Nota Bene

Nota Bene

Nota Bene : La Qualité, Non La Quantité - Forum Atypique Pour & Par la Littérature - Le Forum Que Vous N'Oublierez Pas De Sitôt - Histoire & Cinéma Sont Aussi Sur Nos Etagères - Réservé Aux Lecteurs Gourmets & Passionnés - Extrémistes & Trolls S'Abstenir
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

 

Alice au Royaume de Cœur - Tome III - Hoshino Soumei

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Auteur Message
Masques de Venise
Souverainiste, Patriote & Fière de l'Être !
Souverainiste, Patriote & Fière de l'Être !
avatar

Féminin
Verseau Rat
Nombre de messages : 58295
Age : 57
Localisation : A la pointe de la Bretagne, au bord de l'Atlantique
Loisirs : Tout ce qui concerne les mots et les livres.
Date d'inscription : 06/05/2005

MessageSujet: Alice au Royaume de Cœur - Tome III - Hoshino Soumei   Mer 4 Oct - 12:30



Etoiles Notabénistes ; ******

Heart No Kuni No Alice
Traduction : Fédoua Lamodière
Adaptation graphique : Clair Obscur


ISBN : 9782355921988

Notre Opinion
Personnages


Citation :
[...] ...

NIGHTMARE (de profil et parlant à quelqu'un qu'on ne voit pas) :
On dirait bien ... que ta bien-aimée s'adapte de plus en plus à notre monde.

LE LAPIN BLANC (de profil, satisfait et avec une sorte d'avidité) : Vraiment ? Tu en es sûr ?

NIGHTMARE (la main droite sur le menton, en un geste qui laisse supposer qu'il réfléchit tout en répondant) :
Oui ... Alice a accepté l'existence des montres sans éprouver aucune répulsion.

PLAN SUR ALICE. LE FOND EST NOIR. ELLE REGARDE AUTOUR D'ELLE OU FLOTTENT DES CARTES A JOUER, UN REVOLVER AU BAS DE LA CASE ET, SUR LA DROITE, UNE MONTRE A GOUSSET.


NIGHTMARE (hors cadre) : Lentement ... mais sûrement, elle s'habitue à nos règles !

RETOUR SUR LE LAPIN BLANC, DE FACE, QUI ECOUTE LA VOIX DE NIGHTMARE.


NIGHTMARE (toujours hors cadre) :
Elle finira bien par oublier le monde d'où elle vient et son désir de rentrer chez elle ...

GROS PLAN SUR LE BAS DU VISAGE DE PETER. ON NE VOIT PLUS QUE SA BOUCHE ET SES LUNETTES RONDES MAINS ON NE DISTINGUE PAS SES YEUX.


PETER (avide toujours mais aussi inquiet) : Très bien ! Et sinon ...

FACE A FACE PETER, DE DOS ET UN NIGHTMARE QUI RICANE LEGEREMENT DEVANT LA DETRESSE DU LAPIN, APRES TOUT PREMIER MINISTRE DE LA REINE DE COEUR COMPLETEMENT A SA MERCI.


PETER (avide) : Quand va-t-elle s'éprendre de moi ?

NIGHTMARE (sarcastique et satisfait) : Va savoir ! Ah ! Ah ! Ah ! Je n'en ai pas la moindre idée !

GROS PLAN SUR LE VISAGE DU DEMON DES CAUCHEMARS.

NIGHTMARE (toujours sarcastique) : Mais ne disais-tu pas que le simple fait d'appartenir au même univers qu'elle te suffisait ... mon cher Peter ?

GROS PLAN SUR LE LAPIN BLANC, QUI SE RAIDIT.

NIGHTMARE (hors cadre) :
Tu en veux davantage à présent ? Tu réclames son cœur ?

PETER (sur ses gardes) : Arrête de lire dans mes pensées !


SUR UN FOND DE PLANCHES EVOQUANT QUELQUES RENCONTRES DU LAPIN BLANC AVEC ALICE, ECHANGE PLUTÔT VIF ENTRE NIGHTMARE ET PETER WHITE.

NIGHTMARE (hors cadre et qui s'amuse bien) : Eh, eh, je n'y peux rien ... Je suis le démon des Cauchemars ...

PETER (hors cadre et avec une sorte de timidité) :
A vrai dire, je n'étais jamais tombé amoureux avant, et je ne sais pas comment réagir ... Sa seule vue me comble de joie ... J'aimerais tant que ce soit réciproque !

