Nota Bene

Nota Bene

Nota Bene : La Qualité, Non La Quantité - Forum Atypique Pour & Par la Littérature - Le Forum Que Vous N'Oublierez Pas De Sitôt - Histoire & Cinéma Sont Aussi Sur Nos Etagères - Réservé Aux Lecteurs Gourmets & Passionnés - Extrémistes & Trolls S'Abstenir
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  ÉvènementsÉvènements  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

 

CONCOURS D'ECRITURE : SEPTEMBRE 2017 : PRESENTATION DES TEXTES ET VOTE

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Auteur Message
Masques de Venise
Souverainiste, Patriote & Fière de l'Être !
Souverainiste, Patriote & Fière de l'Être !
Masques de Venise

Féminin
Verseau Rat
Nombre de messages : 65652
Age : 59
Localisation : A la pointe de la Bretagne, au bord de l'Atlantique
Loisirs : Tout ce qui concerne les mots et les livres.
Date d'inscription : 06/05/2005

MessageSujet: CONCOURS D'ECRITURE : SEPTEMBRE 2017 : PRESENTATION DES TEXTES ET VOTE   Mar 12 Sep - 15:31

Vous pouvez les déposer ici. Désolée pour le retard : septembre est peut-être le plus exigeant des mois. Wink
_________________
"Mon Âme est une Infante en robe de parade,
Dont l'exil se reflète, éternel et royal,
Aux grands miroirs déserts d'un vieil Escurial,
Ainsi qu'une galère oubliée en la rade."  - 
Albert Samain

La France a perdu une bataille mais elle n'a pas perdu la guerre !
Charles de Gaulle


Et ce qui importait en fin de compte, c'était moins d'être vaincu que d'avoir une âme de vaincu car cela seul est sans remède.

Jean Hougron

Il y a si longtemps maintenant que j'attends mon cancer, je ne vais quand même pas partir sans lui. - Pierre Desproges

Les animaux sont moins intolérants que nous : un cochon affamé mangera du musulman. - Pierre Desproges


Dernière édition par Masques de Venise le Sam 28 Oct - 17:46, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://blog.bebook.fr/woland/index.php/
Elisabeth
Ecrivain Néophyte de Polars Bizarres
Ecrivain Néophyte de Polars Bizarres
Elisabeth

Féminin
Vierge Dragon
Nombre de messages : 9354
Age : 66
Localisation : BRUGUIERES
Emploi : Professeur
Loisirs : lecture cinéma peinture cuisine jardinage déco home
Date d'inscription : 05/05/2013

MessageSujet: Re: CONCOURS D'ECRITURE : SEPTEMBRE 2017 : PRESENTATION DES TEXTES ET VOTE   Jeu 14 Sep - 15:17

 PAS DE SOUCI !!!!!!  


TEXTE D'ELISABETH inspiré par la :


Photo n° 3








Escalier en colimaçon (Sources : https://fr.pinterest.com/)









Les dix mots à placer dans votre texte :

1) Certes

2) Incivil

3) Pétrolette

4) Lourdement

5) Procurer

6) Inapaisable

7) Révolutionnaire

8 / Grotesque

9) Irisation

10) Moustache






Parvenue à la porte d'entrée non sans mal - Certes il fallait d'urgence faire tondre, et tailler les herbes folles du jardin- Camilla Doherty -
Shannon agita avec agacement son énorme trousseau de clés;
D'ailleurs pensa-t-elle, c'était inexact ; il ne s'agissait pas d'un ÉNORME TROUSSEAU, mais d'un trousseau d’ÉNORMES clés. Genre clés d'église ou de.....enfin, des clés lourdes et qui tordaient des doigts maladroits;
Elle soupira et ferrailla dans la serrure;
La porte couina un peu, racla le sol et fit comprendre qu'elle se trouverait bien d'un coup de rabot et que le bois avait gonflé de façon incivile........
Camilla fit sssffffffff et soupira de nouveau;
Depuis le temps la vision ensorcelante de l'escalier tourbillonnant qui s'élevait avec grâce dans des murs aux couleurs irisées comme une bulle de savon n'avait plus de pouvoir sur elle;
Elle était fatiguée; et la perspective d'une énième visite roucoulante " tout est absolument d'époooque" " c'est un endroit au chaarme fou, faabuleux" ......visite qui déboucherait sur des promesses jamais tenues, tant le montant des travaux de restauration s'avérait élevé la fatigait encore davantage; sans compter le retour dans sa vieille voiture qui faisait un bruit de pétrolette;
L'agence Doherty-Shannon & Son s'enorgueillissait de ventes immobilières d'exception et déléguait de facto à la propre fille du fondateur les visites d'une de ses perles immobilières, le Château de Dundas, reconstitution de l'original château Ecossais du même nom par un Américain un peu fada aux idées révolutionnaires avant la première guerre mondiale;
Quelle époque se dit Camilla;
De fait, dès les années vingt, la crise économique, les splendeurs fugaces de la belle époque et des années folles avaient lourdement sombré dans le néant;
Le temps avait passé; et se dit Camilla en secouant ses doigts d'une toile d'araignée le fric s'était barré avec;
Elle examina d'un oeil aigu la cuisine, le hall, et se dispensa de la sécurité que lui procurerait
une visite aux étages supérieurs;
Ils n'allaient pas tarder à arriver;
En fait, ils étaient derrière elle et elle sursauta lorsque elle vit le couple parvenu sur ses talons silencieusement pile à l'heure;
L'homme portait un pardessus moelleux et souple beige passé et la femme une sorte de robe déstructurée de tissu fluide;
Un bref coup d'oeil sur les tissus et leur luxueux tombé redonna un espoir inapaisable à Camilla; pareil tissu, pareille coupe ne se rencontraient - pas même en haute couture- mais seulement dans de petits ateliers discrets se survivant depuis des décennies et fréquentés par le very happy few, celui qui ne sait même pas compter sa fortune, n'en n'ayant jamais eu l'obligation;
Ils souriaient et semblaient attendre sans impatience, comme si la vente n'était plus qu'une question de signature sur un vague document;
Camilla se secoua, se demanda s'il fallait leur serrer la main, décida tout à coup que non, et sentit en dépit de sa fréquentation de la upper class,
qu'elle était "décalée", grotesque et juste bonne à ouvrir les portes du lieu en se tordant les doigts sur d'énormes clés;
Plus tard, elle ne parvint pas à se souvenir précisément de la visite, ni du trajet effectué dans les pièces; seulement qu'ils l'avaient suivie en hochant poliment la tête davantage comme s'ils vérifiaient l'état d'un lieu familier que comme s'il découvraient un lieu nouveau;
Enfin, toujours souriant, la visite et la vente se conclurent par l'échange de cartes, celle du notaire des visiteurs, et - ravie !- celle du comptable de l'agence pour Camilla;
Ils demandèrent si il était gênant qu'ils demeurent sur place et Camilla n'y vit pas d'objection;
Elle quitta les lieux bizarrement engourdie et parvenue à sa voiture, se retourna à peine, en se demandant si l'électricité était branchée;
Elle devait l'être, car dans le crépuscule, un certain nombre de fenêtres répandaient la fameuse irisation du hall et de l'escalier;

Ce fut trois jours plus tard qu'en arrivant à l'agence, les mines catastrophées de son père et du comptable lui apprirent la nouvelle;
Le château de Dundas avait brûlé totalement;
Mais, Dieu merci, la transaction s'était fait si rapidement que l'argent des nouveaux propriétaires était versé bel et bien au compte de l'agence;

" Et bien ma pauvre fille soupira son père, en se caressant la moustache te voilà débarrassée de cette ruine invendable ! "

Camilla n'osa pas demander si l'incendie avait fait des victimes;

Il lui en demeura une impression de fatalité un peu étrange, comme si tout était rentrée dans l'ordre;

Et comme la vie prend soudain des tournants inattendus, elle fut promue au rang d'associée de l'agence, et ne fit plus jamais de visites de biens immobiliers;


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Masques de Venise
Souverainiste, Patriote & Fière de l'Être !
Souverainiste, Patriote & Fière de l'Être !
Masques de Venise

Féminin
Verseau Rat
Nombre de messages : 65652
Age : 59
Localisation : A la pointe de la Bretagne, au bord de l'Atlantique
Loisirs : Tout ce qui concerne les mots et les livres.
Date d'inscription : 06/05/2005

MessageSujet: Re: CONCOURS D'ECRITURE : SEPTEMBRE 2017 : PRESENTATION DES TEXTES ET VOTE   Jeu 21 Sep - 19:13

Texte de MDV, inspiré par la :


Photo N° 2 :



Amérindienne : Pretty Nose - Nation Cheyenne - 1878 - Photographiée par L. F. Huffman - (Sources : https://fr.pinterest.com/)

1) Certes

2) Incivil


3) Pétrolette

4) Lourdement

5) Procurer


6) Inapaisable

7) Révolutionnaire

8 / Grotesque


9) Irisation


10) Moustache




Dès la naissance, j'ai été Celle-Qui-Marche-Contre-Le-Vent.

