Nota Bene

Nota Bene

Nota Bene : La Qualité, Non La Quantité - Forum Atypique Pour & Par la Littérature - Le Forum Que Vous N'Oublierez Pas De Sitôt - Histoire & Cinéma Sont Aussi Sur Nos Etagères - Réservé Aux Lecteurs Gourmets & Passionnés - Extrémistes & Trolls S'Abstenir
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

 

Le Sphinx d'Emeraude - Delly (TIM 2017)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Auteur Message
Masques de Venise
Souverainiste, Patriote & Fière de l'Être !
Souverainiste, Patriote & Fière de l'Être !
avatar

Féminin
Verseau Rat
Nombre de messages : 58380
Age : 57
Localisation : A la pointe de la Bretagne, au bord de l'Atlantique
Loisirs : Tout ce qui concerne les mots et les livres.
Date d'inscription : 06/05/2005

MessageSujet: Le Sphinx d'Emeraude - Delly (TIM 2017)   Jeu 24 Aoû - 9:52



Etoiles Notabénistes : ***

ISBN : Non usité à l'époque

Notre Opinion
Personnages



Citation :
[...] ... - "Eh ! bien, les as-tu rejoints ? Les ramènes-tu ?"

L'anxiété faisait trembler la voix du baron, luisait dans son regard.

Cabioche répondit d'une voix morne :

- "Je les ai rejoints, oui, Monsieur le baron, ... mais je ne les ramène pas ...

- Quoi ? ... Comment ?"

M. de Pelvéden se levait, faisait quelques pas vers son écuyer.

- "C'est moi qu'on ramène," dit brusquement Cabioche.

- "T'expliqueras-tu, idiot ?"

Le baron, furieux, se rapprochait encore et saisissait l'homme à l'époque.

- "Voilà, Monsieur le baron ... Quand je les ai rejoints, ils venaient d'être faits prisonniers par un officier de M. de Rochelyse ...

- Rochelyse !"
répéta M. de Pelvéden, dont le visage frémit.

- "... qui les a menés au château de ce nom, à cause de la religion de M. de Sorignan. Moi, je les ai réclamés. M. de Sorignan a protesté. Alors l'officier a dit qu'il devait les conduire à Monsieur le Duc, mais que je pouvais y venir aussi et que je m'expliquerais devant lui."

Un peu de sueur perlait aux tempes du baron, dont le visage blêmissait.

- "Moi," continuait Cabioche, "je ne pensais pas que la chose offrirait quelque difficulté. J'avais en poche la réclamation de Monsieur le baron ... et je l'ai remise aussitôt à Monsieur le Duc de Rochelyse, quand j'ai été conduit devant lui. Il l'a lue, puis il l'a déchirée en morceau et il a dit ... Voilà ses vraies paroles, Monsieur le baron : "Tu diras au baron de Pelvéden ceci : "Barnabé Cabioche, Monsieur le Duc de Rochelyse prend sous sa protection M. de Sorignan, Melle d'Erbannes et la petite Bérengère", simplement ceci. Il comprendra." ... [...]

_________________
"Mon Âme est une Infante en robe de parade,
Dont l'exil se reflète, éternel et royal,
Aux grands miroirs déserts d'un vieil Escurial,
Ainsi qu'une galère oubliée en la rade."

Albert Samain

Celui qui n'a pas fait tout ce qu'il pouvait faire n'a rien fait.
Charles Pathé


La France a perdu une bataille mais elle n'a pas perdu la guerre !
Charles de Gaulle


Et ce qui importait en fin de compte, c'était moins d'être vaincu que d'avoir une âme de vaincu car cela seul est sans remède.
Jean Hougron



https://www.notabeneculturelitteraire.com/
http://blog.bebook.fr/woland/index.php/
[/b]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://blog.bebook.fr/woland/index.php/
Masques de Venise
Souverainiste, Patriote & Fière de l'Être !
Souverainiste, Patriote & Fière de l'Être !
avatar

Féminin
Verseau Rat
Nombre de messages : 58380
Age : 57
Localisation : A la pointe de la Bretagne, au bord de l'Atlantique
Loisirs : Tout ce qui concerne les mots et les livres.
Date d'inscription : 06/05/2005

MessageSujet: Re: Le Sphinx d'Emeraude - Delly (TIM 2017)   Jeu 24 Aoû - 10:10

Citation :
[...] ... - "Pourquoi ne vous a-t-elle pas accompagnée ?" demanda Wennaël.

Il se rapprochait de la cheminée et appuyait ses épaules au manteau de chêne où se trouvaient sculptées les armoiries de Tregunc : deux faucons posés sur une épée.

- "Parce que j'avais à vous parler.

- D'elle, sans doute ?"


M. de Rochelyse regardait sa tante avec un demi-sourire. Elle répondit gravement :

- "Oui, vous avez bien deviné.

- Comment ne serais-je pas certain qu'une femme aussi observatrice, aussi réfléchie que vous l'êtes, a compris que l'amour était enfin entré dans un cœur qui s'y croyait insensible ?"

Mme de Tregunc
sourit à son tour.

- "Nous ne pouvons guère nous rien cacher l'un à l'autre, Wennaël.

- Mais je n'avais pas du tout l'intention de vous cacher les sentiments que m'inspire notre petite Bérengère. Il y a peu de temps que j'en ai moi-même clairement discerné la nature, et j'attendais une occasion de vous en parler, bien assuré d'ailleurs, comme je vous le disais tout à l'heure, que votre habituelle clairvoyance ne s'était pas trouvée en défaut ... Oui, la vive impression de pitié que cette enfant produisit sur moi, d'abord, s'est peu à peu transformée en amour quand, au lieu de la petite fille que nous voyions en elle, s'est révélée une jeune fille chaque jour plus ravissante, pourvue de tous les dons de l'esprit et du cœur. Je l'aime profondément, comme je me serais cru incapable d'aimer jamais, moi qui tiens les femmes en si grand dédain et méfiance. Mais Bérengère est un être incomparable, une âme de droiture, de pureté, de rare élévation. Aussi sera-t-elle la seule au monde qui pourra dire que le cœur de Wennaël de Rochelyse lui aura appartenu.

- Mais, mon fils, comment l'entendez-vous ?"

Wennaël, croisant les bras, répéta d'une voix vibrante et ferme :

- "Comment je l'entends ? Comme doit le faire un homme qui respecte profondément la candeur, la confiance, l'amour innocent de cette enfant très chère et qui aimerait mieux mourir que d'y porter atteinte. Bérengère sera ma femme, Madame, et je saurai la rendre heureuse, je vous l'affirme." ... [...]

_________________
"Mon Âme est une Infante en robe de parade,
Dont l'exil se reflète, éternel et royal,
Aux grands miroirs déserts d'un vieil Escurial,
Ainsi qu'une galère oubliée en la rade."

Albert Samain

Celui qui n'a pas fait tout ce qu'il pouvait faire n'a rien fait.
Charles Pathé


La France a perdu une bataille mais elle n'a pas perdu la guerre !
Charles de Gaulle


Et ce qui importait en fin de compte, c'était moins d'être vaincu que d'avoir une âme de vaincu car cela seul est sans remède.
Jean Hougron



https://www.notabeneculturelitteraire.com/
http://blog.bebook.fr/woland/index.php/
[/b]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://blog.bebook.fr/woland/index.php/

Le Sphinx d'Emeraude - Delly (TIM 2017)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum: Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Nota Bene :: AUTOUR DES LIVRES & DE LA LITTERATURE :: Incitation A La Lecture & Morceaux Choisis -