Nota Bene

Nota Bene

Nota Bene : La Qualité, Non La Quantité - Forum Atypique Pour & Par la Littérature - Le Forum Que Vous N'Oublierez Pas De Sitôt - Histoire & Cinéma Sont Aussi Sur Nos Etagères - Réservé Aux Lecteurs Gourmets & Passionnés - Extrémistes & Trolls S'Abstenir
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  ÉvènementsÉvènements  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

 

La Chanson de Roland : le Mystère de ses Origines.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Auteur Message
Masques de Venise
Souverainiste, Patriote & Fière de l'Être !
Souverainiste, Patriote & Fière de l'Être !
avatar

Féminin
Verseau Rat
Nombre de messages : 65585
Age : 58
Localisation : A la pointe de la Bretagne, au bord de l'Atlantique
Loisirs : Tout ce qui concerne les mots et les livres.
Date d'inscription : 06/05/2005

MessageSujet: La Chanson de Roland : le Mystère de ses Origines.   Dim 12 Aoû - 16:46

La foi vibrante qui animait les Français des XIème et XIIème siècles, tout tournés vers la libération du Tombeau du Christ à Jérusalem, ne suffit pas à expliquer le tour de passe-passe qui métamorphosa un obscur combat d'arrière-garde survenu, sans gloire aucune, trois siècles plus tôt en grande épopée chevaleresque. Pour expliciter cette mutation, les spécialistes ont longtemps confronté deux grandes théories.

La première, ou "théorie des Cantilènes", était très en faveur au milieu du XIXème siècle et trouvait ses racines chez les érudits allemands. Ceux-ci s'appuyaient grosso modo et avant que Freud n'eût forgé le terme sur l'idée de l'inconscient collectif qui, dans toutes les grandes civilisations, a donné le jour à toutes sortes d'épopées plus ou moins magnifiées. Leur passage à l'écrit, sous forme d'un long récit, avait toujours été précédé d'une foule de courts poèmes ou contes qui leur étaient largement antérieurs. Et, bien sûr, par la vertu de la Muse ou par celle du Merveilleux, la légende s'était donc déjà élaborée. Il ne restait plus au poète épique (Homère par exemple) qu'à rassembler tous ces fragments et à leur donner leur cohérence finale - et éventuellement, son génie personnel.

Si l'on regarde "La Chanson de Roland", on peut ainsi penser que l'ardeur au combat des chevaliers de Charlemagne avait si impressionné leurs contemporains que ceux-ci leur avaient forgé toutes sortes d'exploits, passés directement en vers et en contes. L'embellissement avait suivi car il n'était évidemment pas question, au fur et à mesure que s'écoulaient les années, d'évoquer l'alliance passagère de l'Empereur d'Occident avec les Sarrazins. On renversa donc la vapeur et les jongleurs et baladins firent le reste en ordonnant le tout autour d'un tronc bien précis. A la fin du XIème siècle, l'épopée était sur le point de naître.

On donna à ces courts poèmes susceptibles d'avoir inspiré les premières chansons de geste le nom de "cantilenae" qui, dans le latin moyen-âgeux, désigne d'ailleurs les chansons de geste elles-mêmes. En français, cela donne "cantilènes", d'où le nom de la théorie.

Seulement voilà : plus on étudiait les antiques documents, plus aussi la science se donnait le moyen de les étudier, et plus on se disait que les savants allemands avaient lourdement extrapolé. A la différence de leurs homologues religieuses, telle la "Cantilène de Sainte Eulalie", les cantilènes profanes ne semblent pas avoir résisté au Temps : on n'a aucune preuve tangible de leur existence. En conséquence, ont-elles seulement existé ? ...
_________________
"Mon Âme est une Infante en robe de parade,
Dont l'exil se reflète, éternel et royal,
Aux grands miroirs déserts d'un vieil Escurial,
Ainsi qu'une galère oubliée en la rade."  - 
Albert Samain

La France a perdu une bataille mais elle n'a pas perdu la guerre !
Charles de Gaulle


Et ce qui importait en fin de compte, c'était moins d'être vaincu que d'avoir une âme de vaincu car cela seul est sans remède.