J'ignore pourquoi ma mère m'avait donné ce nom. Elle a toujours refusé de me le dire en ajoutant cependant qu'elle avait eu une vision et que jamais je n'aimerais la facilité. Je marcherais toujours contre le Vent jusqu'à ce que Celui-ci décide de me prendre dans sa main.

Contre le vent, certes, j'ai marché dès mon plus jeune âge. Déjà, quand nous quittions notre campement d'automne pour nous diriger vers l'hiver. Le vent poussait la neige sur nos visages et sur nos mains mais, malgré le froid et nos pieds glacés, nous avancions pour suivre les bisons. J'ai marché ainsi alors que je portais mes enfants, sans souci de l'air grotesque que me donnait, sur la fin, ma démarche de femme trop lourdement chargée,  et cela reste peut-être la moindre des épreuves que j'ai dû endurer en m'opposant au vent.

Enfant, je voulais apprendre ce qu'apprenaient les garçons. Je voulais être un guerrier. Ce désir, je le sentais grandir en moi, rien ne pouvait le rassasier : dans mon cœur, je le savais inapaisable. Mais ce désir me procurait également une grande fierté. Plus exactement, il l'exacerbait, parce que, je dois l'admettre, j'ai toujours été fière. Et je dis à mon père ce que je voulais. Au début, il rit et se moqua de moi. Mais ma mère se leva, vint à lui et lui murmura quelque chose à l'oreille. Alors il se tut, me fixa un instant et déclara : "Demain, je te montrerai comment tendre un arc. Si tu y parviens, je t'apprendrai chasser et à pêcher. Et même à te battre. Ce pays n'est plus la terre où nos ancêtres vivaient sous la surveillance du Grand Esprit. Des dangers que nous ne connaissions pas auparavant se lèvent, de plus en plus nombreux, à l'horizon. Oui, il est peut-être bon qu'une squaw sache désormais faire autre chose qu'à se ruer sur un homme déjà à moitié mort pour l'achever à coup de pierres. Mais peut importe, ma fille : tu as des idées révolutionnaires et moi, je ne serais pas ton père si je ne te mettais pas en garde contre elles."

"Révolutionnaire", c'était bien ce qu'il voulait dire et je vous le traduis tel quel mais, dans notre langue, il n'existe pas de mot comparable à votre "révolutionnaire", un mot que j'ai toujours trouvé beau et plein de noblesse. Mon père dit précisément : "Tu as des idées qui ne courbent pas la tête sous le vent." Et cela m'amusa beaucoup. Ma mère aussi, cela la fit sourire - je le vis bien.

Le lendemain, je parvins à bander l'arc et mon père commença à m'enseigner. Mais jamais, bien sûr, je ne fus initiée comme le sont les guerriers. Mon père me dit d'ailleurs plus tard : "Garde pour toi ces idées étranges mais qui pourront, c'est indéniable, te servir et servir les tiens. Ne les révèle qu'à bon escient et toujours avec modestie. Si un jour un Sage te demande ton avis, reste humble et parle en squaw, mais en squaw qui n'a pas oublié de quel sang elle est issue. Fais en sorte cependant que le Sage ne pense pas que tu lui parles de manière incivile ou grossière."

Mais l'essentiel, comme le soulignait mon père, était que je susse me battre. Contre nos ennemis, les Sioux ou les Comanches. Mais aussi contre les Blancs, les Longs-Couteaux. Ceux-ci ne cessaient de s'insinuer dans le pays, comme des milliers de serpents. On en voyait de plus en plus. Certains étaient sympathiques et venaient en paix. Mais d'autres étaient des hommes mauvais et cupides qui voulaient tout nous voler, y compris notre terre.

Je participai à bien des combats et ma grande surprise, je vis que, peu à peu, les hommes de ma tribu étaient fiers de moi et plus tranquilles de savoir leurs femmes et leurs enfants à mes côtés. La bravoure est une vertu que nous respectons et admirons plus que tout. Ces hommes trouvaient bizarre que j'en fusse pourvue à un tel degré mais qui oserait aller contre la volonté du Grand Esprit ?

Rien de cette partie-là qui était moi, qui faisait de moi Celle-Qui-Marche-Contre-Le-Vent, ne m'empêcha d'avoir trois époux et autant de fils. Mes deux premiers hommes appartenaient à ma tribu et tombèrent l'un contre les Pieds-Noirs, l'autre contre des Sioux dont on ne sait trop ce qu'ils fabriquaient en notre pays.

Mon troisième époux était un Long-Couteau qui avait renoncé à la vie des Faces-Pâles et avait trouvé chez nous un accueil qui lui avait plu. Son nom était John et il préférait notre manière de considérer l'air et la terre, d'en vivre tout en les respectant, à la façon qui était - et est toujours, pour ce que j'en observe là d'où je suis maintenant - celle de son peuple. Il avait une moustache et la conserva toujours parce que je le lui demandai. Jamais je ne voulus par contre qu'il adoptât la barbe.

Ce dont je vous parle se passait il y a très longtemps. En des temps où le Cheval de Fer commençait à peine à apparaître, un temps où les bisons faisaient rouler le tonnerre sur la Plaine, un temps où les fleuves et les rivières abritaient encore des poissons dont les écailles luisaient au soleil de mille et une irisations, plus belles les unes que les autres, un temps où l'Homme était l'Homme. L'arc et le couteau étaient encore nos armes favorites mais les fusils qu'on n'avait plus besoin de recharger à chaque coup tiré commençaient à se répandre dans le pays. On commençait aussi à parler, je le sus par John, de la découverte d'un liquide noir et nauséabond dans certains terrains. Ce liquide rendait ces terres incultivables. On l'appelait "pétrole" et John nous fit beaucoup rire le jour où il nous affirma qu'un jour il y aurait des machines qui fonctionneraient grâce à ce liquide et qu'on les appellerait peut-être des "pétrolettes."

Oui, je me rappelle, le "jour des pétrolettes", comme nous l'appelâmes ensuite, nous eûmes tous bien du mal à nous arrêter de rire. Et les Blancs qui nous voient toujours impassibles et incapables du moindre sourire ! ...

Quand j'avais pris mon troisième époux, les femmes de ma tribu, et ma mère la première, m'avaient dit : "Tu marcheras toujours contre le vent. Que trouves-tu de beau chez cet homme à la peau trop blanche et aux yeux si clairs qu'on dirait de l'eau ? Est-il seulement un bon chasseur ? Saura-t-il te nourrir, toi et tes fils ?"

Et je leur répondis :

- "J'ai déjà nourri mes fils alors que j'étais seule. Mon père m'a appris à chasser et à pêcher. Et j'ai tué de mes propres mains les guerriers, quels qu'ils fussent, qui voulaient poser les mains sur moi en profitant du combat. Je marche contre le vent mais c'est cela qui fait ma force."

De mon John, j'eus encore un fils. Malheureusement, on s'aperçut bientôt que le pauvre petit était sourd et muet. La réaction de mon époux blanc m'étonna. Bien loin de rejeter cet enfant, ce que tout le monde, dans la tribu, pensait qu'il ferait, il s'en occupa particulièrement sans pour autant, j'insiste là-dessus car, en touts choses, il faut être juste, négliger ceux que j'avais eus de mes deux maris précédents, et ce fut lui qui lui enseigna le langage des signes. Ce fut difficile car Corbeau-Qui-Vit-Du-Silence, tel est son nom, ne pouvait mettre de son sur le signe. Mais, à force de patience et alors, je l'avoue, que le découragement me guettait, John s'entêta. Aujourd'hui, John est mort mais je puis dire que c'est en grande partie grâce à lui que Corbeau-Qui-Vit-Du-Silence est devenu un guerrier digne et fier, que tout le monde respecte et qui est chef depuis bien des lunes.

