Nota Bene

Nota Bene

Nota Bene : La Qualité, Non La Quantité - Forum Atypique Pour & Par la Littérature - Le Forum Que Vous N'Oublierez Pas De Sitôt - Histoire & Cinéma Sont Aussi Sur Nos Etagères - Réservé Aux Lecteurs Gourmets & Passionnés - Extrémistes & Trolls S'Abstenir
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

 

La Nuit Indochinoise - Tome VI : Les Asiates (TM 2017)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Auteur Message
Masques de Venise
Souverainiste, Patriote & Fière de l'Être !
Souverainiste, Patriote & Fière de l'Être !
avatar

Féminin
Verseau Rat
Nombre de messages : 58380
Age : 57
Localisation : A la pointe de la Bretagne, au bord de l'Atlantique
Loisirs : Tout ce qui concerne les mots et les livres.
Date d'inscription : 06/05/2005

MessageSujet: La Nuit Indochinoise - Tome VI : Les Asiates (TM 2017)   Jeu 17 Aoû - 11:33



Etoiles Notabénistes : ******

ISBN : 9782221101919

Notre Opinion
Personnages


Citation :
[...] ... Une voix appelle de la maison et Nam sort en trottant, grommelante et soumise. Chu la regarde partir. Cette immense pitié qu'il tient entre ses mains comme un cadeau merveilleux et inutile. Chanh qui disait : "La pitié, quand on ne la dépasse pas, ce n'est que l'autre visage de la soumission." Chanh voulait toujours aller plus loin. Il avait retourné l'amour comme on retourne la fourrure grise d'un lapin pour dénuder ses muqueuses mauves, et il avait dit : "Voilà la haine." C'était un peu cela. Il avait choisi la haine parce que l'amour ne pouvait pas encore servir, mais il savait bien qu'au fond, il s'agissait toujours de la même chose.


Après, il avait cherché un autre emploi et il avait fini par être embauché dans une fabrique de bière. Un jour, il avait voulu aller rendre visite à la vieille Nung. Les voisins lui avaient appris qu'elle était morte. Ils l'avaient trouvée un matin, toute froide, sur son carré de natte. Ils avaient ajouté qu'elle n'avait plus une sapèque depuis trois jours et que c'était une bonne chose qu'elle fût morte.

Il était revenu vers la ville. Il avait bu un verre de choum dans une gargote en plein air et il s'était mis à réfléchir. Moins à la vieille Nung, pour laquelle il ne pouvait plus rien, qu'à sa propre vie, puisqu'on finit toujours par revenir à ce qu'on connaît le mieux.

Ce qui l'avait arrêté, ce n'était pas le côté dramatique et comme théâtral de son expérience. Il le récusait d'instinct, persuadé qu'on ne tire rien de valable de l'exceptionnel, de cette pointe de folie qui s'empare quelquefois des êtres et des choses. L'aspect absurde du monde, il ne l'avait, à vrai dire, utilisé que comme point de départ. La mort de Nung n'apportait qu'un enseignement limité. Presque restreint à sa victime. Mais il y avait le reste. La vie de Nung, par exemple, qui importait beaucoup plus que sa mort fascinante et revêtait une allure de symbole menaçant. C'est à travers la mort, puis à travers la vie de Nung qu'il était allé à sa propre découverte. Plus tard, il s'était dit que ce n'était jamais qu'un prétexte, qu'une occasion aurait surgi et qu'il aurait fini, un jour, par déboucher sur les mêmes évidences.

Mais, aujourd'hui, il lui arrivait encore de s'étonner d'avoir pu vivre si longtemps dans ce village de l'Ouest cochinchinois, où s'était déroulée son enfance, sans jamais rien voir. Peut-être parce qu'un spectacle que l'on a toujours sous les yeux finit par perdre son aspect insolite. ... [...]

_________________
"Mon Âme est une Infante en robe de parade,
Dont l'exil se reflète, éternel et royal,
Aux grands miroirs déserts d'un vieil Escurial,
Ainsi qu'une galère oubliée en la rade."