Jean Hougron

Il y a si longtemps maintenant que j'attends mon cancer, je ne vais quand même pas partir sans lui. - Pierre Desproges

Les animaux sont moins intolérants que nous : un cochon affamé mangera du musulman. - Pierre Desproges
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://blog.bebook.fr/woland/index.php/
Masques de Venise
Souverainiste, Patriote & Fière de l'Être !
Souverainiste, Patriote & Fière de l'Être !
avatar

Féminin
Verseau Rat
Nombre de messages : 65585
Age : 58
Localisation : A la pointe de la Bretagne, au bord de l'Atlantique
Loisirs : Tout ce qui concerne les mots et les livres.
Date d'inscription : 06/05/2005

MessageSujet: Re: La Chanson de Roland : le Mystère de ses Origines.   Dim 12 Aoû - 16:57

Le XXème siècle était encore dans sa petite enfance lorsque Joseph Bédier donna le la de la théorie des légendes épiques. Du rapport apparent entre les lieux cités dans les chansons de geste et les étapes des grands pélerinages chrétiens, ce français conclut que ceux qui s'arrêtaient jadis pour se reposer dans les abbayes et les monastères y trouvaient intacts les souvenirs des héros des VIIIème, IXème et Xème siècles : sarcophages, gisants, transis, etc ... Sans oublier les récits fatalement enjolivés des moines et les reliques qu'ils ne se faisaient pas faute de faire admirer aux pélerins.


Reprenant leur route, sur le chemin de l'aller ou du retour, ces pélerins bavardent, enjolivent à leur tour et la matière épique bouillonne. A la fin du XIème siècle, elle est à point et sa première manifestation sera "La Chanson de Roland."

Dans les faits, que constate-t-on ?

1) Avant le XIIème siècle, sur la route de Blaye à St-Jacques de Compostelle, il est tout à fait exact qu'on présente Charlemagne comme un héros et Roland comme un martyr. A Blaye, on peut même admirer la tombe de Roland le Preux tandis que son fameux olifant est conservé à St Seurin de Bordeaux.

2) A Ronceveaux, dans les refuges qui accueillaient les pélerins, moines et clercs avaient évidemment tout intérêt à amplifier les faits et à alimenter la légende : cela leur garantissait un maximum de visiteurs - et de profits. Aussi ne faisaient-ils sans doute aucune difficulté à instiller dans la cervelle de leurs hôtes la ressemblance qui existait entre eux-mêmes, en marche pour Compostelle, et les chevaliers anciens en lutte contre les Infidèles au nom de leur seule foi.

La thorie de Bédier est-elle la bonne ?



St Guilhem-le-Désert, sur la route de Compostelle.

_________________
"Mon Âme est une Infante en robe de parade,
Dont l'exil se reflète, éternel et royal,
Aux grands miroirs déserts d'un vieil Escurial,
Ainsi qu'une galère oubliée en la rade."  - 
Albert Samain

La France a perdu une bataille mais elle n'a pas perdu la guerre !
Charles de Gaulle


Et ce qui importait en fin de compte, c'était moins d'être vaincu que d'avoir une âme de vaincu car cela seul est sans remède.

Jean Hougron

Il y a si longtemps maintenant que j'attends mon cancer, je ne vais quand même pas partir sans lui. - Pierre Desproges

Les animaux sont moins intolérants que nous : un cochon affamé mangera du musulman. - Pierre Desproges


Dernière édition par Masques de Venise le Sam 13 Juin - 19:42, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://blog.bebook.fr/woland/index.php/
Masques de Venise
Souverainiste, Patriote & Fière de l'Être !
Souverainiste, Patriote & Fière de l'Être !
avatar

Féminin
Verseau Rat
Nombre de messages : 65585
Age : 58
Localisation : A la pointe de la Bretagne, au bord de l'Atlantique
Loisirs : Tout ce qui concerne les mots et les livres.
Date d'inscription : 06/05/2005

MessageSujet: Re: La Chanson de Roland : le Mystère de ses Origines.   Dim 12 Aoû - 17:04

Les érudits modernes n'ont pas tranché. Même, ils se méfient autant de l'une que de l'autre théorie.

