Dans les couloirs de l’hôtel de ville de Bordeaux, on ne voit plus que des fantômes ou des revenants.