PLAN FLOUTE SUR ALICE, REGARDANT DERRIERE ELLE D'UN AIR PRUDENT ET SEVERE.


PETER (hors cadre) : Hélas, j'ai l'impression ... que ça ne fait que l'éloigner d'avantage !

RETOUR SUR NIGHTMARE QUI EST AU COURANT DES DEMONSTRATIONS HYSTERIQUES DU LAPIN DES QU'IL VOIT ALICE MAIS QUI ESSAIE DE FAIRE PREUVE DE DELICATESSE EN LE CONSEILLANT.


NIGHTMARE (patiemment) :
Dans ce cas, et si tu essayais d'inverser la tendance ? Tes preuves d'affection sont un peu déroutantes.

PETER (bien masculin sur ce coup-là et interrogeant naïvement) : Pourquoi devrais-je faire des efforts pour lui plaire ?

NOUVEAU PLAN OU LES DEUX HOMMES SE TROUVENT FACE A FACE, PETER DE DOS, NIGHTMARE, RESIGNE, DEVANT LUI.


PETER (non sans logique mais avec une pointe d'arrogance) :
Normalement ... elle était censée m'aimer dès le départ !

RETOUR SUR LE LAPIN BLANC, DE PROFIL ET DE TROIS-QUARTS.


PETER (la main droite sur le cœur, dans l'une de ces envolées qu'il affectionne) :
C'est pour cette raison ... que j'ai pu l'emmener dans notre monde. (Triomphant) : Pas vrai ?! (L'air vaguement indigné par l'attitude d'Alice, qu'il ne comprend pas, et avec une très grande dignité) : J'aimerais vraiment ... qu'elle prenne conscience de ses véritables sentiments :

NIGHTMARE (coincé entre son désir de dire à Peter ses quatre vérités et son rôle d'arbitre qui le rend neutre en principe) :
Epineux problème que voilà ...

PLAN SUR LES DEUX HOMMES DE PROFIL. LE LAPIN EST A GAUCHE, TÊTE BAISSEE ET L'AIR TRISTE, PLUS BAS QUE NIGHTMARE QUI FLOTTE DANS L'ATMOSPHERE DU SONGE.

NIGHTMARE (diplomate) :
Peut-être qu'elle est amoureuse de toi sans t'apprécier pour autant ... Mais tu ne peux pas le lui dire ... ça risquerait de la pousser à rentrer chez elle !

GROS PLAN SUR NIGHTMARE.

NIGHTMARE (avec gravité) :
Tout dépend de ton attitude ... Il faut qu'elle développe pour toi un amour sincère ...

GROS PLAN SUR LE LAPIN BLANC, DE PROFIL ET L'AIR A LA FOIS SERIEUX ET MECONTENT. SANS DOUTE SAIT-IL QUE NIGHTMARE A RAISON MAIS NE VEUT-IL PAS L'ADMETTRE, SAUF EN SON FOR INTERIEUR.

NIGHTMARE (hors cadre) :
C'est tout ce que je peux te donner comme conseil ... Je n'ai pas le pouvoir d'influencer les sentiments d'Alice ! ... [...]

_________________
"Mon Âme est une Infante en robe de parade,
Dont l'exil se reflète, éternel et royal,
Aux grands miroirs déserts d'un vieil Escurial,
Ainsi qu'une galère oubliée en la rade."

Albert Samain

Celui qui n'a pas fait tout ce qu'il pouvait faire n'a rien fait.
Charles Pathé


La France a perdu une bataille mais elle n'a pas perdu la guerre !
Charles de Gaulle


Et ce qui importait en fin de compte, c'était moins d'être vaincu que d'avoir une âme de vaincu car cela seul est sans remède.
Jean Hougron



https://www.notabeneculturelitteraire.com/
http://blog.bebook.fr/woland/index.php/
[/b]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://blog.bebook.fr/woland/index.php/
Masques de Venise
Souverainiste, Patriote & Fière de l'Être !
Souverainiste, Patriote & Fière de l'Être !
avatar

Féminin
Verseau Rat
Nombre de messages : 58295
Age : 57
Localisation : A la pointe de la Bretagne, au bord de l'Atlantique
Loisirs : Tout ce qui concerne les mots et les livres.
Date d'inscription : 06/05/2005

MessageSujet: Re: Alice au Royaume de Cœur - Tome III - Hoshino Soumei   Mer 4 Oct - 14:13

Citation :
[...] ...

