Nota Bene

Nota Bene

Nota Bene : La Qualité, Non La Quantité - Forum Atypique Pour & Par la Littérature - Le Forum Que Vous N'Oublierez Pas De Sitôt - Histoire & Cinéma Sont Aussi Sur Nos Etagères - Réservé Aux Lecteurs Gourmets & Passionnés - Extrémistes & Trolls S'Abstenir
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

 

Gérard Collomb : «Il faut pouvoir muter et radier un fonctionnaire radicalisé»

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Auteur Message
Masques de Venise
Souverainiste, Patriote & Fière de l'Être !
Souverainiste, Patriote & Fière de l'Être !
avatar

Féminin
Verseau Rat
Nombre de messages : 59114
Age : 57
Localisation : A la pointe de la Bretagne, au bord de l'Atlantique
Loisirs : Tout ce qui concerne les mots et les livres.
Date d'inscription : 06/05/2005

MessageSujet: Gérard Collomb : «Il faut pouvoir muter et radier un fonctionnaire radicalisé»   Dim 10 Sep - 14:35

Et ensuite, on les lâche dans la nature ? Non, M. Collomb. Ce qu'il faut, c'est les passer au peloton d'exécution. Nous sommes en guerre, que vous vouliez le dire ou pas.

Citation :


Le ministre de l’Intérieur, Gérard Collomb, veut renforcer le projet de loi antiterroriste, qui sera à nouveau débattu à l’Assemblée nationale la semaine prochaine. Il souhaite renforcer le contrôle des agents qui ont des missions de sécurité et de défense.


Entendez-vous revenir sur les amendements du Sénat ?

Même si la philosophie du texte et son équilibre n’ont pas été remis en cause, nous entendons revenir sur certains points. Concernant les personnes faisant l’objet d’une mesure individuelle de surveillance dans leur commune, le Sénat a limité les pointages à trois par semaine. Nous souhaitons revenir au texte initial qui impose un pointage quotidien. On ne peut pas prendre le risque de perdre de vue un individu dangereux pendant trois jours. Contrairement au Sénat qui l’avait abrogée, nous entendons également rétablir la mesure obligeant les personnes ciblées à fournir tous leurs numéros de téléphone et identifiants de communication électronique (mails) sans exiger néanmoins les mots de passe.

Où en est votre réflexion sur l’utilisation des fichiers de renseignement ?

Nous souhaitons renforcer le contrôle des agents qui ont des missions de sécurité et de défense. Les policiers, les gendarmes, les militaires sont d’ores et déjà susceptibles de faire l’objet d’un «criblage» — un passage dans tous fichiers — au moment de l’enquête administrative préalable à leur embauche. La loi consacrera la possibilité de procéder à des contrôles, notamment en consultant le FSPRT (fichier des signalements pour la prévention de la radicalisation à caractère terroriste), tout au long de leur carrière en cas de suspicion de radicalisation. Mais, surtout, nous souhaitons tirer les conséquences si le comportement de la personne devient incompatible avec son maintien dans des fonctions d’autorité.

C’est-à-dire ?

Jusqu’ici, quand nous découvrons qu’un agent s’est radicalisé, nos marges de manoeuvre sont très faibles. On peut retirer l’accès à un site nucléaire pour un salarié sur lequel pèsent de tels soupçons. Paradoxalement, cela s’avère plus difficile avec les fonctionnaires et militaires les plus engagés dans le domaine de la sécurité. Il faut pouvoir muter et radier un fonctionnaire radicalisé lorsqu’il exerce des missions de souveraineté ou un métier en lien avec la sécurité. La mesure concernera les policiers, les gendarmes, les militaires, les douaniers et le personnel pénitentiaire. […]

Le Parisien

Merci à MarcelVincent (Perubu - FdeSouche - 10.09.2017)

_________________
"Mon Âme est une Infante en robe de parade,
Dont l'exil se reflète, éternel et royal,
Aux grands miroirs déserts d'un vieil Escurial,
Ainsi qu'une galère oubliée en la rade."

Albert Samain

Celui qui n'a pas fait tout ce qu'il pouvait faire n'a rien fait.
Charles Pathé


La France a perdu une bataille mais elle n'a pas perdu la guerre !
Charles de Gaulle


Et ce qui importait en fin de compte, c'était moins d'être vaincu que d'avoir une âme de vaincu car cela seul est sans remède.
Jean Hougron



https://www.notabeneculturelitteraire.com/
http://blog.bebook.fr/woland/index.php/
[/b]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://blog.bebook.fr/woland/index.php/

Gérard Collomb : «Il faut pouvoir muter et radier un fonctionnaire radicalisé»

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum: Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Nota Bene :: LES PETITS MONDES MAL PENSANTS ET POLITIQUEMENT INCORRECTS DE CERTAINS NOTA BENISTES :: Le Nouveau Coin De MDV : Convalescente Mais Toujours Là -