Nota Bene

Nota Bene

Nota Bene : La Qualité, Non La Quantité - Forum Atypique Pour & Par la Littérature - Le Forum Que Vous N'Oublierez Pas De Sitôt - Histoire & Cinéma Sont Aussi Sur Nos Etagères - Réservé Aux Lecteurs Gourmets & Passionnés - Extrémistes & Trolls S'Abstenir
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

 

La Traduction.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
Auteur Message
Thomas
Ordonnateur des Basses Oeuvres de Nota Bene - il en est fier, en plus ...
Ordonnateur des Basses Oeuvres de Nota Bene - il en est fier, en plus ...
avatar

Masculin
Taureau Dragon
Nombre de messages : 9040
Age : 41
Localisation : Paris
Emploi : Passionnant mais indescriptible...
Loisirs : Littérature, Cinéma, Photo, Cuisine
Date d'inscription : 04/04/2006

MessageSujet: Re: La Traduction.   Mar 20 Nov - 15:26

Je me demande en fait si c'est si fortuit que ça... mais ça m'est passé par la tête tout à l'heure, justement, ce que tu dis là !
_________________
"Le secret douloureux des dieux et des rois, c'est que les hommes sont libres." Jean-Paul Sartre, Les mouches
"La sensualité est la condition mystérieuse, mais nécessaire et créatrice, du développement intellectuel." Pierre Louÿs, Aphrodite
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.google.fr
Carla
Déléguée Syndicalement Littéraire
Déléguée Syndicalement Littéraire
avatar

Féminin
Taureau Chat
Nombre de messages : 5850
Age : 54
Localisation : Aquitaine
Emploi : Informaticien parait-il
Loisirs : lecture, ciné
Date d'inscription : 16/08/2007

MessageSujet: Re: La Traduction.   Mar 20 Nov - 18:53

J'avais peur d'avoir l'air bête en disant ça, mais ça me trottait depuis le début du livre !
_________________
Avoir un Corps m'est effroi - Avoir une Âme m'est effroi
Profonde - précaire Propriété - Possession, non choisie
Emily Dickinson
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://feuillesd-acanthe.kazeo.com/
millie
Littérophage Notabéniste Avec Mention Spéciale.
Littérophage Notabéniste Avec Mention Spéciale.


Féminin
Capricorne Tigre
Nombre de messages : 1616
Age : 42
Localisation : montpellier
Emploi : prenant
Loisirs : divers (comme d'été)
Date d'inscription : 09/08/2007

MessageSujet: Re: La Traduction.   Mar 20 Nov - 22:08

Carla a écrit:
J'avais peur d'avoir l'air bête en disant ça,

Mais enfin, faut pas avoir peur d'avoir l'air bête !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
millie
Littérophage Notabéniste Avec Mention Spéciale.
Littérophage Notabéniste Avec Mention Spéciale.


Féminin
Capricorne Tigre
Nombre de messages : 1616
Age : 42
Localisation : montpellier
Emploi : prenant
Loisirs : divers (comme d'été)
Date d'inscription : 09/08/2007

MessageSujet: Re: La Traduction.   Ven 7 Déc - 20:04

C'était un sujet qui semblait bien parti... Le voilà un peu en panne et ce n'est pas moi qui vais ajouter quoique ce soit ce soir... Pas le temps de m'y replonger... ! Alors j'écris juste ce message comme un bouteille jetée à la mer (avec moins de détresse quand même !) pour voir s'il va rencontrer une bonne âme charitable qui a encore à partager sur ce sujet passionnant !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Carla
Déléguée Syndicalement Littéraire
Déléguée Syndicalement Littéraire
avatar

Féminin
Taureau Chat
Nombre de messages : 5850
Age : 54
Localisation : Aquitaine
Emploi : Informaticien parait-il
Loisirs : lecture, ciné
Date d'inscription : 16/08/2007

MessageSujet: Re: La Traduction.   Mar 4 Mar - 13:37

Wink Millie !