Albert Samain

Celui qui n'a pas fait tout ce qu'il pouvait faire n'a rien fait.
Charles Pathé


La France a perdu une bataille mais elle n'a pas perdu la guerre !
Charles de Gaulle


Et ce qui importait en fin de compte, c'était moins d'être vaincu que d'avoir une âme de vaincu car cela seul est sans remède.
Jean Hougron



https://www.notabeneculturelitteraire.com/
http://blog.bebook.fr/woland/index.php/
[/b]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://blog.bebook.fr/woland/index.php/
Masques de Venise
Souverainiste, Patriote & Fière de l'Être !
Souverainiste, Patriote & Fière de l'Être !
avatar

Féminin
Verseau Rat
Nombre de messages : 58380
Age : 57
Localisation : A la pointe de la Bretagne, au bord de l'Atlantique
Loisirs : Tout ce qui concerne les mots et les livres.
Date d'inscription : 06/05/2005

MessageSujet: Re: La Nuit Indochinoise - Tome VI : Les Asiates (TM 2017)   Jeu 17 Aoû - 11:47

Citation :
[...] ... On est toujours seul. On ne peut pas prêter sa joie ou sa tristesse comme on prête un objet, ni emprunter celle des autres. Le Père essaie d'imaginer la vie des autres hommes. C'est la première fois qu'il fait vraiment cet effort. Mais ce soir, à cause de l'indifférence nouvelle de Nam, d'Henri qui n'est pas revenu, il se demande de quoi leur vie est faite et ce qui repose sous l'écorce banale des mots et des gestes. Le métier, une épouse, des enfants, des amis. Il n'a jamais eu d'amis. Même quand il était jeune. Probablement parce qu'il n'en avait pas besoin et ne savait quoi leur dire. La compagnie des hommes l'a toujours ennuyé. Intimidé aussi. Il n'a jamais pu s'intéresser à leurs affaires, le travail, la politique, la conquête de l'argent, tous ces goûts, ces besognes d'hommes qui les rendent solidaires, même quand elles les opposent. Eux aussi devaient deviner qu'il n'était pas des leurs, car ils ne le recherchaient pas, sauf les plus sots.

Il n'a jamais aimé que les femmes. Plus précisément les jeunes filles. Tous sont persuadés que ce n'était que pour coucher. Pourquoi leur expliquer que ce n'était pas si simple et que, même dans sa jeunesse, ce n'est pas cette envie seule qui le poussait ? Le désir, bien sûr. Mais le plaisir dépasse tellement cet instant où deux corps se rejoignent.

Le Père fronce les sourcils. Il examine sa vie avec application et se dit qu'il n'en voudrait pas changer. Il est allé vers ce qu'il aimait. Il aurait pu agir autrement, c'est certain, vivre à contre-courant comme beaucoup, et tuer le temps, mentir et se forger des petits dieux exigeants qui auraient jalonné les années de punitions et de menues récompenses, pour leur donner un semblant de saveur. Il n'a pas voulu, ou il n'a pas pu, peu importe. Mais aujourd'hui qu'il tente d'établir la balance, il ne regrette rien. Il laisse à d'autres le soin de le juger. Quant à lui, il se comprend. Il ne s'aime pas toujours, mais il se comprend et ne s'est jamais renié. Ils prétendent que l'Asie l'a intoxiqué. Il leur faut toujours des explications. Des explications dont ils puissent tirer des leçons. Et s'il était resté quelque part dans une ville de France ? Il force ses souvenirs, mais ne réussit pas à s'imaginer différent de ce qu'il est. Là-bas aussi il n'aurait pu faire qu'un mauvais époux, un père médiocre. A la manière occidentale, atténuée, des peuples très compartimentés où les concubines sont qualifiées avec mépris et décence de "maîtresses." Rien n'aurait été changé, sinon les apparences, le vocabulaire, et encore n'était-ce pas sûr. En fait, il n'aurait jamais dû se marier. ... [...]

_________________
"Mon Âme est une Infante en robe de parade,
Dont l'exil se reflète, éternel et royal,
Aux grands miroirs déserts d'un vieil Escurial,
Ainsi qu'une galère oubliée en la rade."

Albert Samain

Celui qui n'a pas fait tout ce qu'il pouvait faire n'a rien fait.
Charles Pathé


La France a perdu une bataille mais elle n'a pas perdu la guerre !
Charles de Gaulle


Et ce qui importait en fin de compte, c'était moins d'être vaincu que d'avoir une âme de vaincu car cela seul est sans remède.
Jean Hougron



https://www.notabeneculturelitteraire.com/
http://blog.bebook.fr/woland/index.php/
[/b]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://blog.bebook.fr/woland/index.php/

La Nuit Indochinoise - Tome VI : Les Asiates (TM 2017)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum: Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Nota Bene :: AUTOUR DES LIVRES & DE LA LITTERATURE :: Incitation A La Lecture & Morceaux Choisis -