Nota Bene

Nota Bene

Nota Bene : La Qualité, Non La Quantité - Forum Atypique Pour & Par la Littérature - Le Forum Que Vous N'Oublierez Pas De Sitôt - Histoire & Cinéma Sont Aussi Sur Nos Etagères - Réservé Aux Lecteurs Gourmets & Passionnés - Extrémistes & Trolls S'Abstenir
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

 

Edward Bunker

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Auteur Message
Masques de Venise
Souverainiste, Patriote & Fière de l'Être !
Souverainiste, Patriote & Fière de l'Être !
avatar

Féminin
Verseau Rat
Nombre de messages : 59680
Age : 57
Localisation : A la pointe de la Bretagne, au bord de l'Atlantique
Loisirs : Tout ce qui concerne les mots et les livres.
Date d'inscription : 06/05/2005

MessageSujet: Edward Bunker   Mer 23 Aoû - 11:40




Etoiles Notabénistes : ******

No Beast So Fierce
Traduction : Freddy Michalsky
Introduction : William Styron
Postface : James Ellroy


ISBN : 9782743637774

Notre Opinion
Personnages


Citation :
[...] ... C'était aujourd'hui notre première promenade depuis six mois. J'avais pris mes distances avec lui. Il en savait la raison et n'en avait rien dit. Jamais nous ne serions devenus amis si les fondations de nos rapports n'avaient été mises en place avant que la haine raciale ne vînt dégénérer en guerre. L'atmosphère avait changé ces deux dernières années. Les gardes armés empêchaient les éruptions de violence de se transformer en massacres à grande échelle, mais les escarmouches étaient meurtrières. Si un Noir se faisait poignarder par un Blanc, quelle qu'en fût la raison, il y avait représailles : un groupe de Noirs dévalaient la passerelle à toute vitesse en poignardant tous les Blancs sur leur chemin. Les Blancs attendaient puis leur rendaient la monnaie de leur pièce. Aaron considérait les deux camps comme des bandes d'ignorants. Non pas parce qu'il rejetait son héritage ou manquait de fierté - mais il refusait d'en faire un motif de honte ou une raison de haine pour se rallier des gens. De manière presque simpliste, il voyait dans les deux camps des racistes aux attitudes injustifiables qui manquaient de fondement scientifique. Et ce n'étaient pas les prisonniers blancs qui lui posaient problème, en considérant comme un fait acquis que les Noirs seraient capables de changer le monde par la violence. Les Noirs le détestaient également parce qu'il méprisait leur ignorance. S'ils essayaient de lui imposer leurs opinions par la force, il savait les faire battre en retraite, car le calme qu'il manifestait n'était ni crainte, ni passivité. Il pouvait être dangereux. Il se plaçait toujours sur le terrain des autres en les traitant en individus séparés, sans se laisser dissuader par l'ignorance, si conséquente fût-elle. Cette manière de voir les choses avait créé une situation inhabituelle. Nombre de militants blancs racistes le traitaient d'abord comme une personne, sa négritude ne venant qu'en second. En d'autres termes, ils réagissaient devant lui de la même manière qu'il réagissait devant lui-même. ... [...]

_________________
"Mon Âme est une Infante en robe de parade,
Dont l'exil se reflète, éternel et royal,
Aux grands miroirs déserts d'un vieil Escurial,
Ainsi qu'une galère oubliée en la rade."

Albert Samain

Celui qui n'a pas fait tout ce qu'il pouvait faire n'a rien fait.
Charles Pathé


La France a perdu une bataille mais elle n'a pas perdu la guerre !
Charles de Gaulle


Et ce qui importait en fin de compte, c'était moins d'être vaincu que d'avoir une âme de vaincu car cela seul est sans remède.
Jean Hougron



https://www.notabeneculturelitteraire.com/
http://blog.bebook.fr/woland/index.php/
[/b]


Dernière édition par Masques de Venise le Mer 23 Aoû - 12:10, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://blog.bebook.fr/woland/index.php/
Masques de Venise
Souverainiste, Patriote & Fière de l'Être !
Souverainiste, Patriote & Fière de l'Être !
avatar

Féminin
Verseau Rat
Nombre de messages : 59680
Age : 57
Localisation : A la pointe de la Bretagne, au bord de l'Atlantique
Loisirs : Tout ce qui concerne les mots et les livres.
Date d'inscription : 06/05/2005

MessageSujet: Re: Edward Bunker   Mer 23 Aoû - 12:02

Citation :
[...] ... - "Comme romantique, tu te poses là.