L'exercice de traduction de MdV m'a ramené loin en arrière, à l'époque où, étudiante, je bûchais pas mal sur des versions d'espagnol, d'anglais et d'italien ! Dieu merci, j'adorais ça et je m'en tirais assez bien.
Par contre, j'avoue qu'il fallait souvent que je me contrôle pour ne pas prendre trop de liberté avec le texte original :oops:

La question que je me pose, c'est lorsqu'on choisit de traduire un texte ancien, doit-on le traduire avec une langue proche du caractère ancien, ou le moderniser en utilisant une langue actuelle ?
(A ce sujet, je viens juste de finir Reflets ds un Oeil d'Or, et la traduction, assez ancienne je pense, est vraiment vieillotte ! )
Votre avis ?
_________________
Avoir un Corps m'est effroi - Avoir une Âme m'est effroi
Profonde - précaire Propriété - Possession, non choisie
Emily Dickinson
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://feuillesd-acanthe.kazeo.com/
Thomas
Ordonnateur des Basses Oeuvres de Nota Bene - il en est fier, en plus ...
Ordonnateur des Basses Oeuvres de Nota Bene - il en est fier, en plus ...
avatar

Masculin
Taureau Dragon
Nombre de messages : 9040
Age : 41
Localisation : Paris
Emploi : Passionnant mais indescriptible...
Loisirs : Littérature, Cinéma, Photo, Cuisine
Date d'inscription : 04/04/2006

MessageSujet: Re: La Traduction.   Mar 4 Mar - 14:38

Je pense qu'il faut traduire dans l'esprit dans lequel ça a été écrit à l'origine, pas nécessairement dans le même horizon linguistique.

A titre d'exemple, les traductions, disponibles dans la Pléiade, des oeuvres de Dostoïevski, sont dans une langue très XIXème siècle ; le parti-pris du traducteur a été que, comme le texte original date du XIXème, il fallait traduire dans le français de l'époque. La traduction d'André Markowitz (décriée par certains) me semble plus dans l'esprit ; elle est plus moderne, a recours à plus d'images qui parlent à nos esprits contemporains etc.
_________________
"Le secret douloureux des dieux et des rois, c'est que les hommes sont libres." Jean-Paul Sartre, Les mouches
"La sensualité est la condition mystérieuse, mais nécessaire et créatrice, du développement intellectuel." Pierre Louÿs, Aphrodite
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.google.fr
Masques de Venise
Souverainiste, Patriote & Fière de l'Être !
Souverainiste, Patriote & Fière de l'Être !
avatar

Féminin
Verseau Rat
Nombre de messages : 59631
Age : 57
Localisation : A la pointe de la Bretagne, au bord de l'Atlantique
Loisirs : Tout ce qui concerne les mots et les livres.
Date d'inscription : 06/05/2005

MessageSujet: Re: La Traduction.   Mar 4 Mar - 17:01

Alors, là, ça mérite réflexion.
_________________
"Mon Âme est une Infante en robe de parade,
Dont l'exil se reflète, éternel et royal,
Aux grands miroirs déserts d'un vieil Escurial,
Ainsi qu'une galère oubliée en la rade."

Albert Samain

Celui qui n'a pas fait tout ce qu'il pouvait faire n'a rien fait.
Charles Pathé


La France a perdu une bataille mais elle n'a pas perdu la guerre !
Charles de Gaulle


Et ce qui importait en fin de compte, c'était moins d'être vaincu que d'avoir une âme de vaincu car cela seul est sans remède.
Jean Hougron



https://www.notabeneculturelitteraire.com/
http://blog.bebook.fr/woland/index.php/
[/b]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://blog.bebook.fr/woland/index.php/
millie
Littérophage Notabéniste Avec Mention Spéciale.
Littérophage Notabéniste Avec Mention Spéciale.