Quand je sentis que l'heure approchait pour moi de rejoindre les trois hommes à qui j'avais donné des fils, j'indiquai ce que je voulais à Corbeau-Qui-Vit-Du-Silence. Et je fermai les yeux, consciente que ce départ ressemblait à ceux des tribus quand changent les saisons. Avais-je peur ? Je ne voulais plus souffrir et j'étais lasse. Peut-être avais-je, en définitive, trop marché contre le vent : j'aspirais au repos.

Après que les prêtres eurent accompli les rites, mes fils hissèrent ma dépouille, soigneusement protégée, au plus haut du Grand Chêne qui se dresse depuis des centaines et des centaines d'années auprès de notre campement d'hiver. Ce printemps, ils sont revenus et Corbeau-Qui-Vit-Du-Silence est venu sous l'arbre avec l'aînée de ses filles. Par gestes, il a dit à la petite de me parler et, de sa jolie voix claire, qui me rappelle tant la mienne, quand j'avais un corps, elle a déclaré :

- "Grand-Mère, Papa m'apprend à chasser et à pêcher. Il m'apprend aussi à me battre avec les bâtons qui tirent plusieurs balles de suite et je sais monter à cheval et même en dresser. Il dit que je te ressemble beaucoup. Il dit que le Conseil ne voudra pas que je sois un guerrier parce que ça ne c'est jamais vu ,et que, d'ailleurs, je ne peux pas l'être puisque je suis une femme et que je dois aussi porter des enfants pour notre Peuple. Mais il dit aussi que, puisque je suis pareille à toi, je suis, à mon tour, "Celle-Qui-Marche-Contre-Le-Vent" et que cela vaut autant que d'être un guerrier."

Je les ai entendus, je les ai sentis et j'ai souri pour moi. Mon fils a vu juste comme l'avait vu sa grand-mère. Désormais en effet, je ne suis plus Celle-Qui-Marche-Contre-Le-Vent mais Celle-Qui-Marche-Dans-La-Main-Du-Vent, dans la chaleur éternelle et pacifiée du Grand-Esprit.

_________________
"Mon Âme est une Infante en robe de parade,
Dont l'exil se reflète, éternel et royal,
Aux grands miroirs déserts d'un vieil Escurial,
Ainsi qu'une galère oubliée en la rade."  - 
Albert Samain

La France a perdu une bataille mais elle n'a pas perdu la guerre !
Charles de Gaulle


Et ce qui importait en fin de compte, c'était moins d'être vaincu que d'avoir une âme de vaincu car cela seul est sans remède.

Jean Hougron

Il y a si longtemps maintenant que j'attends mon cancer, je ne vais quand même pas partir sans lui. - Pierre Desproges

Les animaux sont moins intolérants que nous : un cochon affamé mangera du musulman. - Pierre Desproges


Dernière édition par Masques de Venise le Lun 25 Sep - 10:10, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://blog.bebook.fr/woland/index.php/
Masques de Venise
Souverainiste, Patriote & Fière de l'Être !
Souverainiste, Patriote & Fière de l'Être !
Masques de Venise

Féminin
Verseau Rat
Nombre de messages : 65652
Age : 59
Localisation : A la pointe de la Bretagne, au bord de l'Atlantique
Loisirs : Tout ce qui concerne les mots et les livres.
Date d'inscription : 06/05/2005

MessageSujet: Re: CONCOURS D'ECRITURE : SEPTEMBRE 2017 : PRESENTATION DES TEXTES ET VOTE   Jeu 21 Sep - 19:36

Texte d'Hélène Charpentier, inspiré de la :

Photo N° 1 :




Gros réveil à l'ancienne -  (Sources : https://www.brocantelab.com/ )


La nouvelle maîtresse chargée d’école.

Elle était arrivée quelques jours avant la rentrée scolaire 1967 sur une pétrolette pétaradante au porte- bagage lourdementchargé  et s’était présentée à Monsieur le maire. Ce dernier l’avait reçue plutôt fraîchement et de façon presque incivile qui avait quelque peu choqué l’adjoint timide car cette fille polie et déterminée marquait plutôt bien. Ce n’était pas une beauté, elle était même plutôt mal fagotée mais il avait été frappé par le son de sa voix et son élocution.
                                                                                                           
Aucune femme, jeune débutante de surcroit et tout juste sortie de l’École normale d’institutrices du département n’avait à ce jour encore été nommée à une telle responsabilité, à savoir une classe unique regroupant tous les enfants de la commune âgés de 5 à 14 ans. Est-ce que ce bout de femme sans apparence serait à la hauteur d’une telle charge ? Saurait-elle se faire obéir ?  Décidément les décisions ridicules pour ne pas dire grotesques des fonctionnaires de l’Académie avaient de quoi surprendre !Néanmoins, comme représentant de l’État  Monsieur le maire devait s’incliner. Tout compte fait cette fille sérieuse et réservée n’avait rien d’une écervelée. Il lui avait donc donné les clés de l’école et celles du logement de fonction tout en précisant qu’elle devrait assumer la charge du secrétariat de mairie. Quant au ménage de la salle de classe jusqu’ici effectué par l’épouse de l’instituteur il n’y avait personne pour la remplacer…

Elle avait donc pris ses fonctions, couchée tard et levée tôt, respectant scrupuleusement la durée des récréations ce que les voisins habitués aux cris d’une partie de balle au prisonnier prolongée avaient immédiatement remarqué. Ils ne s’en plaignaient pas bien au contraire. Pourtant quelques disciplines nouvelles leur avaient paru révolutionnaires. En effet elle avait décidé que le samedi après-midi serait consacré aux activités artistiques. Les enfants rapportaient leurs dessins à la gouache à la maison et racontaient qu’ils avaient écouté La promenade en traineau de Mozart ou La pie voleuse de Rossini car la maîtresse apportait ses disques personnels et leur présentait ses compositeurs préférés. Elle avait dû se procurer un vieil électrophone chez une tante devenue sourde. Certes la qualité du son de l’appareil laissait à désirer mais les enfants étaient ravis.

Peu avant Noël, elle avait demandé à l’adjoint s’il serait possible d’installer dans la classe un sapin que les enfants pourraient décorer à leur idée. Trop heureux d’accéder à sa demande il lui avait aussitôt apporté le sapin souhaité et l'initiative avait rapidement fait le tour du pays. Quelques jours plus tard l’adjoint et Monsieur le maire essuyant sa moustache humide étaient venus apporter un plein panier de friandises pour les enfants de l’école ce qui n’était encore jamais arrivé et l’adjoint se surprit à penser qu’il aimerait retourner à l’école, cette école où elle avait apporté un esprit de fête.

Il lui proposa de repeindre le tableau mais elle s’était débrouillée pour le repeindre elle-même durant les congés de la Toussaint. Il n’osa pas lui demander s’il fallait l’aider à allumer le poêle de la classe chaque matin car il avait remarqué qu’elle avait renversé quelques gouttes du combustible huileux dans une flaque d’eau de la cour où l’irisation colorée apparaissait au moindre rayon de soleil. Il connaissait d’avance la réponse : elle se débrouillait.

A l’hiver morose succéda le printemps et les événements de mai 68 incitèrent les enfants à ne pas se rendre en classe. Fidèle à son poste elle ne sortait que pour acheter de quoi se nourrir aux commerçants et elle enfourchait la pétrolette pour rendre visite à ses parents chaque dimanche. Un jour il se risqua à lui demander si elle serait encore là l’an prochain et la réponse le stupéfia. Elle avait économisé pour reprendre ses études car la lourde charge de cette classe unique, du secrétariat de mairie et du ménage ne lui laissait aucun répit et sa soif inapaisable de connaissances en souffrait. Comme il la comprenait ! Il n’osa pas lui confier que lui aussi et que peut-être, si elle le voulait bien...

Il la laissa partir sur sa pétrolette. Il voulut la rattraper avec sa deux chevaux d’occasion mais celle-ci ne démarrait pas. Il n’y avait plus d’essence et sa mère l’appelait pour le repas du soir et… Il se réveilla brutalement et ouvrit les yeux. Sur le piano il reconnut le vieux réveil de ses parents et les photos de leurs petits- enfants. Sa femme dormait encore. Elle avait lu tard dans la nuit pour apaiser une soif de connaissances qu’il avait su partager au fil des années.