LE CHAPELIER ET ALICE, ASSIS SUR LE DIVAN, DANS LE BUREAU DU CHAPELIER. SI LE CHAPELIER EST DE PROFIL ET SI L'ON NE DISTINGUE GUERE SON VISAGE, ALICE EST TOURNEE VERS LUI, AVEC UNE EXPRESSION ANXIEUSE SUR SES TRAITS EXPRESSIFS.

BLOOD (de profil, ironique) :
En vérité, si tu t'habitues si bien à nos coutumes ... c'est que tu as réussi à avoir tous les hommes du pays à ta botte.

GROS PLAN SUR LE VISAGE D'ALICE, LES SOURCILS SOUDAIN FRONCES.

ALICE (irritée devant l'insolence du Chapelier) :
Je ne vous permets pas !

RETOUR SUR LE CHAPELIER.

BLOOD (ironique et bien décidé à la pousser à bout) : Pff ... Tu es douée pour enjôler tes proies avec ta jolie frimousse ...

GROS PLAN SUR SA MAIN QUI SE TEND VERS ELLE, PUIS LUI PREND DOUCEMENT LE MENTON.

LE VISAGE D'ALICE ET LA MAIN DU CHAPELIER SOUS SON MENTON.

BLOOD (hors cadre) :
Peut-être que ...

PLAN D'ALICE A GAUCHE, INDIGNEE, ASSISE FACE AU CHAPELIER, A DROITE, QUI LUI CARESSE LE MENTON AVEC UN SOURIRE VRAIMENT PROVOCATEUR, QU'ELLE POURRAIT MEME DIRE MECHANT.

BLOOD (qui s'amuse beaucoup dans la certitude qu'elle va sauter au plafond) :
C'est toi qui t'es jouée de ton ancien fiancé !

ALICE (la main du chapelier lui enveloppe maintenant la joue droite mais cela ne l'empêche pas de répondre, interloquée et furieuse) : Comment ?

BLOOD (de profil, enfonçant le clou avec une délectation sadique) : Tu aimes que les hommes te tournent autour ... vilaine fille !


PLAN D'ALICE UN PEU FLOUTEE MAIS VISIBLEMENT TRES EN COLERE.

ALICE :
!!

GROS PLAN SUR LES DEUX MAINS QUI SE DISJOIGNENT. ALICE REPOUSSE BRUTALEMENT CELLE DU CHAPELIER.

ALICE (hors cadre et très sèche) :
Ca suffit !

GROS PLAN SUR LE VISAGE DE LA JEUNE FILLE, INDIGNEE.

ALICE (hors d'elle) :
Vous êtes mal placé pour critiquer les autres !

GROS PLAN SUR LE CHAPELIER, TOUJOURS ASSIS, DE FACE.

BLOOD (qui n'a plus du tout envie de rire) : Mal placé ?
Que veux-tu dire ?

SUR UN FOND FLOUTE OU VIVALDI, DANS LA ROSERAIE, TIENT LA ROSE QUE VIENT DE LUI OFFRIR LE CHAPELIER, CELUI-CI SEMBLE PRÊT A BONDIR SUR ALICE.

ALICE (hors cadre et toujours hors d'elle) :
Je vous ai vu ! Vous aviez un rendez-vous secret avec Vivaldi dans votre roseraie !

GROS PLAN SUR LE VISAGE DURCI DU CHAPELIER.

BLOOD (inquisiteur) :
Tu y es entrée ? Il est strictement interdit de pénétrer dans ce jardin ...

ALICE (souriante et ironique à son tour) : Je suis une étrangère ! Comment aurais-je pu deviner que je n'avais pas le droit de m'y promener ?

BLOOD (de profil, d'une voix qu'on imagine coupante) :
Certes mais ...

GROS PLAN SUR SES DOIGTS QUI TAPOTENT AVEC IRRITATION LE REBORD DU BUREAU, PUIS SUR ALICE, DE FACE, QU'IL SAISIT A LA GORGE. A NOUVEAU, LES DEUX ADVERSAIRES SONT FACE A FACE ET LE CHAPELIER DONNE L'IMPRESSION DE VOULOIR BEL ET BIEN REGLER SON COMPTE A SON INVITEE.