Féminin
Capricorne Tigre
Nombre de messages : 1616
Age : 42
Localisation : montpellier
Emploi : prenant
Loisirs : divers (comme d'été)
Date d'inscription : 09/08/2007

MessageSujet: Re: La Traduction.   Mar 4 Mar - 19:15

Le plus important, c'est, à mon avis de non traductrice, de ne pas trahir le texte... mais alors, où est la limite... ? Difficile à dire et c'est aussi pour cela qu'il y a des traducteurs et des types de traductions que l'on préfère. C'est aussi pourquoi, quand on lit une traduction, si on n'accroche pas au bouquin, il faut essayer de penser à une autre traduction avant de se faire un avis définitif sur le bouquin !!!

Pour ma part, ce que je préfère, c'est lorsqu'il y a une préface technique (pas trop quand même et pas trop longue) ainsi que des notes de traduction, dans lesquelles le traducteur explique un peu ses choix et son parti pris.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
millie
Littérophage Notabéniste Avec Mention Spéciale.
Littérophage Notabéniste Avec Mention Spéciale.


Féminin
Capricorne Tigre
Nombre de messages : 1616
Age : 42
Localisation : montpellier
Emploi : prenant
Loisirs : divers (comme d'été)
Date d'inscription : 09/08/2007

MessageSujet: Re: La Traduction.   Mar 4 Mar - 19:19

Thomas a écrit:
Je pense qu'il faut traduire dans l'esprit dans lequel ça a été écrit à l'origine, pas nécessairement dans le même horizon linguistique.

Il me semble aussi. En tout cas, c'est ma préférence en tant que lectrice, à partir du moment où cela ne tord pas le texte.
Difficile d'être traducteur, je pense car il faut être plus qu'un technicien des langues utilisées (avoir une vraie sensibilité littéraire) mais ne pas se prendre pour l'auteur... Bref, trouver un équilibre entre ses différentes sensibilités : celle de lecteur, de traducteur, et d'auteur...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
millie
Littérophage Notabéniste Avec Mention Spéciale.
Littérophage Notabéniste Avec Mention Spéciale.


Féminin
Capricorne Tigre
Nombre de messages : 1616
Age : 42
Localisation : montpellier
Emploi : prenant
Loisirs : divers (comme d'été)
Date d'inscription : 09/08/2007

MessageSujet: Re: La Traduction.   Mar 4 Mar - 19:34

Thomas a écrit:
A titre d'exemple, les traductions, disponibles dans la Pléiade, des oeuvres de Dostoïevski, sont dans une langue très XIXème siècle ; le parti-pris du traducteur a été que, comme le texte original date du XIXème, il fallait traduire dans le français de l'époque. La traduction d'André Markowitz (décriée par certains) me semble plus dans l'esprit ; elle est plus moderne, a recours à plus d'images qui parlent à nos esprits contemporains etc.

Pour Dostoïevski, sans être suffisamment connaisseuse (en plus, je ne parle ni ne lis le russe), je sais que la traduction de ses oeuvres est particulière et qu'a priori, c'est Markowicz qui en est le plus proche. En effet, les textes de Dostoïeski ont été jugés mal écrits par les traducteurs (en tout cas pour un public francophone) et ils ont délibéremment choisi de les écrire la manière des romans français. Cette critique, qui a motivé des traductions type XIXème, s'appuie sur le fait, qu'effectivement, le style et la forme n'étaient pas les soucis premiers de Dostoïevski et qu'il se fichait un peu d'avoir une syntaxe moins rigoureuse et de faire quelques répétitions, voire de manquer parfois d'un peu de clarté. Bref, du coup, maintenant, les traductions de Markowicz paraissent plus contemporaines mais elles seraient aussi les plus fidèles !
Il me semble que Gide a écrit sur le style de Dostoïevski mais je n'ai plus les références en tête.