_________________
"Mon Âme est une Infante en robe de parade,
Dont l'exil se reflète, éternel et royal,
Aux grands miroirs déserts d'un vieil Escurial,
Ainsi qu'une galère oubliée en la rade."  - 
Albert Samain

La France a perdu une bataille mais elle n'a pas perdu la guerre !
Charles de Gaulle


Et ce qui importait en fin de compte, c'était moins d'être vaincu que d'avoir une âme de vaincu car cela seul est sans remède.

Jean Hougron

Il y a si longtemps maintenant que j'attends mon cancer, je ne vais quand même pas partir sans lui. - Pierre Desproges

Les animaux sont moins intolérants que nous : un cochon affamé mangera du musulman. - Pierre Desproges


Dernière édition par Masques de Venise le Sam 23 Sep - 12:48, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://blog.bebook.fr/woland/index.php/
Elisabeth
Ecrivain Néophyte de Polars Bizarres
Ecrivain Néophyte de Polars Bizarres
Elisabeth

Féminin
Vierge Dragon
Nombre de messages : 9354
Age : 66
Localisation : BRUGUIERES
Emploi : Professeur
Loisirs : lecture cinéma peinture cuisine jardinage déco home
Date d'inscription : 05/05/2013

MessageSujet: Re: CONCOURS D'ECRITURE : SEPTEMBRE 2017 : PRESENTATION DES TEXTES ET VOTE   Jeu 21 Sep - 19:37

Superbe texte, vraiment; très beau, poétique, avec ce style "transparent" qui est ce que je préfère à tout dans l'écriture; c'est un texte fort et inventif, qui retrouve admirablement l'identité des indiens;

Vraiment bravo !!!!!!

Je voterai pour lui à main levée, sans hésitation, après avoir relu le texte d'Hélène, tout de douceur et de transparence également, et, lui, fidèle à l'identité du terroir;

Là, j'y suis = deux terres, deux identités fortes, deux figues de femmes dans leur destin........


Eh bien les filles vous avez fait fort !!

Les messages se sont croisés ! mon commentaire désigne le texte de MDV;
Puis, ça tombe à pic, celui d'Hélène........


Dernière édition par Elisabeth le Jeu 21 Sep - 19:40, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Masques de Venise
Souverainiste, Patriote & Fière de l'Être !
Souverainiste, Patriote & Fière de l'Être !
Masques de Venise

Féminin
Verseau Rat
Nombre de messages : 65652
Age : 59
Localisation : A la pointe de la Bretagne, au bord de l'Atlantique
Loisirs : Tout ce qui concerne les mots et les livres.
Date d'inscription : 06/05/2005

MessageSujet: Re: CONCOURS D'ECRITURE : SEPTEMBRE 2017 : PRESENTATION DES TEXTES ET VOTE   Jeu 21 Sep - 19:38

Hélène, j'ai mis ton texte sur le bon fil.

Mon cher Achille49, avez-vous eu le temps de vous creuser un peu les méninges pour ce concours de septembre. Il faut dire que ce mois n'en finit pas et les obligations, non plus !
_________________
"Mon Âme est une Infante en robe de parade,
Dont l'exil se reflète, éternel et royal,
Aux grands miroirs déserts d'un vieil Escurial,
Ainsi qu'une galère oubliée en la rade."  - 
Albert Samain

La France a perdu une bataille mais elle n'a pas perdu la guerre !
Charles de Gaulle


Et ce qui importait en fin de compte, c'était moins d'être vaincu que d'avoir une âme de vaincu car cela seul est sans remède.

Jean Hougron

Il y a si longtemps maintenant que j'attends mon cancer, je ne vais quand même pas partir sans lui. - Pierre Desproges

Les animaux sont moins intolérants que nous : un cochon affamé mangera du musulman. - Pierre Desproges
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://blog.bebook.fr/woland/index.php/
Masques de Venise
Souverainiste, Patriote & Fière de l'Être !
Souverainiste, Patriote & Fière de l'Être !
Masques de Venise

Féminin
Verseau Rat
Nombre de messages : 65652
Age : 59
Localisation : A la pointe de la Bretagne, au bord de l'Atlantique
Loisirs : Tout ce qui concerne les mots et les livres.
Date d'inscription : 06/05/2005

MessageSujet: Re: CONCOURS D'ECRITURE : SEPTEMBRE 2017 : PRESENTATION DES TEXTES ET VOTE   Jeu 21 Sep - 19:41

Merci, chère Elisabeth.

Lisons et relisons et voyons surtout si Achille a quelque chose à nous proposer.

Il reste neuf jours pour voter à partir de demain.

Là-dessus, je file me reposer pour ce soir.
_________________
"Mon Âme est une Infante en robe de parade,
Dont l'exil se reflète, éternel et royal,
Aux grands miroirs déserts d'un vieil Escurial,
Ainsi qu'une galère oubliée en la rade."  - 
Albert Samain

La France a perdu une bataille mais elle n'a pas perdu la guerre !
Charles de Gaulle


Et ce qui importait en fin de compte, c'était moins d'être vaincu que d'avoir une âme de vaincu car cela seul est sans remède.

Jean Hougron

Il y a si longtemps maintenant que j'attends mon cancer, je ne vais quand même pas partir sans lui. - Pierre Desproges

Les animaux sont moins intolérants que nous : un cochon affamé mangera du musulman. - Pierre Desproges
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://blog.bebook.fr/woland/index.php/
achille49
Littérophage Nota Beniste En Herbe.
Littérophage Nota Beniste En Herbe.


Masculin
Capricorne Serpent
Nombre de messages : 48
Age : 53
Localisation : Pays de Loire
Emploi : responsable des Ventes
Loisirs : lecture et farniente
Date d'inscription : 01/04/2013

MessageSujet: Re: CONCOURS D'ECRITURE : SEPTEMBRE 2017 : PRESENTATION DES TEXTES ET VOTE   Ven 22 Sep - 7:38

Texte d'Achille49, inspiré par la :


Photo N° 3 :



Escalier en colimaçon (Sources : https://fr.pinterest.com/)


Certes je m'étais toujours demandé quand elle m'inviterait à visiter le château de sa famille après l'avoir rencontrée lors de ce cocktail à la galerie de peintures de ce peintre naturaliste à la mode et qu'elle se targuait de descendre d'une famille de haute noblesse du Val de Loire ayant passé commande auprès de Léonard de Vinci d'un escalier de cérémonie dans un de leur castelets. Mes études d'architecture du 16ème siècle m'avait amené à m'intéresser à cette piste.
Si la conversation qu'elle entretenait avec une petite cohorte d'admirateurs me parut d'abord trop superficielle, je ne voulais pas me montrer incivil avec cette petite société en les fuyant. J'avais pu négocier auprès d'une vague connaissance de Jessica, l'invitation à cette soirée, mes petits moyens ne me permettaient guère d'y briller et pour ne pas que cela se voit, j'avais laissé ma pétrolette deux rues plus haut. Lourdement handicapé par ma timidité maladive en société, je ne savais comment l'aborder, me procurer le sésame qui retiendrait toute son attention. Son assurance dans le récit de vie de ce peintre, jusque là inconnu, était exceptionnelle. Un artiste à la fièvre inapaisable, avec une approche de son art totalement révolutionnaire, à la limite du grotesque dans ses excès.
Fascinant était le rapprochement entre les questions qui étaient au coeur de mes recherches, ce fameux escalier dont je n'avais trouvé que quelques illustrations était la preuve même de cette technique d'irisation reprise par l'artiste du jour, à la moustache proéminente.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://passiondelecteur.over-blog.com
Masques de Venise
Souverainiste, Patriote & Fière de l'Être !
Souverainiste, Patriote & Fière de l'Être !
Masques de Venise

Féminin
Verseau Rat
Nombre de messages : 65652
Age : 59
Localisation : A la pointe de la Bretagne, au bord de l'Atlantique
Loisirs : Tout ce qui concerne les mots et les livres.
Date d'inscription : 06/05/2005

MessageSujet: Re: CONCOURS D'ECRITURE : SEPTEMBRE 2017 : PRESENTATION DES TEXTES ET VOTE   Ven 22 Sep - 11:55

Merci, Achille !

