement!...
Revenir en haut Aller en bas
rotko
Invité



MessageSujet: Re: Va, vis, deviens - Radu Mihaileanu   Dim 16 Oct - 20:54

j'ai encore recu un avis tres favorable pour va vis deviens et l'adresse du site ! mais il est long a telecharger j'irai donc voir le film et vousme raconterez ce qu'il y a sur le site ok ? on fait comme ça ?
http://www.vavisetdeviens-lefilm.com/

Comment fais tu coline ,pour être au courant avant tout lemonde ? chez moi on jouait plusieurs navets et "emmene (moi" et il ne faut jurer de rien" les critiques ne m'ont pas parues bonnes et je n'y suispas allé !
Revenir en haut Aller en bas
coline
Invité



MessageSujet: Re: Va, vis, deviens - Radu Mihaileanu   Dim 16 Oct - 23:42

Héhé!...J'ai un secret!... Wink
Non, j'ai seulement la chance de vivre dans une ville où il ne se passe pas grand'chose mais où la vie culturelle a de quoi me satisfaire sur le plan cinématographique...
Entre autres:
- chaque semaine un film d'auteur programmé cinq fois (accord d'une Association de cinéphiles avec le propriétaire des salles...accord de plus en plus fragile et menacé, hélas!)...
- http://www.cinebocage.com/CARMET05/longs-m.htm
http://www.cinebocage.com/CARMET05/COURTS-M.HTM
-Au début d'octobre, depuis onze ans, un Festival de cinéma pendant huit jours(beaucoup de films d'auteurs également)...Il s'est terminé mercredi dernier:j'ai vu une quinzaine de films, dont pas mal d'avant-premières, et trois séries de courts-métrages aussi...
-Au printemps un mini festival de films africains sélectionnés au Festival de Ouagadougou qui a lieu tous les deux ans. Ceux qui seront projetés au printemps ont été remarqués cette année à Ouagadougou.

Je vais essayer de faire un petit effort pour vous faire part de ce que je viens de voir ..Pas de chefs-d'oeuvres vraiment mais beaucoup de bons films tout de même...


Dernière édition par le Lun 17 Oct - 0:12, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
coline
Invité



MessageSujet: Re: Va, vis, deviens - Radu Mihaileanu   Dim 16 Oct - 23:56

[quote="rotko"]j'ai encore recu un avis tres favorable pour va vis deviens et l'adresse du site ! mais il est long a telecharger j'irai donc voir le film et vousme raconterez ce qu'il y a sur le site ok ? on fait comme ça ?
http://www.vavisetdeviens-lefilm.com/

C'est bizarre...Le téléchargement se fait pour moi très rapidement...Merci d'avoir indiqué ce lien qui me ramène les souvenirs de ce beau film.
Les rubriques du site: synopsis, réalisateur, casting, équipe, historique, photos, vidéos, news...
Dommage qu'on ne puisse pas ici mettre une ou deux photos...Pour le reste, c'est assez complet et cela vaudrait le coup de faire un copié-collé (impossible!)...Je lis et si je vois quelque chose de très très intéressant pour compléter ce que nous en avons déjà dit, je résume...
Revenir en haut Aller en bas
rotko
Invité



MessageSujet: Re: Va, vis, deviens - Radu Mihaileanu   Lun 17 Oct - 6:41

salut Coline !

mon petit debit internet etait asthenique hier soir ! heureusement mon correspondant m'avait joint les photos du film si bien que j'ai pu me faire une mise en appetit. Toi qui frequentes les planches et dis les textes que tu aimes, j'aimerais avoir ton avis sur le billet "luchini et l'art de dire un texte". Dis-nous ce que tu penses, comment tu procèdes etc ...
Revenir en haut Aller en bas
coline
Invité



MessageSujet: Re: Va, vis, deviens - Radu Mihaileanu   Lun 17 Oct - 23:03

Il est vingt-trois heures...et j'arrive de lire justement...J'ai la tête un peu "farcie" ce soir pour en parler...Samedi déjà...puis demain nous remettons cela.."Les Lettres de Westerbork" d'Etty Hillesum, en des villes différentes du département...
Demain,( ou après-demain) je m'intéresse au sujet Lucchini et je te promets de te répondre.
Revenir en haut Aller en bas
Calou
L'Ivre de Lecture


Nombre de messages : 283
Date d'inscription : 11/05/2005

MessageSujet: Re: Va, vis, deviens - Radu Mihaileanu   Jeu 1 Déc - 15:02

Enfin, je l'ai vu et quel moment ! Je rejoins les avis de Coline et Cécile. C'est un film magnifique sur des thèmes difficiles mais superbement traités, analysés et joués.
Vraiment, je vous encourage à le voir quand vous pourrez. Un GRAND film...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Va, vis, deviens - Radu Mihaileanu   

Revenir en haut Aller en bas

Va, vis, deviens - Radu Mihaileanu

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum: Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Nota Bene :: GRAND DEPOUSSIERAGE 2015/2017 :: Divers -