Il y a un autre traducteur de Dostoïevski, qui sans prendre le parti pris de Marcowicz (il gomme quelques répétitions et relâches syntaxiques) a quand même fait une traduction fluide et moins XIXème ! Pierre quelque chose, je crois (chez GF). Par contre, à éviter les traductions de Dostoïevski en folio. Pour la Pléïade, je ne sais pas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
millie
Littérophage Notabéniste Avec Mention Spéciale.
Littérophage Notabéniste Avec Mention Spéciale.


Féminin
Capricorne Tigre
Nombre de messages : 1616
Age : 42
Localisation : montpellier
Emploi : prenant
Loisirs : divers (comme d'été)
Date d'inscription : 09/08/2007

MessageSujet: Re: La Traduction.   Mar 4 Mar - 19:41

Un autre point à méditer : les inexactitudes dans la traduction n'en font pas non plus une traduction à rejeter absolument...
Cf. la traduction de Faust de Goethe par Nerval. Celui-ci a fait des contre-sens par endroit (je ne suis pas germanophone non plus, mais on peut le vérifier avec les nouvelles traductions et les commentateurs), ce qui n'a pas empêché Goethe de dire que, finalement, son oeuvre était mieux en français (quel compliment pour Nerval !)
Il faut dire que l'âme de poète de Nerval a su habiter l'oeuvre de Goethe et qu'il habitait aussi merveilleusement la langue française, alors, fi des écarts, l'âme y est !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Carla
Déléguée Syndicalement Littéraire
Déléguée Syndicalement Littéraire
avatar

Féminin
Taureau Chat
Nombre de messages : 5850
Age : 54
Localisation : Aquitaine
Emploi : Informaticien parait-il
Loisirs : lecture, ciné
Date d'inscription : 16/08/2007

MessageSujet: Re: La Traduction.   Mar 4 Mar - 21:21

millie a écrit:
Le plus important, c'est, à mon avis de non traductrice, de ne pas trahir le texte...

Comme disait l'uatre, traduttore traditore... avec, en lien, une page passionnante à ce sujet !


Et oui, Millie, je suis comme toi, j'aime bien quand le traducteur met des petites notes en bas de pages à l'attention du lecteur, ds lequelles il exprime ses doutes, il ajoute des commentaires qui nous aide à mieux comprendre le sens voulu par l'écrivain, etc...

A ce propos, ds le dernier Stephen King, la traductrice française a ajouté toute une explication, très intéressante, à la fin du roman, expliquant les difficultés rencontrées, les choix qu'elle a fait, en collaboration avec d'autres personnes. J'ai trouvé ça très bien !
_________________
Avoir un Corps m'est effroi - Avoir une Âme m'est effroi
Profonde - précaire Propriété - Possession, non choisie
Emily Dickinson
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://feuillesd-acanthe.kazeo.com/
André B.
Trésorier du Grand Ordre de Nota Bene
Trésorier du Grand Ordre de Nota Bene
avatar

Nombre de messages : 4025
Date d'inscription : 10/05/2005

MessageSujet: Re: La Traduction.   Mar 4 Mar - 23:48

D'accord avec Milie et Thomas qui dit qu'il faut traduire dans l'esprit dans lequel ça a été écrit à l'origine, pas nécessairement dans le même horizon linguistique.

Un exemple : pour désigner un individu indigne, si le texte à traduire est du XIXème, il faut à mon avis utiliser des termes comme scélérat ( que personne n'utilise plus aujourd'hui ) et pas des termes actuels du style belle ordure ou pire s----ard qui de toute façon est limite familier.

Je ne suis plus très sûr que mon exemple illustre ce que disait Thomas ... :oops:
_________________
Je ne suis qu'à moitié idiot et j'ai le vice de la tolérance.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Thomas
Ordonnateur des Basses Oeuvres de Nota Bene - il en est fier, en plus ...
Ordonnateur des Basses Oeuvres de Nota Bene - il en est fier, en plus ...
avatar

Masculin
Taureau Dragon
Nombre de messages : 9040
Age : 41
Localisation : Paris
Emploi : Passionnant mais indescriptible...
Loisirs : Littérature, Cinéma, Photo, Cuisine
Date d'inscription : 04/04/2006

MessageSujet: Re: La Traduction.   Mer 5 Mar - 8:56

Heu, non en fait ! parce que je parlais plus de syntaxe que de vocabulaire. Tant qu'on ne tombe pas dans les "faquin" et autre "gougnaffier", ça me va !

