Nota Bene

Nota Bene

Nota Bene : La Qualité, Non La Quantité - Forum Atypique Pour & Par la Littérature - Le Forum Que Vous N'Oublierez Pas De Sitôt - Histoire & Cinéma Sont Aussi Sur Nos Etagères - Réservé Aux Lecteurs Gourmets & Passionnés - Extrémistes & Trolls S'Abstenir
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

 

Les Suppliantes - Eschyle

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Auteur Message
Masques de Venise
Souverainiste, Patriote & Fière de l'Être !
Souverainiste, Patriote & Fière de l'Être !
avatar

Féminin
Verseau Rat
Nombre de messages : 58380
Age : 57
Localisation : A la pointe de la Bretagne, au bord de l'Atlantique
Loisirs : Tout ce qui concerne les mots et les livres.
Date d'inscription : 06/05/2005

MessageSujet: Les Suppliantes - Eschyle   Lun 28 Aoû - 11:17



Les Suppliantes
Traduction, présentation & notes : Paul Mazon
Préface : Pierre Vidal-Naquet


ISBN : 9782070373642

Notre Opinion
Personnages



Citation :
[...] ... LE CORYPHEE : Daigne, Zeus Suppliant, jeter un regard favorable sur cette troupe vagabonde, dont la nef est partie des bouches au sables fin du Nil. Loin du sol de Zeus,

qui confine au pays syrien, nous errons en bannies ; non qu'aucune cité ait porté contre nous la sentence d'exil qui paie le sang versé ;

mais, pleines d'une horreur innée de l'homme, nous détestons l'hymen des enfants d'Egyptos et leur sacrilège démence.

Et Danaos, le père qui inspire tous nos desseins, qui inspira notre révolte, a pesé tous les coups et, parmi les douleurs, choisi celle du moins qui sauvait notre gloire :

la fuite éperdue à travers la houle des mers, et la descente aux rives d'Argolide, berceau de notre race,
qui s'honore d'être venue au monde de la génisse tournoyante au vol du taon, sous le toucher et le souffle de Zeus.

En quel pays mieux disposé pour nous pourrions-nous aborder,
avec cet attribut des bras suppliants, ces rameaux ceints de laine ?

Ah ! Puissent ce pays, son sol, ses eaux limpides, puissent les dieux du ciel et les dieux souterrains aux lourdes vengeances, habitants des tombeaux,

puisse Zeus Sauveur enfin, qui garde les foyers des justes, agréer cette troupe de femmes comme leurs suppliantes, en ce pays ému d'un souffle de pitié ; et avant qu'en essaim pressant les mâles insolents issus d'Egyptos aient foulé du pied ce sol limoneux, dieux ! avec leur vaisseau rapide,

rejetez-les vers le large ; et qu'alors, dans la tourmente aux cinglantes rafales, dans le tonnerre et les éclairs, dans les vents chargés d'averse, ils se heurtent à une mer farouche et périssent,

avant d'avoir, malgré le Ciel qui le défend, asservi les nièces d'un père, en montant dans des lits qui ne les veulent pas ! ... [...]

_________________
"Mon Âme est une Infante en robe de parade,
Dont l'exil se reflète, éternel et royal,
Aux grands miroirs déserts d'un vieil Escurial,
Ainsi qu'une galère oubliée en la rade."

Albert Samain

Celui qui n'a pas fait tout ce qu'il pouvait faire n'a rien fait.
Charles Pathé


La France a perdu une bataille mais elle n'a pas perdu la guerre !
Charles de Gaulle


Et ce qui importait en fin de compte, c'était moins d'être vaincu que d'avoir une âme de vaincu car cela seul est sans remède.
Jean Hougron



https://www.notabeneculturelitteraire.com/
http://blog.bebook.fr/woland/index.php/
[/b]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://blog.bebook.fr/woland/index.php/
Masques de Venise
Souverainiste, Patriote & Fière de l'Être !
Souverainiste, Patriote & Fière de l'Être !
avatar

Féminin
Verseau Rat
Nombre de messages : 58380
Age : 57
Localisation : A la pointe de la Bretagne, au bord de l'Atlantique
Loisirs : Tout ce qui concerne les mots et les livres.
Date d'inscription : 06/05/2005

MessageSujet: Re: Les Suppliantes - Eschyle   Lun 28 Aoû - 11:56

Citation :
[...] ... LE HERAUT : En route ! en route vers la galiote, de toute la vitesse de vos jambes ! Ou alors on verra des cheveux arrachés, oui, arrachés, des corps marqués au fer, des têtes coupées, d'où gicle à flots le sang du massacre. En route, en route ...

LE CHOEUR : Que n'as-tu donc péri au milieu des vagues sans nombre de ta route marine, avec la démesure de tes maîtres et leur vaisseau aux fortes chevilles !

LEHERAUT :.......................................................................................................................................................................................... ............................................................................................................................................................................................................
Allons,laisse l'autel et marche vers le vaisseau ........................................................................................................................................ ................................................................................................................................................................................... ..........................

LE CHOEUR : Non, je ne veux plus revoir les eaux fécondantes qui, chez les hommes, font naître et se multiplier un sang porteur de vie.

LEHERAUT :..........................................................................................................................................................................................
............................................................................................................................................................................................................
Tuvasmonterdanslanef,oui,dansla nef, que tu le veuilles ou ne le veuilles pas ..........................................................................................
............................................................................................................................................................................................................

LE CHOEUR : AH ! Ah ! Puisses-tu donc périr d'une mort brutale, englouti dans les eaux saintes de la mer, après avoir erré au gré des vents célestes autour de la tombe où, dans les sables, dort Sarpédon !

LE HERAUT :
Crie, hurle, appelle les dieux : une fois dans la galiote égyptienne, tu n'en sauteras pas les plats-bords ! .....................................
............................................................................................................................................................................................................

LE CHOEUR: Hélas ! Hélas !.................................................................................................................................................................... ............................................................................................................................................................................................................
................................................................. Que le puissant Nil qui te voit arrête ta démesure inouïe !

LE HERAUT : Je t'invite à gagner la galère aux flancs courbes, et vite ! nul retard ! Quand on traîne une rebelle, on n'épargne pas ses cheveux. ... [...]

_________________
"Mon Âme est une Infante en robe de parade,
Dont l'exil se reflète, éternel et royal,
Aux grands miroirs déserts d'un vieil Escurial,
Ainsi qu'une galère oubliée en la rade."

Albert Samain

Celui qui n'a pas fait tout ce qu'il pouvait faire n'a rien fait.
Charles Pathé


La France a perdu une bataille mais elle n'a pas perdu la guerre !
Charles de Gaulle


Et ce qui importait en fin de compte, c'était moins d'être vaincu que d'avoir une âme de vaincu car cela seul est sans remède.
Jean Hougron



https://www.notabeneculturelitteraire.com/
http://blog.bebook.fr/woland/index.php/
[/b]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://blog.bebook.fr/woland/index.php/

Les Suppliantes - Eschyle

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum: Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Nota Bene :: AUTOUR DES LIVRES & DE LA LITTERATURE :: Incitation A La Lecture & Morceaux Choisis -