BLOOD (furieux et pourtant glacial) :
Tu as vu quelque chose que tu n'aurais pas dû voir ... Ici, on ne transgresse pas les règles impunément !

TRES GROS PLAN SUR ALICE, LES YEUX CLOS, QUI BASCULE EN ARRIERE SOUS LA PUISSANCE DE L'ETREINTE DU CHAPELIER.

ALICE (suffoquant) :
Gh ...

PLAN DU CHAPELIER QUI ACCENTUE SA PRESSION SUR LA GORGE D'ALICE INVISIBLE MAIS VRAISEMBLABLEMENT RENVERSEE SUR LE DIVAN. CE QUI REND CET HOMME SI EFFRAYANT, C'EST LE SANG-FROID QU'IL CONSERVE, SEMBLE-T-IL, EN TOUTES CIRCONSTANCES.

BLOOD (un demi-sourire aux lèvres : joue-t-il ou pas ?) :
J'ai toujours pensé ... que si une étrangère faisait son apparition, je la tuerais de mes propres mains !

PLAN D'UNE FORME INDEFINISSABLE OU D'UNE TRAÎNEE DANS LE CIEL, SUR FOND NOIR.


BLOOD (hors cadre, triomphant) :
Assassiner celle que tout le monde adule ... quel plaisir immense !

RETOUR SUR LE DIVAN. LE CHAPELIER EST DE DOS ET DOMINE ALICE, RENVERSEE SOUS SA POIGNE ET QU'IL ETRANGLE TOUJOURS.

BLOOD (feignant - ou pas - le regret : là encore, joue-t-il ou pas ?) :
Dommage, tu m'étais très utile pour tromper mon ennui ! ... (Avec un soupçon de douceur dont le lecteur sait qu'il est sincère) : J'irai même jusqu'à dire que tu me plaisais ... J'en avais perdu l'envie de t'éliminer !

PLAN SUR FOND BLANC AVEC COMME DEUX TRAÎNEES DE SANG.

BLOOD (hors cadre et comme avec regret) :
Je n'imaginais pas que j'en viendrais à te supprimer de cette façon ...

GROS PLAN SUR ALICE QUI TENTE DE MOURIR AVEC DIGNITE.


ALICE (d'une voix cassée mais qui veut encore avoir le dernier mot) : Argh ... Vous êtes immonde ! Vous me murmurez des mots doux ... Vous prétendez même que je vous plais ...

RETOUR SUR LE CHAPELIER, DONT LES YEUX TRAHISSENT L'AHURISSEMENT AUX PAROLES QU'ALICE PRONONCE ENSUITE :

ALICE (sincère) :
Pauvre Vivaldi ! Je la plains vraiment, d'être l'amante d'un homme de votre espèce !

LA MAIN DU CHAPELIER LAISSE RETOMBER ALICE. LA JEUNE FILLE REPREND SON SOUFFLE.

BLOOD (hors cadre, à la fois gêné et amusé) :
Ha, ha ... Je crois que je me suis un peu emballé ...

ALICE (toujours face à lui et qui reprend son souffle, le regardant avec une méfiance bien compréhensible) :
?

LE CHAPELIER SE LEVE ET TOURNE LE DOS A ALICE.

BLOOD (hors cadre et très tranquillement) :
Cette femme n'est pas mon amante ..." [...]

_________________
"Mon Âme est une Infante en robe de parade,
Dont l'exil se reflète, éternel et royal,
Aux grands miroirs déserts d'un vieil Escurial,
Ainsi qu'une galère oubliée en la rade."

Albert Samain

Celui qui n'a pas fait tout ce qu'il pouvait faire n'a rien fait.
Charles Pathé


La France a perdu une bataille mais elle n'a pas perdu la guerre !
Charles de Gaulle


Et ce qui importait en fin de compte, c'était moins d'être vaincu que d'avoir une âme de vaincu car cela seul est sans remède.
Jean Hougron



https://www.notabeneculturelitteraire.com/
http://blog.bebook.fr/woland/index.php/
[/b]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://blog.bebook.fr/woland/index.php/

Alice au Royaume de Cœur - Tome III - Hoshino Soumei

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum: Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Nota Bene :: AUTOUR DES LIVRES & DE LA LITTERATURE :: Incitation A La Lecture & Morceaux Choisis -