Une étude approfondie de l'époque, des lieux et des documents a fait en effet découvrir que les reliques, inscriptions, etc ... qui, pour Bédier, étaient antérieures au XIème siècle, ne sont apparues bel et bien qu'après la parution de "La Chanson de Roland." A croire que les légendes locales relatives à Charlemagne et à Roland sont nées de la chanson de geste qui leur fut consacrée et non le contraire.

De nos jours, on pense même qu'il a existé plusieurs "Chanson de Roland" qui ne nous sont pas parvenues parce qu'elles se perdirent dans la spirale de temps qui s'étend du VIIIème au Xème siècle. Celle que nous possédons, et qui est donc signée de Turoldus, en est la forme la plus achevée.

Cependant, les historiens de toutes les époques sont d'accord sur un point : cette "Chanson de Roland" est bien l'oeuvre d'un seul et même artiste, particulièrement cultivé et habile.
_________________
"Mon Âme est une Infante en robe de parade,
Dont l'exil se reflète, éternel et royal,
Aux grands miroirs déserts d'un vieil Escurial,
Ainsi qu'une galère oubliée en la rade."  - 
Albert Samain

La France a perdu une bataille mais elle n'a pas perdu la guerre !
Charles de Gaulle


Et ce qui importait en fin de compte, c'était moins d'être vaincu que d'avoir une âme de vaincu car cela seul est sans remède.

Jean Hougron

Il y a si longtemps maintenant que j'attends mon cancer, je ne vais quand même pas partir sans lui. - Pierre Desproges

Les animaux sont moins intolérants que nous : un cochon affamé mangera du musulman. - Pierre Desproges
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://blog.bebook.fr/woland/index.php/
Carla
Déléguée Syndicalement Littéraire
Déléguée Syndicalement Littéraire
avatar

Féminin
Taureau Chat
Nombre de messages : 5850
Age : 55
Localisation : Aquitaine
Emploi : Informaticien parait-il
Loisirs : lecture, ciné
Date d'inscription : 16/08/2007

MessageSujet: Re: La Chanson de Roland : le Mystère de ses Origines.   Jeu 23 Aoû - 22:03

Masques de Venise a écrit:
A Blaye, on peut même admirer la tombe de Roland le Preux tandis que son fameux olifant est conservé à St Seurin de Bordeaux.

Ouh la honte ! bordelaise, je ne le savais même pas !

J'en profite pour te remercier vivement de cette rubrique consacrée à la langue française, cela m'intéresse bcp.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://feuillesd-acanthe.kazeo.com/
Masques de Venise
Souverainiste, Patriote & Fière de l'Être !
Souverainiste, Patriote & Fière de l'Être !
avatar

Féminin
Verseau Rat
Nombre de messages : 65585
Age : 58
Localisation : A la pointe de la Bretagne, au bord de l'Atlantique
Loisirs : Tout ce qui concerne les mots et les livres.
Date d'inscription : 06/05/2005

MessageSujet: Re: La Chanson de Roland : le Mystère de ses Origines.   Ven 24 Aoû - 10:29

Ce que tu dis là me va droit au coeur, Carla. Hélas ! faute de temps (surtout pendant les vacances, à cause des enfants), je néglige un peu cette rubrique pourtant passionnante. J'espère pouvoir être un peu plus libre à la rentrée. Wink
_________________
"Mon Âme est une Infante en robe de parade,
Dont l'exil se reflète, éternel et royal,
Aux grands miroirs déserts d'un vieil Escurial,
Ainsi qu'une galère oubliée en la rade."  - 
Albert Samain

La France a perdu une bataille mais elle n'a pas perdu la guerre !
Charles de Gaulle


Et ce qui importait en fin de compte, c'était moins d'être vaincu que d'avoir une âme de vaincu car cela seul est sans remède.

Jean Hougron

Il y a si longtemps maintenant que j'attends mon cancer, je ne vais quand même pas partir sans lui. - Pierre Desproges

Les animaux sont moins intolérants que nous : un cochon affamé mangera du musulman. - Pierre Desproges
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://blog.bebook.fr/woland/index.php/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La Chanson de Roland : le Mystère de ses Origines.   

Revenir en haut Aller en bas

La Chanson de Roland : le Mystère de ses Origines.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum: Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Nota Bene :: LANGUE ET LITTERATURE FRANÇAISE : HISTOIRE & EVOLUTION :: Histoire de la Littérature Au Moyen-Âge -