Millie a très bien expliqué ce qui est choquant dans la traduction que je qualifierais de balzacienne des romans de Dostoïevski. Les traductions les plus récentes du Cid, par exemple, ne sont pas faite dans une simili-langue du XVIème siècle, elles le sont dans un français moderne et, à la limite, ça ne me choquerait pas qu'on y trouve des injures contemporaines, tant que le niveau de langue est respecté par rapport à l'original. Evidemment, si on s'amuse à traduire de manière vulgaire quelque chose qui n'est que grossier, ça ne va pas !
_________________
"Le secret douloureux des dieux et des rois, c'est que les hommes sont libres." Jean-Paul Sartre, Les mouches
"La sensualité est la condition mystérieuse, mais nécessaire et créatrice, du développement intellectuel." Pierre Louÿs, Aphrodite
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.google.fr
André B.
Trésorier du Grand Ordre de Nota Bene
Trésorier du Grand Ordre de Nota Bene
avatar

Nombre de messages : 4025
Date d'inscription : 10/05/2005

MessageSujet: Re: La Traduction.   Mer 5 Mar - 16:27

Bon ben je ne suis d'accord qu'avec moi mais c'est déjà ça !
_________________
Je ne suis qu'à moitié idiot et j'ai le vice de la tolérance.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Thomas
Ordonnateur des Basses Oeuvres de Nota Bene - il en est fier, en plus ...
Ordonnateur des Basses Oeuvres de Nota Bene - il en est fier, en plus ...
avatar

Masculin
Taureau Dragon
Nombre de messages : 9040
Age : 41
Localisation : Paris
Emploi : Passionnant mais indescriptible...
Loisirs : Littérature, Cinéma, Photo, Cuisine
Date d'inscription : 04/04/2006

MessageSujet: Re: La Traduction.   Mer 5 Mar - 16:33

Comme disait le poète : "c'est mon avis, je le partage !"
_________________
"Le secret douloureux des dieux et des rois, c'est que les hommes sont libres." Jean-Paul Sartre, Les mouches
"La sensualité est la condition mystérieuse, mais nécessaire et créatrice, du développement intellectuel." Pierre Louÿs, Aphrodite
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.google.fr
Masques de Venise
Souverainiste, Patriote & Fière de l'Être !
Souverainiste, Patriote & Fière de l'Être !
avatar

Féminin
Verseau Rat
Nombre de messages : 59631
Age : 57
Localisation : A la pointe de la Bretagne, au bord de l'Atlantique
Loisirs : Tout ce qui concerne les mots et les livres.
Date d'inscription : 06/05/2005

MessageSujet: Re: La Traduction.   Mer 2 Avr - 15:15

Ca fait quelque temps que j'ai terminé "Les Nus et les Morts", de Mailer - les fiches arrivent ... Wink Mais la traduction m'a paru datée. Il y a, par exemple, nombre de "Je vas ..." pour "Je vais ..." Evidemment, on se doute que les personnages de Mailer ne parlent pas un anglais parfait, loin de là. Leur anglo-américain doit même être très approximatif (surtout que beaucoup d'eux sont des ruraux). Mais tout de même ...

Même dans les années cinquante, les "Je vas ..." n'étaient pas si courants que ça.
_________________
"Mon Âme est une Infante en robe de parade,
Dont l'exil se reflète, éternel et royal,
Aux grands miroirs déserts d'un vieil Escurial,
Ainsi qu'une galère oubliée en la rade."

