Nota Bene

Nota Bene

Nota Bene : La Qualité, Non La Quantité - Forum Atypique Pour & Par la Littérature - Le Forum Que Vous N'Oublierez Pas De Sitôt - Histoire & Cinéma Sont Aussi Sur Nos Etagères - Réservé Aux Lecteurs Gourmets & Passionnés - Extrémistes & Trolls S'Abstenir
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

 

La Maison des Chagrins - Víctor del Árbol

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Auteur Message
Masques de Venise
Souverainiste, Patriote & Fière de l'Être !
Souverainiste, Patriote & Fière de l'Être !
avatar

Féminin
Verseau Rat
Nombre de messages : 58380
Age : 57
Localisation : A la pointe de la Bretagne, au bord de l'Atlantique
Loisirs : Tout ce qui concerne les mots et les livres.
Date d'inscription : 06/05/2005

MessageSujet: La Maison des Chagrins - Víctor del Árbol   Mar 30 Mai - 15:01



Etoiles notabenistes : *****

Respirar Por La Herida
Traduction : Claude Bleton


ISBN : 9782330056407

Notre Opinion
Personnages



Citation :
[...] ... - "Les gens se demandent encore pourquoi tu as arrêté de peindre, soudain, du jour au lendemain. Tu as gardé un coup de patte exceptionnel, peu commun, très plastique, très juste. Ces tableaux, ces instantanés sont si beaux qu'ils en deviennent ...

- Répugnants ?"

Résigné, Eduardo avait complété la phrase pour elle.

- "Tu sais que parfois tu es vraiment chiant ?

- Oui, je sais."

Olga sortit une carte de visite de son sac et la montra à Eduardo. Un carton de luxe, une matière gaufrée et une calligraphie pleine d'arabesques.

- "Cette fois, j'ai décroché un truc super pour toi. Une bonne cliente, prête à payer un prix à la mesure de ton talent. Ca t'intéresse ?"

Eduardo était peu enthousiaste. En réalité, il se contentait des commandes qu'il avait pour vivoter, et il n'en voulait pas davantage. Il exécutait scrupuleusement mais sans passion ce qu'Olga lui demandait, livrait les huiles en temps voulu et ne prenait pas trop cher, mais il s'en tirait à peu près bien.

Il lut la carte de visite. Gloria A. Tagger.

- "Qui est-ce ?

- Vraiment, tu ne la connais pas ? Son nom ne te dit rien ?" ... [...]

_________________
"Mon Âme est une Infante en robe de parade,
Dont l'exil se reflète, éternel et royal,
Aux grands miroirs déserts d'un vieil Escurial,
Ainsi qu'une galère oubliée en la rade."

Albert Samain

Celui qui n'a pas fait tout ce qu'il pouvait faire n'a rien fait.
Charles Pathé


La France a perdu une bataille mais elle n'a pas perdu la guerre !
Charles de Gaulle


Et ce qui importait en fin de compte, c'était moins d'être vaincu que d'avoir une âme de vaincu car cela seul est sans remède.
Jean Hougron



https://www.notabeneculturelitteraire.com/
http://blog.bebook.fr/woland/index.php/
[/b]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://blog.bebook.fr/woland/index.php/
Masques de Venise
Souverainiste, Patriote & Fière de l'Être !
Souverainiste, Patriote & Fière de l'Être !
avatar

Féminin
Verseau Rat
Nombre de messages : 58380
Age : 57
Localisation : A la pointe de la Bretagne, au bord de l'Atlantique
Loisirs : Tout ce qui concerne les mots et les livres.
Date d'inscription : 06/05/2005

MessageSujet: Re: La Maison des Chagrins - Víctor del Árbol   Mar 30 Mai - 15:22

Citation :
[...] ... Elle releva ses yeux en amande et esquissa un sourire. Elle avait des lèvres fines. La première fois que M. Who avait vu cette bouche, il avait pensé qu'elle était faite pour chanter des chansons tristes. Quand on la poussa dans le conteneur d'un cargo à destination d'un port espagnol, pendant toute la traversée, elle consola des dizaines de personnes qui, comme elle, voyageaient cachées et effrayées, certaines de leur propre initiative, d'autres sous la contrainte, elle leur racontait que l'Espagne était un endroit superbe où l'air était pur et les gens, souriants. Cette fable en calma beaucoup, et tous, même elle, ne demandaient qu'à le croire.

Mais elle n'avait pas trouvé la porte d'accès du paradis.

Malgré tout, elle n'avait pas le droit de se plaindre.
Elle travaillait vingt heures par jour, mangeait et faisait ses besoins dans l'atelier clandestin, et elle ne pourrait jamais rembourser à Chang ni aux hommes qui l'avaient amenée en Europe la dette qu'elle avait contractée auprès d'eux. Elle ne voulait pas inquiéter Who, mais elle soupçonnait qu'on allait bientôt la transférer dans une autre ville, elle avait entendu parler d'un endroit sur la côte d'Andalousie où Chang et ses associés montaient des lupanars clandestins ; ils avaient déjà emmené les plus jeunes et les plus jolies et même si personne ne savait où, ils s'en doutaient tous.

Pourtant, elle ne voulait pas se plaindre. Sa mère disait qu'elle était la plus forte de tous ses enfants, la plus grande et la seule en qui elle pouvait avoir confiance. "Quand tout s'effondrera," disait-elle, "tu resteras debout, tu seras le pilier de notre maison." Née sous le signe de Ma, elle était Cheval. Depuis toute petite, elle était de nature optimiste et gaie, elle affrontait toujours les problèmes avec enthousiasme, ce qui la rendait populaire. Même si elle n'éprouvait plus ce goût du voyage, de l'aventure et de la découverte, elle parvenait encore à insuffler un peu d'espoir à ses compagnes d'infortune. Elle devait être forte quand les autres montraient des signes de faiblesse. Un proverbe de sa terre disait que le malade guérit, sauf si la chance se détourne de lui. Elle croyait à la chance, toujours, en toutes circonstances. La chance que l'on se forge. ... [...]

_________________
"Mon Âme est une Infante en robe de parade,
Dont l'exil se reflète, éternel et royal,
Aux grands miroirs déserts d'un vieil Escurial,
Ainsi qu'une galère oubliée en la rade."

Albert Samain

Celui qui n'a pas fait tout ce qu'il pouvait faire n'a rien fait.
Charles Pathé


La France a perdu une bataille mais elle n'a pas perdu la guerre !
Charles de Gaulle


Et ce qui importait en fin de compte, c'était moins d'être vaincu que d'avoir une âme de vaincu car cela seul est sans remède.
Jean Hougron



https://www.notabeneculturelitteraire.com/
http://blog.bebook.fr/woland/index.php/
[/b]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://blog.bebook.fr/woland/index.php/

La Maison des Chagrins - Víctor del Árbol

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum: Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Nota Bene :: AUTOUR DES LIVRES & DE LA LITTERATURE :: Incitation A La Lecture & Morceaux Choisis -