Nota Bene

Nota Bene

Nota Bene : La Qualité, Non La Quantité - Forum Atypique Pour & Par la Littérature - Le Forum Que Vous N'Oublierez Pas De Sitôt - Histoire & Cinéma Sont Aussi Sur Nos Etagères - Réservé Aux Lecteurs Gourmets & Passionnés - Extrémistes & Trolls S'Abstenir
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  Évènements  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

 

L'amertume ne nous réconcilie pas avec le monde

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Auteur Message
yugcib
Littérophage Nota Beniste Yugcibien - Specimen Unique
Littérophage Nota Beniste Yugcibien - Specimen Unique
avatar

Masculin
Capricorne Cochon
Nombre de messages : 7482
Age : 70
Localisation : 186 route d'audon, 40400 TARTAS
Emploi : Sans activité
Loisirs : Vélo, promenade, littérature, écriture
Date d'inscription : 16/10/2005

MessageSujet: L'amertume ne nous réconcilie pas avec le monde   Mer 29 Mar - 8:01

..."la pire chose qui puisse arriver aux gens, c'est l'amertume. Ils deviennent tous si amers"
[John Fante]

... J'ajouterai pour ma part, qu'effectivement l'amertume est une chose désastreuse parce qu'elle ne nous réconcilie pas avec le monde, un monde que l'on ne rejette pas forcément, que l'on peut même aimer tel qu'il est... Mais qu'en définitive on ne cesse de déplorer, de "pourfendre" jusque dans l'excès, jusque dans une certaine forme d'autisme (une manière de "crever de rage")... Et le pire c'est quand la nostalgie coexiste avec l'amertume, la nostalgie de ce qui fut et ne sera plus, la nostalgie de ces temps vécus si regrettés (soit dit en passant j'aime mieux ce que j'appelle "la nostalgie d'un temps futur et possible", la nostalgie d'un temps qui viendra, que nous avons pressenti, que nous ne verrons pas mais que nous avons rêvé différent et peut-être plus beau)...
Le ou l'un des seuls moyens à mon sens, de ne pas sombrer dans l'amertume et dans la nostalgie, c'est encore d'être, d'essayer être le témoin de son temps, le témoin de tout ce qui se dit, se fait, s'écrit, se vit ; et cela dans la plus grande honnêteté possible, dans la plus grande indépendance d'esprit, de coeur et d'émotion possible, jamais en juge, jamais avec de ces propos à l'emporte-pièce ou avec ces effets spéciaux trompeurs, véritables numéros d'illusionnistes ; mais autant que possible avec ce qui "du coeur de son réacteur", demeure intemporel,authentique et inimitable...

_________________
"Nous ne pouvons savoir! Nous sommes accablés d'un manteau d'ignorance et d'étroites chimères! [Arthur Rimbaud]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yugcib.e-monsite.com
yugcib
Littérophage Nota Beniste Yugcibien - Specimen Unique
Littérophage Nota Beniste Yugcibien - Specimen Unique
avatar

Masculin
Capricorne Cochon
Nombre de messages : 7482
Age : 70
Localisation : 186 route d'audon, 40400 TARTAS
Emploi : Sans activité
Loisirs : Vélo, promenade, littérature, écriture
Date d'inscription : 16/10/2005

MessageSujet: Re: L'amertume ne nous réconcilie pas avec le monde   Ven 31 Mar - 21:14

... ça m'arrive d'avoir "comme la nostalgie de l'avenir" (la "nostalgie", le regret à l'avance) de ces temps d'après 2050 que je ne verrai pas : les futurs téléphones smartphones mobiles avec image en hologramme 3D au dessus de l'appareil (plus besoin d'écran); ces avions qui relieront Paris à Los Angeles en 1h 30, tout ce qui va être inventé... Tout ça que les bébés de 2017 quand ils auront 80 ans en 2097 vont voir et dont ils vont profiter, comment sera le monde de 2100, moi qui veut savoir, qui veut voir, et dont je suis si curieux, si interrogatif, que j'aurai pas la chance de voir... "Comment ça va se goupiller l'histoire là (le futur, les années 2060-2080-2100...)... J'en crève de dépit de me dire que je serai pas témoin de tout ça, que je pourrai pas écrire, dire ce que je pense de tout ça qui sera car il y a là toute une littérature, toute une poésie, toute une pensée à venir, à évoluer... Je me sens privé de tout ça, dans le meilleur des cas mourant à 100 ans en 2048... Oui, ça, ça me fait peine!
Déjà dans ces années 2030/2040 où je serai très vieux, visage ravagé, peut-être (horreur absolue) sur un "pieu à caca" (tétraplégique) ou autre chose de moins terrible mais terrible quand même... avec autour de moi des "jeunes femmes chic", des p'tits mômes qui verront devant eux le "vieux/vieux pépé" que je serai, qui pourra plus faire de vélo, dont la voix chevrotante et mal assurée et quasi inaudible ne pourra plus lire mes textes voix... J'envie celles et ceux qui auront que trente ans en 2040... Je me demande comment ils z'ont fait De gaulle et Mauriac morts en 1970 pour se faire à l'idée de comment ça serait en 2010, 2017 (ils z'ont pas connu internet, Facebook, les blogs, les smartphones, le numérique... C'étaient que des disques 45/33 tours, des bandes magnétiques et des magnétophones, des manuscrits à la machine à écrire pour les bouquins, et la lettre d'invitation à déjeuner dimanche prochain, par la "poste pététique" le facteur... et les grandes nouvelles (souvent mauvaises d'ailleurs) par télégramme... Bon sang, s'il fallait revenir à tout ça de complètement révolu ! ...

_________________
"Nous ne pouvons savoir! Nous sommes accablés d'un manteau d'ignorance et d'étroites chimères! [Arthur Rimbaud]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yugcib.e-monsite.com

L'amertume ne nous réconcilie pas avec le monde

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum: Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Nota Bene :: LES PETITS MONDES MAL PENSANTS ET POLITIQUEMENT INCORRECTS DE CERTAINS NOTA BENISTES :: Le Coin de Yugcib -