Nous présentons donc cinq textes et la Newsletter invitant à voter est partie hier au soir.

Le vote aura lieu entre le 21 et le 30 septembre, ainsi qu'il était prévu.

Pour ce faire, il convient tout bêtement, pour les membres inscrits sur NB au 1er janvier 2017 maximum (au-delà de cette date, les membres inscrits ne pourront voter qu'à compter de septembre 2018), de poster sur ce fil le nom ou la référence-photo du texte préféré  et d'expliquer leurs raisons - c'est un minimum pour l'auteur.

Nous rappelons que, début juillet 2018, la personne ayant cumulé le plus souvent le titre de "Meilleur Scribouillard de Nota Béne" pour l'année 2017/2018 sera récompensée par nos applaudissements et une carte d'achat dans un magasin de type FNAC ou Amazon. Nous aimerions privilégier les petits libraires mais ne pouvons nous le permettre.

Bonne chance à toutes et à tous. Nous attendons vos votes. Je rappelle que les auteurs ont évidemment le droit de voter pour leur texte, que le vote multiple est interdit et que les invités ne peuvent pas non plus voter. Merci.

_________________
"Mon Âme est une Infante en robe de parade,
Dont l'exil se reflète, éternel et royal,
Aux grands miroirs déserts d'un vieil Escurial,
Ainsi qu'une galère oubliée en la rade."  - 
Albert Samain

La France a perdu une bataille mais elle n'a pas perdu la guerre !
Charles de Gaulle


Et ce qui importait en fin de compte, c'était moins d'être vaincu que d'avoir une âme de vaincu car cela seul est sans remède.

Jean Hougron

Il y a si longtemps maintenant que j'attends mon cancer, je ne vais quand même pas partir sans lui. - Pierre Desproges

Les animaux sont moins intolérants que nous : un cochon affamé mangera du musulman. - Pierre Desproges


Dernière édition par Masques de Venise le Sam 23 Sep - 12:52, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://blog.bebook.fr/woland/index.php/
Elisabeth
Ecrivain Néophyte de Polars Bizarres
Ecrivain Néophyte de Polars Bizarres
Elisabeth

Féminin
Vierge Dragon
Nombre de messages : 9354
Age : 66
Localisation : BRUGUIERES
Emploi : Professeur
Loisirs : lecture cinéma peinture cuisine jardinage déco home
Date d'inscription : 05/05/2013

MessageSujet: Re: CONCOURS D'ECRITURE : SEPTEMBRE 2017 : PRESENTATION DES TEXTES ET VOTE   Ven 22 Sep - 14:51

  OU' S' QU' ON VOTE ???????  ( et moi qui t'appelais sans cesse "grand chef indien"    !!!!!)  


vote d'Elisabeth

J'ai soigneusement lu et relu tous les textes;

Mon coup de coeur ( entraîné par le nom de "celle-qui-marche-contre-le-vent" qui m'a enchanté !!!! ) est le texte de MDV; fort, poétique et gai, proche de l'identité Indienne, il évoque une vraie personne que l'on "sent" comme un être vivant, je me suis sentie proche de cette fille rebelle sans agressivité qui suit son instinct; le style est de ceux qui me font vibrer, limpide, jouant sur la simplicité, le dépouillé;

A ce destin "fier" s'est mêlé celui d'une autre femme douce et déterminée aussi, transcrit dans une langue de même registre; le texte d'Hélène, qui est proche spirituellement et moralement de celui de MDV, et c'est étonnant de voir comment par delà le temps et l'espace, ces deux figures de femme dans des civilisations si différentes, sont de même identité; figures douces mais déterminées, voire inflexibles et qui suivent un chemin intransigeant dans l'histoire de leur vie;

Je vote pour MDV ( et je déplore ne pouvoir du coup voter pour Hélène, mais dans mon esprit, il y a un lien fort entre ces écritures; )

Achille49 et Yugcib, ont écrit deux textes plus légers, l'un drôle et pétillant ( Yugcib) l'autre plus proche du texte autobiographique amusé;

Je fais passer en dernier mon propre texte; je souhaitais écrire un texte gai et comique si possible; et puis j'ai assez "raté" mon coup, et été obligée de mêler un grain de fantastique pour sauver les meubles; rien de réussi; tant pis;
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Masques de Venise
Souverainiste, Patriote & Fière de l'Être !
Souverainiste, Patriote & Fière de l'Être !
Masques de Venise

Féminin
Verseau Rat
Nombre de messages : 65652
Age : 59
Localisation : A la pointe de la Bretagne, au bord de l'Atlantique
Loisirs : Tout ce qui concerne les mots et les livres.
Date d'inscription : 06/05/2005

MessageSujet: Re: CONCOURS D'ECRITURE : SEPTEMBRE 2017 : PRESENTATION DES TEXTES ET VOTE   Sam 23 Sep - 12:35

Seigneur Dieu ! Mais je n'avais pas vu le texte de Guy ! Il était sur l'autre fil, au 19 septembre. Mille pardons, ce mois fut particulièrement éprouvant : je suis d'ailleurs raplapla, comme si j'avais fait Brest-Douvres aller-retour à la nage et dans une énorme tempête !

Bon, Guy, je poste ton texte ci-dessous en espérant que tu excuseras mon oubli, qui n'était pas volontaire, loin de là.
_________________
"Mon Âme est une Infante en robe de parade,
Dont l'exil se reflète, éternel et royal,
Aux grands miroirs déserts d'un vieil Escurial,
Ainsi qu'une galère oubliée en la rade."  - 
Albert Samain

La France a perdu une bataille mais elle n'a pas perdu la guerre !
Charles de Gaulle


Et ce qui importait en fin de compte, c'était moins d'être vaincu que d'avoir une âme de vaincu car cela seul est sans remède.

Jean Hougron

Il y a si longtemps maintenant que j'attends mon cancer, je ne vais quand même pas partir sans lui. - Pierre Desproges

Les animaux sont moins intolérants que nous : un cochon affamé mangera du musulman. - Pierre Desproges
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://blog.bebook.fr/woland/index.php/
Masques de Venise
Souverainiste, Patriote & Fière de l'Être !
Souverainiste, Patriote & Fière de l'Être !
Masques de Venise

Féminin
Verseau Rat
Nombre de messages : 65652
Age : 59
Localisation : A la pointe de la Bretagne, au bord de l'Atlantique
Loisirs : Tout ce qui concerne les mots et les livres.
Date d'inscription : 06/05/2005

MessageSujet: Re: CONCOURS D'ECRITURE : SEPTEMBRE 2017 : PRESENTATION DES TEXTES ET VOTE   Sam 23 Sep - 12:40

Texte de Yugcib inspiré par la :

Photo N° 1 :





Gros réveil à l'ancienne -  (Sources : [url=https://www.brocantelab.com/]https://www.brocantelab.com/ )[/url]








Le Réveil


Certes, m'endormis'je en pensant qu'à 3h moins le quart avant Jésus Christ, le réveil dans l'attente de l'irisation du ciel matinal, lourdement posé tant il est gros ce réveil, en sonnant, me rappellerait que je dois de toute urgence décalaminer ma vieille pétrolette avant de me rendre à la préfecture pour me procurer le permis nécessaire sur lequel on me voit en photo sans moustache...
J'étais en effet grotesque avec ma tronche de révolutionnaire sur l'ancien permis, ce qui accentuait le caractère incivil de ma personne dans une inapaisable soif de justice...
Mais bon... A 3h moins le quart avant Jésus Christ, un jour de  2017, nous ne sommes plus au temps de Ponce Pilate, et quand le soleil se lèvera et irradiera le ciel matinal,  dans toutes les "rue-de-la-soif" (de justice)... A la vue de Jésus Christ revenu, tous les inapaisés seront apaisés...


NOTE : "pour être honnête" ... "je ne me suis point loin s'en faut, foulé la rate" ! Je n'ai mis que 7 minutes tapantes sonnantes trébuchantes pour rédiger ce texte court... En l'occurrence dans ce genre d'affaire (excellent exercice d'ailleurs reconnaissons le)... je fais toujours assez court (autant dire j'en fait jamais un roman) ... (rire)

*********

Note de l'Administration : ce texte date du 19 septembre 2017 mais comme il avait été posté sur le fil des inscriptions, nous ne l'avions pas vu à temps. Pardon à nos lecteurs ... et à nos participants.

