Le scandale sanitaire de la semaine s’appelle glyphosate, plus connu des jardiniers et agriculteurs sous le nom de Roundup.