On ferait mieux de nous parler des victimes...