_________________
"Mon Âme est une Infante en robe de parade,
Dont l'exil se reflète, éternel et royal,
Aux grands miroirs déserts d'un vieil Escurial,
Ainsi qu'une galère oubliée en la rade."  - 
Albert Samain

La France a perdu une bataille mais elle n'a pas perdu la guerre !
Charles de Gaulle


Et ce qui importait en fin de compte, c'était moins d'être vaincu que d'avoir une âme de vaincu car cela seul est sans remède.

Jean Hougron

Il y a si longtemps maintenant que j'attends mon cancer, je ne vais quand même pas partir sans lui. - Pierre Desproges

Les animaux sont moins intolérants que nous : un cochon affamé mangera du musulman. - Pierre Desproges
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://blog.bebook.fr/woland/index.php/
Neko-chan
Littérophage Nota Beniste En Herbe.
Littérophage Nota Beniste En Herbe.
Neko-chan

Féminin
Sagittaire Rat
Nombre de messages : 24
Age : 22
Localisation : Quelque part dans mes rêves
Emploi : Etudiante
Loisirs : Dessiner, lire, créer un peu et aussi DELIRER!!! >8D
Date d'inscription : 18/01/2010

MessageSujet: Re: CONCOURS D'ECRITURE : SEPTEMBRE 2017 : PRESENTATION DES TEXTES ET VOTE   Sam 23 Sep - 15:07

Je vote pour le texte d'Hélène Charpentier. Je ne saurais pas vraiment expliquer mon choix... La phrase finale à quelque chose qui me plait bien par rapport au reste du texte. Je ne peux pas vraiment en dire plus.
_________________

"Seid ihr das Essen ? Nein, wir sind der Jäger !"

"Sommes-nous des proies ? Non, nous sommes les chasseurs !"
(Sources : générique de l'animé "Shingeki no kyojin")
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://blogdeflorhana.eklablog.com/accueil-c69641
Elisabeth
Ecrivain Néophyte de Polars Bizarres
Ecrivain Néophyte de Polars Bizarres
Elisabeth

Féminin
Vierge Dragon
Nombre de messages : 9354
Age : 66
Localisation : BRUGUIERES
Emploi : Professeur
Loisirs : lecture cinéma peinture cuisine jardinage déco home
Date d'inscription : 05/05/2013

MessageSujet: Re: CONCOURS D'ECRITURE : SEPTEMBRE 2017 : PRESENTATION DES TEXTES ET VOTE   Sam 23 Sep - 15:37

Bravo Neko Chan !

Donc

* MDV = 1
* Hélène Charpentier = 1


Et, comme toi, ce qui a emporté mon vote a été un coup de coeur dès le début ( mais pour le texte de MDV !) pour le nom du personnage " Celle-qui-marche-contre-le-vent" ; c'est inexplicable, ce nom m'enchante.......
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Masques de Venise
Souverainiste, Patriote & Fière de l'Être !
Souverainiste, Patriote & Fière de l'Être !
Masques de Venise

Féminin
Verseau Rat
Nombre de messages : 65652
Age : 59
Localisation : A la pointe de la Bretagne, au bord de l'Atlantique
Loisirs : Tout ce qui concerne les mots et les livres.
Date d'inscription : 06/05/2005

MessageSujet: Re: CONCOURS D'ECRITURE : SEPTEMBRE 2017 : PRESENTATION DES TEXTES ET VOTE   Sam 23 Sep - 15:43

Je réserve mon vote pour le 30 septembre - samedi prochain. En attendant, je pars en chasse pour les photos du mois d'octobre ...

En tout cas, sache, Neko-chan, que je suis fière d'avoir élevé une enfant qui ne se défile pas devant son devoir électoral.
_________________
"Mon Âme est une Infante en robe de parade,
Dont l'exil se reflète, éternel et royal,
Aux grands miroirs déserts d'un vieil Escurial,
Ainsi qu'une galère oubliée en la rade."  - 
Albert Samain

La France a perdu une bataille mais elle n'a pas perdu la guerre !
Charles de Gaulle


Et ce qui importait en fin de compte, c'était moins d'être vaincu que d'avoir une âme de vaincu car cela seul est sans remède.

Jean Hougron

Il y a si longtemps maintenant que j'attends mon cancer, je ne vais quand même pas partir sans lui. - Pierre Desproges

Les animaux sont moins intolérants que nous : un cochon affamé mangera du musulman. - Pierre Desproges
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://blog.bebook.fr/woland/index.php/
achille49
Littérophage Nota Beniste En Herbe.
Littérophage Nota Beniste En Herbe.


Masculin
Capricorne Serpent
Nombre de messages : 48
Age : 53
Localisation : Pays de Loire
Emploi : responsable des Ventes
Loisirs : lecture et farniente
Date d'inscription : 01/04/2013

MessageSujet: Re: CONCOURS D'ECRITURE : SEPTEMBRE 2017 : PRESENTATION DES TEXTES ET VOTE   Dim 24 Sep - 19:20

Pour moi le plus original et riche c'est le texte de MDV, je vote donc pour celui-ci. Vivement Octobre pour se plonger dans un nouvel essai...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://passiondelecteur.over-blog.com
charpentier hélène
Littérophage Notabéniste Avec Mention Spéciale.
Littérophage Notabéniste Avec Mention Spéciale.


Féminin
Cancer Chien
Nombre de messages : 2010
Age : 72
Localisation : BINSON-ORQUIGNY 51700
Emploi : retraitée
Loisirs : lecture,écriture,chant choral, secrétariat association culturelle.
Date d'inscription : 11/07/2011

MessageSujet: Re: CONCOURS D'ECRITURE : SEPTEMBRE 2017 : PRESENTATION DES TEXTES ET VOTE   Lun 25 Sep - 9:50

Avant même d'avoir eu connaissance du choix d'Achille49, j'avais voté pour le texte de M.D.V.

J'ai pensé à Danse avec les loups bien sûr où la femme blanche sauvée et élevée par les Sioux se prénomme Celle qui se dresse avec le point serré si mes souvenirs sont bons et à Julie Crève-cœur cette aventurière qui part pour l'Amérique et ne manque pas d'énergie mais la quête de Celle qui marche contre le vent défendant son peuple et proposant une autre image de la mission des femmes est d'une autre dimension, une dimension épique.
Dans une épopée, le héros disparaît puis réapparaît , tel Jean Valjean qui surgit des égouts de Paris. Ici l'héroïne quitte le monde des vivants mais sa petite fille qui lui ressemble tant va continuer le combat.

Je sais, Julie Crève-coeur n'est pas une Indienne et sa quête est différente mais la détermination est là !
https://youtu.be/KMjs6Db1qk4
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elisabeth
Ecrivain Néophyte de Polars Bizarres
Ecrivain Néophyte de Polars Bizarres
Elisabeth

Féminin
Vierge Dragon
Nombre de messages : 9354
Age : 66
Localisation : BRUGUIERES
Emploi : Professeur
Loisirs : lecture cinéma peinture cuisine jardinage déco home
Date d'inscription : 05/05/2013

MessageSujet: Re: CONCOURS D'ECRITURE : SEPTEMBRE 2017 : PRESENTATION DES TEXTES ET VOTE   Lun 25 Sep - 10:17

Le texte de MDV , surtout a "quelque chose", un souffle, oui, une grandeur épique, associés à une grande douceur et aussi, une gaieté de vivre......

J'aimerais bien voir reconnaître aussi la force humble douce et paisible du texte d'Hélène.......


Ce premier cru de Rentrée est excellent !!!!!!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
charpentier hélène
Littérophage Notabéniste Avec Mention Spéciale.
Littérophage Notabéniste Avec Mention Spéciale.