- Y a pas de risques. C'est toi le romantique, quand tu refuses d'accepter la réalité parce qu'elle ne satisfait pas ton idéal romanesque de l'amour.

- De toutes façons, on est cinglés à se raconter ces idioties. On discute d'un sujet qui est purement théorique - pour l'un comme pour l'autre. L'amour est tout en bas de la liste de mes besoins. Il y a tout un tas de choses qui passent avant.

- C'est vrai. Au vu de notre position, ce n'est pas pertinent. Ca pourrait peut-être même être un handicap. Regarde Jerry. Mon premier souci, c'est de trouver le moyen de ne pas être capturé pour passer le reste de ma vie dans une cellule. Juste après ce coup-ci, je fais mes bagages et je quitte le pays. C'est ce que j'aurais dû faire après la banque, mais je n'avais jamais rien mis sur pied à ce moment-là.

- Et maintenant ?

- J'ai un faux diplôme de dentiste, un visa de tourisme mexicain et je suis en correspondance avec une ville du Yucatán. Je parle l'espagnol et c'est là-bas que je vais me bâtir une nouvelle existence. Ici je ne réussirai jamais à me faire passer pour dentiste sans y laisser de plumes mais là-bas, les gens se baladent encore à dos de mulet et ce qui les intéresse, c'est qu'on les débarrasse de leurs rages de dents, et pas la paperasse.

- Mais le Yucatán, c'est la jungle. C'est primitif. Est-ce que c'est tout ce que tu veux de l'existence ?

- Ce que je veux, ce n'est pas ça la question. Ce qui importe, c'est ce dont j'ai besoin. Et j'ai découvert, au fond d'une cellule de prison - et ça, c'est quelque chose de primitif - que j'avais très peu de besoins.

- Et la vengeance, qu'en fais-tu ? Tu n'éprouves donc aucune haine - pour le système, la société ?

- J'ai brûlé de haine pendant deux années - ensuite, je me suis trouvé à court de combustible. Il se pourrait bien que la vengeance soit une chose délicieuse à assouvir, mais elle ne vaudrait pas le risque encouru. Je compte encore à mes propres yeux ... Ce n'est pas comme toi.

- Qu'est-ce que tu veux dire ?

- Ta philosophie, c'est : "Rien à foutre." Ca t'est égal. Regarde-toi.

- Je me regarde, effectivement, je n'arrête pas. J'aime le risque, mais tout ne m'est pas égal, je compte encore.

- Pas suffisamment, je crois. Pas suffisamment." ... [...]

_________________
"Mon Âme est une Infante en robe de parade,
Dont l'exil se reflète, éternel et royal,
Aux grands miroirs déserts d'un vieil Escurial,
Ainsi qu'une galère oubliée en la rade."

Albert Samain

Celui qui n'a pas fait tout ce qu'il pouvait faire n'a rien fait.
Charles Pathé


La France a perdu une bataille mais elle n'a pas perdu la guerre !
Charles de Gaulle


Et ce qui importait en fin de compte, c'était moins d'être vaincu que d'avoir une âme de vaincu car cela seul est sans remède.
Jean Hougron



https://www.notabeneculturelitteraire.com/
http://blog.bebook.fr/woland/index.php/
[/b]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://blog.bebook.fr/woland/index.php/

Edward Bunker

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum: Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Nota Bene :: AUTOUR DES LIVRES & DE LA LITTERATURE :: Incitation A La Lecture & Morceaux Choisis -