Albert Samain

Celui qui n'a pas fait tout ce qu'il pouvait faire n'a rien fait.
Charles Pathé


La France a perdu une bataille mais elle n'a pas perdu la guerre !
Charles de Gaulle


Et ce qui importait en fin de compte, c'était moins d'être vaincu que d'avoir une âme de vaincu car cela seul est sans remède.
Jean Hougron



https://www.notabeneculturelitteraire.com/
http://blog.bebook.fr/woland/index.php/
[/b]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://blog.bebook.fr/woland/index.php/
André B.
Trésorier du Grand Ordre de Nota Bene
Trésorier du Grand Ordre de Nota Bene
avatar

Nombre de messages : 4025
Date d'inscription : 10/05/2005

MessageSujet: Re: La Traduction.   Jeu 3 Avr - 1:15

Comme les je repartira ...
_________________
Je ne suis qu'à moitié idiot et j'ai le vice de la tolérance.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Thomas
Ordonnateur des Basses Oeuvres de Nota Bene - il en est fier, en plus ...
Ordonnateur des Basses Oeuvres de Nota Bene - il en est fier, en plus ...
avatar

Masculin
Taureau Dragon
Nombre de messages : 9040
Age : 41
Localisation : Paris
Emploi : Passionnant mais indescriptible...
Loisirs : Littérature, Cinéma, Photo, Cuisine
Date d'inscription : 04/04/2006

MessageSujet: Re: La Traduction.   Jeu 3 Avr - 8:47

Et les "nous nous en allerons" ? Wink
_________________
"Le secret douloureux des dieux et des rois, c'est que les hommes sont libres." Jean-Paul Sartre, Les mouches
"La sensualité est la condition mystérieuse, mais nécessaire et créatrice, du développement intellectuel." Pierre Louÿs, Aphrodite
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.google.fr
gemini
¡ No pasarán !
¡ No pasarán !
avatar

Masculin
Balance Serpent
Nombre de messages : 2388
Age : 52
Localisation : mouais
Emploi : cosmonaute
Loisirs : lecture
Date d'inscription : 11/07/2007

MessageSujet: Re: La Traduction.   Jeu 3 Avr - 9:36

De requin. Tatata.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.liberation.fr/
Thomas
Ordonnateur des Basses Oeuvres de Nota Bene - il en est fier, en plus ...
Ordonnateur des Basses Oeuvres de Nota Bene - il en est fier, en plus ...
avatar

Masculin
Taureau Dragon
Nombre de messages : 9040
Age : 41
Localisation : Paris
Emploi : Passionnant mais indescriptible...
Loisirs : Littérature, Cinéma, Photo, Cuisine
Date d'inscription : 04/04/2006

MessageSujet: Re: La Traduction.   Jeu 3 Avr - 9:40

De lapin. Tatata !

Very Happy
_________________
"Le secret douloureux des dieux et des rois, c'est que les hommes sont libres." Jean-Paul Sartre, Les mouches
"La sensualité est la condition mystérieuse, mais nécessaire et créatrice, du développement intellectuel." Pierre Louÿs, Aphrodite
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.google.fr
MC
Littérophage Notabéniste Avec Mention Spéciale.
Littérophage Notabéniste Avec Mention Spéciale.
avatar

Féminin
Verseau Chat
Nombre de messages : 1826
Age : 29
Localisation : Strasbourg
Emploi : étudiante
Loisirs : cinéma, lecture, écriture
Date d'inscription : 30/03/2009

MessageSujet: Re: La Traduction.   Sam 4 Avr - 11:39

Au semestre dernier j'ai étudié Lolita de Nabokov (que j'ai soit dit en passant vraiment adoré). Pour des soucis de parfaite compréhension, j'ai voulu commencé la traduction : je n'ai pas tenu 5 pages... Toute la beauté de la plume de HH était perdue. Le traducteur l'a adaptée à la langue française certes mais on y perd vraiment beaucoup.