Féminin
Cancer Chien
Nombre de messages : 2010
Age : 72
Localisation : BINSON-ORQUIGNY 51700
Emploi : retraitée
Loisirs : lecture,écriture,chant choral, secrétariat association culturelle.
Date d'inscription : 11/07/2011

MessageSujet: Re: CONCOURS D'ECRITURE : SEPTEMBRE 2017 : PRESENTATION DES TEXTES ET VOTE   Lun 25 Sep - 10:24

Ah, ça fait du bien de s'y remettre ! Allez, on se réveille !

https://youtu.be/jS6buofriVY
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Masques de Venise
Souverainiste, Patriote & Fière de l'Être !
Souverainiste, Patriote & Fière de l'Être !
Masques de Venise

Féminin
Verseau Rat
Nombre de messages : 65652
Age : 59
Localisation : A la pointe de la Bretagne, au bord de l'Atlantique
Loisirs : Tout ce qui concerne les mots et les livres.
Date d'inscription : 06/05/2005

MessageSujet: Re: CONCOURS D'ECRITURE : SEPTEMBRE 2017 : PRESENTATION DES TEXTES ET VOTE   Lun 25 Sep - 11:15

Evidemment, je vous remercie tous et, pour une fois, je ne sais trop qu'écrire d'autre ... (Attention, ça ne veut pas dire que je vais faire bref ! ...  Wink ) Cependant, le vote n'est pas achevé et j'aimerais que d'autres personnes y participent.

Nous avons tout fait, ici, à l'Administration, pour que, contrairement à ce qu'il s'est passé l'an dernier, les votes ne fussent pas gonflés artificiellement. D'où le retrait du vote par sondage. Mais la personne que nous avions dans notre viseur n'en a pas moins réussi à atteindre son but : avec son stupide désir d'être la première en toutes choses, elle a jeté un certain discrédit sur notre Concours. Je ne citerai pas son nom : de toutes façons, si nul n'en a parlé ici explicitement, tout le monde le connaît.

Aussi, si j'ai participé pour ce premier concours, était-ce surtout pour relancer la machine. Je vois, avec plaisir, que cela semble avoir fonctionné. Même si nombre de membres sont venus voir mais n'ont rien produit et n'ont pas non plus voté (!!!!).

J'annonce donc dès aujourd'hui que, désormais, je ne participerai plus que si le nombre des participants l'exige. Je ne veux pas que certains, à l'extérieur (et en particulier certaine), puissent dire ou insinuer que seules mes fonctions d'Administratrice sont à l'origine des votes en ma faveur.

Je veux - et c'est notre volonté à tous, j'en suis sûre - que ce Concours sur Nota Bene permette à toutes et à tous de s'exprimer en toute impartialité, dans un but à la fois ludique mais aussi de travail car rédiger, en suivant certaines règles, ne serait-ce que le plus court des textes, n'est pas chose facile, nous le savons tous. De plus, la pratique fait beaucoup : celle de la lecture, de l'analyse de textes et bien sûr, de l'écriture, que nous ne pouvons tous pratiquer comme nous le souhaitons. Personnellement, la Vie a voulu que, pour certaines raisons, je passe mes journées à cela - ou presque. Quel rapport entre rédiger une fiche de "critique" et un texte sur des images proposées ? Plus qu'on ne saurait le croire. En plus, vous vous en doutez, je tente d'écrire "à côté", en marge de Nota Bene.

En conséquence, il me paraît plus juste que les membres seuls rédigent les textes de notre Concours. Si le nombre des participants s'avérait inférieur à celui espéré, alors seulement je placerai l'un de mes textes. Il suffira de deux participants-membres en tout pour que, du coup, je ne le place pas du tout. Ceux qui désireront le lire (ce n'est pas une obligation) pourront le faire par MP.

J'estime que cela sera mieux ainsi non seulement pour tout le monde mais aussi et surtout pour le Concours lui-même. Cela afin de conserver toute son originalité à ce concours et de ne pas tomber dans les excès délirants et "godillotants" que l'on voit sur certain d'entre eux : il suffit, pour participer, de s'inscrire et l'Administratrice envoie gracieusement un exemplaire du livre qu'elle a fait éditer à une personne tirée au sort ! Si cette manière de faire est un concours, à la fois gratifiant pour ceux qui aiment écrire comme pour le forum en question, moi, je veux bien être pendue ! Et cela jette le discrédit total sur ce genre d'exercices quand il se pratique sur des forums ! Que les maisons style "Edilivres" - sur l'intégrité de laquelle je ne me prononcerai pas - agissent ainsi, soit ! Mais, compte tenu de l'avenir qui est celui du Net et malgré les embûches tendues devant lui, il faut que des sites honnêtes acceptent de ne privilégier ni la facilité, ni l'ego.

Je vous remercie encore toutes et tous non seulement pour vos paroles qui me vont droit au cœur mais aussi de m'avoir lue jusqu'ici. Cependant, n'oubliez pas : la partie n'est pas jouée et le vote tient jusqu'à samedi 30 septembre, 0H.

Sur ce, comme dirait Celle-Qui-Marche-Contre-Le-Vent : "How !"

_________________
"Mon Âme est une Infante en robe de parade,
Dont l'exil se reflète, éternel et royal,
Aux grands miroirs déserts d'un vieil Escurial,
Ainsi qu'une galère oubliée en la rade."  - 
Albert Samain

La France a perdu une bataille mais elle n'a pas perdu la guerre !
Charles de Gaulle


Et ce qui importait en fin de compte, c'était moins d'être vaincu que d'avoir une âme de vaincu car cela seul est sans remède.

Jean Hougron

Il y a si longtemps maintenant que j'attends mon cancer, je ne vais quand même pas partir sans lui. - Pierre Desproges

Les animaux sont moins intolérants que nous : un cochon affamé mangera du musulman. - Pierre Desproges


Dernière édition par Masques de Venise le Lun 25 Sep - 12:23, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://blog.bebook.fr/woland/index.php/
Elisabeth
Ecrivain Néophyte de Polars Bizarres
Ecrivain Néophyte de Polars Bizarres
Elisabeth

Féminin
Vierge Dragon
Nombre de messages : 9354
Age : 66
Localisation : BRUGUIERES
Emploi : Professeur
Loisirs : lecture cinéma peinture cuisine jardinage déco home
Date d'inscription : 05/05/2013

MessageSujet: Re: CONCOURS D'ECRITURE : SEPTEMBRE 2017 : PRESENTATION DES TEXTES ET VOTE   Lun 25 Sep - 11:57

C'est bien parlé !!!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
tina gordue
Permettez-moi de rester humble ...
Permettez-moi de rester humble ...
tina gordue

Féminin
Cancer Cheval
Nombre de messages : 21894
Age : 88
Localisation : brest
Emploi : employé
Loisirs : lecture
Date d'inscription : 06/09/2013

MessageSujet: Re: CONCOURS D'ECRITURE : SEPTEMBRE 2017 : PRESENTATION DES TEXTES ET VOTE   Lun 25 Sep - 16:33

je vote pour le texte de MDV ! Schuss .
_________________
"Il n’y a point de plus cruelle tyrannie que celle que l’on exerce à l’ombre des lois et avec les couleurs de la justice." -  Montesquieu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Masques de Venise
Souverainiste, Patriote & Fière de l'Être !
Souverainiste, Patriote & Fière de l'Être !
Masques de Venise

Féminin
Verseau Rat
Nombre de messages : 65652
Age : 59
Localisation : A la pointe de la Bretagne, au bord de l'Atlantique
Loisirs : Tout ce qui concerne les mots et les livres.
Date d'inscription : 06/05/2005

MessageSujet: Re: CONCOURS D'ECRITURE : SEPTEMBRE 2017 : PRESENTATION DES TEXTES ET VOTE   Sam 30 Sep - 19:53

Ayant fait tout le 'politique' avec Mimosa sur le bras gauche , j'expliquerai demain mon choix en faveur d'Achille49. J'annonce également dès aujourd'hui que je reprendrai les votes que vous avez attribués à mon texte et dont je vous remercie, et les répartirai équitablement entre les participants. Je le répète : je n'ai rien à faire d'une Administratrice qui gagne, je veux que Nota Bene gagne et Nota Bene, c'est vous, les fidèles notamment du Concours d'Ecriture, que nous reprenions, je le répète, dans des conditions difficiles.

_________________
"Mon Âme est une Infante en robe de parade,
Dont l'exil se reflète, éternel et royal,
Aux grands miroirs déserts d'un vieil Escurial,
Ainsi qu'une galère oubliée en la rade."  - 
Albert Samain

La France a perdu une bataille mais elle n'a pas perdu la guerre !
Charles de Gaulle


Et ce qui importait en fin de compte, c'était moins d'être vaincu que d'avoir une âme de vaincu car cela seul est sans remède.

