La prévision des dégâts matériels et des risques humains n’a manifestement pas été suffisante.