Nota Bene

Nota Bene

Nota Bene : La Qualité, Non La Quantité - Forum Atypique Pour & Par la Littérature - Le Forum Que Vous N'Oublierez Pas De Sitôt - Histoire & Cinéma Sont Aussi Sur Nos Etagères - Réservé Aux Lecteurs Gourmets & Passionnés - Extrémistes & Trolls S'Abstenir
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  ÉvènementsÉvènements  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

 

La Antena - Telepolis - Esteban Sapir

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Auteur Message
gemini
¡ No pasarán !
¡ No pasarán !
avatar

Masculin
Balance Serpent
Nombre de messages : 2388
Age : 53
Localisation : mouais
Emploi : cosmonaute
Loisirs : lecture
Date d'inscription : 11/07/2007

MessageSujet: La Antena - Telepolis - Esteban Sapir   Ven 1 Fév - 22:42




Aujourd’hui c’était séance ciné pour changer du petit écran de l’ordinateur.
Au Concorde, à 5,50 $ la séquence, t’es assis dans un super grand fauteuil en cuir et tu vois des films qui ne sortent pas ailleurs, ou qui sont à l’affiche depuis 15 jours dans les multiplexes, et en plus tu les vois en VO.
Et là y’avait Telepolis (« La Antena » avant massacre par les traducteurs), dont le menu me semblait alléchant :
Film argentin muet en noir et blanc.

Alors effectivement, ce film détonne.
Féerique, créatif, novateur, naïf, il présente un monde futuriste et actuel, utilisant les références du cinéma muet et noir et blanc pour servir un propos non moins intéressant.
On croisera Chaplin, Fritz Lang, Lynch, Terry Gilliam ou Eisenstein, Kubrick, Orwell... au détour de la représentation de la ville, d’une image de roue, d’une silhouette ou d’un casque CCCP.



Bien d’autres références et influences encore sans doute pour qui possède une bonne connaissance cinématographique (y’a cette lune...).
Mais ce n’est pas juste un exercice de références. Le réalisateur les a assimilées et utilisées à bon escient.
L’idée, c’est une ville dont les habitants n’ont plus de voix. Une ville dominée par la télévision et son logo en forme de spirale hypnotique.
Domination médiatique, marketing, liberté de parole, tyrannie, espoir et paroles sont parmi les thèmes évoqués. On sent que la dictature argentine a laissé des traces.




L’utilisation faite des sous-titres est exceptionnelle. Les décors sont faits un peu à l’ancienne, façon bouts de ficelle. Toute la symbolique est parfaitement pensée. Bon, à la rigueur certains effets sont peut-être un poil trop insistants, mais décidément l’ensemble forme une fable magnifique. A voir absolument.

Pour voir la bande-annonce :

http://www.kmbofilms.com/Accueil.html
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.liberation.fr/

La Antena - Telepolis - Esteban Sapir

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum: Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Nota Bene :: GRAND DEPOUSSIERAGE 2015/2017 :: Divers -