Jean Hougron

Il y a si longtemps maintenant que j'attends mon cancer, je ne vais quand même pas partir sans lui. - Pierre Desproges

Les animaux sont moins intolérants que nous : un cochon affamé mangera du musulman. - Pierre Desproges
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://blog.bebook.fr/woland/index.php/
Masques de Venise
Souverainiste, Patriote & Fière de l'Être !
Souverainiste, Patriote & Fière de l'Être !
Masques de Venise

Féminin
Verseau Rat
Nombre de messages : 65652
Age : 59
Localisation : A la pointe de la Bretagne, au bord de l'Atlantique
Loisirs : Tout ce qui concerne les mots et les livres.
Date d'inscription : 06/05/2005

MessageSujet: Re: CONCOURS D'ECRITURE : SEPTEMBRE 2017 : PRESENTATION DES TEXTES ET VOTE   Dim 1 Oct - 12:34

Bien, au départ, nous avions cinq participants :

- Achille49
- Elisabeth
- Hélène Charpentier
- MDV
- Yugcib


Comme je n'ai participé que pour relancer la machine, ainsi que je l'expliquais plus haut, je remets en jeu les 4 points totalisés par mon texte et pour lesquels je vous remercie.

Ce qui nous donne au final :

- Achille49 : j'ai voté pour lui & Yugcib, de son Festival de Géographie - mais il avait oublié de le préciser (+ 1 point resté en jeu) = 3
- Elisabeth : 1 (point resté en jeu)
- Hélène Charpentier : Buster (ici) et Neko-chan ont voté pour son texte (+ 1 point resté en jeu) = 3
- Yugcib : 1 (point resté en jeu). 

C'est donc les textes d'Hélène Charpentier et d'Achille49 qui l'emportent ex-aequo par 3 points, suivid par Elisabeth et Yugcib, 1 point chacun et ex-aequo.

Les raisons de mon vote personnel sont les suivantes :

- Achille49, j'ai voté pour ton texte parce que, toi qui n'avais pas toujours eu le temps de participer jusqu'ici, tu as accepté de jouer le jeu et cela a produit un petit texte qui respecte les règles (certains mots, dont "pétrolette", n'étaient pas faciles à placer) et joue sur l'ironie bienveillante envers le protagoniste. Le texte a le mérite de soulever aussi une question : pourquoi autant de recherches ? C'est comme une porte ouverte à la fin ... Achille49 a eu également foi en ce Concours que nous reprenions après une longue interruption et des problèmes qui ont pu jeter le discrédit sur le principe de ce jeu, au demeurant modeste, sur Nota Bene. Achille49, en a d'autant plus de mérite que, je le répète, il n'avait pas pu se jeter souvent à l'eau avec nous l'an dernier. Je pense que cela mérite d'être salué. J'espère qu'il continuera car je maintiens qu'il a de quoi bien mener sa barque s'il a le temps d'y travailler.

- Elisabeth, j'ai été fortement tentée de voter pour ton texte car son petit côté fantastique avait retenu mon attention. Tu sais comment je suis. Le texte pétillait aussi d'étincelles de dérision du personnage central envers lui-même et la situation dans laquelle il - pardon "elle" - se trouvait embringué. Bretonne-née, j'aime la dérision quand elle est justifiée. Ce qui est le cas ici. Le texte présente aussi, du moins à mes yeux, un petit côté sautillant et gai (même si les événements ne le sont pas toujours) qui m'a grandement séduite. 

Hélène, je suis heureuse de voir ton texte l'emporter car, toujours, à ta façon, quels que soient l'image et les mots choisis au hasard, tu parviens - c'est le cas pour moi - à entraîner tes lecteurs dans le "tableau" que tu crées, vaguement nostalgique et habillé de poésie discrète. C'est moelleux et l'on s'enfonce dedans ... Il y a aussi toujours beaucoup de tendresse chez toi et, partant, dans les textes que tu écris.

- Yugcib, que tu fasses court ou plus long, tu révèles toujours ton côté anarchiste et anti-conformiste qui me plaît, je ne m'en cache pas. Ta poésie habituelle manque peut-être un peu ici mais, en sept minutes ... Wink  Ayant ta préparation de Congrès en tête, tu as tout de même pris le temps de nous pondre ce petit texte (en ne respectant pas tout à fait les règles car "irisation" n'est pas "iriser") mais en restant fidèle à toi-même. Tu t'es amusé et tu as amusé la galerie. C'est bien dans le projet de base de ce concours : qu'on s'amuse en écrivant (même si l'on adopte un sujet grave). Evidemment, je regrette que tu aies oublié de voter. (Merci de l'avoir fait de ton Festival de Géographie.) Mais enfin, serais-tu Yugcib si tu n'agissais pas parfois ainsi ? ...

Encore un point important : peut-être ferez-vous la moue sur la façon dont j'ai utilisé les points accordés à mon texte. Mais je l'ai fait, je l'espère, de la manière la plus équitable possible, et non pour aider l'un ou l'autre, et moins encore pour que tout le monde ait un score. De toutes façons, par votre fidélité à ce Concours, vous méritiez tous, si j'ose dire, un bonus. lol!

Au cas où les aléas des participations me contraindraient encore à rédiger un texte, ledit texte sera hors-concours, pour le fun.

Bref, Nota Bene Culture Littéraire vous remercie de tout cœur toutes et tous d'avoir participé à cette remise sur les rails de son Concours d'Ecriture. Car tel était bien le but de ce premier Concours, débarrassé de certaines "scories godillotantes" qui y ont trop longuement traîné - un peu en raison de l'aveuglement de sa Fondatrice-Administratrice, j'en ai peur.
 

_________________
"Mon Âme est une Infante en robe de parade,
Dont l'exil se reflète, éternel et royal,
Aux grands miroirs déserts d'un vieil Escurial,
Ainsi qu'une galère oubliée en la rade."  - 
Albert Samain

La France a perdu une bataille mais elle n'a pas perdu la guerre !
Charles de Gaulle


Et ce qui importait en fin de compte, c'était moins d'être vaincu que d'avoir une âme de vaincu car cela seul est sans remède.

Jean Hougron

Il y a si longtemps maintenant que j'attends mon cancer, je ne vais quand même pas partir sans lui. - Pierre Desproges

Les animaux sont moins intolérants que nous : un cochon affamé mangera du musulman. - Pierre Desproges
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://blog.bebook.fr/woland/index.php/
Masques de Venise
Souverainiste, Patriote & Fière de l'Être !
Souverainiste, Patriote & Fière de l'Être !
Masques de Venise

Féminin
Verseau Rat
Nombre de messages : 65652
Age : 59
Localisation : A la pointe de la Bretagne, au bord de l'Atlantique
Loisirs : Tout ce qui concerne les mots et les livres.
Date d'inscription : 06/05/2005

MessageSujet: Re: CONCOURS D'ECRITURE : SEPTEMBRE 2017 : PRESENTATION DES TEXTES ET VOTE   Dim 8 Oct - 12:34

Meilleurs Scribouillards de Nota Bene Culture Littéraire Pour Septembre 2017 :


ACHILLE49 & HELENE CHARPENTIER

_________________
"Mon Âme est une Infante en robe de parade,
Dont l'exil se reflète, éternel et royal,
Aux grands miroirs déserts d'un vieil Escurial,
Ainsi qu'une galère oubliée en la rade."  - 
Albert Samain

La France a perdu une bataille mais elle n'a pas perdu la guerre !
Charles de Gaulle


Et ce qui importait en fin de compte, c'était moins d'être vaincu que d'avoir une âme de vaincu car cela seul est sans remède.

Jean Hougron

Il y a si longtemps maintenant que j'attends mon cancer, je ne vais quand même pas partir sans lui. - Pierre Desproges

Les animaux sont moins intolérants que nous : un cochon affamé mangera du musulman. - Pierre Desproges
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://blog.bebook.fr/woland/index.php/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: CONCOURS D'ECRITURE : SEPTEMBRE 2017 : PRESENTATION DES TEXTES ET VOTE   

Revenir en haut Aller en bas

CONCOURS D'ECRITURE : SEPTEMBRE 2017 : PRESENTATION DES TEXTES ET VOTE

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum: Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Nota Bene :: UNE LARME D'EMOTION POUR NOS PREMIERES ARCHIVES :: Le Grenier -