Pour The Grapes of Wrath je n'ai même pas jeté un oeil à la traduction. J'avais trop peur de ce que j'allais trouver. Le texte original étant déjà très difficile, traduire le parlé de l'Oklahoma n'est pas une mince affaire. J'avais peur d'être déstabilisée. Et surtout déçue.

Avec des textes comme ces derniers où la langue est tellement importante avec ses jeux de mots ou ses précisions, j'admire le travail des traducteurs qui essayent au maximum de les adapter et de les retranscrire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://noirsetblancs.blogspot.com
Thomas
Ordonnateur des Basses Oeuvres de Nota Bene - il en est fier, en plus ...
Ordonnateur des Basses Oeuvres de Nota Bene - il en est fier, en plus ...
avatar

Masculin
Taureau Dragon
Nombre de messages : 9040
Age : 41
Localisation : Paris
Emploi : Passionnant mais indescriptible...
Loisirs : Littérature, Cinéma, Photo, Cuisine
Date d'inscription : 04/04/2006

MessageSujet: Re: La Traduction.   Sam 4 Avr - 12:16

C'est pour ça que je suis absolument admiratif du travail de Coindreau sur les oeuvres de Faulkner, par exemple ! Il y a bien longtemps que je n'ai pas lu Faulkner en français, mais j'ai commencé comme ça et, lorsque j'ai lu pour la première fois en anglais des romans que j'avais déjà lus en français, j'ai retrouvé exactement le sentiment que m'avait donné ma première lecture, preuve que M.-E. Coindreau avait parfaitement su traduire le style faulknérien.

Un traducteur phénoménal, c'est Claro ! Il s'attaque à des OLNI (ou à des monstres comme Pynchon) et s'en sort incroyablement bien ! Brice Matthieussent est excellent également dans ses traductions de Jim Harrison.

Traduire ce que j'appelle des auteurs "à patte" (d'ours, dans le cas de Harrison ), c'est un travail incroyable... affraid
_________________
"Le secret douloureux des dieux et des rois, c'est que les hommes sont libres." Jean-Paul Sartre, Les mouches
"La sensualité est la condition mystérieuse, mais nécessaire et créatrice, du développement intellectuel." Pierre Louÿs, Aphrodite
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.google.fr
Julie
Grande Prêtresse du Livre
Grande Prêtresse du Livre
avatar

Féminin
Verseau Coq
Nombre de messages : 3712
Age : 36
Localisation : Paris/Bretagne
Emploi : En chasse
Loisirs : Lecture, cinéma, musique et découvertes en général
Date d'inscription : 31/03/2006

MessageSujet: Re: La Traduction.   Sam 4 Avr - 19:56

J'ai trouvé pour le dernier Pynchon que Claro en avait fait une traduction un peu trop "littéraire".
_________________
En-dehors du chien, le livre est le meilleur ami de l'homme. En-dedans, il fait trop noir pour y lire. (Groucho Marx)

Le travail est la malédiction des classes buveuses. (Oscar Wilde)

http://www.peripheries.net/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Carla
Déléguée Syndicalement Littéraire
Déléguée Syndicalement Littéraire
avatar

Féminin
Taureau Chat
Nombre de messages : 5850
Age : 54
Localisation : Aquitaine
Emploi : Informaticien parait-il
Loisirs : lecture, ciné
Date d'inscription : 16/08/2007

MessageSujet: Re: La Traduction.   Sam 4 Avr - 22:17

J'ai dû faire un commentaire d'un des poèmes de L'Enfer, de La Divine Comédie de Dante. Nous devions faire le commentaire en nous appuyant sur deux traductions différentes, ainsi que sur le texte original, et nous servir également des notes des traducteurs, en l'occurence Jacqueline Rissset et Henri Longnon. Leurs notes en effet, car ils avaient tous deux expliqués en en-tête de leurs éditions leur choix de traduction.
Henri Longnon a fait le choix d'une forme la plus poétique possible, en retranscrivant autant que possible les vers italiens en alexandrins, pour conserver un rythme poétique et une emphase lyrique. Jacqueline Risset, dont j'ai lu par ailleurs qu'elle avait été pressée par l'éditeur, a fait le choix d'une traduction plus moderne.
Le hasard de mes recherches m'a fait également trouver, sur le net, la première traduction, de Rivarol, datant du XVIIIème siècle.
La comparaison des diverses traductions est intéressante, voire surprenante et j'ai constaté que pour bien prendre la mesure du texte de Dante, il faut lire les trois traductions simultanément. Celle de Rivarol est certainement la plus fantaisiste. Elle est aussi cependant, dans l'esprit, la plus proche du texte original sur le plan spirituel. Je me suis aperçue en effet que les traductions de Longnon et Risset, tous deux traducteurs du XXème siècle, étaient certes plus fidèles à la lettre, plus modernes aussi, mais aussi... plus laïques ! ce qui est tout de même gênant, quand on sait que La Divine Comédie était un texte ayant une grande portée spirituelle.

Deux exemples :

Di nova pena mi conven far versi
e dar materia al ventesimo canto
de la prima canzon, ch'è d'i sommersi.
Traductions :
Rivarol
Je touche au vingtième repos de ma douloureuse carrière ; mais des supplices nouveaux demandent encore de nouveaux chants.
Longnon
Il me faut dire en vers une peine nouvelle,
et fournir la matière à un vingtième chant
De ce premier cantique aux damnés condamnés.
Risset
Il me faut mettre en vers une peine nouvelle
et donner matière à ce vingtième chant
du premier cantique, celui des enfouis.

Plus loin :
Certo io piangea, poggioto a un de' rocchi
del duro scoglio, si che la mia scorta
mi disse "Ancor sé tu de li altri sciocchi ?

Qui vive la pietà quand'è ben morta ;
chi è piu scellerato che colui
che al giudicio divin passion comporta ?

C'est un passage que je trouve difficile à comprendre, et les trois traducteurs s'en sont plus ou moins bien sortis.
Rivarol
Appuyé sur les durs rochers qui s'élevaient autour de moi, je les inondais de mes pleurs, quand mon guide me dit :
- Eh quoi ! ne serais-tu donc aussi qu'une âme vulgaire ? On est sans pitié pour des maux sans mesure ! Ne sont-ils pas assez criminels, ceux qui osèrent être les émules d'un Dieu ?"

Longnon
Oui, je pleurais, appuyé contre un roc
Du dur écueil, et si fort que mon guide
Me dit : "Serais-tu donc encor un insensé ?

C'est quand bien morte elle est qu'ici vit la pitié :
Qui donc est plus scélérat que celui
Qui croit passifs les desseins du Seigneur ?"

Risset
Certes, je pleurais tant, appuyé à la roche
du dur écueil, que mon guide me dit :
"Es-tu toi aussi de ces insensés ?

Ici vit la pitié quand elle est bien morte ;
qui est plus scélérat que celui-là
qui compatit lorsque Dieu a jugé ?"


A noter que Rivarol n'essaira jamais de chercher une forme versifiée. Il prend soin tout de même d'introduire une certaine solennité dans son texte. Surtout, il interprête le texte plus qu'il ne le traduit. Mais pour le lecteur moderne, cette interprétation est un précieux complément des traductions modernes justement !
En ce qui concerne les traductions de Longnon et de Risset, personnellement je préfère celle de Longnon, que je trouve plus poétique mais surtout moins obscure que celle de Risset, qui semble parfois bien éloignée... du français !
_________________
Avoir un Corps m'est effroi - Avoir une Âme m'est effroi
Profonde - précaire Propriété - Possession, non choisie
Emily Dickinson
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://feuillesd-acanthe.kazeo.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La Traduction.   

Revenir en haut Aller en bas

La Traduction.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 3 Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant

Permission de ce forum: Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Nota Bene :: AUTOUR DES LIVRES & DE LA LITTERATURE :: Bavardages Divers & Lecturama du Mois -